Sonic Forces : un jeu qui va vite… Beaucoup trop vite !

Testé sur une version PS4 fournie par l'éditeur

Aujourd’hui, les regards sont braqués sur ce nouvel épisode de Sonic ! Avec Sonic Forces, les créateurs de Sonic Colors entendent bien lever la malédiction qui pèse sur le hérisson bleu de Sega. Va t-il enfin retrouver les lauriers, ou plonger dans les abysses du jeu vidéo ? La réponse avec notre test !

Rompre la malédiction

C’est bien là le défi imposé à ce nouvel épisode de Sonic ! Car force est de constater que, ces dernières années, le hérisson bleu de Sega semble souffrir d’une certaine malédiction. Les fans se souviendront de quelques déceptions comme Sonic 4 ou Sonic Boom, pour ne citer qu’eux.

Et puis, il y a les jeux qui, loin d’être des daubes, n’ont pourtant pas connu le succès escompté. Je pense par exemple au plaisant Sonic Colours, ou à un Sonic Generations truffé de bonnes idées. Et c’est justement l’équipe à la tête de ces deux derniers qui assure aujourd’hui le développement de Sonic Forces.

Si beaucoup ne jurent que par Sonic 2 ou Sonic 3 (sur Megadrive, c’est dire si ça date)… On n’oubliera pas (et on saluera même) l’excellent travail effectué sur Sonic Mania, qui renouait avec le Sonic de la grande époque. Un jeu « fan-made » , ceci expliquant sans doute cela !

C’est donc maintenant que les développeurs de la Sonic Team se retrouvent avec une grosse pression sur les épaules. On attend énormément de ce Sonic Forces. Et histoire de corser le challenge, il arrive quasiment en même temps que le nouveau Mario… Comme à la bonne époque de la « guerre des 16 bits » , le hérisson bleu fait à nouveau face au moustachu…

Sonic en difficulté

L’histoire de Sonic Forces s’ouvre sur l’éternel combat entre le hérisson et le docteur Eggman (Robotnik). De son coté, Sonic est aidé par ses amis Tails, Knuckles, Vector, Silver… En face, Eggman s’est associé à Metal Sonic, Zavok, Chaos, Shadow…

Mais un nouvel ennemi va aussi faire son apparition : Infinite. Immensément plus puissant que ses acolytes, il humilie Sonic, le bat à plates coutures. L’impensable est arrivé : Sonic est à terre ! Dès lors, c’est dans un monde dévasté que nos héros vont devoir tenter de reprendre le dessus…

Et du coté du bien, les forces en présence vont être rejointes par de nouvelles recrues, dont vous faites partie. Et ça tombe bien : la résistance s’organise pour sauver un monde dévasté, et pour libéré Sonic, menacé d’être expulsé dans l’espace par Eggman…

Créez votre avatar

C’est une option devenue très à la mode ces derniers temps : avant de commencer l’aventure, vous allez devoir créer votre personnage. Car c’est lui que vous allez incarner une grosse majorité du temps, lorsque le jeu ne vous propose pas d’incarner Modern Sonic ou Classic Sonic.

Tout d’abord, vous allez devoir choisir entre différentes races : chien, lapin, oiseau, loup, chat, hérisson… Chacun ayant ses propres aptitudes (l’oiseau peut effectuer un double saut, le lapin récupérer plus vite, etc). Sexe, couleur de pelage, couleur des yeux… Voici votre avatar !

Par la suite, vos succès dans les niveaux vont vous permettre de débloquer de nombreux items de personnalisation. Chaussures, chapeaux, vêtements ou accessoires… Ici, il s’agit de création à la carte. Sachant que vous pouvez aussi sauvegarder vos créations.

Melting-pot de jeux Sonic

Aspect qui a pu être critiqué, Sonic Forces emprunte énormément de choses aux volets précédents ! Un bien ou un manque d’inspiration ? Toujours est-il que ce choix rompt une monotonie qui aurait pu s’installer rapidement. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le soft propose de la variété.

En réalité, ce « nouvel » opus reprend les meilleurs éléments de la série, et les compile dans un même jeu. On retrouvera par exemple les deux versions du hérisson bleu initiées par Sonic Generations (le bavard Modern Sonic, et le rondouillard et muet Classic Sonic de l’époque 2D).

Une petite touche de fan-service

Le jeu joue aussi la carte du fan-service, en intégrant de nombreux petits clins d’oeil. C’est donc sans grosse surprise que l’on va traverser des niveaux bien connus. On débutera ainsi dans la fameuse Green Hill Zone (comme dans tous les Sonic), et l’on retrouvera le Chemical Plant, ou le Death-Egg, base de Robotnik.

Gameplay : ça va vite !

Tout d’abord, précisons ici que nous n’allons pas trouver un, mais DES gameplays ! Les niveaux avec Classic Sonic se jouent en 2D, à l’ancienne (avec même des musiques qui vous feront penser à l’ère des 16 bits). Tandis que les niveaux avec Modern Sonic ou avec votre avatar sont des niveaux en 3D.

Et quel que soit le mode, force est de reconnaître que le jeu est rapide (c’est justement ce que l’on demande à un Sonic). Et très fluide. Au point qu’il peut arriver que l’on se perde, en pleine action.

Dans les niveaux, que vous traverserez chacun en 2 minutes grand max, nous allons retrouver les classiques de la série. Checkpoints, boites à items (invincibilité, vitesse…), les anneaux à récolter, ou les balises de fin de niveaux. Pour les amateurs de 100%, sachez que cinq anneaux rouges seront aussi à débusquer dans chaque niveau. Et souvent, il faudra bien chercher partout !

Evidemment, vous devrez aussi parfois combattre des boss. Et comme dans la plupart des jeux du genre, vous devrez alors observer pour trouver la technique la plus efficace pour gagner. Sachant que ces boss suivent des patterns précis.

Mais la nouveauté la plus intéressante est l’apparition des Wispons. Ces armes vous permettent de tirer des gerbes de feu, de creuser le sol… Ou tout simplement de lancer un grappin pour aller encore plus vite. L’éditeur lui-même a présenté ce mécanisme comme une évolution des « whisps » de Sonic Colours.

Outre le mode principal, le jeu vous proposera également de revenir dans les niveaux pour viser la note « S » . Des défis secondaires rajoutent un peu de durée de vie pour les complétistes.

Dérapages incontrôlés

Et puis, nous arrivons aux défauts du jeu. Il y en a quelques uns, et c’est ce que nous allons voir maintenant !

Le plus gros défaut de Sonic Forces, c’est évidemment sa faible durée de vie. Oubliez le mode « facile » et préférez-lui le niveau le plus corsé, si vous souhaitez plier l’aventure principale en plus de quatre heures ! Même pour un plate-former, c’est peu ! D’autant que les différents challenges et à-cotés ne suffiront pas à allonger suffisamment la durée de vie du soft. Les niveaux eux-mêmes sont très courts, et vous aurez souvent l’impression d’avancer sur des rails. Là encore, la quête des anneaux rouges ne suffira pas à désamorcer cette impression.

Si les graphismes sont chouettes, si le jeu est fluide, on déplorera quelques soucis de lisibilité. Notamment lors des phases en scrolling horizontal, durant lesquelles il est parfois difficile de distinguer l’action du jeu, et l’arrière plan. Comme je l’ai écrit plus haut, il en résulte une confusion qui fait que l’on s’y perd parfois. Et comme tout va très vite, et que les obstacles (ennemis, ravins…) ne sont pas signalés, on se viande bien souvent sans ne rien voir venir…

La construction des niveaux elle-même n’est pas toujours bien pensée. Et parfois, des actions contextuelles (notamment des QTE) vont venir casser le rythme du jeu. Lancé à toutes balles, vous vous retrouvez parfois stoppé net dans votre course parce qu’il faut accomplir une action précise pour continuer. Dommage !

À qui se destine Sonic Forces ?

C’est vrai ça ! Car j’imagine que LA question qui vous brûle les lèvres est « Sonic Forces est-il un bon jeu ? » . Question à laquelle je répondrai par une autre question : à qui se destine le jeu ? Et elle a son importance, mais vous allez comprendre.

Pour sa facilité et pour son coté « mignon » , je vous avoue qu’en jouant à Sonic Forces, j’ai très vite eu cette impression que le jeu ne s’adresse pas à la communauté de fans hardcore de la première heure. Ceux-là même qui ont depuis longtemps dépoussiéré leur vieille Megadrive… Sonic Forces se destine avant tout… Aux plus jeunes ! En témoignent sa mise en scène et son scénario qui semblent tout droit sortis d’un dessin animé.

Aussi, j’ai poussé l’expérience plus loin en confiant la manette à un enfant de 9 ans. Qui y trouve forcément plus de challenge, mais qui progresse à son rythme… Et qui s’éclate comme un petit fou, comme il le ferait sur un jeu Lego. Et pour lui, Sonic Forces est un très bon jeu ! Reste à savoir s’il reviendra sur le soft une fois terminé…

Il est temps de passer le relais

Sonic Forces nous pousse donc à faire un terrible constat ! Si vous êtes nostalgique de Sonic, le jeu de votre enfance, le hérisson s’est aujourd’hui tourné vers la nouvelle (voire la future) génération de joueurs. Vous souvenez-vous d’Andy, dans Toy Story 3, qui donne ses jouets à une petite fille (désolé pour le spoiler :-p ) ? Et bien ici, c’est pareil ! Aussi nostalgique que l’on puisse être, peut-être est-il temps non pas de se replonger dans notre enfance, mais de transmettre nos héros, nos icônes…

Dès lors, on peut considérer que Sonic connaît une nouvelle jeunesse. S’il parlera, par de nombreux clins d’oeil, à ses fans (les développeurs ne vous oublient pas pour autant), Sonic lorgne ouvertement du coté des plus jeunes. En espérant qu’il grandisse avec nos enfants. Qu’il les accompagne dans leur parcours de gamers, comme il a pu le faire avec nous…

Une mise à jour 'day one'
Sachez aussi que Sonic Forces a bénéficié, le jour de sa sortie, d’une mise à jour « day one » . Celle-ci a pour effet de venir fixer quelques bugs du jeu. Mais surtout d’ajouter une histoire relative à Shadow, l’anti-Sonic plébiscité par les fans. De quoi ajouter encore plus de plaisir… (Plus de détails ici)

Au final

Sonic est réputé pour aller très vite ! Hélas, c’est bien là le principal défaut du jeu : votre expérience elle-même va aller très vite, tant le mode principal est court et tant le jeu ne vous opposera aucune résistance.

Mais est-ce une raison pour penser que Sonic Forces est un mauvais jeu ? Bien sûr que non ! Car il est vrai que vous serez déçus si vous pensiez trouver ici un vrai challenge hardcore. Mais considérons Sonic Forces pour ce qu’il est : un jeu qui va permettre aux fans de passer le relais à la génération suivante… Aux papas de retrouver la Green Hill Zone de leur enfance, en faisant découvrir cet univers à leur progéniture. Et sur ce point, Sonic Forces fait son job.

Il faut se faire une raison. Pour les « vieux gamers » que nous sommes, Sonic n’est plus qu’une Madeleine de Proust. Comme nous avions pu le réaliser avec l’excellent Sonic Mania qui nous ramenait vingt ans en arrière. Parfois décrié sur la toile, Sonic Forces est loin d’être un mauvais jeu : il s’est juste définitivement tourné vers un public plus jeune… Ce que nous n’oublions pas de prendre en considération pour notre notation…


Sonic Forces

Par Sonic Team, pour Sega. Pegi 7. Sur PS4, Xbox One, PC, et Switch.

 

À cent à l’heure :

  • Un jeu plein de charme
  • Des niveaux assez jolis
  • La création de votre avatar
  • Doublages de bonne facture
  • Beaucoup d’objets à récupérer
  • Bonne fluidité, sensations de vitesse
  • Bande-son agréable

Limitation de vitesse :

  • Pas vraiment un gros challenge
  • Donc, durée de vie assez courte
  • Niveaux trop linéaires
  • Quelques problèmes de lisibilité
  • Des séquences contextuelles qui cassent le rythme des niveaux
 .
Alors oui, j'en conviens : Sonic Forces pourra vous décevoir si, en tant que fan, vous attendiez le renouveau du héros de votre enfance (dans ce cas, jetez-vous sur Sonic Mania). Notamment à cause de sa simplicité et son coté très académique. Mais justement : et si Sonic était tout simplement devenu le héros des enfants d'aujourd'hui ? Partant de ce principe, Sonic Forces est un bon jeu "jeune public" ! Sans pour autant dénigrer ses fans, il s'adresse ouvertement aux petites têtes blondes, délaissées cette année par leurs amis Skylanders et autres héros colorés...
76%
Bon jeu...

Alors oui, j'en conviens : Sonic Forces pourra vous décevoir si, en tant que fan, vous attendiez le renouveau du héros de votre enfance (dans ce cas, jetez-vous sur Sonic Mania). Notamment à cause de sa simplicité et son coté très académique. Mais justement : et si Sonic était tout simplement devenu le héros des enfants d'aujourd'hui ? Partant de ce principe, Sonic Forces est un bon jeu "jeune public" ! Sans pour autant dénigrer ses fans, il s'adresse ouvertement aux petites têtes blondes, délaissées cette année par leurs amis Skylanders et autres héros colorés...

  • Direction artistique
  • Scénario
  • Jouabilité
  • Durée de vie
  • Ambiance sonore

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.