Les Misérables, tome 4

0 86

SORTIE LE 11 FEVRIER. – Quand j’étais enfant, lorsque nous avions envie de déprimer, nous avions les dessins animés « Rémi Sans Famille » et « Princesse Sarah« . Aujourd’hui, nous avons « Les Misérables », le manga adapté de l’oeuvre de Victor Hugo. Comme dans l’original, l’histoire est loin de respirer le bonheur et la joie de vivre… Mais dans quelle galère se sont encore fourrés nos héros ?

Le pitch

Ayant retrouvé la liberté, Jean Valjean souhaite honorer la promesse qu’il avait faite à Fantine: libérer Cosette.

Il arrive à Montfermeil la veille de Noël. Cosette est toujours en haillons. En échangeant quelques mots avec la jeune servante, Jean Valjean reconnaît la fille de Fantine.

Il lui fait cadeau de la poupée tant admirée, indemnise les affreux aubergistes et emmène Cosette avec lui.

Notre avis

S’il y a bien une héroïne qui manque de chance, c’est bien Cosette ! La pauvre enfant vit comme une esclave, chez les Thénardier, maltraitée par cet odieux couple que l’on a envie d’écorcher vif à chaque page. Et lorsque Jean Valjean débarque, pour « négocier » Cosette et l’emmener loin de ce bourbier, c’est pour mieux la laisser dans un couvent, où elle apprendra à devenir une jeune fille…

Fort heureusement, la seconde partie du manga est un peu plus légère, se consacrant à Marius, tenaillé entre la volonté de son père et ses envies d’indépendance… Mais dans toute cette débauche de « vie de mer… », le lecteur est touché par l’affection réciproque qui naît entre Cosette et Valjean…

Encore une fois, ce manga est joliment dessiné, avec un trait réaliste et qui fait honneur au roman de Victor Hugo. Nous vous l’avions chaudement recommandé la dernière fois, et nous reconduisons ce conseil… A lire, sans plus tarder…

misérables6

Les Misérables, tome 4, par Takahiro Arai d’après Victor Hugo, chez Kurokawa. Genre : Shônen. Prix éditeur : 7,65€.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.