Journée de la femme : 40 héroïnes qui sont les « patronnes » dans leur jeu vidéo

0 4 452

Le 8 mars, c’est la Journée de la Femme ! Alors, profitons-en pour rendre hommage à toutes ces femmes qui nous font rêver dans le jeu vidéo. Voici une sélection d’héroïnes emblématiques que nous aimerions avoir comme maman, comme soeur ou comme copine…

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu dire « le jeu vidéo, c’est un truc de mecs ! ». Ou encore « les développeurs sont des machos, les héros de jeux vidéo sont toujours des hommes, jamais de femmes ! ». Détrompez-vous ! Nous allons voir aujourd’hui que c’est archi-faux !

Et cela ne date pas d’hier. Déjà dans les années 80, Miss Pacman avait son propre jeu ! Depuis, les femmes sont bien présentes dans nos titres préférés. La preuve avec cette rétrospective des plus emblématiques héroïnes de jeux vidéo. Vous souvenez-vous de chacune ?

Note : Pour ce classement, qui n’en est pas vraiment un, nous n’avons listé que des « héroïnes », qui ont leur jeu à elle ! Afin de réduire la liste, nous avons volontairement écarté :

  • Les personnages secondaires (comme Zelda, Batgirl, Quiet…)
  • Les héroïnes multiples (comme dans Dead or Alive, Tekken, etc) dont le casting féminin occuperait une quinzaine de places à lui seul
  • Les licences adaptées de films
  • Les jeux dans lesquels vous pouvez choisir entre un avatar masculin ou féminin (Fallout 4, Animal Crossing, etc).

Désolé pour la princesse Zelda, pour Nina Williams (Tekken), pour Tracer (Overwatch) ou encore Kasumi (Dead or Alive), mais votre tour viendra. Désolé aussi pour toutes ces héroïnes de jeu vidéo qui ne figurent pas ici (et elles sont nombreuses), mais nous avions décidé de nous limiter à 40 personnages…

1 – Lara Croft (série Tomb Raider)

Et on commence avec du lourd, avec le personnage féminin de jeu vidéo qui viendra à l’esprit de tous ! Même de ceux qui n’ont jamais eu une manette entre les mains ! Lara Croft, c’est LA représentante du sexe féminin dans le jeu vidéo !

Cette aventurière anglaise est en quelque sorte la version féminine d’Indiana Jones. Belle, intelligente, athlétique, cette archéologue parcourt les temples et tombeaux anciens afin d’y dénicher des trésors. Le personnage a été créé par le studio Core Design en 1996. Physiquement, les développeurs ont été inspirés par la chanteuse Neneh Cherry. (Lire aussi notre review du premier Tomb Raider).

Si dans ses premières aventures, Lara apparaît comme un personnage intrépide et sans pitié, elle change de caractère avec le reboot édité par Square-Enix en 2013. On y découvre une Lara Croft plus jeune, plus fragile, et un peu moins passionnée par l’exploration de tombeaux. (Lire aussi nos tests de Tomb Raider et Rise of the Tomb Raider).

Ce personnage féminin est icônique, et verra de nombreux produits dérivés. Notamment des comics, ou des films. Au cinéma, elle propulse la carrière d’Angelina Jolie. Le personnage de Lara Croft fait de nombreuses couvertures de magazine, devient l’égérie d’une marque automobile espagnole. Elle devient aussi l’égérie de Bono (U2), s’invitant même sur scène, sur un écran.

2 – Chun-Li (série Street Fighter)

Alors, j’entends déjà les fans de Cammy ou de Karin râler ! Oui, j’ai choisi Chun-Li ! Car je vous rappelle que Chun-Li est la première femme à être apparue dans la série Street Fighter (de Capcom). C’était dans le deuxième épisode ! On avait dit « pas de personnage issu de jeux avec de multiples héroïnes« , mais Chun-Li fait figure d’exception !

Depuis, elle est toujours fidèle au poste ! Avec la même tenue, certes, mais infatigable. Alors pourquoi elle plutôt qu’une autre combattante ? Tout simplement parce que, d’un certain point de vue, Chun-Li EST Street Fighter. Au même titre que Ryu ou Ken. Demandez à n’importe qui de vous citer une combattante du jeu, et on va vous répondre…?

Si dans Street Fighter II, on sait juste que Chun-Li est Chinoise, et qu’elle veut venger son père, tué par M.Bison (ou Vega en VO), les épisodes suivants nous en apprendront plus. On découvrira ainsi que Chun-Li est un agent d’Interpol. Pour les puristes, son nom peut être traduit par « Printemps Joyeux« .

Chun-Li est un maître du Kung-Fu (elle brise ainsi l’image de la faible femme en détresse), et est toujours (par défaut) vêtue d’un qipao bleu, de bottes blanches, de collants bruns et porte deux chignons. Ses techniques favorites sont le Hyakuretsukyaku, le Kikoken ou le Spinning bird kick. Lorsqu’elle gagne son match, elle s’écrie « yatta !« , que l’on peut traduire par « j’ai réussi« .

Comme Lara Croft, Chun-Li aura le droit à des apparitions au cinéma. On oublie le nanar Street Fighter, avec Jean-Claude Van Damme (de Steve de Souza, elle est incarnée par Ming Na). Car Chun-Li aura son film à elle en 2009, Street Fighter : Legend of Chun-Li, par Andzej Bartkowiak. Elle y est interprétée par la Canadienne Kristin Kreuk (Lana Lang, dans la série Smallville).

3 – Samus Aran (série Metroid)

Sous sa grosse armure orange et or, on ne peut le deviner au premier abord. Pourtant, le pitch de la série Metroid est clair ! Le joueur dirige une femme mercenaire du nom de Samus Aran ! La série étant sortie sur NES, Samus est donc en quelque sorte l’une des vétéranes de notre dossier.

Et si vous avez eu la chance de jouer à l’excellente série Super Smash Bros, alors vous avez sans doute pu découvrir Samus sans son armure (Zero Suit Samus). On découvre alors une jolie blonde. Mais ne vous fiez pas à son apparence, la séduisante jeune femme n’a pas son pareil pour déboîter des épaules !

Dans un monde futuriste, Samus Aran est un ancien soldat de la Fédération Galactique. Elle a décidé de faire ses valises pour devenir mercenaire. Lorsqu’elle était enfant, Samus vivait paisiblement avec ses parents sur la planète K-2L. Jusqu’à ce que des pirates débarquent et ne tuent tout le monde. Ils étaient dirigés par un certain… Ridley !

Samus est équipée d’une lourde armure, qui embarque des missiles et des armes à énergie dirigée. Samus a aussi la faculté de se déplacer en se transformant en boule : le morphing ball. Sa première apparition remonte à 1986, sur NES, où elle doit affronter un ennemi du nom de Mother Brain.

4 – Aloy (Horizon Zero Dawn)

A peine le jeu Horizon Zero Dawn (Guerrilla Games) est-il sorti (le 1er mars en exclu sur PS4, vous en retrouverez bientôt le test sur LV1) que déjà son personnage principal squatte l’un de nos dossiers 😉

Dans un monde post-apocalyptique dans lequel les hommes sont retournés à une civilisation primale, Aloy est une jeune femme élevée par son mentor, Rost. Elle a perdu se parents alors qu’elle était bébé, et a été confiée au vieil homme, considéré comme un paria par les siens.

Cette rouquine est une chasseuse hors-pair, une femme forte dont l’habileté n’a d’égal que sa curiosité pour le monde qui l’entoure. Contrairement à ses contemporains, qui rejettent l’ancienne civilisation (la notre), Aloy est équipée d’un focus (une sorte d’appareil fixé à son oreille).

Le périple est fantastique, l’aventure incroyable, et son personnage central s’impose comme une nouvelle icône du jeu vidéo. Une réussite qui fait honneur à l’image de la femme.

5 – Jodie Holmes (Beyond Two Souls)

Jodie Holmes est l’un des rares personnages de jeux vidéo que vous pourriez croiser dans la vraie vie. Et pour cause ! Puisque le personnage a été créé en « capturant » les traits d’une actrice connue : Ellen Page.

La particularité du studio Quantic Dream est de créer des histoires émouvantes, et un lien émotionnel très fort entre le joueur et le héros. Beyond Two Souls ne fait pas exception à cette règle, et le fait de suivre Jodie sur 18 années de sa vie crée une empathie sans précédent !

Cette histoire de jeune femme affublée d’un « don » à priori paranormal est sans doute l’une des plus belles histoires racontées dans un jeu vidéo. Et sans doute l’un des meilleurs titres tout court…

6 – Faith Connors (Mirror’s Edge)

On sait peu de choses sur Faith Connors, l’héroïne de la série Mirror’s Edge (Electronic Arts). Cette jeune femme de 24 ans, d’origine asiatique, 1,75m pour 57 kg, est prédisposée aux acrobaties. Elle maîtrise les techniques de « parkour ».

Elle est la soeur de Kate Connors. Le passé de Faith la pousse à se rebeller contre le Gouvernement, qu’elle déteste par dessus tout. Aussi, elle devient « messagère », se retrouvant impliquée dans des conspirations qui visent ce gouvernement autoritaire.

7 – Lightning (série Final Fantasy XIII)

Bien que le treizième épisode de Final Fantasy ait été assez controversé, Lightning a sa place dans ce tableau ! Elle est l’héroïne de pas moins de trois jeux : Final Fantasy XIII, Final Fantasy XIII-2 et Lightning Returns. Et je ne parle pas des cross-over dans lesquels elle fait des apparitions (World of Final Fantasy, Dissidia…).

Lightning est un personnage très mystérieux. Elle semble froide, renfermée et très distante. Elle est un ancien soldat de l’armée, qui arbore son grade sur son épaulière. Lightning est aussi la soeur de Serah, un autre personnage clé de FFXIII et FFXIII-2.

Mais peu à peu, elle devra se dévoiler un peu plus à ses camarades. Et du coup, le joueur découvre un personnage beaucoup plus attachant qu’il n’y paraît.

8 – Velvet Crowe (Tales of Berseria)

Velvet marque d’une pierre blanche le « girls power » dans la série Tales Of (Bandai-Namco) ! Pour la première fois dans la licence, Tales of Berseria (lire aussi notre test) nous propose de contrôler une équipe leadée par une femme.

Marquée par de tragiques événements durant son enfance, Velvet est un personnage sombre, mystérieux, mais cependant très charismatique. Elle doit composer avec ses pouvoirs de « daemons », qui lui permettent d’absorber l’âme de ses ennemis.

Mais au fil de l’aventure, le joueur découvre un personnage beaucoup plus riche qu’il n’y paraît. Velvet est une héroïne attachante, qui nous pousse à aller au bout de l’aventure.

9 – Aqua (série Kingdom Hearts)

Si l’évocation de la série Kingdom Hearts nous fait instantanément penser au héros Sora, la belle Aqua mérite toute sa place dans la saga de Square-Enix et Disney.

Le joueur découvre cette mystérieuse maîtresse de la Keyblade dans Birth by Sleep, un épisode alors exclusif à la PSP, ressorti en version HD depuis. Elle y partage la vedette avec deux autres apprentis « maîtres de la Keyblade » : Terra et Ventus.

A la fin du jeu, elle disparaît dans le monde des ténèbres. Et c’est là que nous la retrouvons dans le jeu Birth by Sleep 0.2 : A Fragmentary passage, disponible sur la compil’ Kingdom Hearts 2.8 HD : Final Chapter Prologue. (Lire aussi notre test).

De nombreux éléments laissent à penser que ce personnage important n’a pas fini de faire parler de lui. Et que nous devrions retrouver Aqua dans Kingdom Hearts III.

10 – Max Caulfield (Life is Strange)

Max est le personnage principal de l’excellent Life is Strange (lire aussi notre test). Cette jeune lycéenne est une passionnée de photo. Très vite dans l’aventure, elle se découvre le pouvoir d’interagir avec le temps.

Introvertie et timide, Max est une geek. Elle se retrouve embarquée malgré elle dans une étrange aventure, après avoir sauvé la vie de sa meilleure amie, Chloe Prize. Au fil de l’aventure, Max devient plus sûre d’elle.

Il ne lui en faudra pas davantage, pour résoudre un grand mystère qui plane sur la ville. Le joueur, quant à lui, s’attache à ce personnage, et à son univers qui rappellera sans doute un certain Twin Peaks aux plus anciens.

11 – Aveline de Grandpré (Assassin’s Creed Liberation)

Dans la famille Assassin’s Creed, j’aurais aussi pu citer aussi Evie Frye (Assassin’s Creed Syndicate). Il n’empêche qu’Aveline est la première femme-assassin à être devenue héroïne d’un jeu vidéo. C’était dans Assassin’s Creed Liberation, sur PS-Vita.

Anecdote assez amusante : au Japon, le jeu a été intitulé « Assassin’s Creed III : Lady Liberty« . Tout est dit ! Le jeu est sorti en 2012 sur PS-Vita, en même temps qu’Assassin’s Creed III (sur PS3). En 2014, AC Liberation sera adapté en HD, pour consoles de salon.

Le jeu se déroule en Louisiane, au XVIIIe siècle. Le joueur y incarne Aveline, fille d’un riche négoce français et d’une esclave africaine. Aveline se bat pour libérer La Nouvelle Orléans de la domination hispanique. Elle rejoint la confrérie des Assassins en 1759.

Les armes d’Aveline sont une sarbacane, une machette, un pistolet, un fouet, et bien sûr la lame secrète des Assassins. Lors de son périple, elle croisera Connor Kenway, le héros d’Assassin’s Creed III.

12 – Jill Valentine (série Resident Evil)

Mine de rien, il y a de nombreuses femmes dans la saga Resident Evil (Capcom) ! Et j’aurais tout aussi bien pu citer Claire Redfield, par exemple ! Il n’empêche qu’historiquement, la première qui s’y colle en compagnie de Chris Redfield, c’est bien Jill Valentine ! Donc, c’est elle qui figure dans notre classement !

Jill est une femme qu’il ne faut pas trop chercher ! Elle fait partie de l’unité d’élite S.T.A.R.S., et se retrouve malgré elle piégée dans un manoir glauque, infesté de zombies et autres créatures répugnantes. Les bases sont posées pour une série qui deviendra culte.

Elle reviendra dans de nombreux épisodes de la série : Resident Evil 3 Nemesis, Resident Evil : the Umbrella Chronicles, Resident Evil Revelations… Et même dans Resident Evil 5, sous le pseudo « Birdlady ».

Pour l’anecdote, Jill est aussi associée à un running-gag dans la série : le fameux « Jill-Sandwitch ! Alors qu’elle manque de se faire écraser par un plafond, l’un de ses équipiers lui dit avec humour qu’elle a failli finir comme un « Jill Sandwich » (« like a Jill Sandwich »). De nombreuses références y seront faites dans les épisodes suivants…

13 – Bayonetta (série Bayonetta)

Dans le jeu d’action éponyme, Bayonetta est une sorcière séduisante, téméraire, et disposant de puissants pouvoirs magiques. Cette jolie brune à lunettes se bat à la fois avec des armes blanches, et avec des armes à feu, qu’elle tient dans les mains ou incorporés à ses talons.

Dans un monde de magie où les sorcières de l’Umbra sont en lutte avec les sages de Lumen, Bayonetta est la dernière à maîtriser les pouvoirs de l’Umbra. On dit aussi qu’elle a un lien avec l’ouverture des « Yeux du Monde ».

Mais qu’importe ! Bayonetta est là pour distribuer des pruneaux, avec une passion bien à elle consistant à affronter des ennemis dix fois plus gros qu’elle.

14 – Emily Kaldwin (Dishonored 2)

Emily Drexel Lela Kaldwin, de son vrai nom, est l’unique héritière du trône de l’empire des îles. Dépossédée de son titre, elle tente de le reconquérir dans le jeu Dishonored 2 (lire aussi notre test).

Son mentor n’est autre que Corvo Attano, le héros du premier épisode. Mais la rumeur laisserait entendre que Corvo serait aussi son père. Emily serait née d’une liaison entre le célèbre assassin, et l’impératrice Jessamine Kaldwin.

15 – Hatsune Miku (série Hatsune Miku)

Est-il encore nécessaire de présenter Miku ? Née d’un programme de synthèse vocale développé par Yamaha, Vocaloid, Miku a fait l’objet, depuis, de nombreux jeux de rythme, sur les consoles de Sony ou sur 3DS.

Présentée comme une jeune fille de 16 ans, avec des cheveux turquoise (et deux longues couettes), très sympa et parfois un peu naïve, Hatsune Miku est très vite devenue une figure ultra-populaire au Japon. Un véritable phénomène de société ! Et quand elle sort des jeux vidéo, c’est pour mieux se produire en concert, grâce à la technologie des hologrammes.

Miku a aussi été adaptée en mangas, et figure parmi les personnages les plus représentés sur les salons Cosplay.

16 – Yuna (Final Fantasy X-2)

Personnage secondaire et assez effacé de Final Fantasy X, Yuna revient en « lead-character », plus pêchue que jamais, dans Final Fantasy X-2 ! Cette fois, c’est elle la patronne !

Reconnaissable à ses yeux verrons, Yuna peut sans doute prétendre au titre du personnage de jeux vidéo ayant subi la plus grosse transformation entre deux épisodes. Frêle dans le premier volet de Final Fantasy X, elle devient un leader téméraire dans la suite du célèbre RPG.

Dans cette nouvelle escapade qui respire la féminité à pleins poumons, Yuna va même jusqu’à créer un groupe d’aventurières féministe. Le YRP, comme Yuna, Rikku, Paine, soit les trois initiales des membres de cette bande très « kawaï » !

Bien que plus mûre, Yuna n’en perd pas de vue son objectif principal : retrouver Tidus (héros de Final Fantasy X), et accessoirement l’amour de sa vie.

17 – Juliet Starling (Lollipop Chainsaw)

Dans le jeu d’action Lollipop Chainsaw (Grasshoper Manufacture), Juliet est capitaine des pom-pom girls dans le lycée de San Romero où les zombies sont apparus, Juliet est également une chasseuse redoutable, armée de sa tronçonneuse.

Juliet est une fille joyeuse, positive (parfois même un peu enfantine). Elle semble ne pas se soucier de l’invasion de zombies dont elle s’occupe pourtant.

Plus tard, Juliet utilise également sa tronçonneuse en la transformant en fusil (un cadeau que lui fait sa grande soeur Cordelia). Une mécanique pour vous permettre d’atteindre des zombies inaccessibles autrement.

18 – Aya Brea (Parasite Eve)

Parasite Eve, c’est un peu la réponse de Square-Enix au Resident Evil de Capcom, en 1998. Dans ce jeu d’action-aventure-RPG horrifique, Aya Brea doit lutter contre une pandémie qui transforme les humains en monstres.

Notre héroïne est inspectrice de Police au NYPD (à Manhattan). Elle doit enquêter sur un fait peu commun : une chanteuse, Pearce, s’est transformée en monstre. Et ce n’est que le début. Avec Parasite Eve, Square-Enix plante le décor, avec une héroïne posée, jamais terrorisée par ce qu’elle voit (et pourtant il y a de quoi), mais aussi très attachante.

Si le premier épisode ne sort pas en Europe, nous n’aurons étrangement en France que sa suite, Parasite Eve II en 1999. Ainsi que le troisième volet, Parasite Eve : the 3rd Birthday, sur PSP.

19 – Amanda Ripley (Alien Isolation)

Oui, je parle bien d’Amanda, et non d’Ellen ! Dans le FPS survival Alien Isolation (The Creative Assembly), vous incarnez donc Amanda, la fille d’Ellen Ripley, à la recherche de sa mère. Le jeu se déroule donc suite au premier film Alien, soit quinze ans après l’intrigue posée par Ridley Scott.

Bien que le jeu s’inspire fortement de la saga cinématographique, Amanda a toute sa place dans ce classement, puisque le personnage n’existe pas dans le film. Il a été inventé pour le jeu vidéo.

20 – Chloé Frazer (série Uncharted)

Je sais ! J’avais dit « pas de personnage secondaire » ! Et Chloé en est un, de personnage secondaire, attachée à la série Uncharted. Mais si vous nous lisez régulièrement, vous savez que… Chloé devrait avoir bientôt son propre jeu !

Naughty Dog nous avait prévenus : l’histoire de Nathan Drake s’arrête avec Uncharted 4 ! L’histoire de Nathan, mais ça ne veut pas dire que la série s’arrête, elle ! Et lors du dernier PlayStation Xperience, nous en avions la confirmation avec un nouvel épisode intitulé « Uncharted : the Lost Legacy » !

Evidemment, le trailer ne nous en dit pas plus. Mais on y découvre un personnage féminin, dans une cité du Moyen-Orient, en plein conflit. Et lorsqu’elle tombe le masque, on découvre les traits de Chloé, qui pourrait être ainsi la nouvelle héroïne de la série. On croise les doigts !

21 – Joanna Dark (Perfect Dark)

Joanna Dark est l’héroïne de la série Perfect Dark (Rareware). On la découvre pour la première fois dans Perfect Dark, en 2000 sur Nintendo 64. Peu après, on a pu la retrouver dans une version Game Boy Color de Perfect Dark.

Joanna Dark est aussi connue sous le nom de code Perfect Dark, en référence à sa note exceptionnelle obtenue lors de ses tests d’entraînement (A++). Elle est le meilleur agent secret de l’Institut Carrington. Son arme de prédilection est le Falcon 2 un pistolet avec silencieux.

Après la sortie du premier épisode, on a pu voir Joanna Dark en chair et en os, interprétée par le top-modèle et actrice Michele Merkin, tourner dans des spots de pub pour la TV.

22 – Jade (Beyond Good and Evil)

Développé par Ubisoft Montpellier, Beyond Good and Evil est un excellent jeu d’action aventure sorti en 2003 sur PC, Xbox, PS2 et GameCube. Pour la petite anecdote, le personnage de Jade (qui nous intéresse aujourd’hui), est doublé en VF par Emma de Caunes.

Héroïne principale du jeu, Jade est photographe et reporter, âgée de 20 ans. Elle va devoir prendre son appareil photo pour révéler la conspiration qui se trame sur Hillys.

Séparée très jeune de ses parents, elle a dû apprendre à vivre seule et à se défendre. Elle a beaucoup de caractère mais sait se montrer maternelle avec les orphelins du phare sud dont elle s’occupe. Plus jeune, elle a été élevée par son oncle, Pey’J, un sus-sapiens (un cochon doué d’intelligence) avec qui elle fait désormais équipe.

Bon, c’est bien beau tout ça, mais maintenant, on attend un BG&E 2, dont tout le monde parle depuis si longtemps 😉

23 – Jennifer Tate (Primal)

Qui se souvient encore de Primal ? Ce jeu d’action-aventure est sorti en 2004 sur PlayStation 2, signé SCE Cambridge.

Dans Primal, le joueur incarne une héroïne appelée Jennifer Tate (Jen), accompagnée d’une gargouille appelée Scree.

Jen est une jeune femme ordinaire de 21 ans. Elle vit à New York. La nuit, elle fréquente les lieux où son petit-ami Lewis joue en tant que leader d’un groupe de rock. Mais un soir, le couple est attaqué par une créature maléfique. Ils sont laissés pour morts dans une ruelle.

À l’hôpital, les deux jeunes gens sont dans un coma profond. Mais alors que plus personne ne surveille la chambre de Jennifer, une étrange créature en forme de gargouille apparaît et transfère de l’énergie à la jeune fille. Intriguée, Jen suit Scree jusqu’à une autre dimension : Oblivion.

24 – Terra Branford (Final Fantasy VI)

Terra Branford (Tina en japonais) est l’héroïne principale du RPG Final Fantasy VI, sorti en 1994 sur Super-Famicom et Super-NES, puis réédité ensuite sur PlayStation (la version que nous aurons en France).

Terra est une jeune fille de dix-huit ans environ au début du jeu. Elle porte une robe rouge avec une ceinture violette autour de la taille, des bottes rouges et des épaulettes violettes. Ses cheveux sont verts pâles.

Terra est une jeune femme mystérieuse née avec le don de la magie. Elle était sous le contrôle de l’empire, jusqu’à ce qu’elle s’émancipe. Après s’être rendue compte de la manière de contrôler ses pouvoirs, elle se remet à réfléchir à son humanité. Question qui la taraudait depuis longtemps. Elle a peur de ne jamais connaitre l’amour, et questionne les autres à ce sujet pour se faire son idée de ce dont il s’agit.

Sans doute l’un des personnages les plus attachants et émouvants, dans l’un des meilleurs épisodes de Final Fantasy. On la retrouve en guest dans Dissidia ou dans World of Final Fantasy.

25 – Kate Walker (série Sybéria)

Dans la série Sybéria (Microids), Kate Walker, est une avocate américaine. Elle est chargée de conclure le rachat de l’usine d’automates familiale des Voralberg dans le petit village alpin de Valadilène.

Mais elle découvre l’existence d’un héritier potentiel, Hans Voralberg. Il a disparu en Europe de l’Est, ce qui contraint Kate à se lancer dans un voyage qui l’emmène toujours plus loin sur les traces de Hans et de ses automates…

Ce « point & clic » est sorti en 2002 sur PC et PS2. Le troisième épisode est attendu pour le printemps. Autre petit détail notable : derrière la direction artistique de Sybéria, on retrouve un grand talent de la BD française : Benoit Sokal !

26 – Chell (série Portal)

Et oui ! Si le jeu se déroule à la première personne, en jouant avec les portails, il est possible d’apercevoir votre héroïne. C’est bien une femme, et elle se prénomme Chell.

On sait très peu de choses sur son passé, si ce n’est qu’elle a été abandonnée à la naissance. Chell démontre aussi une volonté extrêmement forte de survivre.

Dans ce jeu de réflexion en vue FPS, Chell se servira exclusivement du fameux Générateur de Portail, une sorte de canon fixé à son bras, et permettant de créer des portes dimensionnelles. Ce qui lui permet de se déplacer vers des lieux inaccessibles et déjouer les plans de l’ordinateur Glados.

Le jeu Portal (et Portal 2) a l’apparence d’un jeu d’action, mais il est avant tout un jeu de réflexion, qui vous demandera pas mal de jugeote pour résoudre ses nombreuses énigmes.

27 – 2B (NieR Automata)

NieR Automata démo

Tandis que le jeu n’est pas encore sorti (le 10 mars sur PS4 et le 17 mars sur PC), NieR Automata s’invite dans ce classement, avec son héroïne 2B. Le jeu est la suite de NieR, un spin-of de Drakengard.

Oui, bon OK ! Je sais… Vous allez me dire que 2B n’est pas une femme, mais un androïde. Il n’empêche qu’elle a bien l’apparence d’une femme plutôt sexy, même si vous ne verrez pas son joli regard, masqué par un bandeau.

Dans ce jeu d’action, nous avons encore une fois une femme qui n’a pas froid aux yeux, et qui n’hésite pas à aller au charbon, pour pacifier ce monde futuriste.

28 – Kat (Gravity Rush)

Dans la série Gravity Rush (PS-Vita et PS4), le joueur découvre Kat, dans la cité d’Hekseville. Cette jeune femme est amnésique.

Elle rencontre un curieux chat noir. Ce dernier lui offre la possibilité de contrôler la gravité. Kat va utiliser ce pouvoir pour protéger les habitants menacés par une tempête de gravité. Et des monstres appelés Névis, apparus avec elle.

Dans un pur style manga, Kat est un personnage très attachant, dans un jeu reposant sur un concept original (le fait de jouer avec la gravité).

29 – Heather Mason (Silent Hill 3)

Avec Silent Hill 3, Konami délaisse son héros Harry Mason, pour nous inviter à suivre sa fille adoptive, Cheryl. Il la rebaptise Heather afin d’échapper à l’Ordre.

On y découvre donc Heather, une frêle ado de 17 ans, plongée au coeur du cauchemar. Enfin… Frêle, façon de parler ! Elle gère la crise avec brio, et ses réactions, comme son coté rebelle, en font l’un des personnages de jeu vidéo les plus marquants.

30 – Nina Kalenkov (Secret Files Tunguska)

Nina est l’enquêtrice principale dans la série Secret Files Tunguska. Elle est la fille du professeur Kalenkov.

Elle découvre que le bureau de son père a été saccagé par des inconnus qui ont vraisemblablement enlevé le professeur. Vraisemblablement, il étudiait dans la région de Tunguska sur les évènements de 1908. Face à une police incrédule et désintéressée de l’affaire, Nina voyage dans le monde entier, accompagné de son ami Max, afin de retrouver son père…

Initialement, le jeu est sorti en 2006 sur PC. Mais il sera aussi adapté sur consoles DS et Wii. Deux autres épisodes de la série Secret Files sortiront, toujours avec Nina.

31 – Cate Archer (série No Ones Live Forever)

Catherine Ann Archer est le personnage principal de cette géniale série du studio Monolith au début des années 2000 (PC, Mac, PS2). Elle est née en Ecosse, dans une famille aisée, en 1942. Sa mère est décédée peu après sa naissance, et son père s’est suicidé en 1956. Cate a alors décidé de devenir une voleuse professionnelle.

Mais suite à une proposition de l’agent Bruno Lawrie, Cate rejoint Unity, un organisme international de lutte contre le terrorisme. Une nouvelle carrière pour cet agent secret hors-pair, lancé dans une aventure passionnante.

32 – Ashley Mizuki Robins (série Another Code)

La veille de ses 14 ans, Ashley Mizuki Robins reçoit une lettre de son père qu’elle croyait mort depuis ses 3 ans avec une machine nommé DAS.

Son père lui demande de le rejoindre sur l’île de Blood Edward. Sur cette île, elle perdit sa tante, Jessica Robins. Dans un cimetière, elle rencontre un fantôme nommé D. Celui-ci lui demande de l’aider à retrouver sa mémoire.

Au début de la série Another Code, sur Nintendo DS (2005), vous contrôlez une ado. Un peu plus tard, en 2009, on retrouvera une Ashley plus âgée sur Wii, dans Another Code R.

33 – Alice Liddell (Retour au Pays de la Folie)

On pourrait penser que je franchis ici une ligne que je m’étais imposé. Pourtant croyez-moi, dans ce jeu de Spicy Horse (édité par Electronic Arts, en 2011 sur PC, PS3 et X360), Alice n’a rien de la gentille fillette de Disney.

Dans cette suite de American McGee, les développeurs suivent la trace de « L’Autre Coté du Miroir », en vous permettant d’incarner Alice Liddell, la jeune femme qui a inspiré Lewis Caroll. Le jeu se déroule à Londres, et l’on découvre une Alice devenue complètement folle.

Le personnage change d’apparence selon qu’il soit à Londres ou au Pays des Merveilles. Le jeu offre une interprétation bien à lui, plus sombre, à des années lumières de ce que nous connaissons par le cinéma ou l’animation.

34 – Marie (Atelier Marie : the Alchemist of Salburg)

Avec quasiment un nouveau jeu par an, et de nombreux personnages principaux féminins, la série Atelier (Gust, Nis America) pourrait presque remplir à elle seule cet article ! Alors, nous n’allons citer que le premier épisode. Atelier Marie, sorti en 1997 au Japon sur PlayStation et Saturn.

Marlone, surnommée Marie par ses amis, est la pire élève de son académie. Ses résultats scolaires sont tellement bas qu’il lui est donc impossible d’obtenir son diplôme d’alchimiste. Elle se voit alors proposer un ultimatum par son professeur, la terrible Ingrid : durant cinq longues années elle devra s’occuper d’une boutique d’alchimie et fabriquer un objet qui l’impressionnera.

On y découvre un personnage assez joyeux, plutôt kawaï, qui insuffle une certaine « joie de vivre », plein de bonne humeur au titre de Gust.

Comme je l’ai dit, il y aura de nombreux autres « Atelier », avec un gros casting féminin. On pourrait aussi citer Escha, Sophie, Shallie, Rorona… Ou Firis, qui sort sur PS4 ce mois de mars.

35 – Ulala (Space Channel 5)

Dans ce jeu musical de Sega sorti en 2000 sur Dreamcast, le joueur incarne Ulala, une apprentie reporter pour la chaîne de TV spatiale  Space Channel 5 !

La Terre est attaquée par des extra-terrestres, les Moroliens. Au fil des niveaux, Ulala doit les vaincre en imitant leurs pas de danse. Ce jeu de rythme reprend en quelque sorte le principe du jeu de société  « Simon ».

Devenue véritablement une égérie de Sega, Ulala fait quelques caméos dans plusieurs jeux.

36 – Lenneth (Valkyrie Profile)

Aviez-vous oublié ce superbe RPG qu’est Valkyrie Profile (édité par Square-Enix) ? Le premier opus est sorti en 1999 sur PSone. Et deux autres épisodes compléteront la saga. Le personnage principal du jeu est une Valkyrie, Lenneth.

Lenneth est une personne gentille, calme et équilibrée, mais elle est sans merci contre ses ennemis. Elle est courageuse mais déterminée quand il s’agit d’entretenir ses fonctions de Valkyrie, puis comme Seigneur de la Création. Elle est aussi loyale, et parle avec autorité.

Contrairement à ses consoeurs, Lenneth ne méprise pas l’homme. Au contraire, elle aime leur compagnie, et finit par devenir leur protectrice. Toutefois, elle n’aime pas ceux qui montrent peu de bonté et de compassion pour les autres. Elle méprise ceux qui voudraient troubler les âmes des morts, ou ceux qui manipulent les êtres humains en général.

37 – Konoko (Oni)

Oni est un jeu d’action-aventure développé par Bungie (Destiny) et paru en 2001 sur PlayStation 2. Son background semble fortement s’inspirer du manga Ghost in the Shell.

On y incarne une héroïne survoltée, Konoko, un agent infiltré du TCTF. Elle manie aussi bien les armes qu’elle maîtrise les arts martiaux. Je me souviens qu’à l’époque, Konoko était souvent comparée à Lara Croft, Konoko s’inscrivant dans la lignée des femmes fatales du jeu vidéo.

38 – Rena Hayami (R-Racing)

Alors là, attention ! Je vous parle ici d’un jeu qui plonge une femme dans un milieu habituellement très masculin, pour ne pas dire machiste : la course automobile ! S’inscrivant dans la série Ridge Racer, R-Racing est un jeu de courses édité par Bandai-Namco. Le jeu sort en 2004 sur Xbox, PS2 et GameCube.

Et fait peu commun à l’époque dans les jeux de caisses, R-Racing propose un mode story plutôt bien fichu. On y suit la carrière montante de Rena Hayami. Une jeune pilote qui doit gravir les échelons petit à petit, pour montrer à ses confrères moustachus qu’elle peut être bien meilleure qu’eux.

L’asphalte, ce n’est donc pas qu’une histoire de mecs, en témoigne cette rivalité que vous allez retrouver tout au long du jeu, avec une seconde femme pilote : votre concurrente Gina Cavalli.

Il ne faut pas se fier à l’apparence gentillette de Rena : derrière cette façade, elle est une compétitrice hors-pair, qui ne lâche rien ! Une battante, quoi !

39 – Miku Hanasaki (Project Zero)

Allez ! Encore un « jeu qui fait peur », qui met une faible femme en proie à des forces démoniaques et pas forcément bien intentionnées ! Il n’empêche que toutes ces petites nanas, malgré leur aspect frêle, vont toujours au bout de leur aventure et nous délivrent de ces puissances sataniques !

Et c’est aussi le cas de Miku, héroïne du premier Project Zero (« Fatal Frame » aux USA), sorti en 2001 sur PS2 et Xbox.On y découvre une jeune femme partie à la recherche de son frère, dans un manoir hanté par des monstres issus du folklore japonais (des fantômes qui apparaissent subitement devant vous).

Le jeu repose sur une mécanique qui accentue votre sentiment de faiblesse. Ici, pas d’arme à feu, Miku se défend à l’aide d’un appareil photo ayant pour particularité de piéger fantômes et démons. On se sent un peu plus seul, dans ce manoir obscur, et plus proche de notre héroïne, aussi…

En fait, la série Project Zero change de héros à chaque épisode, mais met en scène des femmes, à chaque fois : les jumelles Myo et Mayu dans le second opus, la photographe Rei Kurosawa dans le troisième…

40 – Princesse Peach (série Super Mario Bros)

Et là, vous vous demandez ce que Peach vient faire dans ce classement ! Elle est un personnage secondaire, elle passe son temps à se faire enlever par Bowser et à se faire délivrer par Mario… Bref, pas vraiment l’image positive que l’on voudrait se faire de la femme dans les jeux vidéo.

Sauf que… Sauf que Peach a bien été héroïne de jeu vidéo, en 2006 ! Elle a eu son titre à elle. En l’occurrence un jeu de plate-formes sur DS intitulé Super Princess Peach !

Et une fois n’est pas coutume, ce sont cette fois Mario, Luigi et Toad qui ont été enlevés. Et donc, c’est Peach qui joue les sauveuses !

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.