Valkyria Chronicles remastered : toujours aussi bon, mais en mieux !

0 112

TEST. – Si vous êtes un puriste du T-RPG, ce titre ne vous est pas inconnu : normal puisque le jeu est sorti il y a quelques années sur PS3. Mais si vous ne connaissez pas Valkyria Chronicles, Sega vous offre une séance de rattrapage avec une version « remastered » qui déboule sur PS4 ! 

Un air de déjà vu ?

Valkyria Chronicles_20151218094449

Si vous êtes un puriste du genre T-RPG (RPG tactique), cela va être votre première sensation : un air de déjà vu, de déjà lu, peut-être même de déjà joué.

Et pour cause, puisque le titre n’est pas une nouveauté, mais la version PS4 de Valkyria Chronicles, sorti sur PS3 en 2008. Et je devine déjà les critiques acerbes, qui vont parler de « recyclage« , de « joueur vache à lait« , de « manque d’inventivité des éditeurs » ou encore de « remasterisations à outrance« .

Ce à quoi, j’aurais envie de vous répondre que, comme les Inconnus ont leur « bon et mauvais chasseur », le jeu vidéo a ses « bonnes et mauvaises remasterisations ». Il y a tout d’abord les éditeurs qui se contentent d’un simple portage sur consoles actuelles, avec un passage à la haute résolution s’ils en ont l’envie et le temps… Et puis, il y a les « bonnes remasterisations », faites avec sérieux et envie de faire redécouvrir des hits aux joueurs. Ici, nous sommes dans la seconde catégorie, comme nous allons le voir.

Le jeu en mieux, mais surtout l’ensemble des DLC inclus, pour un prix plus que correct, nous avons là un joli cadeau, à la fois pour les fans et pour ceux qui voudraient découvrir le titre. Autrement dit, vous allez retrouver ici le même contenu que dans le remaster sorti sur PC (Steam) en 2014.

Le pack propose donc l’ensemble des DLC de la version PS3 :

  • le « Hard EX mode » (escarmouches plus difficiles)
  • « Enter the Edy Detachment » (mission d’Edy)
  • « Behind her blue flame (mission de Selveria)
  • « Challenge of the Edy Detachment » (six missions bonus)

De plus, le jeu est vendu, dans l’édition « Europa », avec un superbe artbook, histoire d’admirer les magnifiques illustrations et artworks à tête reposée.

Le monde est en guerre !

VC_screen1_1453736465

Valkyria Chronicles Remastered nous emmène dans un monde uchronique, qui vous fera penser à l’Europe des années 1930. Si ce n’est que nous allons découvrir ici des puissances imaginaires.

D’un coté, nous avons la Fédération Atlantique (les gentils ?), au coeur d’un conflit avec l’Alliance Impériale (les méchants ?). Les deux super-puissances se livrent une guerre sans merci. Au beau milieu, la principauté de Gallia, bien qu’indépendante, est l’objet de toutes les convoitises pour ses ressources minières. Elle doit lutter contre l’Empire qui tente de l’envahir.

Pour cela, différents protagonistes vont s’unir pour former l’armée régulière. Vous allez incarner le commandant de cette milice, Welkin Gunther, un jeune homme qui n’a pas vraiment la fibre des combats, étant davantage intéressé par la nature et rêvant de devenir enseignant. A ses cotés, vous allez découvrir tout le petit monde qui va composer votre unité.

Au niveau de l’écriture, on aimera également le background dont bénéficient les différents personnages : chaque membre de votre escouade a sa petite histoire, souvent très intéressante, qui lui donne du corps et du charisme. Et comme si la simple gestion de vos troupes ne suffisait pas, on appréciera également les liens qui unissent vos héros : afin d’optimiser votre équipe, vous devrez prendre en compte les différents degrés d’affinité qui les lient les uns aux autres. Quand je vous disais que VCR était un jeu profond !

Si le scénario peut sembler assez classique de prime abord, on s’attache très vite aux différents personnages, qui bénéficient d’un vrai background (il est bon de le signaler). De plus, bien que nous soyons dans une oeuvre totalement fictive, le fait qu’elle se déroule dans une Europe imaginaire nous met de nombreuses références en tête, et certains faits vous rappelleront sans doute de sombres épisodes de la véritable Histoire, avec ses enjeux, voire ses horreurs.

Un système de jeu bien pensé et immersif

Valkyria Chronicles_20151218093807

Le jeu se découpe en plusieurs chapitres, constitués d’une ou plusieurs missions. Chaque mission prend la forme d’une opération militaire. Voilà un point qui creuse le fossé entre RPG classique et « tactical », puisque vous ne trouverez pas de phases d’exploration ! Ce n’est pas le principe du titre.

Le système de jeu a pour petit nom « Blitz » (comme « Battle on Live Tactical Zones »). Il mêle habilement stratégie au tour par tour, et action tactique en temps réel. Autrement dit, avant chaque opération, vous en planifiez la tactique. Ceci étant fait, vous prenez part à ces opérations de manière active, pour aller capturer les bases adverses.

Ce n’est pas clair ? OK, alors… Chaque mission est précédée d’un briefing. A la fin de celui-ci, vous devez planifier votre stratégie d’attaque, et les forces à envoyer au front (généralement, ça passe avec un char et une dizaine de soldats… J’ai bien dit « généralement »). Placez vos unités sur la carte, et place à l’action : le jeu enchaîne alors avec une phase sur le terrain en vue à la troisième personne, dans laquelle vous dirigez vos troupes de manière plus classique.

Le traditionnel système de « cases » sur lesquelles vous vous déplacez dans tous les T-RPG a ici été remplacé par une jauge d’AP, qui se vide à chacun de vos pas. Lorsque votre tour est venu, vous pouvez locker vos ennemis, auprès desquels un cartouche vous indique leur barre de vie et le nombre de coups nécessaires pour les achever (même si, comme dans les FPS, un « headshot » expédiera votre adversaire plus rapidement).

Et quand je dis que cette phase est active, elle l’est réellement : durant les batailles, vos alliés ne restent pas les bras croisés en attendant leur tour. Ils peuvent aussi dégainer, pendant que vous jouez, si un ennemi passe à leur portée (vous verrez des échanges de tir pendant que vous préparez votre tour). A tout moment, vous pouvez changer d’unité (vos alliés sont matérialisés sur la carte par des pastilles bleues) et les faire bouger, dans la limite des points d’AP disponibles. Afin de mieux vous planquer, vous devrez aussi intégrer la topographie des cartes dans votre stratégie.

Lorsque je parlais plus haut de l’attachement que vous allez ressentir pour vos charismatiques héros, vous devez savoir également que, contrairement aux autres jeux du genre, ceux-ci ne reviennent pas la bouche en coeur après une défaite : lorsque l’une de vos unités tombe, si l’ennemi ne s’en empare pas, vous avez trois jours pour aller la sauver et la rapatrier. Passé ce délai, vos héros en difficulté peuvent mourir de manière définitive. Voilà qui va vous obliger à réfléchir avant d’envoyer untel ou untel au casse-pipe.

Comme dans tout bon RPG, vous devez également gérer la constitution de votre escouade, ainsi que l’évolution de ses compétences ou de son équipement. Le jeu demande donc une certaine prise en main, et une certaine habitude, pour pouvoir progresser : nous ne sommes clairement pas dans un Action-RPG où il suffit d’attaquer, et vous devrez faire bosser ici vos petites cellules grises.

Le système de jeu pourra en rebuter certains ; pourtant, une fois maîtrisé, il est tout simplement excellent, novateur et immersif. Et le terme n’est pas usurpé : « immersif », c’est le bon mot tant vous allez vivre aux cotés de votre unité, pour ne pas dire « dedans ». Paradoxalement, si la direction artistique du titre pourrait nous détacher de son contexte, sa réalisation nous plonge dans l’histoire.

Une réalisation pleine de fraîcheur

Valkyria Chronicles_20151217163343

Ce qui frappe en premier lieu, lorsque l’on découvre le jeu, c’est sa direction artistique atypique et pleine de fraîcheur. Ici, pas de débauche d’effets spéciaux ! Vous découvrirez un jeu joliment réalisé avec des graphismes au style crayonné, de « style canvas », qui apportent une bonne bouffé d’air frais dans un contexte pesant. On ne sait plus trop si l’on est dans un jeu vidéo ou dans un anime.

Le style séduisait déjà sur PS3, cette version PS4 n’en est que meilleure ! Car si la patte graphique a été conservée au détail près, le passage à l’affichage en 1080p élève le titre de Sega au statut d’oeuvre d’art. Tout simplement sublime que ces deux orientations (style crayonné et HD) parfaitement équilibrée : elles se complètent sans empiéter l’une sur l’autre, et le résultat est plus que concluant !

Autre élément important pour un bon jeu : sa bande-son ! Celle de Valkyria Chronicles Remastered est signée Hitoshi Sakimoto (Odin Sphere Leifthrasir, Final Fantasy Tactics, Vagrant Story, Bloody Roar, Final Fantasy XII…), qui nous offre ici des plages tantôt très belles, tantôt magnifiques. Un régal pour vos petites oreilles !

Pour terminer sur la technique du jeu, on regrettera néanmoins (comme bien souvent avec ce type de titres) que le soft soit proposé avec des doublages anglais, mais sans sous-titres en VF. Vous savez maintenant ce que j’en pense, et le problème que cela peut poser aux joueurs non-anglophones. D’autant que sur PC, le patch de traduction existe.

Au final

VC_KeyArt_1453737224

Dans un premier temps, le titre peut sembler peu engageant, le fan du genre craignant que Sega ne nous resserve une version remasterisée d’un titre déjà disponible depuis pas mal de temps sur PS3… Dans les faits, techniquement, ce n’est pas faux…

Mais ce serait crier « au loup » un peu trop vite, et louper une perle au passage ! D’une part, certains joueurs ne connaissent pas encore ce jeu, d’autre part ceux qui l’ont déjà terminé pourraient lui trouver un certain intérêt : affichage en 1080p, tous les DLC réunis, et surtout un tout petit prix… Voilà la parfaite occasion de (re)découvrir un hit, mais en mieux !

VCR se différencie par son gameplay très axé « action » et qui n’a rien à voir avec les T-RPG classiques, sa direction artistique magnifique et surtout par la profondeur de ses personnages, auxquels on s’attache mais qui peuvent disparaître définitivement si vous mésestimez la situation.

Certes, les développeurs se sont ici contentés du minimum syndical, mais il l’ont bien fait, avec sérieux ! Au final, que l’on connaisse déjà, ou que l’on découvre le soft, Valkyria Chronicles Remastered est une valeur sûre, qui vous en donne pour votre argent. Le titre étant l’un des plus intéressants du genre T-RPG sur consoles, on ne saura que vous conseiller de vous jeter sur cette petite pépite !


Verdict

VCR_PS4_2DPACK_WEB_IT_1453736745

Une véritable redécouverte, et un dépoussiérage réussi, d’un titre qui le mérite ! 

17/20

Les + :

  • Tous les DLC dans ce pack
  • Grosse durée de vie
  • Les personnages ont de la profondeur
  • Un gameplay sympa et immersif
  • Petit prix
  • Le jeu tourne en 1080p et 60 fps
  • Le doublage en japonais
  • La bande-son d’Hitoshi Sakimoto
  • La direction artistique (cell-shadding et aspect crayonné)
  • Aika, Vyse et Fina, un petit clin d’oeil venu de Skies of Arcadia, pour les fans

Les – :

  • Gameplay quasi identique à la version PS3
  • Pas de sous-titres en français
  • Trop de tutos en début de partie
  • L’IA manque parfois de finesse
  • Des menus parfois un poil trop complexes

Valkyria Chronicles Remastered, par Sega, distribué en France par Koch Media. Sur PS4. Pegi : 16.

Testé sur une version « Europa Edition » fournie par l’éditeur.

Site officiel

 

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.