Lego Marvel’s Avengers

3 540

Warner Bros Interactive, TT Games et The Lego Group ont désormais trouvé un rythme de deux jeux Lego, en moyenne par an. Cette année, en attendant Lego Star Wars : Le Réveil de la Force cet été, voici la livrée hivernale avec Lego Marvel’s Avengers, qui puise sa moelle dans les films officiels Marvel.

Comics comiques !

12696971_10208765812401414_1697836450034666973_o
La mise en scène du jeu colle à celle du film

Est-il encore nécessaire de rappeler le principe des jeux Lego ? Pour les retardataires, avec un humour qui leur est propre, les briques emboîtables revisitent à leur manière les grosses machines du cinéma. Y sont déjà passés Star Wars, Indiana Jones, Harry Potter, Pirates des Caraïbes, Le Hobbit, Le Seigneur des Anneaux, les DC Comics, Jurassic World

De leur coté, les Marvels ont déjà donné en 2013, avec l’excellent Lego Marvel’s Super-Heroes, et son scénario totalement original. Mais pour les fans, la frustration était grande de ne pas y retrouver les films Avengers (Avengers, par Joss Whedon, sorti en 2012, puis Avengers : l’ère d’Ultron, du même réalisateur en 2015).

Aujourd’hui, avec Lego Marvel’s Avengers, le mal est réparé ! Le jeu vidéo s’inspire principalement des deux blockbusters, avec en bonus des références à d’autres récents films licenciés Marvel, comme Ant-Man, Ironman 3, Thor 2 ou Captain America : le Soldat de l’Hiver. L’idée est géniale, mais les fans trouveront rapidement le concept frustrant : un seul épisode pour ces derniers ? Dommage, tant qu’à faire, on aurait vraiment aimé trouver ici une rétrospective de tous les films Marvel !

Get « Loki »

Le gameplay est quasiment le même que dans les autres jeux Lego, à quelques nouveautés près
Le gameplay est quasiment le même que dans les autres jeux Lego, à quelques nouveautés près

Vous l’aurez donc compris, nous allons aujourd’hui principalement revivre les meilleurs moments des deux films Avengers, avec à chaque fois un grand méchant à corriger : Loki pour le premier volet, Ultron pour le second.

Comme dans tous jeux Lego, les films sont divisés en plusieurs chapitres, avec un immense hub entre chaque, divisé en huit zones (New York, Washington, Palais de Thor, Sokovie, Malibu, base du Shield, Afrique du Sud et la ferme Barton).

En plus de finir les 15 niveaux du mode aventure, vous devrez collecter un max de pièces Lego, délivrer les 35 « Stan Lee », trouver les 150 minikits, 20 briques rouges, collectionner les 255 briques dorées, etc. Autrement dit, le jeu ne se cantonne pas à l’aventure principale : la terminer représente à peine 30% du score final, bouclé pour ma part environ en 8 heures. Je passerai sans doute deux fois plus de temps à récupérer tous les items cités plus haut !

In game, la jouabilité est toujours la même : vous contrôlez deux personnages, avec la possibilité de switcher vers d’autres membres de l’équipe, chacun ayant ses propres aptitudes. Et ces super-héros peuvent tout faire, des actions vues et revues dans les autres jeux (accrocher un grappin, tirer sur des cibles, fouiller le sol, électrifier des mécanismes, se rendre invisible, s’accrocher à des barres…), mais aussi quelques nouveautés comme éteindre les flammes (Captain America)…

Evidemment, le jeu est aussi jouable à deux en local, sur écran splitté. Point positif : ce n’est pas parce que l’écran est divisé que les graphismes le sont aussi ! Le jeu en duo est nickel. En revanche, à choisir, préférez la barre de split fixe, la barre dynamique ayant tendance à vite vous donner le mal de mer, et à vous faire perdre vos repères.

Lors des combats, on appréciera de pouvoir déclencher des « super-attaques » avec la touche rond, ou encore de pouvoir lancer des techniques en duo, bien souvent dévastatrices : par exemple, il est possible de tout ravager à l’aide d’une onde de choc, si Thor frappe le bouclier de CapAm avec Mjölnir (prononcez « Miolnir ») . Les combats n’en sont que plus dynamiques et plus funs.

Trop fastoche !

12697185_10208765820001604_6747430170949268930_o
Ironman est l’équivalent de Superman dans Lego Batman : lorsque vous le jouez, tout devient trop facile 🙂

Franchement, Lego Marvel’s Avengers n’est pas un jeu difficile ; il est long, vous allez passer du temps pour le finir à 100%, mais il n’est vraiment pas dur, peut-être même encore moins que les autres jeux Lego. A titre d’exemple, les briques rouges « pièces x2 », « pièces x4 » et « pièces x6 » se débloquent facilement et rapidement. Donc, une fois le jeu terminé une première fois, vous serez en mesure de péter les scores tout en vous offrant des personnages bonus à volonté (près de 200 persos jouables en tout, sans compter vos créations… un casting de dingue !).

Si certains persos semblent totalement inutiles, le cas IronMan défie toute concurrence en termes de « personnages cheatés » : vol, laser, missiles… Ajoutez à cela le fait que l’homme de fer puisse changer d’armure, donc de compétences, et vous obtenez un personnage qui semble réunir plusieurs briques rouges à la fois. Autrement dit, avec Tony dans votre équipe, la traversée des niveaux devient une simple balade dans un jardin d’enfants.

Lorsque vous devrez accomplir les différentes actions, déclencher les mécanismes vous permettant de poursuivre l’aventure, tout est là pour vous aider à trouver la solution : objets en surbrillance, fléchage au dessus de l’interaction… Si vous êtes observateur, vous ne serez bloqué nulle part. Les énigmes sont quant à elles adaptées aux plus jeunes, donc très simple à résoudre.

Destinés à un jeune public, les jeux Lego n’ont jamais été trop difficiles (dans le cas de ceux dont je n’ai pas réussi à obtenir le précieux trophée de platine, ce sont des bugs qui m’en ont empêché, et non la difficulté du jeu). Mais avec ce Lego Avengers, la difficulté descend encore d’un cran, et un adulte mettra entre 10 et 30 secondes à trouver la solution des quelques énigmes qui se présentent parfois à vous.

Cependant, le jeu propose tant de contenu, tant de quêtes annexes à boucler pour afficher les 100%, que sa facilité est très largement compensée par un taux de rejouabilité monumental. Comme je l’ai déjà dit (mais c’est un gros point fort du titre), une fois l’aventure principale bouclée, il reste encore énormément de choses à faire !

Défauts mineurs ?

Un p'tit air de Lego Dimensions ?
Un p’tit air de Lego Dimensions ?

Si l’on se souvient que les premiers jeux Lego rimaient souvent avec « bugs », force est de constater que, sur l’ensemble des deux campagnes, je n’ai relevé qu’un passage pendant lequel le mécanisme pour actionner un levier ne s’affichait pas (donc obligé de quitter le niveau pour poursuivre)… Et c’est tout pour le moment, et pourtant j’y ai déjà passé pas mal d’heures, croyez moi ! Très clairement, les jeux Lego se sont beaucoup améliorés sur ce point, même si quelques imperfections demeurent : clipping, persos qui se « fondent » dans le décor, caméra qui s’affole près des murs…

Si je devais faire un reproche à cette nouvelle aventure, je pointerais sans doute en premier lieu le coté parfois fouillis lors des phases de jeu : ça bouge de partout à l’écran, et malgré l’indicateur, il peut arrivé que l’on se cherche… Des ennemis qui vous tombent dessus par grappes et en boucle, vous coupant parfois en pleine action… Au bout d’un moment, ça lasse un peu. Imaginez alors ce qui se passe lorsque vous jouez à deux avec un split-screen qui part dans tous les sens…

Petite parenthèse sur la bande-son ! Certes, les thèmes, issus des films, sont joliment orchestrés, vous plongent dans l’ambiance avec l’envie de vous vêtir en super-héros… je ne dis pas le contraire ! Mais, ils manquent, à mon sens, de variété : un ou deux thèmes par niveau grand max… On est loin de Lego Dimensions qui nous avait habitué à trois ou quatre thèmes (eux aussi issus des films) par chapitre. Sans parler des musiques qui reviennent souvent dans le hub ou dans les niveaux (le thème des Avengers va vous être servi jusqu’à l’indigestion).

Et puisque l’on parle du son, on pourrait également s’attarder sur le doublage. Bien qu’il soit bon, contrairement à la version anglaise, vous ne trouverez pas ici les voix officielles des films. Certaines voix sont proches des modèles d’origine (peut-être a t-on même quelques « officiels »), mais pour d’autres, la différence va vous sauter… aux oreilles. Pas vraiment gênant, me direz-vous !

L’un des points forts du jeu, ce sont ses cinématiques de qualité, pleines d’humour. Et dans le mode aventure, croyez-moi, elles sont très nombreuses. C’est chouette ! Si ce n’est qu’on pourra leur reprocher, au bout de quelques niveaux, de venir parfois vous couper en pleine action. « Ah mince ! Juste au moment où j’allais récupérer une pièce bleue !« … Une remarque que vous allez souvent prononcer…

Revenons sur le hub : on regrette une certaine inégalité dans les niveaux. Certains sont beaux et bien animés, d’autres semblent plus vides… Avec sa ville immense, ses quêtes et objets à récupérer à foison et ses « sous-niveaux » (tour Stark ou vaisseau du Shield), vous allez passer des heures, voire des journées entières à New York… Les autres en revanche vont vous paraître plus « rikikis », voire inintéressants (je pense notamment à Malibu, où l’on s’ennuie un peu une fois les quelques missions achevées).

Au final

Screens Lego MarvelsAvengers (4)
Entre deux missions, le Géant Vert s’offre un épi de maïs à la campagne ^^

Les jeux estampillés « Lego » ont toujours été une valeur sûre, et ce n’est pas cet épisode qui nous fera dire le contraire ! A chaque fois, on se dit que l’on va vite en faire le tour, que Lego ne pourra plus nous surprendre, et pourtant… Nous avons sans doute là le meilleur épisode de la série !

A qui se destine le titre ? Ne vous fiez pas à son apparence « jeune public ». Malgré une relative facilité et un ton « bienséant » propre à la licence (personne ne meurt, ni l’agent Coulson, ni Vif-Argent), voilà un titre qui va enchanter les fans de Marvel, quel que soit leur âge.

A la fois joli, fun, franchement décalé et bénéficiant d’une rejouabilité conséquente, Lego Marvel’s Avengers est un titre qu’il serait scandaleux de louper. Pour les fans des films Marvel, voici le meilleur « fan-service » tous titres Marvel confondus… Les « non-fans » y trouveront un titre frais et très sympa, à des années lumière des softs plus sérieux (parfois un peu trop) qui monopolisent nos consoles… Un nouveau hit signé Lego !

Sur ce, voici venu le moment de vous abandonner : j’ai un jeu à « platiner » 😉


Verdict

image002

Il faut dire ce qui est : Lego Marvel’s Avengers est le jeu vidéo qui offrira le meilleur « fan-service » aux adorateurs de héros en collants ! Dans la pure tradition « Lego », nous avons là un incontournable, quel que soit votre âge. Sa (trop) grande facilité est compensée par une durée de vie gigantesque. A l’heure actuelle, Lego Marvel’s Avengers est sans doute la meilleure adaptation par nos amis Lego 😉

16/20

Les + :

  • L’ambiance et l’humour propre aux jeux Lego
  • Les scènes phares des films bien retranscrites
  • La mise en scène au top, de chouettes cinématiques
  • Un impressionnant casting (près de 200 personnages)
  • La possibilité d’en créer de nouveaux (personnages)
  • Les techniques en duo
  • Un gameplay bien rodé, encore amélioré et varié
  • L’ambiance sonore
  • Un jeu très très complet, très gros contenu !

Les – :

  • Les nouveautés ne sont au final pas si nombreuses finalement
  • Où sont les voix officielles des films ?
  • C’est parfois un peu confus à l’écran
  • On aurait aimé plus de séquences des autres films (Ant-man, Le Soldat de l’hiver… ici en extraits)
  • Une difficulté franchement revue à la baisse
  • Certains persos font doublon, ou ne servent à rien
  • Puzzles et énigmes trop simples

Lego Marvel’s Avengers, par Warnet Bros Interactive, TT Games, The Lego Group et Marvel, sur Wii-U, PS4, Xbox One, PS3, X360, PS-Vita et 3DS. Pegi : 7.

Test réalisé à partir d’une version fournie par l’éditeur.

vous pourriez aussi aimer More from author

% s Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.