Seconde Chance, le tome 2 de la BD Watch_Dogs est disponible

0 226

Ubisoft et sa maison d’édition française, Les Deux Royaumes, annoncent la sortie du second tome de la série de bandes dessinées Watch_Dogs.

Second et dernier volet

Cet album vient clôturer une intrigue en diptyque, dans l’univers du hacking et de la corruption. L’action se déroule au cœur des favelas de Rio de Janeiro. Intitulé « Seconde Chance », ce second tome est disponible au prix public conseillé de 13,50€ TTC en France.

La série Watch_Dogs  proposée par Simon Kansara (scénario) et Horne (illustration), plonge les lecteurs dans des quartiers déconnectés du reste du réseau. On les appelle zones « blanches ».

Ces territoires, qui contrastent avec l’univers technologique et ultra-connecté de la saga du jeu vidéo, sont un terrain de jeu idéal pour Sauda. Cette jeune hackeuse luttant pour la justice sociale, en mission pour sauver son frère tombé sous l’emprise des gangs.

Le pitch

Après avoir été incarcérée injustement pendant quatre ans, Sauda se retrouve prise entre l’ascension de son frère au sein du gang des Lobos. Ainsi que la prise de contrôle progressive sur Rio de ctOS. Le fameux système de surveillance généralisée favorisant la corruption et les trafics.

Aussi, aidée d’une cellule de hackers locaux et soutenue par Dedsec, Sauda s’engage dans une ultime bataille. Mais cela pour la sécurité et la liberté de sa ville et de ses amis.

Dans ce tome dénouement, Sauda va avoir une « seconde chance » pour apporter la justice sociale dans la favela. Et se réconcilier avec son frère. Elle va aussi découvrir que chez les hackers, comme ailleurs, on est plus fort à plusieurs. On peut s’attendre à un récit sur la reproduction de la violence. Un polar sombre, même s’il se déroule sous le soleil de Rio. C’est une conclusion amère pour Sauda et ceux qui l’entourent. Comme si le hacker, en poursuivant ses idéaux de justice, était une figure tragique. Qui attirait le malheur sur lui et sur ceux qu’il aime.Simon Kansara, scénariste

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.