E3 2016 : une sobre présentation pour Dragonball Xenoverse 2

0 120

VIDEO. – Vous attendiez d’en savoir plus sur DragonBall Xenoverse 2, fraîchement annoncé par Bandai-Namco ? Vous voici exaucés avec une nouvelle vidéo, présentant cette fois du gameplay !

Dans ce combat opposant Turtles (Thalès en VF) au Gohan du futur, on peut constater quelques améliorations… ou pas !

Une vidéo qui laisse entrevoir quelques nouveautés plutôt sympas : le jeu tourne en 60FPS, ce qui offre un spectacle plutôt agréable à regarder !

Puis, vient un constat beaucoup plus mitigé : le jeu semble très proche de son aîné (lire aussi notre test), trop diront certains, et la vidéo dévoile que certains « défauts » du premier Xenoverse sont toujours là, comme les impacts laissés sur le sol qui disparaissent (le décor se reconstitue, ce qui n’est pas très crédible). Mais soyons prudent : le jeu est encore en développement…

L’éditeur nous apporte en revanche quelques précisions concernant le scénario : comme dans le premier volet, nous incarnerons un Patrouilleur du Temps, qui sera confronté à des ennemis provenant des épisodes TV et des OAV… Le casting sera donc plus complet. Notre patrouilleur quitte la ville de Toki Toki (le hub central du jeu) pour s’installer ici à Conton, sept fois plus grande et pouvant accueillir jusqu’à 300 joueurs. Conton proposera plus de boutiques différentes, et des écoles d’arts martiaux venant sans doute remplacer vos « maîtres » du premier opus.

Le choix de la race de votre héros aura plus d’importance, notamment pour les récompenses et les objectifs à réaliser. Un mode multi en local sera disponible. Et quand celui du premier jeu vous permettait de vous affronter dans une arène (le ring du Tournoi d’arts martiaux, vous pourrez cette fois affronter vos amis dans plusieurs arènes différentes.

On en saura plus très rapidement, puisque le jeu est attendu sur PS4, Xbox One et PC avant la fin de l’année.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.