Handball 16

1 737

Nous pensions avoir fait le tour de tous les jeux de sport de cette saison 2015-2016… C’était sans compter sur Big Ben Interactive qui, à l’approche de la mi-temps, fait entrer sur le terrain son « Handball 16« . Face aux géants bien installés, Handball16 a sans doute moins d’arguments, mais montre rapidement qu’il sait frapper fort… Une bonne surprise ?

Balle-main ?

wV51HWZ34Fr9xvENLsdxPrQqG0d0l1VmmuSHDY309W0

Tout d’abord, je voudrais adresser un grand « bravo » et un « merci » à Big Ben Interactive, qui nous propose ce mois-ci de (re)découvrir sur toutes les consoles (à l’exception de la Wii U et de la 3DS) un sport totalement ignoré par le jeu vidéo. Bien sûr, il y a bien eu quelques titres de hand, mais ils sont tellement anecdotiques que l’on pourrait presque penser que ce sport n’a jamais existé sur écrans.

Mais pourquoi tant de haine ou de dédain ? Sans être aussi populaire que le foot, le hand a quand même du potentiel ! Qui n’a jamais entendu parler des « Bronzés », des « Costauds », des « Barjots » ou encore dernièrement des « Experts » ? Vous voyez de quoi je parle ? De ces équipes de France qui ont rapporté cinq titres mondiaux (en 1995, 2001, 2009, 2011 et 2015) et quelques médailles olympiques…

Un sport qui ne démérite pas… Bref, le handball (prononcez « hand’balle » et non « hand’bôl », car le mot est emprunté de l’Allemand et non de l’Anglais 😉 ), ce sport qui semble boudé très injustement par le monde du jeu-vidéo, est aujourd’hui représenté fièrement avec ce Handball 16 qui a le mérite d’offrir aux fans de la discipline un jeu digne de ce nom, enfin !

Sobriété

o4hftFfPI3dFJNLCvSVQJtSyi_P7MZNdLoFYa6Cz6oM

C’est le terme qui va principalement qualifier ce titre ! La sobriété se retrouve ici à tous les étages, du menu d’accueil aux matches, et passant par la bande-son ou l’ambiance autour des terrains.

Et puisque l’on parle du menu d’accueil, celui-ci va vous proposer simplement quatre onglets assez classiques mais indispensables :

  • les parties rapides pour jouer contre des amis ou contre l’IA
  • un mode saison qui va vous conduire à faire progresser votre équipe favorite dans les quatre championnats de première division proposés : LNH (France), DKB Handball Bundesliga (Allemagne), Liga Asobal (Espagne) et Boxer Herreligaen (Danemark).
  • un mode « carrière » pour créer votre avatar et le faire évoluer dans les championnats
  • un mode multijoueurs, pour jouer en ligne à un contre un.

On pourra aussi parler de sobriété pour les graphismes du jeu, avec un affichage qui nous fait penser à un bon jeu PS3, mais pas à un titre de nouvelle génération. Certes; c’est fluide, et on n’a quasiment pas détecté de bugs lors de ce test, mais en termes de modélisation, on est vraiment sous la barre qui a été placée « haut » dernièrement par Fifa, PES, NBA 2K16 et autres…

La sobriété, c’est aussi l’ambiance sonore du jeu. Les commentateurs manquent parfois de pêche, d’enthousiasme, et surtout de répliques : certains commentaires reviennent plusieurs fois dans un même match. Dans les gradins, qui ne sont pas vraiment surpeuplés, on aurait également aimé un peu plus de folie. Il faudra se contenter de quelques encouragements, et quelques percus qui, elles aussi, ont tendance à tourner en boucle.

Vous l’aurez compris, c’est sur l’ensemble de la technique que les développeurs font des économies (on imagine en effet que Handball 16 ne dispose pas du même budget de développement qu’un gros hit sportif que l’on ne nommera pas). Mais on ne va pas jeter la pierre à Eko qui, visiblement, a plutôt concentré ses énergies sur le gameplay. Et ça, c’est plutôt une bonne chose !

Coup d’envoi

lDv6qrqu47N08-czC3jBZx-ZyNsVH01KFBVqlMXuHKI (1)

Assez parlé, place au jeu ! J’ai choisi Limoges, et c’est parti pour un match contre le PSG : ils n’ont pas ici d’Ibrahimovic pour massacrer mes joueurs, alors allons-y franco ! La partie s’engage de manière assez conventionnelle… Passes, enchaînement de passes, puis tir ! La balle est bloquée par le gardien.

Pour le deuxième tir, c’est un peu plus compliqué : l’arbitre me coupe dans mon élan, pour avoir posé le pied dans la zone de but. Allez, on reste concentré et on repart. Le temps de piger comment bloquer l’adversaire et lui piquer la balle et on retente le but. Mais je le bouscule un peu trop et l’arbitre siffle à nouveau, cette fois pour une exclusion de deux minutes. Mince, nous sommes maintenant en sous-nombre !

C’est maintenant l’adversaire qui a la balle et qui perce ma défense, et qui tire dans un boulevard ! Heureusement, le gardien est bon, et permet à mon équipe d’éviter le pire pour cette fois. Il relance, mes équipiers montent au front. Vais-je tenter le tir en extension ou opter pour la  « roucoulette » (un tir feinté) ?

Point très appréciable, l’arbitrage est fidèle à la réalité : si vous vous contentez, par exemple, d’enchaîner les passes, l’arbitre va, comme dans la réalité, signaler votre manque d’offensive et vous demander de passer à l’action. L’homme est pointilleux sur les fautes, et ne laisse rien passer. Et si c’est le cas, c’est toujours pour une bonne raison : si le maître du terrain laisse jouer après un acte contestable, c’est qu’il y a une action à tenter !

Si au premier abord, les parties s’enchaînent rapidement avec des commandes simplifiées (donc très accessibles aux débutants), le jeu peut devenir très technique pour peu que l’on creuse un peu les différentes possibilités et combinaisons offertes par les touches L et R de la manette : par combinaison de touches, Handball 16 propose un panel très intéressant de techniques, variées et pouvant complètement retourner l’issue du match avec un peu de pratique.

Au final, voilà qui va vous permettre de jouer avec votre propre style : êtes vous plutôt tacticien ou adepte des passages en force ? En tout cas, il y a de la place pour tout le monde !

Y’a du « level » !

Tb58mG1BxYmBtVJItuJpLkoUHry97vA6L50r-jq8EE4 (1)

Quand j’ai commencé à entendre s’enchaîner les « bling » caractéristiques des trophées qui se débloquent (sur PlayStation) lors de mes premières parties, j’ai été intrigué par cette relative facilité à tendre la main vers le Platine. Donc j’ai vérifié, et ai été cette fois amusé de voir, par exemple, un trophée qui s’obtient en gagnant un match avec dix buts d’avance… Pas si évident en fait, vous allez vite déchanter !

Car comme l’indique mon intertitre, il y a du niveau : j’ai déjà parlé de l’arbitre, dont la rigueur est très cohérente avec les règles du handball, mais je pourrais aussi m’attarder sur les gardiens. Faire rentrer la balle va vous demander de maîtriser un minimum les différentes techniques et parades, car un simple tir de front n’a que très peu de chances de finir dans le filet. Un tir en extension passera plus facilement, et encore… La meilleure solution est de pratiquer le jeu, pour apprendre à cadrer ses tirs, à feinter…

Car le cadrage n’est pas automatique, et si vous ne dirigez pas le stick vers les buts, il y a des chances que la balle aille finir dans les gradins, ou en ligne de touche. Nous ne sommes pas dans un Fifa, et appuyer simplement sur la touche de tir ne veut pas dire que le ballon va partir vers les cages… Attention donc !

Mais ce qui pourrait faire penser à une erreur des développeurs va en fait vous apprendre à cadrer vos tirs. Avec de la pratique, vous apprendrez donc à viser les lucarnes, et c’est le meilleur moyen de vaincre le portier. Je m’attendais à inscrire des scores de basket, il n’en sera rien !

En revanche, il y a un peu moins de « level » sur le terrain, et vos équipiers pourront parfois vous paraître dans la lune. Très vite, le joueur préfère switcher d’un perso à l’autre, car il ne faudra pas compter sur l’IA pour vous épauler sérieusement : vous aider, elle sait le faire… mais le faire sans partir à la faute, c’est une autre histoire.

Quelques frustrations

Ra0NXkLEayEC7WQZA9iuwI1CyatNFx48T3mgJmoaWoc

Certes, me direz-vous, avec 62 équipes officielles des quatre plus gros championnats européens, il y a de quoi faire ! Et terminer les différents modes proposés va vous occuper un bon moment ! Mais ma plus grosse frustration sur Handball 16 arrive au moment du choix des équipes, en mode « versus » par exemple !

Pourquoi… mais pourquoi diable, l’éditeur a t-il omis de proposer les équipes nationales ? Je parlais plus haut des Experts, mais justement, si je joue à un jeu de handball, j’ai clairement envie de retourner botter les fesses du Qatar (comme lors de la dernière finale de Coupe du Monde en début d’année), d’envoyer Daniel Narcisse ou Valentin Porte plomber les cages de Danijel Šarić !

Et tant qu’on y est, pourquoi pas un mode dans lequel on pourrait incarner les équipes historiques ? Aaah, incarner les Barjots (j’adorais cette équipe) et pouvoir jouer Jackson Richardson !! Oui, bon, j’avoue, je m’égare… En soumettant au passage quelques idées aux développeurs pour les prochaines éditions :-p

Mais derrière cette boutade, il y a vraiment un manque d’équipes nationales ! Oubli ? Pas sûr ! Personnellement, je pencherais plutôt pour une question d’achat de licences…

La seconde frustration est une autre absence incompréhensible, mais qui va se faire sentir dès vos premières parties : on l’a vu, pour peu que vous approfondissiez l’utilisation des commandes, Handball 16 peut se montrer assez technique, suffisamment du moins pour intéresser les amateurs de hand un bon moment. Donc… où est passé le mode tutoriel ? Il n’y en a simplement pas ! Pour connaître les contrôles du jeu, le seul moyen sera de tester toutes les combinaisons en match.

Au final

ZKvXDPBYR0apOUjAsLVzuB8WmrB5sVVFlML5Gera5LA

Handball 16, c’est un peu ce petit paquet que vous découvrez à Noël, avec un emballage modeste : vous le gardez pour la fin, le déballerez après les gros cadeaux, mais pourtant la vraie surprise est peut-être là !  Bien qu’il soit plus modeste qu’un Fifa ou un NBA 2K, ce Handball 16 est vraiment LA très bonne surprise de cette fin d’année sportive. Si, graphiquement, le jeu nous renvoie à l’époque de la PS3, il reste agréable à jouer, propose un nombre conséquent de techniques, est fluide, rapide et fun.

Si le genre, clairement sous-représenté, n’a jamais percé faute de jeux de qualité, Big Ben Interactive nous offre cette fois-ci un jeu vraiment intéressant, qui fait enfin honneur au handball.

Handball 16 est de ces titres qui démontrent qu’un jeu peut être bon, même sans effets pyrotechniques de folie ! S’il joue la carte de la sobriété sur plusieurs niveaux, le titre de BigBen Interactive est clairement un jeu que l’on pratique avec plaisir… Et tout aussi assurément un jeu auquel je rejouerai régulièrement, avec le même plaisir. Très accessible aux néophytes, son aspect technique va également combler les fans de Hand, qui manquent un peu de matière, il faut bien le dire !


Verdict

VQp08WVlnMo6Tz9y7pNR9c6XvAid8Vwjo_MCpllR7fk,TwELuvz5AwESDBH4a2keJ2t69Vri8GLVCNrvt_KlheY

Une bonne surprise ! D’apparence modeste, Handball 16 n’est pas un jeu qui se regarde, mais un jeu qui se joue… Et c’est bien là l’essentiel ! 

14/20

Les + :

  • Enfin un digne représentant d’un sport sous-représenté sur consoles
  • Pas mal de possibilités de gestes techniques
  • Un jeu vraiment fun en multi
  • Les gardiens ont plutôt un bon niveau
  • L’arbitre ne lâche rien

Les – :

  • Mais où sont les équipes nationales ?
  • Mais où est le tutoriel ?
  • Des graphismes qui datent un peu
  • Manque de variété pour les terrains
  • Vos équipiers pas toujours très efficaces quand ils sont contrôlés par l’IA
  • Commentaires qui tournent en boucle
  • Une ambiance mollassonne dans les tribunes

Handball 16, par Eko Software pour Big Ben Interactive, sur PS3, X360, Xbox One et PS4, PS-Vita et PC. Pegi : 3.

vous pourriez aussi aimer More from author

1 commentaire

  1. Big Ben annonce Handball 17 – Level 1

    […] an après Handball 16 (lire aussi notre test), Big Ben revient avec Handball 17, qui sera jouable en avant-première mondiale lors de la Paris […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.