1996-2016 : les Pokemon fêtent leurs 20 ans !!

2 310

Le 27 février, les Pocket-Monsters, autrement dit les « Pokemon » fêteront leurs 20 ans. A l’origine, un simple jeu vidéo… Aujourd’hui, un phénomène planétaire, et une incontournable de la culture pop… Voilà l’occasion de revenir sur le cas « Pokemon ». Les avez-vous tous attrapés ?

I – Il était une fois… Un univers d’une grande richesse

Le jeu Pokemon, on le doit au développeur Satoshi Tajiri, qui n’aurait jamais eu cette brillante idée si, tout petit, il n’avait pas élevé des criquets pour les faire participer à des courses. S’inspirant des élevages d’insectes de son enfance, il imagine un monde dans lequel des créatures imaginaires s’affronteraient… Il tient le concept de Poketto Monsutā (ou « Pocket Monsters », autrement dit « Monstres de poche »), nom qui va donner par contraction Poke-Mon… « Pokemon » quoi !

Très vite, le jeu connaît un succès sans précédent, et affiche des chiffres qui donnent le vertige. En mars 2014, selon Game Freak, plus de 260 millions de jeux Pokemon avaient été vendus dans le monde. Et je ne vous parle même pas des quelque 21,5 milliards de cartes à jouer traduites en 10 langues et vendues dans 74 pays. La page Facebook de Pokemon compte plus de 6 millions de « j’aime ».

Ils n’ont que ce mot à la bouche !

247titlescreen

Bien qu’ils se déroulent dans un monde très contemporain, les jeux Pokemon nous invitent bel et bien dans un univers imaginaire.

Dans cet univers, les animaux que nous connaissons n’existent pas. Ils sont remplacés par des Pokemon (c’est un nom propre, donc pas de « S »)  aux noms étranges, en rapport avec l’élément (eau, feu, électricité, psycho, ombre, etc) qui les caractérise. Ces animaux évoluent, sous certaines conditions, pour devenir encore plus forts.

Au début de la licence, la fracture entre les Pokemon et nos animaux bien réels n’était pas si évidente : dans Pokemon version Bleue (ou rouge), Pikachu est présenté comme une « souris », d’autres Pokemon comme des mammifères… Par la suite, avec l’apparition des Pokemon fées, psycho… On part davantage dans le délire.

Dans ce monde imaginaire, les gens ne bossent pas, et les gamins ne vont pas à l’école. Tous les habitants de votre région (Hoenn, Johto…) passent leurs journées à capturer des Pokemon, et à les entraîner pour les faire combattre. D’ailleurs, c’est simple : dès que vous croisez quelqu’un, la conversation ne porte que sur les créatures, et le mot Pokemon revient dans chaque fenêtre de dialogue. De vrais obsédés !

Un concept indémodable

Copie de FR_Pok_monORAS_Nov_006

Si vous considérez que votre enfant, plongé dans un jeu Pokemon, ne joue qu’à un jeu de gamins, vous vous trompez lourdement. Les fans de la première heure ne me contrediront pas : Pokemon est un jeu plus compliqué qu’il n’y paraît !

Car derrière ses aspects parfois un peu naïfs, Pokemon est bel et bien un RPG assez complet, genre dont il reprend toutes les mécaniques. A commencer par sa trame narrative : un ado qui quitte son village pour mûrir et devenir plus fort, le combat contre un grand ennemi, une quête qui obsède notre héros jusqu’à son accomplissement final… Tous les standards du jeu de rôle sont là !

Au niveau du gameplay, les liens de parenté avec le RPG sont aussi très marqués : des alliés qui se renforcent au fil des combats (vos Pokemon), des villages à explorer, des items à débusquer, des PNJ à faire parler ou des combats sur la carte… Le joueur doit tout gérer, de son inventaire à la santé de ses six créatures… Et comme dans tout bon RPG, un système de leveling permet à vos Pokemon de progresser vers le statut ultime, le « niveau 100 » !! (notez que, en atteignant un certain niveau, ou en accomplissant des actions précises, vos Pokemon « évoluent » pour devenir plus forts).

La famille s’agrandit…

Pokemon_pokedex_1-649

Elément indissociable de la série, le Pokedex est une sorte de computer portatif qui recense tous les Pokemon que vous croisez dans le jeu : il vous indique leur nom, leur type, leurs spécificités… Et force est de constater qu’avec les générations, le Pokedex  gagné en volume !

De 151 Pokemon à capturer dans les premiers jeux (Bleu et Rouge), on en dénombre aujourd’hui 721 pour la sixième génération, autrement dit dans le dernier jeu, Pokemon X et Y (Pokemon Rubis Omega et Saphir Alpha sont des reboots de Rubis et Saphir).

Au début de chaque jeu, le joueur doit choisir entre trois Pokemon de départ (les « starter« ). Quelle que soit la génération, le choix se fait toujours entre un Pokemon de type feu, eau et plante… Les starters des six générations sont :

  • 1re génération (région de Kanto) : Salamèche, Carapuce et Bulbizarre (dans la version Jaune, le starter est Pikachu)
  • 2e génération (Johto) : Héricendre, Kaiminus et Germignon
  • 3e génération (Hoenn) : Poussifeu, Gobou et Arcko
  • 4e génération (Sinnoh) : Ouisticram, Tiplouf et Tortipouss
  • 5e génération (Unys): Gruikui, Moustillon et Vipélierre
  • 6e génération (Kalos) : Feunnec, Grenousse et Marisson

Mais les Pokemon les plus prisés des joueurs sont les « légendaires », des Pokemon liés à la création du Monde… En posséder un dans son équipe vous rend puissant. Mais ces Pokemon n’apparaissent qu’en duo, et vous ne pourrez obtenir que celui qui est associé à votre version du jeu. Pour obtenir le second, vous devrez l’échanger avec un ami qui possède l’autre version du jeu.

Parfois, c’est un trio qui apparaît. Soit vous pouvez capturer directement les trois légendes, soit le troisième individu n’apparaît que si vous possédez les deux autres (donc après un échange)… Les légendaires sont :

  • 1re génération : Les Oiseaux Légendaires (Artikodin, Elekthor et Sulfura), Mew et MewTwo.
  • 2e génération : Les bêtes légendaires (Raikou, Entei et Suicune), les oiseaux gardiens (Ho-Oh et Lugia), le gardien de la forêt Célébi.
  • 3e génération : Les golems légendaires (Regirock, Registeel et Regice), le duo Eon (Latias et Latios), le trio météo (Kyogre, Groudon et Rayquaza), le Pokemon voeu (Jirachi) et le Pokemon ADN (Deoxys).
  • 4e génération : Le trio des Lacs (Créhelf, Créfollet et Créfadet), les dragons légendaires (Dialga, Palkia, Giratina), les Princes des mers (Manaphy et Phione), le gardien du ciel Shaymin, le duo lunaire (Darkrai et Cresselia), Heatran le Pokemon volcan, Regigigas le maître des golems, et Arceus le dieu Pokemon.
  • 5e génération : Victini le Pokemon victoire, les Mousquetaires (Cobaltium, Viridium et Terrakium), Keldeo, le trio des génies (Boréas, Fulguris et Démétéros), le trio Yin-Yang-Qi (Reshiram, Zekrom et Kyurem), Meloetta le Pokemon mélodie, et Genesect le Pokemon Paléozoïque.
  • 6e génération : le trio XYZ (Xemeas, Yveltal et Zygarde), Diancie le Pokemon joyau, Hoopa le Pokemon djinn et Volcanion le Pokemon vapeur.

Ils sont partout !

all_nippon_airways_pokemon
Un avion aux couleurs de Pokemon avec la All Nippon Airways

Les Pokemon sont devenus, au fil des ans, de véritables icônes de l’imaginaire populaire. Et leurs apparitions dépassent le cadre des consoles de jeux…

Très vite, The Pokemon Company imagine le meilleur produit dérivé qui soit : une série TV ! Elle apparaît en 1997 au Japon, puis en 1999 en Europe, avec le succès qu’on lui connaît. Si les noms des personnages sont francisés (le héros Sasha s’appelle « Red » en version originale), qui ne connaît pas par coeur la réplique d’entrée en scène de la Team Rocket, ou leur sortie tout aussi récurrente ? Plusieurs générations verront le jour, en lien avec les jeux vidéo…

Je ne vais pas m’étaler ici sur les goodies, en quantité industrielle, qu’il s’agisse de peluches, trousses, cartables, verres et sets de table, stylos, étuis de téléphones, cadeaux offerts dans les Happy Meals… Ni sur les produits dérivés officiels, tels que les cartes à jouer qui s’inspirent du principe des matches de cartes Magic The Gathering… Non, dans ce paragraphe, c’est le « plus spectaculaire » qui nous intéresse…

Du spectaculaire, un peu comme cet avion de la All Nippon Airways, aux couleurs des Pokemon (photo ci-dessus)… Original ! Mais il faut l’avouer, cela tranche avec les avions plus ternes que l’on voit habituellement sur les tarmacs. Les Pokemon aiment les moteurs, et une voiture Pikachu a également été créée. Elle est exposée à l’aéroport de Nagoya.

Je vous parlais plus haut de goodies… Qui peuvent pour la plupart être trouvés dans des Pokeshop, ou des Poke-Centers, véritable cavernes d’Ali-Baba du collectionneur… Nous vous signalions d’ailleurs en mai 2014 l’ouverture d’un Poke-Center à Paris.

Nous pourrions également parler longtemps des adaptations en manga (publiées en France chez Kurokawa) que vous pourrez retrouver au détail dans cette catégorie. Là encore, toutes les générations ont leur version : Rouge, Jaune, Bleu, X et Y…

II – 20 ans de jeux Pokemon

En 20 ans, on en aura vu des jeux Pokemon !!! Voici un retour sur les principaux softs qui nous ont marqués, à l’aide d’une chronologie :

1996 ⇒

1996-hero_fr-fr

Le 27 février, Pokemon version rouge et Pokemon version verte sont lancés, sur GameBoy, au Japon. Au final, Rouge et Bleu se vendront à plus de 31 millions d’exemplaires.

1997 ⇒

L’année 1997 est surtout marquée par l’arrivée de Mew, offert en novembre via une distribution au Nintendo Space World. En avril, la série TV apparaît sur les écrans japonais.

1999 ⇒

1999-hero_fr-fr

C’est en septembre que la série TV Pokemon arrive en Europe, avec la diffusion du premier épisode « Le Départ », en Angleterre.

Le mois suivant, Pokemon version rouge et Pokemon version bleue débarquent sur les consoles GameBoy européennes. Les joueurs de l’Hexagone découvrent le jeu entièrement traduit en Français.

En novembre, le jeu de cartes Pokemon fait son apparition, avec ses premiers decks.

Et pour bien finir l’année, Rondoudou et Pikachu figurent au casting de Super Smash Brothers, qui sort en décembre sur N64.

2000 ⇒

515TT5TRGQL

Les fans sont frustrés de ne pouvoir jouer avec leur héros préféré, Pikachu, en tant que personnage principal. Aussi, en avril, un Pokemon Version Jaune arrive sur GameBoy Color. Cette nouvelle version est accompagnée d’une version spéciale de la console.

Ce même mois, Mew et Mewtwo sont les héros du tout premier « Pokemon : le film« . Pendant ce temps, les joueurs s’affrontent en 3D dans Pokemon Stadium, sur N64.

Si vous aimez les jeux vidéo plus pacifiques, Pokemon Snap vous propose, en septembre, de faire un safari-photo : le joueur est invité à immortaliser les Pokemons dans un monde tout en 3D, sur N64.

Sur GameBoy Color, on peut jouer aux cartes à collectionner, et au flipper avec Pokemon Pinball. Pendant ce temps, c’est Lugia qui est la star du nouveau film Pokemon.

2001 ⇒

Cette année 2001 ne sera pas l’Odyssée de l’espace, mais celle des Pokemon, qui reviennent sur N64 dans Pokemon Puzzle League en mars.

En avril, deux nouveaux RPG Pokemon débarquent à Johto sur GameBoy Color : Pokemon version Or et version Argent. Deux nouvelles cartouches qui introduisent deux nouveaux types : acier et ténèbres.

La fin de cette année 2001 est marquée par les arrivées de Pokemon Puzzle League sur Gameboy Color, de Pokemon Stadium 2 sur N64, et d’une troisième version du jeu, Pokemon version Cristal, sur GBcolor.

2002 ⇒

maxresdefault

Cette année 2002 est plutôt calme, et les fans de Pokemon ne devront se contenter que de l’apparition de Pikachu, Rondoudou et MewTwo dans Super Smash Bros Melee, qui marque cependant l’arrivée de la nouvelle génération de consoles : nous sommes cette fois sur GameCube.

2003 ⇒

Comme je l’ai dit, Nintendo est passé à la vitesse supérieure. La N64 et la GBcolor sont derrière, remplacées par la GameCube et la GameBoy Advance (GBA). Et forcément, les Pokemon débarquent sur cette nouvelle génération en juillet. Sur GBA, le joueur découvre la région d’Hoenn dans Pokemon version Rubis et version Saphir.

En novembre, Rubis et Saphir reviennent sur GBA, mais cette fois avec Pokemon Pinball : Rubis et Saphir.

2004 ⇒

Pokemon Colosseum sur GameCube
Pokemon Colosseum sur GameCube

Cette année là, c’est la GameCube qui est au centre des attentions. La console propose deux « services » peu connus en dehors du Japon, Pokemon Channel (offrant plein de fonctions interactives) et Pokemon Box, pour stocker les Pokemon capturés.

Mais cette année 2004 est surtout marquée par la sortie de l’excellent Pokemon Colosseum sur GameCube. Dans ce RPG, vous devez aider les Pokemon à se dépêtrer d’une force obscure qui veut les contrôler.

Au mois d’octobre, les joueurs GBA (re)découvrent Pokemon Vert Feuille, et Pokemon Rouge Feu.

2005 ⇒

La Nintendo DS est arrivée, et Pokemon Dash est le premier de ses jeux à exploiter les Pocket Monsters. Il sort en mars. Et en octobre, c’est Pokemon Vert Emeraude qui déboule sur GBA. Les joueurs découvrent la Zone de Combat et Rayquaza.

Toujours en octobre, Pokemon XD : Le Souffle des Ténèbres arrive sur GameCube.

2006 ⇒

Pour les dix ans de la licence, c’est surtout la DS qui est à l’honneur, avec le puzzle-game Pokemon Link en mai, puis l’arrivée d’un nouveau spin-off, Pokemon Donjon Mystère en novembre. Comme le jeu originel, ce petit RPG où vous incarnez les bébêtes de poche se décline en deux versions : Equipe de secours bleue et Equipe de secours rouge.

2007 ⇒

La DS aura aussi ses « Pokemon »… En avril, plus de 100 nouveaux Pokemon apparaissent à Sinnoh, dans Pokemon version Diamant et Pokemon version Perle. Et le 30 octobre, le joueur découvre une nouvelle manière d’attraper les Pokemon dans Pokemon Ranger.

En décembre, la Wii accueille Pokemon Battle Revolution.

2008 ⇒

Cette année débute avec l’apparition, dans Super Smash Bros Brawl (sur Wii en juin), de Lucario, aux cotés de Rondoudou et Pikachu.

Puis, en juillet, Donjon Mystère revient sur DS avec les versions Explorateurs du Temps et Explorateurs de l’Ombre. Les enfants peuvent quant à eux s’occuper avec Pokemon Ranch, un jeu Console Virtuelle sur Wii.

L’année se termine avec un second Pokemon Ranger sur DS, Pokemon Ranger : Nuit sur Almia.

2009 ⇒

Cette année 2009 est celle des « 3e épisodes » sur DS. On découvre ainsi un Pokemon version Platine en mai (avec Giratina en légendaire), ainsi qu’un Donjon Mystère : Explorateurs du Ciel en novembre. Pendant ce temps, la Wii vous propose de la « mini-baston » dans Pokemon Rumble.

2010 ⇒

La DS revisite Or et Argent en proposant, en mars, Pokemon Heartgold et Pokemon Soulsilver… Les jeux d’origine ont gardé leur esprit, mais les graphismes sont considérablement améliorés.

En juillet, Pikachu est le héros d’un jeu d’aventure sur Wii, dans lequel on ne trouve que des Pokemon, et aucun dresseur : PokePark (La Grande Aventure de Pikachu). En novembre, un nouveau Pokemon Ranger arrive sur DS, intitulé Sillages de Lumière.

2011 ⇒

Les deux jeux Pokemon ultimes de la DS arrivent le 6 mars : Pokemon version Blanche et Pokemon version Noire connaissent un énorme succès.

Mais la 3DS est déjà là, et les Pokemon s’y installent dès le mois d’avril avec l’application Pokemon Global Link, et le 7 juin avec le Pokedex 3D. Sans doute pour mieux nous préparer à l’arrivée de Super Pokemon Rumble sur 3DS en décembre.

2012 ⇒

En mars, la Wii propose une suite de Pokepark avec Pokepark 2 : Le Monde des Voeux.

Le 7 octobre, le Radar Pokemon arrive sur 3DS. Sur DS, Pokemon versions Noire 2 et Blanche 2 sont commercialisées le même jour.

2013 ⇒

Pokémon-X-Y-jaquettes-3DS-PAL

Donjon Mystère : les Portes de l’infini arrive sur 3DS en mai. Le mois d’août est marqué par l’arrivée de Pokemon Rumble U, la version Wii-U du célèbre jeu.

Mais cette année là, c’est surtout la date du 12 octobre que l’on retiendra, avec deux nouveaux RPG Pokemon, pour la première fois sur 3DS : Pokemon Y et Pokemon X introduisent le type « fée ». Un jeu qui se vendra à plus de 12 millions d’exemplaires.

2014 ⇒

Copie de Global_Pok_monORAS_Nov_032

C’est le 5 février que les possesseurs de 3Ds découvrent la « Banque Pokemon« , juste avant de se creuser les méninges dans Pokemon Link Battle, toujours sur 3DS le 30 mars. En juillet, les artistes en herbe peuvent exprimer leur talent dans Pokemon Art Academy.

En octobre, les Pokemon s’exportent ailleurs que sur consoles Nintendo : Camp Pokemon est lancé sur iPhones et iPads.

Mais le plus intéressant arrive le 28 novembre : Nintendo propose un reboot plus que réussi de Saphir et Rubis, version 3DS, dans Pokemon Rubis Omega et Pokemon Saphir Alpha (Lire également notre test). On découvre ici la possibilité de survoler la map à dos de Pokemon… Le jeu séduit près de 8 millions de joueurs !

2015 ⇒

Vous aimez les jeux de réflexion ? Alors, ça tombe bien, car le 18 février, Pokemon Shuffle débarque en free-to-play sur l’eShop de la 3DS (lire aussi notre test).

Cette année semble être celle du free-to-play sur 3DS, et le 8 avril, c’est Pokemon Rumble World qui vous est proposé via l’eShop.

Pokemon version Jaune, Bleu et Rouge reviennent également via l’eShop, sur Console virtuelle sur 3DS.

L’année se termine avec un nouveau free-to-play (avec micro-paiements) : Pokemon Picross.

III – Encore du lourd en 2016 !

5258466af4c5f278547f4c0df1f67127_large

Si vous pensez que l’aventure Pokemon s’arrête là, détrompez-vous ! 2016 nous réserve encore pas mal de surprises !

A commencer par Pokemon Mega Donjon Mystère, qui vous invite à vivre une grande aventure sur 3DS dès le 19 février.

Le 18 mars arrive Pokken Tournament, qui figure parmi les jeux les plus attendus sur Wii-U cette année. Imaginez un jeu de baston entre Pokemon , réalisé par l’équipe de Tekken… Prometteur, non ?

Enfin, c’est aussi cette année que sortira Pokemon Go ! Cette application pour mobiles vous offre la possibilité de capturer des Pokemon dans votre monde, grâce à la réalité augmentée… La chasse aux Pokemon prend ainsi un nouveau tournant !

IV – Le saviez-vous ?

Envie de frimer lors des soirées entre amis ? Voici quelques anecdotes qui feront de vous un véritable Pokéfan !

  • Initialement, les Pokemon devaient être enfermés dans des capsules (de type « gashapon », vendues au Japon dans des distributeurs à tirettes). Le premier concept était donc celui de « Capsules Monsters » ou « CapuMon« . Mais Nintendo n’y croit pas, et le développeur pense aux Poket-Monsters.
  • L’idée des capsules Gashapon a toutefois été gardée dans le jeu : elles inspirent la forme des Pokéballs.
  • Les deux héros rivaux de la première version (Red et Blue) étaient en réalité trois, puisqu’il y avait trois jeux. Mais quand Nintendo a décidé de ne garder que deux cartouches, « Green » (une fille) a disparu de la circulation…
  • Satoshi Tajiri considère Shigeru Miyamoto comme son mentor. Aussi a t-il proposé de donner leurs prénoms respectifs aux héros de la première génération : le héros s’appelle Satoshi Red et son rival Shigeru Blue. Dans les traductions américaines et françaises, seules quelques lettres ont été gardées : Ash et Gary en américain (Satoshi et Shigeru Miyamoto), Sasha et Régis en France (Satoshi Tajiri et Shigeru Miyamoto).
  • Le premier Pokemon à avoir été dessiné par Ken Sugimori n’est ni Pikachu, ni Bulbizarre, ni Salamèche… Mais Rhinoféros. Le suivant est Nidorhino… En hommage, l’animation d’intro de Pokemon rouge montre un combat entre ces deux Pokemon.
  • Dans le tout premier Pokemon, ce ne sont pas 151 mais 190 Pokemon qui ont été créés… 39 ont été recalés, et introduits dans les versions suivantes…
  • Dans l’épisode 8 de la saison 8 de la série Dr House, le héros cite le Pokemon Arceus.
  • En 2005, un gêne causant le cancer était appelé Pokemon. Nintendo n’a pas du tout aimé, et le gêne a été rebaptisé ZBTB7.
  • La Police italienne surveille la Mafia pour de nombreuses activités illicites. Parmi elles, la contrefaçon de cartes Pokemon.
  • Au départ, Lippoutou avait une peau noire… Accusé de racisme, Game Freak a changé sa couleur pour lui donner une peau violette.
  • Juste avant sa sortie, une fois le premier jeu débugué, 300 octets furent libérés. Le programmeur Shigeki Morimoto décide d’y cacher Mew, le 151e Pokemon, sans rien dire à personne. Mais un bug fait apparaître le légendaire sur certaines cartouches, et les joueurs y voient un Pokemon secret. En 1996, CoroCoro Comics décide de faire gagner 20 Pokemon Légendaires « Mew » grâce à un concours. 78.000 fans répondent. Voici un fait qui a provoqué un engouement de grande ampleur sur le jeu.

vous pourriez aussi aimer More from author

% s Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.