Animal Crossing : Amiibo Festival

0 210

Quelques mois à peine après avoir sorti Mario Party 10, Nintendo revient sur le terrain des « party-games » avec un jeu qui mixe l’univers d’Animal Crossing et les Amiibo (qu’il s’agisse des figurines ou des cartes)… La quête du bonheur est en marche…

Le bonheur est dans le village

WiiU_AnimalCrossingamiiboFestival_scrn01_TV_E3

Dans le village d’Animal Crossing, on s’ennuie un peu depuis vos aventures dans AC : New Leaf (lire aussi notre test) ! Certes, vous avez pu, dernièrement, faire une petite pause « Damidot » avec le sympathique « Happy Home Designer » (un autre test à lire, tant que vous y êtes), mais Marie a envie d’aventure !

Alors, pourquoi ne pas réunir tous les amis pour se lancer dans un grand « party game » à travers tout le village ? Ca tombe bien : votre ville a été aménagée façon « plateau de jeu » et un dé roule dans votre poche… Il n’y a plus qu’à !

Dans ce jeu tout mimi, dans la veine de la série Animal Crossing, votre but ultime est la recherche du bonheur. Et ce sera là la grande motivation pour finir vos parties : engranger des points de bonheur en fonction des actions que vous réaliserez. Mais attention : des cases « malus » vous retirent parfois ces points… Espérons que la chance soit aussi de la partie !

Les Amiibo entrent en action

WiiU_BBQ-amiibo-Bundle_3D_PS_Dummy_150915

Voici qui va contredire tous ceux qui disent que les Amiibo ne servent à rien ! Car ici, sans ces petites figurines, c’est bien simple : vous ne pourrez pas jouer ! C’est la raison pour laquelle le jeu est vendu en pack, avec les Amiibo de Marie et Max (son frère jumeau), issus de la nouvelle série de figurines « Animal Crossing ».

Dans la boite, vous trouverez aussi un paquet de trois cartes Amiibo, version « carton » des figurines Nintendo, qui vous aideront ici dans des mini-games.

Bon, on ne va pas se mentir, le jeu a été clairement développé pour vendre de l’Amiibo : autant de figurines représentent autant de pions pour jouer. Et pour les parties en multi, vous vous sentirez vite limité avec seulement deux figurines. Il faudra donc repasser à la caisse.

D’autant que, chose incompréhensible, l’Amiibo du Villageois (de la série Super Smash Bros) ne fonctionne pas avec le jeu !! Un comble : le héros du jeu ne peut être utilisé dans Animal Crossing : Amiibo Festival !

Attention ! Le jeu ne fonctionne donc qu’avec la série Animal Crossing, autrement dit :

  • Marie et Max (vendus avec le jeu)
  • Thibou (sortie le 29 janvier)
  • Céleste (sortie le 29 janvier)
  • Resetti (sortie le 29 janvier)
  • Blaise (sortie le 29 janvier)
  • Kéké
  • Layette
  • Tom Nook
  • Lou
  • Risette
  • Serge

Notez qu’il existe un pack proposant les trois Amiibo Risette, Kéké et Serge

De nombreux mini-games du jeu fonctionnent aussi avec les cartes Amiibo, ces paquets vendus dans les commerces pour environ 3€. Trois cartes sont offertes dans le jeu, ce qui vous permettra de débuter sans investir davantage.

Ces mêmes cartes serviront également à installer des habitants (ceux représentés sur chaque carton) sur votre village plateau.

Ils sont tous là ?

WiiU_AnimalCrossingamiiboFestival_scrn03_TV_E3

Après avoir choisi vos personnages (si vous jouez seul, l’IA invite trois participants virtuels) et la durée de la partie (30, 45, 60 minutes ou temps infini), vous voilà lâché dans le village, sur un plateau de jeu. Tour à tour, chaque joueur lance le dé, pour un gameplay très très proche de Mario Party. Une partie équivaut à un mois (chaque tour représente un jour).

Pour le moment, le plateau ne se compose que de « bonus » roses et « malus » violets. Les bonus vous offrent des points de bonheur ou de l’argent, les malus vous en retirent. Aux quatre coins de la map, quatre gyroïdes tamponnent une carte qui, une fois complète, vous accorde un bonus conséquent.

Le but du jeu va être de finir avec le plus de points de bonheur. L’argent accumulé ne sert qu’à acheter des points de bonheur en fin de partie. L’argent est donc secondaire en apparence, mais aura un rôle capital au moment des résultats. Attention toutefois à ne pas avoir un solde négatif : dans ce cas, vous perdriez un point de bonheur à chaque tour.

Très rapidement, de nouveaux visiteurs « spéciaux » et bien connus viennent apporter des changements sur la grille : Porcella vous vend des navets le dimanche, à revendre selon le cours évolutif du navet, matérialisé sur chaque case du plateau. A vous de faire des affaires !

Rounard apparaît pour vous vendre des cartes bonus, Ingrid la voyante vous offre à son tour une carte de tarot bonus… Katie, Ciboulot, Hélium… Tous viennent régulièrement bouleverser un plateau qui évolue en permanence.

Les principaux événements de la série sont également repris, à l’instar de la chasse aux insectes ou le tournoi de pêche… Autant d’occasions d’engranger un peu de bonheur en plus !

A la fin de vos parties, chaque décompte de points vous permettra d’accumuler de l’expérience dans la mémoire de votre Amiibo. Plus vous augmentez de niveau, plus vous débloquez de tenues ou d’expressions.

Enfin, chaque mois propose ses propres événements (Noël, Pâques, Halloween…), donc, on peut considérer que, malgré le fait que le tracé soit le même, le jeu propose douze plateaux différents.

J’ai fini ma première partie…

WiiU_AnimalCrossingamiiboFestival_scrn04_TV_E3

Une fois votre première partie terminée, de nombreux éléments se débloquent. A commencer par le fait que vous pourrez désormais choisir le mois pendant lequel vous jouerez. Pratique, car chaque mois a ses événements, comme je l’ai dit plus haut…

Vous aurez également accès à la place principale, un hub vous permettant de jouer à des mini-games (ou de retourner dans le mode principal), à débloquer grâce à des « points de bonheur »: pas ceux gagnés lors de vos parties, mais ceux accumulés avec votre expérience. Dans ce mode, vous ne pourrez utiliser que les cartes Amiibo.

Les différents jeux qui sont proposés ici sont très inégaux : il y a du très bon, comme le quiz, ou encore le mode « évasion de l’île déserte ». Dans ce mini-game, vous avez un nombre limité de jours pour réunir les éléments vous permettant de confectionner un radeau, pour vous échapper de la fameuse île déserte… Sans doute le mode le plus intéressant, qui offre plus de challenge que le mode principal du jeu.

Mais il y a aussi du moins bon. Les autres mini-games, comme « campement du bonheur », la « bataille de cartes Amiibo », le jeu des « ballons », « Toc Toc Cornimer » ou encore le ‘CenSuRé » (tue-taupe) sont juste amusants quelques minutes, mais lassent vite.

Je ne parle même pas du jeu « La Route Fruitée », qui consiste à avancer pour collecter des fruits… Totalement inutile et incompréhensible !

A vous de voir comment vous allez utiliser les points de bonheur gagnés : allez-vous les utiliser pour débloquer les mini-games ? Ou bien allez-vous les investir dans des constructions (phare, parcs, café, illuminations, piscine, etc) pour le village qui vous sert de plateau de jeu ? Sachant que, dans ce cas de figure, l’installation d’un élément dans le village modifie le tracé du parcours, assez simple au départ mais qui peut devenir plus tortueux au final…

Notez que, sur la place, votre Amiibo « Villageois » vous sera enfin utile… Pour remplacer le gyroïde installé au centre de cette place par une statue dorée… En termes d’interaction, on a déjà vu mieux !

Un jeu barbant ? Non, juste du Animal Crossing !

WiiU_AnimalCrossingamiiboFestival_scrn05_TV_E3

Bien que le jeu soit très sympa et très joli, on en arrive assez rapidement à lui trouver quelques défauts : une ergonomie pas pratique, et un déroulement sans grosse interaction en sont les principaux !

Premier reproche : la jouabilité du titre : Le gamepad posé au milieu de la table du salon, les joueurs se contentent de poser à tour de rôle leur Amiibo sur la case NFC du pad… Au final, pas si pratique que ça ! En même temps, lorsque l’on sait qu’il n’est possible de brancher qu’un seul gamepad sur la machine… ça explique pas mal de choses. On se contente donc de cette jouabilité partagée, qui nous rappelle la douce époque des jeux de société, en famille sur la table de la salle à manger 😉

In game dans le mode principal, on ne peut pas dire non plus qu’il y ait une grande interaction avec le joueur. Celui-ci lance le dé, et devra ensuite se contenter de lire les saynètes qui s’affichent à l’écran. La seule interaction qui vous sera proposée avec le plateau sera de choisir, sur les croisements, la direction que vous désirerez prendre, ou de négocier la revente de vos navets… Une fois la surprise et l’admiration passées, on a rapidement l’impression de ne pas faire grand chose, et qu’il suffit de faire confiance à la chance pour finir le jeu…

J’aurais toutefois envie de relativiser. Nous sommes ici dans un Animal Crossing ! Autrement dit, dans un jeu pas compliqué, que l’on pratique lorsque l’on n’a pas envie de se prendre la tête… Un jeu qui ne peut renier son ADN, et vous aurez très vite la possibilité de construire, ou d’installer des habitants (via les cartes) dans votre village. Bref, un jeu de « glande totale » !

Alors, on pourra reprocher à ce soft son « trop de dialogues » et l’impression de ne rien foutre, mais c’est justement la marque de fabrique d’Animal Crossing, et ce qui nous fait aimer cette licence (même si j’aurais préféré un vrai AC sur Wii-U).

Au final

WiiU_AnimalCrossingamiiboFestival_scrn09_TV_E3

C’est étrange, mais ma première réaction en essayant ce soft a été un énorme regret : le jeu est tellement agréable à regarder, coloré, mignon, plein de détails… Que je regrette énormément que Nintendo n’ait pas eu l’idée de sortir un Animal Crossing sur Wii-U. Un vrai Animal Crossing, et pas un spin-off !! Le potentiel sur cette console aurait été gigantesque !

Ce Animal Crossing : Amiibo Festival s’appréhende en deux temps : on est tout d’abord sous le charme, et heureux de retrouver cet univers coloré et tout mimi… Puis, l’ennui s’installe, avec l’impression de n’avoir rien à faire si ce n’est de lancer le dé (en posant son Amiibo sur la tablette) et lire les dialogues qui s’affichent ensuite. Les mini-games proposés ne suffisent hélas pas à relever l’intérêt de cette galette, et la partie « construction » ne va pas vous occuper très longtemps !

Le jeu est toutefois sauvé par un multi-joueurs bien sympa si l’on joue entre fans d’Animal Crossing, et par le mini-jeu « Evasion de l’île déserte » qui constitue presque un jeu à part entière.

Ce nouveau titre s’adresse en particulier aux fans d’Animal Crossing, aux très jeunes gamers et aux collectionneurs d’Amiibo. Et si les parties en multijoueurs offrent de bons moments de rigolade, force est de constater que l’on est encore loin d’un Mario Party 10, référence absolue sur la console !


Verdict

WiiU_ACamiiboFestival_DummyPS_FRA

Un party-game sympa pour les longues soirées d’hiver, à condition d’être fan d’Animal Crossing ou collectionneur d’Amiibo. Pour les autres, le jeu manque hélas cruellement d’intérêt. N’est pas Mario Party 10 qui veut !

12/20

Les + :

  • C’est très beau, très coloré
  • 100% « ambiance Animal Crossing » : le charme opère tout de suite
  • Quelques mini-games sympas (quiz Animal Crossing, évasion de l’île déserte)
  • Rigolo à plusieurs
  • Vous pouvez construire des bâtiments sur le plateau
  • Douze mois avec leurs événements, donc 12 plateaux différents
  • Tout le casting Animal Crossing est réuni
  • On retrouve l’ambiance des parties de jeux de société
  • Pour le prix d’un jeu, on a le soft, deux Amiibo et trois cartes Amiibo

Les – :

  • Vite lassant en solo : pas grand chose à faire en fait !
  • Certains mini-games inutiles (rien pigé de « course aux fruits »)
  • Un jeu qui va vous pousser à la consommation (figurines Amiibo et cartes Amiibo à acheter)
  • Incompatibilité avec les Amiibo autres que de la série Animal Crossing
  • Jouer à tour de rôle sur le gamepad, pas très pratique
  • On veut un VRAI Animal Crossing en HD sur Wii-U !!!

Animal Crossing : Amiibo Festival, par Nintendo, sur Wii-U. Pegi : 7.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.