Mario Tennis : Ultra Smash

0 182

Quand ils s’ennuient entre deux jeux, Mario et tous ses amis aiment passer du bon temps ensemble : à se mettre sur la figure dans Super Smash Bros, à brûler la gomme dans Mario Kart 8… Leurs dernières joutes remontent à mars dernier, avec Mario Party 10. Il était donc temps qu’ils se trouvent de nouvelles occupations. Ce mois de novembre, ils ressortent les raquettes pour de délirants matches de tennis, dans Mario Tennis : Ultra Smash.

Taper la balle entre amis

WiiU_MarioTennisUltraSmash_scrn09

Initiée sur N64, avec au passage un excellent Mario Power Tennis sur GameCube (d’ailleurs, je le possède toujours), c’est la série Mario Tennis qui revient donc, ce mois-ci, animer vos soirées entre amis sur Wii-U.

Une prise de risques de la part de Nintendo ? On pourrait en effet le penser tant Super Smash Bros ou Mario Kart 8 (je ne vous parle même pas de Splatoon) sont encore ultra-populaires et implantés dans le paysage Wii-U ! Mais, force est de reconnaître que, cet hiver au Royaume Champignon, Mario Tennis est seul à monter au filet !

Mais c’est sans compter sur la simplicité et l’accessibilité du titre de Camelot (qui a développé tous les épisodes de Mario Tennis), à plus forte raison à une période de l’année pendant laquelle « Papa Noël » commence à remplir sa hotte pour les enfants sages que vous êtes !

Une réalisation maîtrisée

WiiU_MarioTennisUltraSmash_scrn02

En termes de technique, Nintendo dégaine encore une fois son savoir-faire, en nous proposant un jeu graphiquement nickel ! Non seulement c’est beau, mais les couleurs, les lumières utilisées nous donnent cette curieuse impression de déballer le jeu en plein mois de juin. Une impression vraiment revigorante, alors que les frimas de l’hiver commencent à nous titiller le bout des oreilles.

L’éditeur soigne son environnement, et les courts sont plein de vie : dans les gradins, animation des Toad ramasseurs de balles, personnages qui font tourner leurs raquettes entre leurs mains lorsqu’ils s’impatientent (un « barrel roll de raquette » ? Un clin d’oeil au prochain Starfox ? 😉 )

Comme dans tout bon jeu Nintendo, les commandes sont instinctives, que vous choisissiez de jouer au gamepad ou à la manette officielle. Les personnages répondent au quart de tour et le jeu est accessible dès le plus jeune âge, que l’on soit joueur confirmé ou non. Encore une fois, Nintendo joue la carte de l’accessibilité intergénérationnelle.

Cela reste du « Mario »

WiiU_MarioTennisUltraSmash_scrn03

Comprenez par cet intertitre que, si le jeu de tennis « classique » reste possible, le nouveau titre de la Wii-U prend tout son sel dès lors que vous jouez façon « Mario », autrement dit en activant toutes les options qui vont apporter du fun et des rebondissements à vos matches.

Car outre les environnements et les personnages issus des jeux Nintendo (on retrouve les classiques Mario, Luigi, Peach, Daisy, Bowser, Yoshi, Wario, Waluigi, Donkey Kong, Toad, Harmonie…), l’éditeur nous propose ici (et comme dans tous ses party-games) quelques nouveautés pouvant retourner l’issue des rencontres : champignon qui vous donne une taille démesurée (donc plus de force et d’allonge), coups puissants à déclencher en pressant les combinaisons qui s’affichent… Ici, je vous parie que vous allez moins vous endormir que devant un quart de finale de Roland Garros (qui était un aviateur et non un tennisman, c’est parfois bon de le rappeler ^^).

Chaque personnage a un style de jeu qui lui est propre : par exemple Daisy offre un jeu complet, Yoshi joue la vitesse quand Donkey Kong mise sur la puissance… A vous de choisir le héros qui vous correspond le plus !

On apprécie également les frappes sautées, ces « pralines » qui vous permettent de « prendre votre envol » pour frapper plus fort ! Rien à dire sur le gameplay, à mi-chemin entre la simulation de tennis et le jeu « arcade », qui vous offre un grand nombre de techniques : vous n’allez pas vous contenter de renvoyer simplement la balle. Vous allez pouvoir agrémenter vos échanges de revers, frappes à plat, lifts, etc.

Pour vous aider apparaissent régulièrement des « zones de chance », des cercles de couleur dans lesquels vous allez pouvoir vous placer. Si vous suivez les commandes qui s’affichent, vous allez déclencher un coup plus efficace, plus puissant.

Why so serious ?

WiiU_MarioTennisUltraSmash_scrn04

Passée la surprise de la découverte, Mario Tennis : Ultra Smash dévoile assez rapidement ses limites, de petites ombres au tableau.

A commencer par les méga-champignons évoqués plus haut… Après trois ou quatre matches, ils deviennent vite agaçants. Tout d’abord parce que le fait de les prendre s’accompagne d’une cinématique qui vous coupe dans votre action, mais aussi parce que cet item plombe tout simplement l’intérêt du match : très vite, vous ne chercherez plus à marquer le point, mais à toucher l’adversaire avec la balle pour lui redonner sa taille normale, afin de ne pas trop subir. Heureusement, le mode « classique » vous permet de jouer sans…

L’on pourrait aussi évoquer le manque de variété des personnages. Non seulement ils sont finalement peu nombreux quand on y pense (16 dont quatre à débloquer), mais de plus, on aurait aimé que chacun ait un coup spécial propre, raccord avec son univers ou ses caractéristiques (des boules de feu pour Mario, un lancer de parapluie pour Peach ou un jet de bananes pour Donkey Kong, que sais-je…).

Ici, les coups spéciaux se résument à des méga-pralines, mais rien qui ne différencie véritablement un participant d’un autre. Certes, le gameplay offre de multiples techniques et la frappe sautée est un plus indéniable, mais les différences entre chaque personnage sont finalement très minces. Très vite, on se dit que ce Mario Tennis manque clairement de fantaisie. Pour paraphraser le Joker dans le film The Dark Knight : « Why so serious ? ».

Le minimum syndical

CMM_WiiU_MarioTennisUltraSmash_MegaMushroom_01_mediaplayer_large

C’est le reproche principal que l’on fera à ce Mario Tennis : il se contente du minimum syndical ! Cette impression démarre dès l’affichage du menu qui présente un nombre restreint de possibilités :

  • Mega Match : jouez en simple ou en double avec les méga-champis (sans doute le mode le plus utilisé)
  • Défi Méga Balle : renvoyez vous à tour de rôle une balle géante, qui rapetisse et devient plus rapide au fur et à mesure que vous la renvoyez (un mode que l’on oublie vite)
  • Ascension des champions : un mode où vous entraînez vos Amiibo en affrontant 15 adversaires (sympa si vous aimez utiliser vos Amiibo dans les jeux)
  • Tennis classique : en simple ou en double, du tennis classique sans méga-champis (le mode qui donne toute sa durée de vie au jeu, avec Mega Match)
  • Les affrontements jusqu’à 4 en local (bien aussi si vous avez des amis)
  • Les matches online (pas possible pour l’instant de jouer avec vos amis)

Comme vous l’aurez remarqué, le menu ne présente aucune possibilité de « tournois », un mode pourtant fort apprécié sur les autres versions.

Les bonus ne sont pas non plus très nombreux : quelques courts qui se débloquent facilement (en cumulant les matches dans les différents modes ou en remportant des défis). Ou plutôt un seul et unique court de tennis, mais des surfaces qui changent (terre battue, gazon, sable, sol champignon, etc). Et un même thème musical pour toutes vos parties…

Certes, je vous l’accorde, pour un gamer qui débute sur la licence, le contenu du jeu est plus qu’honorable ! Mais je ne peux m’empêcher de comparer ce Mario Tennis : Ultra Smash avec son illustre ancêtre sur GameCube, un jeu franchement délirant avec plusieurs niveaux ayant chacun une âme et ses propres pièges, un gameplay délirant et nerveux… Un jeu qui proposait à l’époque cette « folie » que l’on aime tant dans les jeux Nintendo, et qui semble ici s’être perdue en route. Et que dire de ce génial mode RPG auquel Camelot nous avait habitué (mais qui a disparu hélas de la circulation avec Mario Tennis Open sur 3DS).

Beaucoup d’options manquent à l’appel, et on ne peut qu’espérer que l’éditeur rajoutera, au fil du temps, du contenu avec des DLC gratuits.

Un mot sur les « interfaces »

WiiU_MarioTennisUltraSmash_scrn05

Ce qui nous intéresse dans cette partie, et ce que je qualifie d’interfaces, c’est bien entendu ces objets que vous allez connecter à votre console pour pouvoir jouer… Comme nous l’avons vu plus haut, il vous est possible de jouer à deux avec la manette Wii-U, et jusqu’à quatre en rajoutant deux Wii-motes.

Je l’écris à chaque fois mais, le jeu à la Wii-mote, je n’ai jamais accroché ! Alors je m’interroge, en me posant la question qui revient avec chaque jeu multijoueurs sur Wii-U : Pourquoi ne pas nous offrir la possibilité de jouer à la manette GameCube ? Avec la sortie de Super Smash Brothers, nous avons tous investi 20€ dans un adaptateur de manettes, qui n’a jamais plus servi depuis !!

Comme vous pourrez l’observer en lisant la jaquette du jeu, Mario Tennis est compatible avec les Amiibo. Vous pourrez les utiliser dans le mode « Ascension des Champions », qui vous permet de les entraîner lors de matches en double : vous faites alors équipe avec votre Amiibo, dans des séries de 15 matches, contre des adversaires de plus en plus forts, afin de faire grimper ses statistiques au fil de vos victoires.

Au final

WiiU_MarioTennisUltraSmash_scrn09

J’avoue que j’étais particulièrement impatient de tester ce nouveau Mario Tennis (pour avoir presque cramé ma première GameCube à force d’y jouer à l’époque). Aussi, c’est la bave aux lèvres que j’ai commencé ce test, ébahi par la qualité des graphismes du jeu : du 100% Nintendo qui réveille l’enfant qui sommeille en nous, avec ici une touche qui me fait penser aux vacances estivales (ne me demandez pas pourquoi, c’est juste une impression).

Hélas, au bout de quelques matches, ce titre me donne davantage l’impression que l’éditeur avait un trou dans son agenda de sorties, et qu’il fallait le combler, à plus forte raison avec les fêtes qui approchent.

Non pas que le jeu soit mauvais ! Qu’il s’agisse du gameplay, des graphismes ou du jeu en multi, il est même plutôt excellent à vrai dire, et l’on aime s’échanger la balle à plusieurs ! Je pense même que nous allons enchaîner les parties un bon moment à la maison !

Mais hélas, Mario Tennis Ultra Smash pêche par un contenu trop limité, un minimum syndical et un manque de « folie » qui ne lui permet pas de devenir LE jeu de fin d’année. D’autant que les aînés de la marque (Mario Kart 8, Super Smash Brothers ou même Splatoon pour ne citer que ceux là, trois jeux auxquels je joue encore souvent) restent loin devant, malgré leur âge. D’ailleurs, Nintendo ne s’y trompe pas puisque des bundles Wii-U sont proposés pour Noël avec ces trois titres…


Verdict

WiiU_Advantage_TS_UKV_CMYK_PS_NN

Ce Mario Tennis est très sympa à jouer, mais loupe son objectif par un contenu trop limité, et par un gros manque de folie !

13/20

Les + :

  • Jolis graphismes, affichage fluide
  • Bonne (et quasi instantanée) prise en main
  • Un gameplay qui offre pas mal de coups
  • Le jeu « classique »
  • Les frappes sautées
  • Les zones de chance
  • Des matches en ligne
  • L’utilisation des Amiibo
  • Jeu très fun à plusieurs
  • Sur une période limitée, télécharger le jeu via l’eShop vous permet d’acquérir gratuitement la version N64 sur Console virtuelle.

Les – :

  • Casting peut-être un peu limité
  • Pas de jeu en ligne avec ses amis
  • malgré quelques petits délires « maison », le jeu manque de folie (où sont les coups spéciaux, les items, les pièges, etc)
  • Le méga-champi qui devient vite énervant
  • Une bande son qui tient en trois morceaux, menus compris
  • Un seul terrain, seule la surface change
  • Pas de mode « tournoi » non plus ?
  • Toujours pas possible de brancher l’adaptateur de manettes GameCube
  • Des modes facultatifs (Défi Mega balle)

Mario Tennis : Ultra Smash, par Camelot pour Nintendo, sur Wii-U. Pegi : 3.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.