Injustice 2 : le plus bel hommage à l’univers DC Comics ?

Testé sur une version PS4 fournie par l'éditeur

Pouvoir se taper dessus en incarnant les Super-Héros et Super-Vilains de l’univers DC Comics. C’est ce que nous proposent Warner Bros et NetherRealm avec Injustice 2, leur nouveau versus-fighting. On reprend Injustice et Mortal Kombat X, et on en tire le meilleur…

Site officiel

Bienvenue dans l’univers de DC

Cette année, les DC ont la cote ! Si vous êtes cinéphile, alors sans doute êtes-vous de ceux qui attendent Wonder Woman, Flash ou encore la Justice League en fin d’année. Aussi, la section « games » de Warner Bros ne pouvait décemment pas passer à coté de la hype « Dici Comix » !

Et en réponse aux salles obscures, vos consoles PS4 et Xbox One répondent par cet Injustice 2 tout chaud tout beau ! Développé par NetherRealm Studios (Mortal Kombat, Injustice : Les Dieux sont parmi nous, Mortal Kombat X), le jeu va vous permettre de botter des bat-fesses et autres super-postérieurs à grands coups de super-pouvoirs !

Injustice 2 réunit en un seul jeu les figures les plus emblématiques de l’univers DC Comics. Batman, Superman, Flash, Cyborg, Supergirl, Wonder Woman ou Green Lantern partagent l’affiche avec leurs ennemis Sheetah, Joker, Poison Ivy, Bane… Au total, le roster affiche 27 personnages, plus deux disponibles via les micro-paiements (Darkseid et Brainiac). Vous pourrez aussi ajouter neuf persos grâce aux DLC. Les trois premiers étant Red Hood, Starfire et Sub-Zero (Mortal Kombat).

De manière globale, dans tous les modes de jeu, la mise en scène est magnifique, et fait son show : entrée des combattants, projections, coups spéciaux, cut-scenes… La direction artistique est vraiment soignée. Et le spectacle commence dès le choix des personnages, les deux combattants sélectionnés s’échangeant quelques politesses musclées… Assez discrètes mais très cinématographiques, les musiques collent parfaitement à l’ambiance… Les dialogues sont traduits en VF.

Un scénario plus complexe qu’il n’y paraît

On ne va pas se mentir : dans un jeu de combat, on ne s’attend pas à ce que le scénario décroche un Prix Nobel de littérature ! Pourtant, force est de constater qu’Injustice 2 brille par une histoire passionnante, et plus complexe qu’il n’y paraît.

Scénario complexe, donc ! Puisque l’histoire d’Injustice 2 est un peu le « Inception des scénarii de jeux vidéo » ! Plusieurs intrigues sont imbriquées les unes dans les autres… Et l’histoire débute là où le premier Injustice l’avait laissée. Sous l’effet de la drogue de l’Epouvantail, influencé par le Joker, Superman a tué Lois, la prenant pour Doomsday. Le Kryptonien a pété les plombs, et est devenu un dictateur, tuant tous les criminels. Une résistance conduite par Batman s’est formée, parvenant à destituer le super-despote.

Ainsi, le joueur débute Injustice 2 en découvrant une « guerre » entre les héros. Superman et Batman n’étaient plus sur la même longueur d’ondes. Le premier voulant anéantir les criminels, le second refusant de tuer. Les événements d’Injustice ont fait exploser de l’intérieur la Justice League. Et chaque Super-Héros a dû choisir son camp !

Chapitres à choix multiples

Viennent ensuite d’autres intrigues, comme la « Society » créée par Gorilla Grodd, ou encore le boxon intersidéral semé par Brainiac… Vous l’aurez compris, le scénario d’Injustice 2 vous happe littéralement ! Et trouver une écriture de cette qualité, c’est un bon point que l’on ne s’attendait pas vraiment à donner si facilement à un jeu de baston !

Conséquence de cette écriture intelligente : le jeu vous oblige à jouer tous les persos, au fil d’une aventure qui n’a rien de linéaire, parsemée de nombreux embranchements. A de nombreuses reprises, vous devrez en effet choisir le héros qui mènera le combat. Et vos choix constituent des chemins alternatifs jusqu’à la fin (l’une des fins alternatives nécessite de faire tous les chemins).

Un gameplay agréable

J’écrivais plus haut qu’Injustice 2 a été développé par le même studio que Mortal Kombat X. Et ceux qui ont retourné ce dernier dans tous les sens ne seront donc pas dépaysés, tant le gameplay d’I2 en est proche. C’est en tout cas l’impression que me donne Injustice 2.

Coups de pieds et de poings de puissance variables sont quasiment disposés de la même manière sur la manette. Les techniques ultimes se déclenchent de la même façon que les X-Ray de MKX, autrement dit en pressant L2+R2. Mais Injustice 2 puise aussi son inspiration dans d’autres références, comme le « Brûle-Jauge » qui, comme dans Street Fighter V, vous permet de porter des coups plus puissants.

Décors interactifs !

Autre mécanique similaire à MKX : les interactions avec le décor (R1). Il me semble toutefois que cette mécanique est ici plus poussée, que les interactions sont plus nombreuses et plus variées. Vous pouvez vous servir de certains éléments du décor pour prendre votre impulsion pour des sauts spectaculaires. Vous pouvez aussi lancer d’autres éléments à la figure de l’adversaire, ou lui plonger la tête dans une bétonneuse… Douze décors seulement, c’est peu… Mais pas tant que ça si l’on considère la richesse que chacun propose.

Enfin, grâce à la commande « arrière+X », vous pouvez catapulter votre rival contre l’un des bords de l’écran, dans certains des niveaux. Se déclenche alors une nouvelle animation classieuse, qui l’envoie dans une autre partie du niveau. Notez que, pour ces niveaux à tableaux multiples, le mode « versus » vous propose de choisir d’où vous commencerez le combat.

Mais Injustice 2 amène toutefois son lot de nouveautés. On appréciera par exemple « l’evasive roll« , une roulade qui vous rend invincible (sauf aux chopes) et qui vous permet de vous rapprocher d’un adversaire ayant tendance à spammer les attaques à distance. De même, « l’air recovery » vous permettra de vous dépatouiller plus facilement de juggles un peu trop fréquents.

Ces mécaniques ont pour effet de procurer un réel plaisir à jouer. Hardcore-gamers comme néophytes peuvent ainsi créer le spectacle, et se réjouir du délicieux show qui se déroule sous leurs yeux ! Et dans les matches en ligne, pour peu qu’il maîtrise le gameplay, chaque joueur aura sa chance.

Quand y’en a plus, y’en a encore !

Une fois le story-mode terminé, au bout d’un peu plus de six heures, il vous reste les bons vieux classiques. Tels que les combats en versus local, ou les versus contre l’IA. Mais ce n’est pas tout ! Le jeu booste sa durée de vie grâce à deux modes notamment.

Le mode « multiverse » vous propose de visiter de nombreuses dimensions parallèles, afin de régler de (nombreux) petits problèmes dans des réalités alternatives. Avec parfois des conditions environnementales qui peuvent vous handicaper (comme dans le mode « Tentez votre chance » de Mortal Kombat X). Vous y trouverez foultitude de missions. Avec bien sûr, des récompenses conséquentes à la clé.

Car Injustice 2 est aussi un jeu pour les collectionneurs. Et vos exploits vous permettront de remporter des coffres renfermant des éléments de customisation de personnages. Beaucoup d’éléments ! Grâce à ces nouveaux items, vous pourrez changer les tenues de vos héros favoris, ainsi que gonfler leurs stats à la manière d’un RPG. Et rien que pour posséder tout l’inventaire de chaque personnage, il va falloir user le CD jusqu’à la corde !

Enfin, le mode en ligne « Guilde » fait, lui aussi, penser au mode « Factions » de Mortal Kombat X. Choisissez un camp, ou créez votre propre guide, et lancez-vous dans des missions communautaires. Vous aurez de quoi faire avec les défis quotidiens ou hebdomadaires ! Avec encore cette fois, des récompenses à la clé, si succès il y a à la fin du temps imparti. Un classement vous permettra de consulter les stats des meilleures guildes.

Un mode on-line avec des Super-Pouvoirs

Très clairement, les développeurs ont bien retenu la leçon du premier Injustice, dont le mode en ligne était perfectible. Et ce pour nous offrir ici un jeu online aux petits oignons. Premier fait qui surprend agréablement : les menus online fonctionnent à merveille, et ce depuis le lancement du jeu ! Trouver un salon ou une partie en ligne se fait avec un répondant dont de nombreux jeux devraient prendre de la graine !

Les affrontements en ligne se présentent de manière assez classique, avec cependant une présentation des profils relativement bien soignée. Du premier coup d’oeil, vous pouvez consulter les statistiques des joueurs, les ratios défaite/victoire. Le jeu allant même jusqu’à vous « prédire » votre pourcentage de chances de victoire ! Impossible, donc, pour un néophyte de tomber sur une machine à tuer ! Le menu vous permet également de jauger la qualité de la connexion… ça peut aider !

Pas surprenant, donc, que l’éditeur ait une telle confiance en son mode online. Au point d’avoir officialisé dernièrement un championnat du Monde « Championship Series Injustice 2« , en collaboration avec l’ESL, GameStop, PlayStation 4, Twitch et Gamelta esports Professional League ! Avec à la clé la somme rondelette de 600.000 $ de cashprize !

A-cotés mitigés autour d’Injustice 2

Au chapitre des p’tits trucs agaçants, on ouvre le bal, bien évidemment avec le système de micro-transactions d’Injustice 2 ! Si le jeu de base se suffit à lui-même, je vous connais ! Et je sais que beaucoup voudront tout posséder ! Alors, prévoyez un crédit à la consommation.

En effet, Darkseid (si vous n’aviez pas précommandé le jeu) et Brainiac (gratuit en finissant le storymode) sont achetables sur le store pour 5,99€, rien que ça ! Vous pourrez aussi booster les éléments personnalisables en achetant des « cristaux de source », pour un prix allant de 0,99€ les 2000 à 49,99€ les 150.000.

Pour bénéficier de quelques bonus, il reste l’option Edition Ultimate. Comptez toutefois 110€ pour neuf persos bonus jouables dès leur sortie (trois pour le moment), 3 skins pour Flash, Green Lantern et SuperGirl, et 2 packs de shaders exclusifs…

Appli mobile : jolie mais trop bugguée

Enfin, pour rester dans la thématique de tout ce qui gravite autour du jeu, j’aimerais vous toucher deux mots sur l’application « mobile » gratuite (mais avec des micro-paiements) Injustice 2. Plutôt bien foutue, ses cut-scenes sont tout simplement magnifiques, dignes de la version salon.

Oui mais voilà : sur mon Android, elle rame ! Je passe rapidos sur le jeu qui ne démarre pas la première fois (donc je réinstalle), les temps de chargements interminables… La possibilité de lier vos comptes « console-mobile » (avec récompenses intéressantes à la clé) est elle-même foireuse ! J’ai galéré toute une soirée pour entrer ce pu… de code, donné par ma PS4, mais que l’application ne reconnaissait pas !..

Avant de comprendre que le jeu avait peut-être capté le compte d’un voisin, me liant à un profil qui n’est pas le mien. Et comme les développeurs semblent avoir oublié de finir l’appli, il est impossible de changer de compte ! Même contacter le studio semble impossible, puisque mon adresse mail apparaît comme « non valide » (je parle de celle que j’utilise tous les jours). Développer une jolie appli c’est bien. Mais c’eut été encore mieux de la terminer avant de la lâcher dans la nature !

Avec des graphismes in-game forcément moins beaux, le jeu consiste à enchaîner des combats 3vs3 (à tour de rôle, en mode « Tag ») en glissant le doigt sur l’écran pour envoyer les coups. Et le coté « tactile » souffre de quelques imprécisions ! Si le coté « collectionnite » a aussi été porté sur mobile, cette appli se révèle très limitée sur la durée. La faute à tous les aspects crispants listés ci-dessus ! Allez hop, je récupère les bonus (si je peux) et je désinstalle.

L’application partait d’une bonne intention pour ceux qui ne possèdent pas la version console. Mais pourquoi sortir un truc pareil, quand on a en face une version consoles quasi irréprochable ?

Mise à jour :

Après avoir cherché pendant pas mal de temps, j’ai compris que, sur Android comme sur iOs, l’appli va chercher la connexion sur votre compte Gmail. Me concernant, ça fait maintenant des années que je n’utilise plus ce compte sur ma console. Je ne l’utilise que pour utiliser Google et YouTube. L’appli me lie donc à un compte qui n’est plus actif. Et comme je l’écrivais, il est tout simplement impossible de se lier à une autre boite mail (l’application vous dit de réessayer plus tard). Un peu bête, non ?

Au final

Franchement, chez Warner Bros, on n’a pas froid aux yeux ! En recevant le jeu, je me suis dit que l’éditeur doit avoir une sacrée paire de c… pour sortir un jeu de combat deux semaines avant l’ogre Tekken 7… Mais en jouant à Injustice 2, j’ai compris : les deux jeux sont si différents que chacun trouve sa place. De plus, Injustice 2 n’a franchement pas à rougir face au hit de Bandai-Namco, et a le potentiel pour se faire une bonne place au soleil.

Reprenant le meilleur de Mortal Kombat X et d’Injustice : Les Dieux sont Parmi Nous, NetherRealm a poussé la jauge encore plus loin pour nous proposer un jeu plus beau, plus fun, plus agréable…

Pour sa mise en scène incroyable, son gameplay génial, son ambiance DCiesque ou tout simplement pour le plaisir qu’il procure, Injustice 2 est un jeu de combat que tout fan du genre se doit d’essayer ! Vite !


Injustice 2

Par NetherRealm Studios, pour Warner Bros Interactive Entertainment, sous licence DC Entertainment. Sur PS4, Xbox One. Entre 45 et 50€ pour la version de base, 110€ pour l’Ultimate Edition. Le jeu est classé PEGI 16.

 

Les + :

  • Une mise en scène fabuleuse, très cinématographique !
  • Un gameplay accessible à tous, débutants comme compétiteurs
  • En jeu, c’est fluide et rapide
  • Un récit digne des Comics DC
  • Le online qui fonctionne comme une horloge
  • Gros casting et persos intéressants
  • Des customisations de costumes à gogo
  • Pouvoir gonfler ses stats
  • Sans doute le jeu de combat qui offre le plus de contenu
  • Harley Quinn ♥♥

Les – :

  • Un mode story un peu court (6-8h)
  • Il faut sortir la carte bleue pour avoir Darkseid et Brainiac (ce dernier étant quand même accessible en finissant le storymode)
  • Micro-transactions pas toujours « micro »
  • L’appli mobile bien bugguée
  • Personnages encore un poil trop rigides
 .
Bénéficiant de qualités majeures, avec des défauts mineurs, Injustice 2 possède tous les arguments pour figurer dans votre top des meilleurs jeux de baston ! S'inspirant de ce qu'il a fait de mieux jusqu'à présent, NetherRealm Studios touche la perfection du bout des doigts...
93%
Excellent !

Bénéficiant de qualités majeures, avec des défauts mineurs, Injustice 2 possède tous les arguments pour figurer dans votre top des meilleurs jeux de baston ! S'inspirant de ce qu'il a fait de mieux jusqu'à présent, NetherRealm Studios touche la perfection du bout des doigts...

  • Direction artistique
  • Scénario
  • Gameplay
  • Durée de vie et rejouabilité
  • Mode Online
  • Ambiance sonore

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.