Pourquoi y a t-il un « Seal of Quality » sur mes jeux Nintendo ?

0 378

Si vous êtes un fan de la marque Nintendo, alors vous aurez forcément remarqué ce petit logo, cette petite étoile dorée « Seal of Quality ». Mais… Pourquoi ?

Approbation de la marque

C’est devenu, avec les générations de consoles, une marque de fabrique de Nintendo ! Le Seal of Quality orne vos boites de jeux et de matériel depuis l’époque de la NES, depuis 1988 très exactement. Et si vous regardez bien, l’écusson doré apparaît encore sur les jeux 3DS, Wii-U, Switch.

Cette étoile dorée, inventée par Nintendo of America, avait autrefois deux formes : ronde pour les territoires PAL, et en ellipse pour les zones NTSC. Plutôt maousse au départ, elle apparaît aujourd’hui en tout petit, et semble avoir perdu de son importance.

Mais cela ne répond pas à notre pourquoi ! Comme son nom l’indique, ce sceau vous assure que le produit est bien un jeu officiel, reconnu et approuvé par Nintendo. Un jeu de qualité ! Mais saviez-vous que ce sceau a une autre explication ?

On a des quotas !

On sait que Nintendo aime avoir une totale maîtrise sur les produits qui sortent sur ses consoles. Et ça ne date pas d’hier. Autrefois, le fabriquant gardait en effet un contrôle total sur les copies physiques des jeux. Pour identifier les jeux NES, une puce d’authentification (la 10NES) était incluse dans la cartouche. Et le jeu ne démarrait que si la puce était détectée par la console.

De plus, Nintendo exigeait aussi d’avoir un total contrôle sur le nombre de copies envoyées en production. C’est Big N qui décidait du nombre d’exemplaires d’un jeu qu’il était approprié de sortir. Quelle que soit la demande, un tiers adoubé ne pouvait pas sortir plus de copies que prévu par Nintendo. Et je ne parle pas du fait que le jeu devait aussi être une exclusivité Nintendo…

Si l’éditeur était dans les clous, son ou ses jeux pouvaient obtenir le sacro-saint « Seal of Quality », considéré comme un graal à l’époque. Si ce n’était pas le cas, c’était beaucoup plus difficile…

Aujourd’hui, le sceau doré existe donc toujours. Mais s’il a un intérêt marketing (achetez nos jeux, ils sont super-bien), il a quelque peu perdu de son rôle de « contrôle des éditeurs tiers ».

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.