Hyrule Warriors Legends

0 274

Vous aviez aimé Hyrule Warriors sur Wii-U, mais votre regret était de ne pouvoir l’emmener partout avec vous ? Et bien, figurez-vous que la version 3DS est désormais disponible. Et étonnamment, elle nous a semblé plus complète que sa grande soeur…

Du musô à toutes les sauces !

3DS_HyruleWarriorsLegends_scrn06_E3

Savez-vous que le « Warriors » du titre fait penser à une autre licence, qui n’a rien à voir avec Zelda : Dynasty Warriors ? D’ailleurs, vous remarquerez que le jeu est justement développé par Koei-Tecmo, qui signe les autres jeux « Warriors ».

Autrement dit, vous allez avoir affaire ici à un « musô », un genre plébiscité au Japon qui consiste à envoyer vos héros au front avec, en face, des hordes entières d’ennemis qui vous arrivent dessus par grappes de 100. Dans ce genre de jeux, vous ne combattez pas, vous « nettoyez » les niveaux…

Quand je vous disais que le genre est très répandu au Japon, le phénomène a gagné l’Europe depuis quelques années déjà : si les musou se limitaient autrefois à la licence Dynasty Warriors, on a pu y jouer dernièrement, dans nos vertes contrées, dans des adaptations de mangas ou de jeux vidéo : Fist of the North Star (Hokuto no Ken), One Piece Pirate Warriors, Saint-Seiya (le premier sur PS3), et j’en passe.

A la rentrée 2014, c’est The Legend of Zelda qui créait la surprise, puisque la licence se mettait au genre. Assez inattendu ! Mais le jeu étant signé Koei-Tecmo, on ne pouvait que s’attendre à ce que le sujet soit maîtrisé. Et l’an passé, lors du dernier E3, Nintendo dévoilait la version 3DS, que nous avons aujourd’hui entre les mains.

Link et ses amis

HWL_scrn_Linkle_032

Le jeu vous offre un casting plutôt généreux. Si au début de l’aventure, vous incarnez Link, jeune recrue de la garde du chateau d’Hyrule en qui Zelda voit vite le héros légendaire, votre équipe va vite se compléter, et vous pourrez incarner Zelda, Impa, Sheik…

Vous découvrirez également quelques personnages un peu moins réalistes, comme Link Toon ou Tetra (de The WindWaker)… Ces persos semblent en décalage avec l’ambiance graphique du jeu, mais viennent compléter un casting qui ravira tous les fans de la licence Zelda.

Ils sont tous là, issus des différents jeux Zelda, de Fay (Skyward Sword) à Midona (Twilight Princess), en passant par les classiques Darunia ou Ruto… Personne ne semble manquer à l’appel.

Et du coté des méchants ? Et bien… Pour vous pourrir la vie, vous pourrez aussi compter sur Ganondorf, Ghirahim, Xanto, Skull Kid… Visiblement, les méchants aussi sont venus en force !

Pour faire plus simple, Hyrule Warriors Legends vous permet d’utiliser, d’entrée, les personnages du jeu Wii-U, avec ses DLC en plus, et du contenu bonus qui n’existait pas sur console de salon. Je pense ici à « Linkle », la version féminine de Link.

SPOILER

De nombreux modes

HWL_scrn_Fairy_010

Dès la page d’accueil, de nombreux modes s’offrent à vous. De l’aventure, de la baston, ou encore de la collectionnite… Il y en a pour tous les goûts !

Le plus intéressant est que cette version compense l’écart graphique avec la Wii-U par un contenu qui n’a pas à rougir : le contenu est le même, mais la version 3DS apporte son lot de nouveautés, comme deux nouveaux axes scénaristiques autour de Tetra/Link Toon (4 chapitres) et Linkle (5 chapitres). Au total, 32 chapitres à compléter… ça laisse de quoi s’occuper un moment !

Sur la page d’accueil, vous trouverez donc le classique « Mode Légende« , qui vous permet de traverser les différents chapitres du jeu, le « Mode Libre » qui vous propose de retraverser les niveaux avec les persos de votre choix, ou encore un très long « Mode Aventure » qui vous défie sur différentes missions, réparties sur un tableau dont les cases seront à débloquer au fur et à mesure (avec un design « The Legend of Zelda NES » du plus bel effet).

Sur cette même page, la « Galerie » vous permet d’admirer les illustrations et médailles gagnées, les « Paramètres généraux » sont en fait les options, et un dernier onglet « Contenu additionnel » est dédié aux téléchargements via l’eShop.

Vous remarquerez que le mode « défi » a disparu, au profit d’un mode « Jardin des fées » qui surprend au premier abord, mais qui se révèle vite très utile. Découpé en quatre zones (cantine, école, dressing et salon), cet « élevage » de fées vous permet de faire progresser les féériques petites créatures ramassées dans les niveaux, afin d’en faire de précieuses alliées. Associées à un personnages, elles pourront en effet libérer leur puissante magie (feu, eau, foudre, lumière) sur vos ennemis.

HWL_scrn_Fairy_014

Notez enfin que les Amiibo (ceux qui représentent des personnages de la saga Zelda, je précise au cas où) peuvent vous donner un p’tit coup de boost, en débloquant de nouvelles armes ou pouvoirs (selon la figurine que vous utilisez).

Et la technique dans tout ça ?

★PhantomGanon_twoswords_runningLink_001

Hyrule Warriors Legends, c’est un peu comme une « séance de rattrapage du musô sur consoles Nintendo » ! Plus d’un an après la version Wii-U, Nintendo nous ressert un jeu très proche sur portable, mais avec un gameplay considérablement amélioré. Toutes les petites imperfections de la version « salon » ont été corrigées, améliorées, et très étrangement, cette version portable est encore plus jouissive que la version TV !

L’écran tactile de la console offre un grand confort en terme de gameplay. C’est lui qui affiche vos items et les différents éléments relatifs aux missions. C’est aussi sur cet écran que vous pouvez désormais switcher d’un personnage à l’autre, simplement en tapotant l’icône représentant votre héros fétiche. Pratique !

Au niveau de la jouabilité, le soft fait dans la simplicité : une touche que vous allez spammer jusqu’à l’usure pour distribuer les coups, une autre pour lancer votre technique spéciale (lorsque votre jauge vous le permet) et une troisième pour utiliser un objet secondaire… Pour comprendre comment il fonctionne, le jeu demande un effort de réflexion de deux secondes et demi… Puis, vous êtes prêt à partir combattre dans les plaines d’Hyrule !

Mais la technique n’est pas irréprochable, et très vite, quelques petits défauts pointent le bout du nez : à commencer par la caméra qui semble parfois péter les plombs, et partir dans la direction qui vous arrange le moins. Fort heureusement, vous pouvez remettre la vue dans le bon sens, mais en pleine action, il y a de quoi pester !

Si la console digère l’affichage de nombreux ennemis à l’écran, il faut avouer qu’ils sont quand même assez « con-cons » : entre ceux qui tapent dans le vide et ceux qui attendent paisiblement que vous veniez leur souhaiter la bienvenue à grands coups d’épée… On ne pourra pas dire que l’IA a inventé l’eau chaude, et seuls quelques boss vous donneront du fil à retordre.

Enfin, au fil de mes parties, j’ai pu remarquer quelques lags, du popping ou quelques soucis d’affichage. Je m’avance ici sans certitude (je n’ai pas pu vérifier), mais je devine que si le jeu est optimisé sur New 3DS, la 3DS a sans doute un peu plus de mal à suivre (il n’y a, par exemple, pas de 3D stéréoscopique sur la 3DS simple).

Au final

3DS_HyruleWarriorsLegends_scrn02_E3

Avec ce Hyrule Warriors Legends, c’est un peu comme si le Père-Noël revenait vous déposer un cadeau qu’il avait oublié. Tandis que l’on attend du gros contenu et de bonnes surprises sur des titres « current-gen », la vraie bonne surprise arrive sur portable, et sur 3DS ! Le jeu est beau, et hyper-riche !

On pourra toutefois lui reprocher une certaine redondance, au bout d’un moment, mais les possibilités sont telles que l’on passe vite sur cet aspect. Et si le jeu sur portable est forcément moins beau que son aîné sur Wii-U, le plaisir et le fun n’ont pas souffert de ce portage, et répondent toujours « présent » ! Et c’est bien là le plus important !

D’ailleurs, un petit détail que j’allais oublier, et qui peut intéresser les ceusses qui ont gardé leur version Wii-U : dans la boite du jeu 3DS, un code vous est offert pour jouer Toon-Link, Tetra, Le Roi d’Hyrule, Skull Kid et Linkle sur la version « salon » (je parle bien des persos, pas des missions).

Au final, Hyrule Warriors Legends est un jeu qui, non seulement fait son taff, mais qui se paye le luxe de vous offrir plus de contenu que la version « salon ».


Verdict

14819-hyrule-warriors-legends

Un « Hyrule Warriors » (sur Wii-U) amélioré, plus complet, et qui tient dans la poche ! Un incontournable, donc !

15/20

Les + :

  • L’univers Zelda colle bien au genre Musô
  • Fun et nerveux
  • Des niveaux longs, beaucoup de contenu
  • De jolies cinématiques
  • Simple à prendre en main
  • Du bonus à gogo, et des exclus
  • Compatible Amiibo
  • Gros casting
  • Le mode « aventure »
  • Le mode « Jardin des fées »
  • La revisite des thèmes de Zelda
  • Une durée de vie colossale (si vous visez le 100%)

Les – :

  • Les missions deviennent vite répétitives
  • Des décors parfois un peu vides
  • L’IA un peu à la ramasse
  • Quelques soucis de caméra
  • Pas de 3D stéréoscopique sur 3DS (ancienne génération)
  • Les allers-et-retours dans les niveaux

Hyrule Warriors Legends, par Koei-Tecmo et Omega Force, pour Nintendo, sur consoles de la famille 3DS. Pegi : 12.

Jeu testé sur une version commerciale fournie par l’éditeur.

Site officiel

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.