Kingdom Hearts HD 2.8 Final Chapter Prologue : fans, je vous aime…

Chouette ! Un nouveau Kingdom Hearts ! Naïfs que vous êtes ! Pour le troisième épisode, il va falloir encore attendre un peu. Comme son nom l’indique, ce « Final Chapter Prologue » est la dernière compile HD destinée à vous préparer à l’arrivée du tant attendu 3e opus. Et justement, aujourd’hui, on décortique !

15 ans déjà !

Nous étions en 2002 ! Un nouveau RPG, au gameplay davantage axé « action », faisait son apparition sur PlayStation 2. Signe particulier : il était en réalité un gigantesque cross-over entre les univers de Square-Enix et de Disney. Le mariage était assez improbable au premier abord. Pourtant, cette année là, Kingdom Hearts nous plongeait dans la magie de Noël dès le mois de novembre !

Avec ses princesses Disney et ses graphismes très colorés, Kingdom Hearts semblait très naïf, très « jeune public ». Pourtant, il plantait le décor pour une histoire plus sombre qu’il n’y paraissait. Et avec les épisodes qui ont suivi s’est installée une mythologie riche, très développée, des personnages et un scénario beaucoup plus complexe que nous ne l’aurions pensé.

Si Kingdom Hearts est aujourd’hui l’un des RPG les plus passionnants de la planète jeux-vidéo, il est aussi le plus frustrant. Tous les épisodes sortis à ce jour (deux jeux numérotés et plein de spin-of) sont liés, forment un tout. Et la frustration vient tout simplement du fait que les fans attendent depuis plus de dix ans maintenant le troisième épisode, qui devrait apporter une conclusion à la série. Comme je l’écrivais dans mon test de The Last Guardian, KH3 est d’ailleurs l’un des trois jeux dont l’annonce m’avait fait acheter une PS3.

Kingdom Hearts nous plonge donc dans un univers mêlant les mondes et personnages des films Disney, et les personnages de Square-Enix (de Final Fantasy et autres séries). On y suit trois amis d’enfance, Sora (le héros), Rikku et Kairi, embarqués malgré eux dans un combat contre les Sans-Coeur et leur chef Xehanort, dont l’objectif est de plonger les mondes dans les ténèbres. Les héros maîtrisent la Keyblade, une épée-clé permettant de verrouiller les portes liant les mondes de la lumière et des ténèbres…

Un CV long comme le bras

Les apparences sont trompeuses ! Et ce n’est pas parce que nous attendons Kingdom Hearts III qu’il n’y a eu que trois jeux dans la série. Bien au contraire. On en dénombre même une bonne quinzaine depuis Kingdom Hearts (PS2).

Nous avons donc pu avoir Kingdom Hearts Final Mix (le 1er rallongé, au Japon), Kingdom Hearts Chain of Memories (gameboy advance), Kingdom Hearts II (PS2), Kingdom Hearts 358/2 Days (Nintendo DS), KH Birth by Sleep (PSP), Kingdom Hearts : Coded (mobiles), KH 3D : Dream Drop Distance (3DS), Kingdom Hearts χ (PC, au Japon seulement), Kingdom Hearts: Unchained χ (le même mais sur iOs et Android en Europe)…

Et puis, avec la septième génération de consoles, Square Enix a eu l’idée de compiler tout cela, mais en version HD : Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX (PS3), Kingdom Hearts HD 2.5 ReMix (compil), ou aujourd’hui KH 2.8 Final Chapter Prologue…

Ce qui pose la problématique des compilations ! Une, oui ! Mais devoir acheter deux jeux pour posséder les versions HD de Kingdom Hearts 1 et 2, c’est un peu limite. Et à l’époque, j’avais décidé d’attendre des offres plus intéressantes.

Offre qui arrive prochainement, puisque Square-Enix va sortir Kingdom Hearts HD 1.5 + 2.5 ReMIX le 31 mars prochain, sur PS4 (lire ici pour le détal des jeux). Il vous coûtera 49,99€, mais si vous possédez déjà le 2.8 Final Chapter Prologue qui nous intéresse aujourd’hui, vous serez en possession de la quasi-intégrale de la série, en HD. Pour les titres les plus intéressants en tout cas !

Kingdom Hearts : Dream Drop Distance HD

 Et on attaque ce test avec LE gros morceau de cette compilation. Comme son nom l’indique, le premier onglet vous invite à (re)faire  l’épisode sorti en 2012 sur Nintendo 3DS. Mais cette fois en HD. Et clairement, en termes de gaming, c’est lui qui porte cette nouvelle compilation !

En lui-même, le jeu reste un KH assez classique. Vous allez incarner en alternance (c’est vous qui choisissez quand switcher) Sora et Riku, parcourant les différents mondes Disney et Square-Enix sur deux plans dimensionnels différents. Ils s’y croisent mais sans se voir.

On va retrouver dans cet épisode le système de progression, ou les mécaniques de combat des deux premiers épisodes. Ainsi que l’ambiance si plaisante qui se dégage de la série en général (Ah, quelle émotion la première fois que l’on foule le Chemin de Traverse 😉 ).

La grosse nouveauté notable étant de pouvoir créer des familiers appelés « Esprits », qui vont vous accompagner, combattre à vos cotés, et vous permettre d’utiliser des capacités qui leur sont propres. Pour cela, entretenez de bonnes relations avec eux (en jouant avec, en les caressant ou en les photographiant).

Le jeu est vraiment sympa à faire. Moins intéressant que les deux premiers Kingdom Hearts, il propose cependant une bonne alternative si vous êtes allergique aux graphismes de la 3DS, puisqu’il tourne en 1080p (et 60fps). De plus, il propose une bonne durée de vie.

Kingdom Hearts Birth by Sleep 0.2 : a Fragmentary Passage

Je suis assez mitigé sur le second jeu proposé. Comme son nom le laisse deviner, il est une suite (ou un épilogue) de Birth by Sleep, un épisode que j’avais adoré, sorti sur PSP en 2010. Dans cette préquelle, le joueur suivait trois « maîtres de la Keyblade » : Aqua, Terra et Ventus.

Il constituait même l’un de nos premiers tests, à lire ici.

Dans cet épisode, le joueur va suivre Aqua, perdue au beau milieu du monde des ténèbres. L’épisode se déroulant après la fin de Birth by Sleep, Aqua recherche ses deux amis, tout en se posant moult questions existentielles.

La qualité est au rendez-vous. Les cinématiques, ainsi que les graphismes dans l’ensemble, sont de très bonne qualité. Pas étonnant puisqu’ils tournent sous Unreal 4. Mais surtout, ce titre lève le voile sur de nombreux éléments, de nombreux événements du cosmos « Kingdom Hearts ». Ne serait-ce que pour cet aspect, il est indispensable de le terminer.

Les puristes pourront lui reprocher de s’éloigner de la dimension « RPG » de la série. En effet, A Fragmentary Passage est plus un jeu d’action qu’un jeu de rôle. Les (quatre) tableaux s’enchaînent dans une aventure très linéaire. Pas d’exploration (ou très peu), mais un long couloir jusqu’à la fin, avec toutefois quelques énigmes parfois un peu casse-tête (mais pas trop compliquées non plus).

Le principal défaut de ce titre reste sa durée de vie. Pour ma part, j’ai pu en contempler la séquence de fin après très exactement 2h15 de jeu. Bien que l’on puisse y revenir si l’on espère trouver 100% des coffres, et trouver tous les éléments de tenues d’Aqua.

Donc, un jeu appréciable pour ses révélations, mais bien trop court ! Une super-démo, en quelque sorte !

X Back Cover

Enfin, le dernier onglet n’est pas vraiment un jeu. Il s’agit plus exactement d’une longue séquence cinématique de plus d’une heure. Il constitue le flashback ultime de la série, revenant aux origines de la saga, et développant le background de Kingdom Hearts : Unchained X, sorti sur mobiles.

Cette longue cut-scene (mais sans jeu autour) revient aux origines, pour nous expliquer les faits qui ont déclenché la première « Guerre des Keyblades ». On y découvre le délirant Maître des Maîtres et ses six disciples, portant chacun une mission et un destin déterminants pour la suite de l’histoire.

Cet épisode est cependant intéressant, et nous offre de nombreuses clés (si j’ose dire) pour comprendre l’univers de Kingdom Hearts. Pourtant, il pêche par une mise en scène pas toujours judicieuse. Et des longueurs qui vont parfois vous faire trouver le temps long. Un peu plus d’une heure, pour une narration qui aurait pu se résumer en un peu plus d’une demi-heure…

Sur le plan de la technique, le doublage (en Anglais, sous-titré en VF) peut parfois sembler étrange. Quant aux cinématiques, si elles sont de bonne facture, Square-Enix nous a largement habitué à mieux !

Le coté « ténèbres » ?

Pour tout fan qui se respecte, cette nouvelle compilation est à posséder absolument, ne serait-ce que pour se replonger dans l’ambiance unique de Kingdom Hearts. Et pour découvrir de nombreuses informations inédites qui viennent solidifier le background de la série.

Pourtant, cette compil n’est pas dénuée de défauts. A commencer par la technique. Si Dream Drop Distance est plaisant en 1080p, ses graphismes restent parfois relativement datés. Avec de chouettes décors bien qu’un peu vides, et quelques discrets polygones qui piquent les yeux aujourd’hui.

Sur A Fragmentary Passage, j’ai pu constater quelques chutes de framerate lorsque beaucoup d’ennemis sont affichés à l’écran. De même, toujours sur ce titre, j’ai eu la joie de me coltiner une « erreur système », celle qui reboote le jeu. Une seule fois seulement, donc pas systématique. Mais je me devais de le signaler.

A Fragmentary Passage est sans doute le titre qui m’a le plus frustré ! Absolument magnifique visuellement, il met l’eau à la bouche, en préfigurant de ce que pourrait être KH3. Mais cette durée de vie ! Moins de trois heures pour traverser seulement quatre niveaux… Au final, cet épisode donne davantage l’impression d’être là pour remplir, au grand dam des fans d’Aqua (dont je suis) qui auraient aimé que les retrouvailles durent plus longtemps.

Terminer les trois titres (enfin… pour le troisième vous n’avez qu’à regarder) débloque des bonus. Façon de parler ! En fait, achever les trois épisodes débloque… Un thème pour chacun. Et c’est tout. On va dire que c’est l’intention qui compte 😉

Enfin, je trouve à titre personnel que le prix est un peu trop élevé. Selon les sites marchands consultés, ce « Chapter Final Prologue » se vend entre 45€ et 59€. Un peu trop cher à mon goût, pour ce que propose cette galette.

Au final

Kingdom Hearts 2.8 : Final Chapter Prologue a très clairement été conçu pour faire patienter les fans en attendant KH3. Ou pour contenter ceux qui veulent posséder tous les opus. Il offre de bonnes surprises, comme un Dream Drop Distance enfin accessible sur consoles de salon, un chouette Fragmentary Passage sous Unreal 4. Sans parler des nombreuses révélations sur le scénario général de la série. Le contenu est honnête, mais ne justifie pas de payer plein pot !

A mon sens, Final Chapter Prologue est à réserver aux fans de la série ! Si vous ne connaissez pas du tout Kingdom Hearts, pour profiter pleinement de la richesse du scénario sans spoiler, je vous conseille plutôt d’attendre le 31 mars. Ce afin de commencer par 1.5+2.5 Remix, qui comporte entre autres les deux premiers volets. Et ainsi faire les choses dans l’ordre : le scénario de KH est passionnant mais complexe, et parfois ses épisodes assez durs à classer chronologiquement !

Le fan ultime n’aura pas attendu et possède déjà le jeu. La magie et l’ambiance de Kingdom Hearts sont bien là, et ça fait plaisir. Mais je reste persuadé que le contenu de ce bluray aurait davantage eu sa place sur Kingdom Hearts HD 1.5+2.5 Remix.


Verdict

Un contenu qui va combler les fans, avides de révélations scénaristiques. Mais pour les « débutants », attendre Kingdom Hearts 1.5+2.5 Remix (sur PS4) semble être un choix plus judicieux.

13/20

Les + :

  • Trois chapitres passionnants, qui font la lumière sur l’univers KH
  • Dream Drop Distance en 1080p et 60fps
  • Les musiques de Yoko Shimomura toujours au rendez-vous
  • L’ambiance générale, si particulière à Kingdom Hearts : du pur fan-service !
  • Retrouver Aqua dans A Fragmentary Passage

Les – :

  • A Fragmentary Passage trop court
  • Quelques baisses de framerate dans le même titre
  • Des bonus un peu chiches
  • Les doublages (en anglais) parfois « pas top »
  • Clairement conçu pour être vendu aux fans
  • Le prix un peu abusé (entre 45€ et 59€ selon les sites)
  • Une compil qui nous frustre encore plus de ne pas pouvoir jouer à KH3 !

Kingdom Hearts 2.8 HD : Final Chapter Prologue, par Square-Enix et Disney Interactive, en exclusivité sur PS4.

Jeu testé sur une version fournie par l’éditeur.

Site officiel

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La source Square-Enix Disney Interactive Studios Site officiel Kingdom Hearts

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.