RuneScape dévoile l’arrivée de sa première extension : la cité d’or de Ménaphos

RuneScape est sur le point de vivre son plus grand changement en 16 années d’existence avec le lancement le 5 juin de Ménaphos : La cité d’or.

Première d’une longue série

Il s’agit de la première d’une série d’extensions qui permettra d’introduire en jeu des contenus d’envergure titanesque.

La sortie de Ménaphos : la cité d’or démarre un programme d’extensions qui seront implémentées tous les trois mois dans RuneScape.

Elles apporteront au monde de Giélinor de nouvelles zones et régions étendues, disponibles aux abonnés de RuneScape sans frais supplémentaires.

Placée sous le signe de la découverte et de l’exploration, Ménaphos est une cité de légende. Elle était cachée aux vues et au su de tous depuis plus de 12 ans.

Opulence et complot

Jusqu’à présent, les joueurs n’ont pas pu voir ce qui se trouvait derrière les portes de la cité, mais tout cela va bientôt changer. Lorsque les portes de Ménaphos s’ouvriront, ils pourront en effet découvrir une immense ville offrant une liberté absolue. Ce dans un décor fait de jardins suspendus, de cours d’eau, de bâtiments parés d’or et d’une énorme pyramide, un mastaba, surplombant la cité entière.

Ménaphos regorge des richesses et de légendes inédites qui attendent d’être découvertes par les millions de joueurs de RuneScape.

Cela dit, ces derniers pénétreront dans la ville en tant qu’étrangers inconnus. Et ils devront donc se faire une réputation au sein de la cité afin de gagner en rang et d’atteindre le statut de légendes auprès des habitants.

Au fil de leur exploration de la cité, les joueurs ne tarderont pas à y découvrir un sombre secret ! La corruption qui s’étend au sein de la métropole.

Il y aura également de nouvelles quêtes à découvrir. Un réseau de tombeaux en constant mouvement à piller pour y récupérer d’antiques butins…

Ainsi qu’un nouveau donjon de Pourfendeur à parcourir dans le cadre du passage à 120 du niveau maximum de la compétence de Pourfendeur.

Site officiel

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.