Manettes & Pixels : Histoire du Jeu Video et Retrogaming

0 572

Lorsque j’ai reçu le communiqué relatif à cet ouvrage, je me suis dit que nous avions là un bon sujet à vous proposer dans nos colonnes… Un livre sur le rétrogaming, encore un, pourquoi pas ! Mais après avoir reçu et lu ce « Manettes & Pixels« , je réalise que La Vallée Heureuse (l’éditeur) nous propose une véritable perle… Alors plutôt que de lui consacrer une simple chronique, nous allons le décortiquer, le tester pour vous, comme nous le ferions pour un jeu… C’est parti pour notre premier « test de livre » 😉

Retour vers le futur

Forcément, le fait de parler de rétrogaming est irrésistiblement associé à une « invitation au voyage » (comme disait Baudelaire). Plus précisément à un voyage dans le temps… Et là, je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître !

Ici, l’auteur René Speranza a troqué cette bonne vieille DeLorean contre du simple papier… 350 pages reliées et imprimées par La Vallée Heureuse, l’éditeur qui nous propose ce « Manettes & Pixels« .

Sur le compteur spatio-temporel, la date de départ est réglée sur le 12 novembre 2015… La date d’arrivée ? Une certaine année 1947, avec le tout premier programme considéré comme un jeu vidéo : Cathode Ray Tube Amusement ! Le TV Entertainment est né ! Puis, cap sur le 4 avril 1963. Loin des dockfights que nous connaissons aujourd’hui, le tout premier programme assimilable à un jeu vidéo parle déjà de batailles spatiales : les étudiants américains découvrent Spacewar, sur PDP-1 (de Digital Equipment Corporation)…

Un auteur passionné

C’est un fait : le rétrogaming est un phénomène qui a pris une ampleur considérable depuis quelques années. Et nombreux sont les ouvrages qui y font référence. Manettes & Pixels, un livre parmi tant d’autres ? Il suffit de quelques pages pour se convaincre du contraire.

Car René Speranza est un véritable passionné, qui distribue généreusement, et sans retenue, les anecdotes. Au fil de la lecture, il nous fait penser à cet ami que l’on a tous et qui, lors des soirées, ne peut s’empêcher d’enchaîner les « ça me fait penser à » ou les « saviez-vous que… », cet ami cultivé qui pense à juste raison que la culture ne vaut que si elle est partagée.

Passionné depuis les années 70 et spécialiste du jeu vidéo, René Speranza est surtout connu dans la galaxie « jeux vidéo » pour avoir créé Silicium en 1994, association qui a pour vocation la préservation du patrimoine vidéoludique, et que vous pouvez retrouver à cette adresse. Il a publié précédemment sept ouvrages consacrés aux jeux vidéo.

Le livre est préfacé par Jean-Louis Le Breton, véritable pionnier de la programmation à qui l’on doit les premiers jeux d’aventure français sur Apple II dans les années 80. Journaliste informatique pendant de nombreuses années, il dirige aujourd’hui un magazine d’informations régionales.

De cet ouvrage, une idée transpire, tout au long des pages : nous avons tous eu, à un moment ou à un autre de notre vie, une console de jeux vidéo, et c’est toujours avec émotion et nostalgie que nous nous souvenons de nos premiers pas dans le 10e art…

Contenu biblique

Le livre se découpe en sept parties, correspondant à autant de phases importantes sur la frise chronologique des jeux vidéo :

  •  I : Les Prémices
  • II : les 70’s
  • III : Les 80’s
  • IV : Les 90’s
  • V : Nouveau siècle
  • VI : Joueurs du XXIe siècle
  • VII : Jouons aujourd’hui

Sept grands chapitres qui permettent de cerner les époques, les consoles qui vont avec, mais bien plus encore. L’auteur parvient à décortiquer chaque couche du mille-feuilles en abordant à la fois les machines, leur développement, les jeux emblématiques qui ont fait leurs heures de gloire, les stratégies de leurs constructeurs respectifs, l’accueil du public, etc. en mettant un accent particulier sur les productions européennes.

Au fil des pages, nous retrouvons avec émotion ces emblématiques consoles qui nous ont marqué à jamais : Game & Watch, Atari 2600, Super-Nintendo, GameBoy, PlayStation, Megadrive, Neo Geo, X-Box…

Mais l’auteur rappelle à votre bon souvenir des machines que vous aviez sans doute oubliées : Altair, Saba Videoplay, N-Gage, Apple II, Magnavox Odyssey, Intellvision, Sony HB501 (et oui, Sony était déjà là bien avant la PlayStation), TI-99 (Texas Instruments), Nec CoreGrafX, Sega Nomad, Philips CDi, Jaguar, 3DO, N-Gage (Nokia)… Quand je pense que notre attention se focalise aujourd’hui sur trois marques !

Le livre

Avec son format passe-partout (16×24 cm) et sa couverture souple, ce « broché » est agréable à prendre en main, et vous pourrez l’emmener partout.

La mise en page est agréable, permet une bonne lecture, fluide ! Un découpage pertinent en sept grands chapitres, puis en plusieurs sous-parties, vous permet d’aborder l’ouvrage comme il vous sied. Rien ne vous oblige à lire Manettes & Pixels d’une traite, il est conçu pour que vous puissiez piocher les parties qui vous intéressent comme bon vous semble : au début du livre, un sommaire très précis vous permet de vous y retrouver très précisément.

L’impression est de très bonne qualité, et les nombreuses illustrations ne souffrent d’aucun défaut chromatique. Un bémol cependant : le lecteur sera parfois frustré par des screenshots de petite taille. Mais relativisons : des images plus grandes auraient contraint l’éditeur à publier un pavé de 800 pages 😉

Le livre est complété par un glossaire qui, bien que non-exhaustif, apportera de nombreuses explications aux néophytes, mais aussi aux gamers passionnés. En fin d’ouvrage, une bibliographie assez complète vous permet de prolonger l’expérience.

Au final

Quand vous aurez la possibilité d’acquérir cet ouvrage (il sort officiellement ce jeudi 12 novembre), vous aurez entre les mains une véritable pépite ! Bien qu’étant pas mal occupé en ce moment (vous comprendrez en lisant nos prochains tests), je ne l’ai pas lu… Je l’ai littéralement dévoré, de la préface (de Jean-Louis Le Breton) jusqu’au glossaire… C’est dire si je l’ai trouvé passionnant !

On pourrait débattre sur le prix du livre : 25€, il faut les avoir sur soi ! A titre personnel, au regard du contenu de cet ouvrage, des informations qu’il contient, je pense qu’il vaut ce prix. Les livres sur les jeux vidéo sont très nombreux en librairie, et à titre de comparaison, vous trouverez de nombreux artbooks (contenant juste des artworks et quelques lignes de texte) pour près de 40€, ou encore des guides de jeux qui ne vous serviront qu’une seule fois, pour 20€… Le prix de Manettes & Pixels reste donc complètement abordable et honnête !

Des livres sur le rétrogaming, il en sort assez régulièrement. Pourtant, en 350 pages, René Speranza parvient à nous proposer tout simplement le recueil le plus complet que je connaisse à ce jour. Une prouesse que de condenser tant de contenu en si peu de pages (l’histoire des jeux vidéo pourrait tenir dans une encyclopédie en 18 volumes).

L’ouvrage est tellement passionnant que nous pourrions en parler pendant des heures ! Alors, place à la découverte : si vous êtes passionné, comme nous le sommes sur Level 1, par l’Histoire des jeux vidéo, Manettes & Pixels est tout simplement un incontournable, une nouvelle bible à posséder absolument !


Verdict

Couverture_Gaming

Voici une véritable pépite pour tout passionné qui se respecte. A lire de toute urgence !

18/20

Les + :

  • Un ouvrage très détaillé et très complet
  • Une impression de bonne qualité, pas de couleurs qui « bavent »
  • Un bon format (16×24 cm)
  • Couvre les jeux vidéo depuis leur naissance à aujourd’hui
  • Abordable par tous
  • Un glossaire complet en fin de livre
  • De nombreuses illustrations qui vont vous rendre nostalgique
  • Un auteur véritablement passionné
  • 350 pages d’histoire des jeux vidéo
  • Un prix de 25€ mérité

Les – :

  • On est parfois frustré par des illustrations de petite taille
  • Ce livre va vous ruiner en vous convainquant d’écumer les vide-greniers et les brocantes pour racheter toutes les consoles évoquées 😉

Manettes & Pixels : Histoire du Jeu vidéo et Retrogaming, par René Speranza (préface de Jean-Louis Le Breton) chez La Vallée Heureuse. Disponible chez Fnac, Cultura, Leclerc, Amazon ou via le site de l’éditeur. Prix : 25€. ISBN : 978-2-36696-028-0

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.