Kingdom Hearts HD 1.5+2.5 ReMIX : l’incontournable encyclopédie de la saga !

Testé sur une version PS4 fournie par l'éditeur

Initialement sorties sur PS3, les deux compilations HD de Kingdom Hearts (1.5 et 2.5) sont aujourd’hui réunies sur un seul et même CD, sur PS4. L’achat de ces six titres vaut-il le détour ? La réponse avec notre test !

♫ Qui Sora, qui Sora, qui Soraaaa ♫

« Et encore une compilation ! Et encore un remaster HD ! » J’entends déjà d’ici, pleuvoir les commentaires anti-remasterisation… Oui mais voilà ! On parle de Kingdom Hearts, une licence lancée en 2002, il y a donc quinze ans. Donc que beaucoup n’ont peut-être pas connue.

De plus, nous parlons ici de l’une des licences les plus riches et les plus profondes. Avec un vrai background, avec des personnages marquants, ou encore avec un scénario passionnant dont il nous tarde de connaître la conclusion, depuis dix ans !! Ce sera dans Kingdom Hearts III, qui devrait enfin sortir l’an prochain, après un développement qui s’éternise. On croise les doigts.

Square-Enix nous propose donc aujourd’hui de (re)découvrir Kingdom Hearts, avec un seul et unique CD qui réunit les six épisodes les plus emblématiques de la saga. Le néophyte qui se plonge dans cette compilation en ressortira avec une (presque) parfaite connaissance de ce riche mais complexe univers, né du mariage improbable entre Square-Enix et Disney Interactive.

Et de ce mariage naît une intéressante progéniture. Un J-RPG qui mélange les univers du développeur japonais, et du marchand de rêve américain. Au fil de l’aventure, on croisera donc Blanche Neige, Mickey, Arielle, Tic et Tac, Jack Skellington, Peter Pan, Tarzan, Simba… Mais aussi Squall, Cloud, Aerith, Tidus, Aya Brea… Et cela fonctionne !

♫ 1, 2, 3… Mickey, Donald et Moi… ♫

Kingdom Hearts nous raconte l’histoire de Sora, un jeune garçon étrangement isolé sur une île paradisiaque (l’île du Destin) avec d’autres enfants. Parmi eux, ses deux meilleurs amis, Kairi et Riku. Mais leur monde va changer, alors qu’ils envisagent de quitter l’île sur un radeau.

Sans davantage entrer dans les détails, ils seront séparés par de tragiques événements : un mal inconnu tente de répandre les ténèbres sur le monde. Ou plutôt sur LES mondes, puisque l’univers de Kingdom Hearts se compose de différents mondes parallèles, sans lien apparent. Si ce n’est qu’ils sont détruits petit à petit par les « Sans Coeur ».

Le « sauveur » est un héros ayant le pouvoir de sceller les portes qui se sont ouvertes dans chaque monde (et qui permettent aux ténèbres de les envahir) grâce à la « Keyblade ». Cette épée en forme de clé a des pouvoirs très puissants. Et son nouveau porteur n’est autre que Sora. Très vite, il rencontrera Donald et Dingo, avec qui il fera équipe. Sauver le monde, détruire le mal et retrouver leurs amis (Riku et le Roi Mickey), voilà leurs motivations…

Quand des licences comme Final Fantasy nous proposent des volets qui n’ont aucun lien scénaristique entre eux, les différents opus de Kingdom Hearts forment un tout. Un seul et même récit. Et ce même si les épisodes suivants introduisent de nouveaux personnages : Roxas, Aqua, Ventus… Toutes les aventures sont liées, ne sont que les fragments d’un passionnant récit.

Six jeux sinon rien !

Comme indiqué plus haut, Kingdom Hearts HD 1.5+2.5 ReMix est donc une compilation. J’ajouterai même « une compilation de compilations » ! Comprenez par là que cette version PS4 réunit les KH 1.5 HD et KH 2.5 HD, sortis indépendamment sur PS3 en 2013 et 2014.

On va donc retrouver ici non plus trois, mais six jeux ! Et comme dans toute compile, il y a de tout ! Du hit, et du moins bon.

Pour le meilleur, on retiendra évidemment Kingdom Hearts 1 et 2 ainsi que l’excellent Birth by Sleep, sorti en exclusivité sur PSP. Notez que ces jeux sont livrés ici dans leur version « Final Mix », une réédition jusqu’alors uniquement disponible au Japon, avec du contenu en plus. Rien que pour ces trois épisodes, la durée de vie est gigantesque, et se compte en centaines d’heures si vous visez le 100% ! Le reste n’est que du bonus !

Kingdom Hearts 358/2 Days (DS), n’est ici qu’un enchaînement des cinématiques du jeu d’origine, remasterisées, mais sans aucune phase de gameplay. Même constat pour KH Re:coded ! (DS) qui ne vous permettra pas de jouer, mais juste de regarder les cinématiques pendant deux bonnes heures. L’essentiel de l’histoire y est, mais seulement en mode « passif » pour le joueur.

Kingdom Hearts Re:Chain of Memories (remake PS2 d’un jeu GBA) est quant à lui proposé en version jouable et complète. Un titre vraiment intéressant, qui vous permettra de faire la lumière sur de nombreux aspects de la licence. En revanche, il pourra déstabiliser les joueurs par son gameplay original. Comme dans un Baten Kaitos, le joueur se sert de cartes pour combattre.

Cure de jouvence

Bon, passons aux choses sérieuses ! Et la technique dans tout ça ? L’achat en vaut-il la peine si vous possédez déjà les jeux originaux ? Dans cette situation précise, oui ! Evidemment ! Réhaussé en 1080p et 60 fps, les différents titres sont encore plus beaux ! J’ai même pu comprendre (sans pouvoir le vérifier) que la compile est optimisée « 4K » pour la PS4-Pro.

Techniquement, le premier constat est que les temps de chargement ont été considérablement réduits. Pour ne pas dire qu’ils sont même souvent imperceptibles.

Le chara-design est le même que dans les originaux, mais les nombreux personnages ont aussi subi une cure de jouvence. S’ils conservent leurs doigts carrés, ils ont été lissés, et les voir se mouvoir en 60fps est un pur régal.

Mais la technique a aussi parfois ses limites : les jeux ont subi un lifting, mais n’ont pas été reprogrammés pour autant. Ainsi, par exemple, les deux premiers volets (surtout le premier épisode d’ailleurs) souffrent des mêmes problèmes de caméra que dans la version d’origine. Particulièrement délicat lors de phases de saut, ou lors de certains combats qui en deviennent un peu trop fouillis.

Au début des années 2000, le level-design n’avait rien à voir avec les vastes mondes ouverts d’aujourd’hui. Aussi, certains niveaux, aussi beaux soient-ils, vous sembleront sans doute un peu trop cloisonnés, un peu trop rikikis.

A vous de jouer !

Au niveau du gameplay, peu de choses ont changé, si ce n’est que les différents opus m’ont semblé plus fluides. Si l’on met de coté les deux titres cinématiques, et Chain of Memories qui se joue avec des cartes, les trois volets restants se jouent de manière assez classique.

Kingdom Hearts 1 et 2 se jouent à la troisième personne, avec des combats dynamiques (pas de tour par tour, mais du combat en temps réel). Ils reprennent les mécaniques habituelles du RPG, à savoir des items à collecter, du leveling, de l’upgrade de compétences ou d’accessoires…

S’il vous est possible de définir une stratégie pour vos alliés (attaquant, défenseur…), ils vivent leur vie lors des combats. Et attaquent les ennemis de leur coté pendant que vous vous concentrez sur votre petite personne. Notez toutefois que des combos sont déclenchables avec vos amis.

Donald et Dingo ne seront pas vos seuls amis, et vous devrez souvent remplacer l’un d’entre eux par le héros du monde dans lequel vous vous trouvez. Hercule dans le Colisée, Tarzan dans la jungle, Alice au Pays des Merveilles, Aladdin à Agrabah, etc. Square-Enix intègre de plus les invocations qui seront aussi de la partie : Mufasa, Bambi, Le Génie, Dumbo, Mushu… Elles proviennent toutes des long-métrages Disney..

Dans Birth by Sleep, le principe est un peu différent, puisque vous devrez boucler trois aventures, respectivement avec Aqua, Terra et Ventus. Ici, pas de trio mais un héros solitaire à chaque fois, toutefois aidé lui aussi par les héros Disney des différents mondes.

Une seule langue

En débutant mes différentes parties, j’avoue avoir été pris d’un furieux doute. Alors, j’ai ressorti mes deux exemplaires de Kingdom Hearts 1 et 2, que je possède toujours sur PS2. Et cette vérification m’a permis de confirmer ce que je soupçonnais : à l’origine, les deux titres étaient bien doublés en VF !

Alors pourquoi ? Qu’est-ce que c’est que ce bins ? Pourquoi, sur cette compile HD, Sora et ses amis parlent-ils en Anglais ? OK, on parle des « Final Mix », mais quand même ! Le doublage VF existe donc, mais est tout simplement passé à la trappe ! Idem pour les voix japonaises puisque, de toute manière, vous ne pouvez pas choisir la langue parlée. C’est Anglais pour tout le monde (avec sous-titres en VF) !

Mais la bande-son se rattrape avec ses thèmes musicaux sublimes, signés par la talentueuse Yoko Shimomura. Qu’on se le dise : même si ses OST de Final Fantasy XV ou Mario RPG sont réussies, la bande-son de Kingdom Hearts est un petit bijou, que l’on écoute sans retenue, et toujours avec la même fascination (oui, je suis fan, j’avoue).

Au final

Que l’on soit pour ou contre cette politique de remasterisation très en vogue, il faut rendre à César ce qui lui appartient ! Oui, cette nouvelle compilation autour de Kingdom Hearts est un bijou que tout fan se doit de posséder absolument ! D’une part parce que ce CD compile le meilleur de la série… D’autre part parce qu’il constitue la meilleure piqûre de rappel qui soit en attendant Kingdom Hearts 3 !

Si, comme moi, vous avez déjà retourné les deux premiers épisodes dans tous les sens (sur PS2), je vous rappelle que cette compilation est enfin l’opportunité de mettre la main sur les épisodes Final Mix, sortis uniquement au Japon à leur époque. Et en 1080p s’il vous plait ! Ce qui justifie d’autant plus cet achat !

En revanche, cette version PS4 est dispensable si vous possédez déjà les deux remix HD sortis il y a quelques années sur PS3. Les versions étant très similaires, l’achat ne sera pas justifié dans ce cas de figure.

Toujours est-il que Kingdom Hearts HD 1.5+2.5 ReMIX reste une pépite. Une licence géniale à la base, mais en beaucoup mieux ! C’est LA compilation que l’on attendait. Le fan redécouvre les trois meilleurs titres de la saga culte. Le néophyte, quant à lui, sera devenu incollable sur la licence une fois les différents épisodes terminés.


Kingdom Hearts HD 1.5+2.5 ReMIX

 

Les + :

  • Le meilleur pour découvrir la série
  • KH 1 et 2, et Birth by Sleep en « Final Mix »
  • Le passage en 1080p et 60fps efface quelques rides
  • Temps de chargement considérablement réduits
  • Un scénario général complexe mais passionnant
  • C’est très fluide !
  • Les musiques de Yoko Shimomura
  • Le casting incroyable
  • Gigantesque durée de vie

Les – :

  • Mais où sont passées les voix françaises ?
  • Et les voix japonaises ?
  • Des mondes un peu trop cloisonnés
  • Quelques soucis de caméra
  • Pas de bonus
  • Un CD inutile si vous possédez déjà les jeux HD sur PS3
 .
Si l'on passe outre un phénomène de "HDisation" très en vogue sur PS4, ce Kingdom Hearts HD 1.5+2.5 ReMIX est un hit à posséder absolument. Simple piqûre de rappel ou découverte en un seul CD de toute la licence, il comble avec brio l'attente du troisième épisode. A ne rater sous aucun prétexte !
90%
Indispensable !

Si l'on passe outre un phénomène de "HDisation" très en vogue sur PS4, ce Kingdom Hearts HD 1.5+2.5 ReMIX est un hit à posséder absolument. Simple piqûre de rappel ou découverte en un seul CD de toute la licence, il comble avec brio l'attente du troisième épisode. A ne rater sous aucun prétexte !

  • Direction artistique
  • Jouabilité
  • Musiques
  • Durée de vie
  • Contenu

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.