Revolution 25th Anniversary Collection

0 327

C’est un test un peu particulier que nous vous proposons aujourd’hui, puisqu’il ne s’agit pas ici d’un jeu vidéo, mais de dix ! Ravenscourt et Koch Media fêtent les 25 ans du studio Revolution avec cette compile anniversaire qui, en plus de réunir les jeux du développeur, vous offre des bonus en conséquence…

Fan service

Revolution Beautyshot_FR

Tout d’abord, avant de commencer cet article, je tenais à préciser que je ne suis absolument pas un joueur PC ! Non pas par snobisme envers ces machines qui, à mon sens, n’ont rien à prouver aux consoles, qu’elles surpassent même parfois, mais tout simplement parce que je ne me sens pas du tout à l’aise avec le jeu au clavier.

C’est là qu’un p’tit malin, qui vient de lire ces mots, me signale en commentaire qu’il est possible de jouer à la manette sur un PC… Oui mais bon, perso, je préfère me vautrer dans mon canapé, devant un grand écran, pour jouer… Et le même internaute me signale qu’il est désormais possible de brancher son PC sur un écran TV… Non mais dis moi, tu n’as rien d’autre à faire toi là bas ?

Bref, le PC n’est pas mon univers, et je laisse volontiers ce support à Rob, qui maîtrise beaucoup mieux que moi…

Mais… J’avoue que, dernièrement, la compilation Revolution 25th Anniversary Collection est typiquement le coffret qui m’a fait passer outre ! D’une part parce que je suis un fan absolu du studio, et des jeux de Charles Cecil… Et d’autre part parce que je me suis dit que, vu la configuration nécessaire pour faire tourner ces jeux, je ne prends pas de risque !

Je vous ai déjà dit que je suis fan de Charles Cecil ? Ah oui, c’est vrai ! Bref… J’aime surtout la série Les Chevaliers de Baphomet (« Broken Sword » en VO), et franchement, avoir tout les épisodes, « director’s cuts » compris, dans un coffret pour moins de 40€, c’est déjà un argument qui m’a convaincu ! Pas besoin d’aller plus loin !

Pourtant, cette jolie boite renferme encore plein de surprises… Pour moi, c’est du bonus… Et à une époque où l’on a souvent l’impression de se faire avoir par les éditeurs de jeux vidéo (oui tout à fait, je fais ici référence aux DLC ou aux season-pass par exemple), on a la sensation ici que c’est Noël, que Ravenscourt et Koch Media vous donnent en prime leur chemise et les clés de la bagnole !

Premier avis : Broken Sword

BS.DC - Nico Quayside

Autant être franc, je n’irai pas ici au bout du jeu, l’ayant déjà terminé à plusieurs reprises, notamment sur PS1. Le premier jeu sur lequel je me suis jeté, c’est évidemment Les Chevaliers de Baphomet, titre qui m’a fait découvrir la série, donc pour lequel j’ai une affection particulière !

Une installation assez rapide, et déjà je retrouve ce bon vieux George Stobbart en train de glandouiller à la terrasse d’un café parisien. C’est le début du jeu quoi !

Les années ont passé, mais Broken Sword est toujours aussi efficace, son histoire toujours aussi prenante. Je le sais : quand il s’agit de raconter des histoires, Charles Cecil est un génie. L’ambiance est toujours là ! Le jeu était un coup de coeur il y a pas mal d’années, il l’est toujours ! Mais je ne vais pas me lancer ici dans un test complet ^^

Pour faire court sur la technique, si le jeu a un peu vieilli (ça pixélise un peu et le son crachouille pas mal), c’est toujours un plaisir de jouer à ce point-&-click : le jeu à la souris est instinctif (même pour un non-habitué comme moi), le titre est fluide, sans chargement, et le joueur progresse assez vite… Même avec une configuration minimale, le plaisir est là. Un très bon point donc !

Mine de rien, j’avais dit que je ne terminerai pas le jeu, mais j’en suis déjà à la moitié (en même temps, je connais la solution par coeur). Tout ceci pour dire qu’à ce niveau, le rapport qualité-prix est déjà bon rien que sur un seul jeu, et il en reste 9 !

Et le reste ?

lure (5)

Les remarques ci-dessus sont aussi valables pour Les Chevaliers de Baphomet 2 : Les boucliers de Quetzacoatl, et pour les versions remasterisées des premiers BS. Même constats, mêmes conclusions sur la technique.

Idem pour De Sang Froid, ou Lure of The Temptress…  Ca commence à devenir galère avec Les Chevaliers de Baphomet 3 (cela ne vient pas du jeu mais de mon PC), et je n’aurai hélas pas pu tester Les Chevaliers de Baphomet 4 (le titre était alors passé à la 3D) : mon vieil ordi ne suit plus !

Concernant le tout récent Les Chevaliers de Baphomet 5 : La Malédiction du Serpent, je vous invite à lire notre test complet du jeu. Certes, ce texte concerne la version PS4, mais le coeur y est 😉

En conclusion, force est de constater que, même sur des jeux plus anciens, l’ensemble du CD est intéressant. Nombreuses sont les compilations qui vous proposeraient deux bons jeux, et des titres plus insignifiants sur lesquels vous passeriez sans demander votre reste ! Ce n’est clairement pas le cas ici : l’éditeur vous propose dix jeux, et dix jeux sur lesquels vous allez passer des heures !

Certes, les jeux ont vieilli et piquent parfois les yeux (encore que Les Chevaliers de Baphomet vieillissent très bien), mais on achète cette compilation en connaissance de cause ! On est, limite, dans une démarche de rétro-gaming !

Du contenu à gogo !

bs3 (4)

Je réalise que je parle, je parle, mais je ne vous ai pas encore parlé du contenu du boitier. C’est parti, c’est le moment de passer en mode « télé-achat » !

Dans un superbe et classieux boitier cartonné, vous allez en avoir pour votre argent. Tout d’abord, deux disques vous proposent les dix jeux du studio Revolution :

  • De Sang Froid
  • Lure of the Temptress
  • Beneath a Steel Sky
  • Les Chevaliers de Baphomet
  • Les Chevaliers de Baphomet : Director’s Cut
  • Les Chevaliers de Baphomet 2 : Les boucliers de Quetzacoatl
  • Les Chevaliers de Baphomet 2 : Les boucliers de Quetzacoatl Remasterisé
  • Les Chevaliers de Baphomet 3 : Le manuscrit de Voynich
  • Les Chevaliers de Baphomet 4 : Les gardiens du Temple de Salomon
  • Les Chevaliers de Baphomet 5 : La malédiction du serpent

Rien qu’à ce niveau, le fan est aux anges, avec des étoiles plein les yeux. Mais ce n’est pas fini : après les jeux, place aux goodies. Et pour ça aussi, Revolution nous gâte, et vous trouverez également :

  • Une compilation de bandes dessinées créées pour Les Chevaliers de Baphomet 1, 2 et 5 par Dave Gibbons et Angus McKie
  • Beneath a Steel Sky – une bande dessinée de Dave Gibbons
  • 4 posters double face
  • une Clé USB Les Chevaliers de Baphomet avec les pistes audio de tous les jeux (également disponibles sur un DVD)
  • un CD audio avec une sélection de pistes audio
  • une Chronologie interactive exclusive présentant 25 ans de documents exceptionnels, ainsi que six documentaires qui couvrent les 25 ans d’histoire de Revolution et de ses jeux.

Au final

bs2r (9)

Vous l’aurez compris, l’éditeur nous offre du lourd ! Et quand je dis « offre », je pense que c’est le terme exact. Car le plus fou avec ce coffret, c’est son prix : 39,99€ ! Oui, vous avez bien lu, je me suis fait la même remarque la première fois, avec les mêmes yeux écarquillés : pour 40 boules, vous pouvez posséder le collector le plus complet que l’on puisse offrir à un fan du studio anglais Revolution !!

Autrement dit, pour 40 euros, vous pouvez posséder l’intégrale de la série Les Chevaliers de Baphomet, Director’s Cut comprises. Viennent s’ajouter quelques perles historiques comme « De Sang Froid » ou « Beneath a Steel Sky ». Le fan sera plus réservé sur les goodies : autant les BO et la jolie clé USB sont sympas, autant les BD ou les posters nt un coté plus facultatif.

Voici donc un incontournable ! A posséder absolument, d’autant qu’ici, c’est limite si on ne vous le donne pas !


Verdict

918kmdBd++L._SY500_

Un indispensable, une valeur sûre si vous êtes fan de Charles Cecil, ou de point-&-click et autres jeux d’aventure ! D’autant qu’à ce prix, c’est comme si l’éditeur vous offrait cette compil’ 

18/20

Les + :

  • Dix jeux, même pas pour le prix d’un
  • L’intégrale des Chevaliers de Baphomet
  • Durée de vie colossale
  • Le catalogue de Revolution dans une seule boite
  • Agréables et très faciles à jouer
  • On replonge avec la banane, même si on connaît déjà les jeux
  • Les bandes-son extras, que l’on retrouve ici sur CD
  • Ne demande pas une config de folie
  • Une clé USB « Broken Sword » en cadeau
  • Un vrai collector

Les – :

  • Certains titres ont un peu vieilli, ça pique parfois les yeux
  • Packaging des OST (boitier DVD) un peu sommaire
  • Les posters, c’est sympa, mais on aurait préféré un joli artbook 😉

Revolution 25th Anniversary Collection, par Revolution et Ravenscourt, distribué par Koch Media. Pegi : 16.

Testé sur une version commerciale achetée dans le commerce.

Site officiel

 

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.