Saint-Seiya Saintia Shô, tome 4

0 100

SORTIE LE 10 DECEMBRE. – La version féminine de Saint-Seiya, Saintia Shô, revient ce mois-ci chez Kurokawa, pour un quatrième tome qui approfondit cette histoire parallèle… L’histoire est très intéressante. Pourtant, ce manga va sérieusement commencer à poser des limites scénaristiques à l’auteur…

Le pitch

Les portes du Grand Coliseum s’ouvrent enfin sur le ring des Guerres Galactiques.

Alors que Shôko, déstabilisée par la mort de sa soeur aînée, ne sait plus quelle direction donner à sa vie, son chemin croise celui de Seiya, le Chevalier de Pégase.

Au même moment, une nouvelle Saintia prête serment d’allégeance à Athéna sans se douter que des assassins envoyés par le Sanctuaire sont en route pour tuer la réincarnation de la déesse…

Aphrodite, le Chevalier d’Or des Poissons entre en scène !!

Notre avis

Sérieusement, je ne sais que penser de ce nouveau volume ! Sur le plan technique, les dessins sont toujours aussi beaux (voire totalement magnifiques parfois… Comme Shiori Teshirogi, l’auteur surpasse totalement l’oeuvre originale sur ce point), l’histoire est passionnante et l’auteur n’oublie nullement de nous servir une bonne dose d’action…

Bref, autrement dit, ce tome est impeccable, c’est un excellent manga ! Mais… Mon dieu, dans quoi s’est embarqué Chimaki Kuori ?

Car le combat contre Eris a, à mon sens, été expédié beaucoup trop vite ; il aurait gagné à traîner sur quelques tomes supplémentaires. Désormais, Saintia Shô rattrape le Saint-Seiya de Kurumada et son tournoi galactique, et c’est là que les choses se compliquent !

L’histoire se veut parallèle à celle d’origine, pourtant l’auteur fait ici la jonction avec le début de Saint-Seiya… Dès lors, comment ne pas contredire l’oeuvre de Kurumada ? D’autant que les incohérences étaient alors légion : Tournoi galactique qui dévoile l’existence des Chevaliers au monde entier, armure du Sagittaire en mousse… Si Kuori continue à sublimer le maître, il y aura forcément un moment où il faudra pointer du doigt les erreurs du « maître », et donc des susceptibilités à ménager…

Bref, cette série est un vrai paradoxe ! D’une part, pour l’apprécier pleinement, il est préférable de connaître l’oeuvre d’origine… Pourtant, si on connait le premier Saint-Seiya, on sent venir quelques contradictions : le travail de scénarisation ne va pas être de tout repos pour les volumes à venir !

Toujours est-il que Saintia Shô est un excellent manga qui, comme The Lost Canvas, sublime l’oeuvre de Kurumada… Mais là, ça commence à faire beaucoup d’élèves à surpasser le maître ! 😉

9782368521977

Saint-Seiya Saintia Shô, tome 4, par Chimaki Kuori, d’après l’oeuvre originale de Masami Kurumada, chez Kurokawa. Genre : shônen. Prix éditeur : 7,65€.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.