Horizon – The Frozen Wilds : Aloy souffle le show et le froid !

Testé sur une version fournie par l'éditeur

Cette année 2017 est complètement folle ! Et au milieu de tous ces hits qui ont rythmé nos douze derniers mois, un jeu sort (selon moi) du lot : Horizon Zero Dawn. Aujourd’hui, la belle Aloy est de retour face à des créatures complètement givrées, dans une extension  intitulée The Frozen Wilds, qui ne vous laissera pas de glace.

Winter is Coming

Lire aussi notre test de Horizon Zero Dawn

Oui ! J’avoue que je n’ai pas pu résister à l’envie de placer, en intertitre, une référence à Game of Thrones. Avec une héroïne qui fait irrésistiblement penser à Ygritte (dans la série de HBO)… Les premiers flocons de neige auront déclenché la machine à références 😉

Car après les plaines arides et la végétation luxuriante, Aloy part aujourd’hui à la découverte du Grand Nord. Autres conditions météo, autres habitants, autres coutumes… Et autres créatures de métal. Voilà qui résume ce qui vous attend dans cette extension du RPG post-tribalpocalyptique, appelée avec pertinence The Frozen Wilds.

Avant de commencer, vous devez savoir que ce contenu est accessible à une condition : être au moins au niveau 30 ! (Et avoir terminé la quête « Une Chercheuse aux portes » ) Si vous avez atteint ce niveau, vous pouvez donc foncer dans la poudreuse, tout simplement en parlant à l’un des trois PNJ Donneurs de quêtes (à Rhavid, Ohtur et Yariki). Mais je ne vous cacherai pas qu’il vaut mieux monter de quelques niveaux supplémentaires pour finir ce nouveau contenu ! Idéalement, comptez un bon « level 50 » si vous espérez battre le boss de fin.

Mais, pas de panique ! La quête principale dispose, je le rappelle, d’un mode facile qui vous permettra d’avancer et d’augmenter votre niveau si besoin. Ce ne sera donc que l’affaire de quelques heures, pour vous mettre à niveau (et si vous avez fini le jeu principal, il ne devrait pas y avoir de problème, à priori).

De nouveaux amis

Direction le Grand Nord, donc, pour Aloy ! Et plus particulièrement vers une nouvelle région appelée La Plaie (un nom qui annonce la couleur). C’est ici que notre rouquine va rencontrer une nouvelle tribu : les Banuk. Il faut dire que nos nouveaux amis en ont bavé, se faisant gentiment décimer lors d’une expédition, par des créatures envoûtées par ce qu’ils appellent Daemon. Non contents de constituer la trame de fond de ce DLC, les Banuk nous offrent également quelques personnages forts…

Aloy trouve donc une nouvelle destination, un nouvel objectif : le Fût du Tonnerre ! C’est dans ce volcan, dont la fumée noire est visible à des kilomètres à la ronde, que notre héroïne pourrait trouver des réponses… à cette nouvelle intrigue, mais aussi à certaines questions que la fin de l’aventure principale avait soulevées. Des réponses qui sont peut-être détenues par Cyan, une nouvelle intelligence artificielle.

Comme dans le jeu principal, ce contenu brille par l’écriture de son scénario. Cette nouvelle histoire est tout aussi passionnante. Et quand beaucoup de jeux misent sur leurs graphismes au détriment du scénario, Guerrilla nous prouve que les deux aspects sont compatibles. L’histoire est bien écrite, chargée en émotions… Et vient enrichir un peu plus cette mythologie qui nous avait tant séduits !

D’autant que les Banuk avaient été évoqués très sommairement dans la trame principale du jeu. Ici, on va donc en savoir plus sur ce peuple. On pourrait chipoter en rechignant sur les dialogues parfois très nombreux. Mais au final, ils donnent du corps à la narration. De même, si certains éclairages sont apportés par ce DLC, beaucoup d’interrogations demeurent, et pourront frustrer : on en veut encore plus… Mais The Frozen Wilds n’est qu’un arc supplémentaire. Et Guerrilla en garde sans doute sous le pied pour un futur Horizon 2 !

… Mais aussi de nouveaux ennemis

Vous vous en doutez : planter un nouveau décor, mais avec des ennemis que vous connaissez déjà… Cela nuirait à l’intérêt de ce nouveau contenu. Alors, les développeurs ont imaginé de nouvelles créatures, raccords avec le climat qui pèse sur La Plaie. Mais avant tout, il va falloir se préparer. Aloy dispose ici de « cristaux bleus » (une nouvelle monnaie d’échange), et de trois nouvelles armes très puissantes, liées aux éléments. Le Souffle de feu, le Rail de glace, et le Foudroyeur.

Si certains adversaires vous seront familiers, le DLC apporte son lot de nouvelles créatures de métal qui, pour certaines, risquent de vous donner du fil à retordre. Coucou la Grilleuse, et les Griffes de feu et de glace ! Plus que jamais, vous devrez analyser et trouver le point faible de chaque ennemi, sous peine de vous faire méchamment botter ! Le Daemon lui-même vous obligera à revoir vos approches. Car s’il rend les créatures sauvages encore plus agressives et retors, il peut aussi neutraliser vos alliés s’ils entrent dans son périmètre.

Le challenge est plus relevé que dans le jeu d’origine en tout cas ! Encore que la difficulté de cette épreuve dépendra grandement de votre niveau. Et même si vous avoisinez le niveau 30 recommandé par les développeurs, vous risquez d’abuser de la fonction « ralenti » !

Une bonne douzaine d’heures de jeu

Mais ce contenu est loin d’être inaccessible, et un plus haut niveau vous donnera l’avantage. Tout comme vos alliés, parfois sans doute un peu trop pétés. Et si en plus vous vous souvenez qu’il suffit d’observer et de trouver la faille d’un adversaire pour le clouer au sol… Avec un peu de patience et une bonne dose d’infiltration… The Frozen Wilds va vous tenir entre douze et une quinzaine d’heures en ligne droite (ce qui est plutôt pas mal pour un DLC… Et je ne parle même pas des nombreuses collectes de ressources).

Pour faire face à ces nouveaux ennemis, Aloy disposera également d’une nouvelle branche sur son arbre de compétences. Appelée La Voyageuse, elle va vous octroyer huit nouvelles aptitudes utilitaires. Comme la possibilité d’agrandir votre sac de ressources, de ramasser des ressources sans descendre de votre destrier (pratique, mais cette fonction devrait être naturelle)… Ou la possibilité de réparer vos montures.

Une 'Complete Edition' le 6 décembre
Si vous possédez déjà le jeu initial, il est évident que ce DLC est une valeur sûre, que nous vous recommandons chaudement d’essayer. Toutefois, sachez que le 6 décembre va être publiée une « Complete Edition » de Horizon Zero Dawn ! Autrement dit, une galette sur laquelle vous retrouverez le combo jeu+The Frozen Wilds. Et ce pour un prix annoncé par certains revendeurs de 45€. Une opération qui mérite franchement que vous vous y intéressiez ! À plus forte raison avec un prix du DLC seul à 19,99€.

Et la technique dans tout ça ?

Sans aucune surprise, ce Frozen Wilds est dans la veine du jeu original ! Les développeurs maîtrisent toujours aussi bien leur mise en scène, avec des cadrages très cinématographiques. Les graphismes sont toujours aussi splendides, offrant des panoramas qui sont un pur régal pour les yeux.

Il en est de même pour les ennemis, toujours aussi impressionnants. La modélisation des personnages est, en revanche, plus inégale. Tantôt, certains visages sont tout simplement superbes… Mais tantôt, certaines animations labiales ont un peu plus de mal à convaincre.

Autre point qui peut surprendre : si la météo dynamique apporte de la crédibilité à l’ensemble, je reste dubitatif face à certains effets de particules. Je pense à ces flocons de neige qui… Comment dire… Qui ont à mon sens un aspect trop artificiel dans ce monde pourtant si réaliste. Pour terminer sur ces flocons, j’ai pu constater quelques baisses de framerate lors de chutes de neige… Sans doute un signe qu’il est temps pour moi de passer sur une Pro 😉

Au final

D’un avis purement personnel (et n’en déplaise à Ubisoft ou Nintendo), Horizon Zero Dawn est pour moi, tout simplement, le meilleur jeu vidéo de cette année 2017 ! Et ce DLC enfonce le clou ! The Frozen Wilds confirme mes impressions !

Ma plus grande difficulté pour ce test aura été de me rappeler constamment que nous parlons bien ici d’un DLC, et non d’une suite. Car je devine les développeurs, le cul entre deux chaises. Avec sans doute d’un coté l’envie de nous proposer un Horizon 2 ; Et de l’autre la raison les poussant à préférer nous offrir un long DLC plutôt qu’un jeu court.

Si vous avez bouclé le jeu principal, ce retour aux cotés d’Aloy est in-dis-pen-sable ! Si ce n’est pas le cas, je ne puis que vous recommander vivement de profiter du Black Friday pour vous jeter sur Horizon Zero Dawn, titre à côté duquel il est formellement interdit de passer ! À moins que, encore mieux, vous ne préfériez attendre quelques jours, pour mettre la main sur l’édition « Complete » regroupant le jeu et ce Frozen Wilds !


Horizon : Zero Dawn – The Frozen Wilds

Par Guerrilla Games, pour Sony Interactive Entertainment, en exclusivité sur PS4. Pegi : 16. Prix : 19,99€, à télécharger ici.

Horizon Frozen Wilds

 

Chaud :

  • Un vrai contenu, complet
  • De nouvelles bestioles mécaniques
  • De nouvelles armes, et un nouveau terrain de jeu
  • Les nouveaux personnages ont une vrai présence
  • La musique toujours aussi bonne
  • Une branche de compétences en plus
  • Visuellement encore au top !
  • Du challenge
  • Une écriture maîtrisée

Froid :

  • Peut-être un poil trop dans la continuité, sans grosse révolution de gameplay
  • Quelques particules qui tranchent avec la beauté du reste
  • Des fichiers audio qui « spoilent » si vous n’aviez pas fini la quête principale
  • L’histoire laisse un arrière goût de trop peu
  • En fin d’aventure, des boss qui vont vous terraformer le fondement
 .
Dans la veine de la quête principale, cette extension mérite amplement que vous investissiez quelques euros ! Bien que l'expérience soit plus courte (on parle d'un DLC), elle vous promet un arc passionnant, et toujours autant chargé en émotions. Une réalisation aux petits oignons doublée d'une écriture soignée, cela devient rare de nos jours ! Voilà pourquoi il ne faut décidément pas passer à coté !
92%
Indispensable !

Dans la veine de la quête principale, cette extension mérite amplement que vous investissiez quelques euros ! Bien que l'expérience soit plus courte (on parle d'un DLC), elle vous promet un arc passionnant, et toujours autant chargé en émotions. Une réalisation aux petits oignons doublée d'une écriture soignée, cela devient rare de nos jours ! Voilà pourquoi il ne faut décidément pas passer à coté !

  • Direction artistique
  • Scénario
  • Bande-son
  • Jouabilité
  • Durée de vie

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.