Pourquoi la Sega Megadrive s’appelait-elle « Genesis » aux USA ?

0 218

Connue, sous nos latitudes, sous le nom de Megadrive, la console 16 bits de Sega se nommait Genesis aux USA. Oui mais… Pourquoi ?

Une question de… copyright

Non, ne croyez pas que Sega of America était alors fan du groupe de Phil Collins, cela n’a rien à voir !

Il existe en réalité trois raisons expliquant le changement de nom de la 16 bits de Sega aux USA. Et la première est la même qui a valu au jeu de Capcom, Biohazard, de devenir Resident Evil : une question de copyright !

     ► Lire aussi : Resident Evil : 14 anecdotes à connaître sur la saga de Capcom

Car lorsque sort la console aux USA, en 1989, il existe déjà sur le sol américain une société répondant au nom de Mega Drive Systems INC. Une boîte d’informatique, spécialisée dans les pièces détachées d’ordinateurs.

Dès lors, impossible pour Sega d’adopter le même nom sans créer la confusion. Et même si l’entreprise informatique changera de nom en 1998 pour devenir Data Direct Networks, elle gardera longtemps après, son nom de domaine megadrive.com.

Une connotation religieuse

Pourquoi le choix du mot « Genesis » ? Il existe une explication, venant éclairer notre lanterne. Et face au trop peu d’informations qui circulent à ce sujet, il faut aller chercher une réponse dans le livre de Steven L. Kent, The Ultimate History of Video Games.

Dans cet ouvrage, le directeur de Sega of America de l’époque explique que Sega pensait qu’avec une telle connotation religieuse (référence à la Genèse)… La console séduirait davantage le public américain, très catholique.

De plus, le nom Genesis sous-entend aussi une forme de renouveau. Une notion alors importante pour Sega, qui souhaitait redorer son image après le semi-échec de la Master System. Et face à une société Nintendo alors très ancrée chez les joueurs…

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.