Yo-Kai Watch 2 : les enfants ont aussi leur RPG !

Sur Nintendo 3DS - testé sur une version "Esprits farceurs" fournie par l'éditeur

Ce mois d’avril, les Yo-Kai sont de retour sur 3DS. Contrairement au premier volet, et comme de nombreux jeux sur la portable de Nintendo, le titre de Level-5 se décline cette fois en deux cartouches. Pour ce test, lançons nous dans « Esprits Farceurs« , l’une des deux moutures de Yo-Kai Watch 2…

(Re)découvrez Yo-Kai Watch

Il y a presque un an (notre test était paru en juin), les joueurs occidentaux découvraient, sur 3DS, une nouvelle licence : Yo-Kai Watch ! Voulant s’imposer comme un nouvel incontournable dans l’esprit de nos chères petites têtes blondes, Yo-Kai ne lésinait pas sur les moyens : série animée pour accompagner le jeu, figurines, mangas, jetons à collectionner, panoplie intégrale pour écoliers… La machine Yo-Kai était lancée !

Très souvent comparée à Pokémon dont elle peut parfois sembler proche (on doit collectionner des créatures), la série se revendique différente. On ne « capture » pas, on se « lie d’amitié »… On ne parle pas d’animaux mais de Yo-Kai (fantômes et autres créatures issues du folklore japonais)… De plus, Yo-Kai se veut plus éducatif : il apprend aux enfants à se laver les mains avant de passer à table, ou à traverser quand le feu est vert…

Yo-Kai Watch nous faisait faire connaissance avec le héros, Nathan (vous pouvez aussi démarrer l’aventure avec une fille). Un jour, en pleine forêt, Nathan découvre une vieille machine ressemblant à un distributeur de gashapon (des figurines vendues au Japon dans des boules). Il y trouve Whisper, un esprit qui lui offre une « Yo-Kai Watch« .

Grâce à cette montre magique, son propriétaire a le pouvoir de voir les yo-kai, des créatures invisibles aux yeux des autres humains…

Au fil du premier épisode, Nathan s’est fait plein d’amis. Et il signe donc ce mois-ci pour une seconde aventure. En France en tout cas, puisque les joueurs japonais sont déjà sur le troisième volet de la licence

Site officiel

C’est reparti comme en 40 !

C’est la remarque que vous allez vous faire lors des premières heures de jeu, si vous avez bouclé la première aventure !

En effet, dans ce second épisode, dans des circonstances que je tairai pour éviter tout spoiler, Nathan se retrouve amnésique. Dès lors, vous allez devoir revivre quasiment le même début d’aventure, à quelques variantes près !

Chasse aux insectes avec vos amis, rencontre avec Whisper, rencontre avec Jibanyan… Le « copier-coller » va même jusque dans les différents itinéraires que vous allez suivre en ville. Pire encore, il faudra avancer suffisamment dans l’aventure pour voir apparaître les nouveaux Yo-kai. Les premières rencontres vous mettent en effet face à des têtes connues…

Vous allez donc avoir une grosse impression de déjà-vu si vous avez terminé le premier Yo-Kai Watch. Mais nous vous conseillons tout de même de vous accrocher. Car, finalement, après quelques heures de jeu, c’est bien une intrigue originale qui se met en place. Le titre décolle enfin !

Car ne l’oublions pas, nous avons ici un scénario inédit. Une sinistre force a déclenché une guerre entre deux factions Yo-kai, les esprits farceurs et les fantômes bouffis, semant ainsi le chaos à travers le monde entier !

S’il débute par une dispute entre les parents de Nathan, qui ont visiblement du mal à s’entendre sur la meilleure boutique de beignets, quelques rebondissements vous attendent. Et nos héros pourront, par exemple, voyager dans le temps… Le scénario n’est pas « ouf », mais n’oublions pas que le jeu cible avant tout les enfants.

Quoi de neuf, docteur ?

Bah oui, c’est vrai, ça ! Finalement, qu’est ce qui change avec ce second épisode ? L’achat en vaut-il la peine, au bout du compte ?

La nouveauté la plus flagrante vous a sauté aux yeux dès le début, dans votre magasin de jeux vidéo préféré : le jeu est vendu sous deux versions différentes. « Esprits farceurs » et « Fantômes bouffis ». Inutile d’acheter les deux, choisissez juste votre préféré ! Sachant que, comme pour Pokémon, chaque version aura ses particularités, des Yo-Kai que vous ne trouverez que dans une version, mais pas dans l’autre (échanges en vue !).

Autre nouveauté très demandée par les fans : Yo-Kai 2 permet enfin de jouer en ligne, contre d’autres joueurs. Ce n’était pas possible dans le premier opus, mais ça l’est maintenant 😉 Le mode « Yo-Kai Watch Blasters » vous permettra de vous lancer dans des matches entre amis. Vous pourrez aussi jouer en mode coopératif.

Voyagez dans le temps

Les développeurs nous offrent ici un terrain de jeu nettement plus vaste ! De nouvelles zones, pour ne pas dire de nouvelles villes, font leur apparition. De plus, votre rencontre avec le Yo-Kai Triptic-Tac vous permettra de voyager dans le passé, prétexte à la découverte des origines de la Yo-Kai Watch. Vous découvrirez ainsi le monde tel qu’il était 60 ans plus tôt, avec ses Yo-Kai du folklore d’antan.

Pour explorer le vaste monde, vous pourrez utiliser le train, pour vous déplacer plus vite. Une fausse bonne idée en réalité ! Car si l’idée est pratique en théorie, il s’avère vite énervant de devoir se taper la séquence de trajet à chaque utilisation, sans possibilité de la zapper ! Heureusement, un peu plus tard, un Yo-Kai vous permettra de vous téléporter…

Comme je le disais plus haut, s’ils tardent à montrer le bout du nez, de nouveaux Yo-Kai ont été ajoutés. Plutôt intéressant pour les collectionneurs, dans la mesure où ces nouveaux venus poussent le roster à plus de 350 créatures au total !

Enfin, de nombreux mini-games ont été ajoutés, afin de varier les plaisirs. Certains sont plutôt sympas et réussis, d’autres moins intéressants car un peu trop redondants.

Les combats toujours aussi passifs, mais plus tactiques

Comme dans tout bon RPG, le jeu vous permet de vous balader dans un monde immense, avec de très nombreuses quêtes à accomplir. Certaines permettent de faire avancer l’histoire, d’autres sont secondaires. Et il y a de tout ! Certains mini-games sont assez fun et se rejouent avec plaisir. Mais d’autres quêtes sont plus anecdotiques, voire barbantes. Je pense notamment aux quêtes que l’on qualifie de « FedEx », qui consistent à vous envoyer chercher un objet à l’autre bout de la carte… Pour vous entendre dire une fois l’objectif atteint, par votre missionnaire, qu’il lui manque un autre objet, à retourner chercher…

Entre temps, comme dans le premier épisode, votre montre vous sert à détecter les Yo-Kai planqués un peu partout. Une fois localisé, vous devez le combattre et le vaincre pour qu’il vous rejoigne. Avec six Yo-Kai sélectionnés par vos soins, vous composez votre équipe de combattants. Lorsqu’un combat se déclenche, une roulette vous permet de choisir les trois qui iront au fight. Avec la possibilité de changer quand bon vous semble.

Vous serez ici spectateur, plus que véritable acteur. Vos combattants attaquent de manière quasi automatique. Et votre rôle consiste simplement à déclencher les attaques spéciales en réalisant des mini-games sur l’écran tactile.

Heureusement, les développeurs ajoutent néanmoins une nouvelle mécanique, qui pourra ajouter de l’intérêt aux joueurs les plus stratèges. Nommé « mode zéro », cette nouvelle fonction permet, si cela vous chante, de booster l’âmultime de votre combattant en sacrifiant une partie de l’énergie d’un Yo-Kai voisin. Un mécanisme qui ajoute un peu de piment aux combats, vous impliquant davantage. Notamment contre les boss qui nécessiteront une approche plus tactique.

Bizarrement, si le jeu se destine à un jeune public, j’ai pu remarquer quelques pics de difficulté qui tranchent avec l’aspect général. Autrement dit, notamment contre certains boss, votre progression sera très difficile si vous n’avez pas pensé à booster suffisamment les stats de votre équipe. Un peu de farming de temps en temps n’a jamais fait de mal à personne…

Au final

L’habit ne fait pas le moine ! Avec Yo-Kai Watch 2, il ne faut surtout pas se fier à vos premières impressions : la sensation de repompe du premier épisode pourrait vite vous décourager ! Pour peu que vous n’alliez pas suffisamment loin dans le jeu pour en découvrir les subtilités et les nouveautés.

En réalité, il y a deux façons d’approcher ce Yo-Kai Watch 2 ! Soit vous découvrez la licence avec ce second opus, et vous allez vous laisser embarquer dans une aventure captivante… Soit vous avez déjà joué au premier épisode, et vous serez dans la situation décrite ci-dessus…

Au final, Yo-Kai Watch 2, malgré ses petits défauts, fait partie du haut du panier des jeux 3DS ! Les enfants ont aussi leur RPG, un jeu de rôle de très bonne facture, très intéressant (avec mon regard d’adulte, malgré son côté très enfantin, Yo-Kai Watch 2 me semble plus intéressant qu’un Pokémon, par exemple).

Il n’empêche que, avec sa réalisation vraiment très bonne pour une 3DS, sa VF et son univers tout mignon, Yo-Kai Watch 2 est un indispensable pour les enfants qui n’ont pas joué au premier volet, ou pour les fans inconditionnels. Les autres seront quand même tentés par l’aventure, ne serait-ce que pour jouer à un Yo-Kai 1 en mieux, plus complet.


Yo-Kai Watch 2

 

Les + :

  • Des nouveaux Yo-Kai
  • Une ambiance enfantine pleine de fraîcheur
  • La réalisation est TOP pour une 3DS
  • Une jouabilité très plaisante, nickel
  • S’il cible un public très jeune, le scénario est plutôt bien écrit
  • Textes en VF
  • Grosse durée de vie
  • Beaucoup plus complet que Yo-Kai 1
  • Le « mode zéro » et les combats plus tactiques
  • L’apparition du multijoueur online

Les – :

  • Début trop similaire au premier opus
  • Des quêtes secondaires pas forcément intéressantes
  • Le système de combat trop passif
  • Quelques pics de difficulté si vous ne boostez pas vos Yo-Kai
  • La séquence de voyage en train que l’on ne peut pas zapper
  • Pas tant de nouveautés que ça
 .
Toujours aussi coloré et mignon, Yo-Kai Watch 2 est l'un des jeux les mieux réalisés sur 3DS. Incontournable pour les jeunes fans, il pêche néanmoins par une grosse impression de déjà vu (pour ceux qui ont fait le premier volet). Il faudra vous accrocher les premières heures pour enfin découvrir des nouveautés intéressantes qui lui donnent une certaine saveur...
86%
Un bon jeu !

Toujours aussi coloré et mignon, Yo-Kai Watch 2 est l'un des jeux les mieux réalisés sur 3DS. Incontournable pour les jeunes fans, il pêche néanmoins par une grosse impression de déjà vu (pour ceux qui ont fait le premier volet). Il faudra vous accrocher les premières heures pour enfin découvrir des nouveautés intéressantes qui lui donnent une certaine saveur...

  • Direction artistique
  • Musique et sons
  • Jouabilité
  • Scénario
  • Durée de vie

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.