Tony Hawk’s Pro Skater 5

0 420

Après une trop longue absence, le roi « Tony » est de retour sur nos consoles préférées dans Tony Hawk’s Pro Skater 5… Amateurs de tricks, airwalks, manuals et de ollies, ressortez vos vieux réflexes… Il est temps de retourner faire quelques figures sur les plus grands skateparks de la planète !

 Le retour du Roi

SkatePark_Riley_Stiffy_1920x1080Je me souviens, il y a quelques mois, de ma joie en apprenant qu’Activision était de retour sur les terrains de skate, l’éditeur nous ayant gratifié, il y a quelques années, de la série la plus fabuleuse qui soit en termes de simulation de skateboard. Et à l’affiche de cette série, l’un des plus grands skaters de tous les temps : le mythique Tony Hawk.

Instantanément, des images m’étaient revenues. Celles de ma découverte du premier Pro Skater en 1999, sur PlayStation première du nom, puis de ses suites, respectivement sur la même console et sur PS2 pour le troisième volet. Des jeux associés à des nuits blanches entre amis… Oui, je l’avoue, j’ai « retourné » les trois premiers « THPS » dans tous les sens !

Par la suite, j’avoue avoir un peu décroché… Encore plus lorsque l’excellent studio Neversoft (la série Tony Hawk’s ou encore Guitar Hero) a passé la main à Robomodo, en 2009 (pour Tony Hawk’s Ride). Et puis, il y a trois ans, je me ruais sur Tony Hawk’s Pro Skater HD, sur PS3… Fort joli, mais… j’avais envie d’un vrai nouveau jeu, pas d’un titre qui reprenait les défauts de gameplay de THPS1, mais en HD !

Depuis quelques jours, Activision a mis en rayons un tout nouveau titre. Retour à la licence « Pro Skater », et vrai nouveau jeu (pas un remake cette fois), avec un numéro 5 qui atteste qu’une nouvelle étape démarre… Mais aussi la fin d’une longue histoire, puisque le contrat entre l’éditeur et la licence arrive à terme en fin d’année.

Retour aux fondamentaux

THPS5_School_Riley_KickflipMcTwistCe nouvel épisode est donc un véritable retour à la licence « Pro Skater »… Terminé les « Underground », « American Sk8teland » ou « Proving Ground », l’éditeur revient à nos premières amours.

Ce qui signifie par exemple que vous ne pouvez désormais plus parcourir le niveau à pied, skate sous le bras… Plus de véhicules non plus auxquels vous accrocher… Non ! Activision revient aux fondamentaux : un skate, un skatepark, et des centaines de tricks à réaliser en enchaînant des combinaisons sur la manette !

Vous allez aussi retrouver ici un système de missions à accomplir dans chaque niveau, afin d’obtenir les récompenses (étoiles) vous permettant de débloquer les niveaux suivants.

Les incontournables cassette vidéo (et un DVD dans cet opus) à retrouver, lettres formant le mot S.K.A.T.E.  à réunir, scores de malades à atteindre… Sont toujours de la partie, tout comme la jauge de « spécial » qui vous permet de déclencher des tricks de folie une fois pleine. La jouabilité est sensiblement la même que dans les épisodes précédents… Les fans de la première heure ne seront donc pas dépaysés et retrouveront leurs marques assez vite !

Du nouveau !

THPS5_School_Riley_Nyjah_FlipNouvel opus oblige, le jeu propose quelques nouveautés. Au niveau des techniques, par exemple, apparaît désormais le « slam », un dash vertical (avec la touche « triangle » sur PS4), qui vous permet de retomber rapidement sur un rail : en temps normal, vous seriez passé au dessus.

Cette fonction semble très anecdotique lorsque vous débutez le jeu. Mais au fil des parties, au fur et à mesure que vous allez apprendre à devenir un bon rider, elle va devenir incontournable, sera un élément clé dans vos combos, et va vous permettre de rattraper un nombre incalculable d’actes manqués.

Second point notable : dans le mode « carrière », un mode « skate libre » fait désormais office de hub, et vous permet de vous exercer dans les niveaux aussi longtemps qu’il vous plait, en croisant d’autres joueurs de la communauté online. Pour lancer les missions, il suffit de les activer en passant sur la marque correspondant (et presser « carré »). Un plus énorme, tant il était frustrant, dans les premiers volets, de n’être limité qu’à des sessions chronométrées !

Do it yourself !

editeurEnvie de laisser parler la part créative qui se cache en vous ? Pour cela, il existe deux modes…  Le premier est assez classique, et vous permet de créer votre joueur : nom, taille, sexe, fringues, tatouages… Créez votre avatar, ce joueur peut ensuite être utilisé dans les différents modes du soft…

Le second mode « création » m’a quant à lui franchement emballé : il vous propose de créer votre propre skatepark : différents environnements possibles, un nombre incalculable d’items à placer sur la map… S’il était déjà présent par le passé, ce mode s’avère instinctif et très précis… Plus d’une heure plus tard, je teste un skatepark de ma composition, et j’avoue être assez fier du résultat !

Voici un très bon point pour le titre ! Car si cet éditeur de niveaux n’a rien de révolutionnaire, il est suffisamment complet pour vous permettre de créer des niveaux cohérents… Beaucoup plus que ceux du mode principal, dans lesquels les éléments ne sont pas toujours placés judicieusement, et ne facilitent pas toujours les enchaînements… Ici, vous êtes maître du jeu, et du terrain qui va avec !

Cerise sur le gâteau, vos plus belles créations sont partageables en ligne… Tout comme vous pouvez d’ailleurs vous essayer aux niveaux des autres joueurs.

La gamelle !

School_Tony_Crooked_1920x1080Vous l’aurez compris : je suis un fan de Tony Hawk’s, et j’ai vraiment envie d’aimer ce jeu… Mais une fois la surprise de la découverte passée, c’est la grosse gamelle. Et ça va piquer !

A commencer par un passage de dernière minute au cel-shading (façon « dessin animé ») pas vraiment crédible : il y a quelques mois, lorsque commençaient à arriver les premiers trailers, les images laissaient entrevoir une réalisation photo-réaliste : plutôt dans le ton de ce qui se fait actuellement.

Au final, le jeu est, graphiquement, un mix entre le monde réel et des images cel-shadées. C’est presque joli, mais le mélange est malheureux, propose des environnements trop ternes ou trop épurés, voire sans vie. Peut-être aurait-il mieux valu opter pour du 100% cel-shading, quitte à déplaire aux fans. La modélisation des skaters est sympa, mais le cel-shading sur un Tony Hawk’s, ça marche sur PSP ou 3DS… c’est plus contestable sur PS4 ou Xbox One !

Autre reproche : les parcours ne sont pas toujours cohérents ! Autrefois, les tricks et les combos de folie donnaient tout son sel au jeu. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus difficile, tant les rails et les tremplins semblent avoir été placés de manière aléatoire, sans tenir compte d’éventuels enchaînements de figure… Ici, un trick s’enchaîne le plus souvent avec un mur ou avec le béton. Autrement dit, après les graphismes, le level design est le second point noir de THPS5 !

Peut-être un mieux du coté des « défis » ? Là encore, le constat est mitigé : certains défis sont funs, mais d’autres le sont beaucoup moins. Vous ne les finirez que par obligation, pour obtenir les étoiles nécessaires au déblocage des niveaux. Si vous reviendrez avec plaisir sur certains défis, vous en oublierez vite les trois quarts.

D’ailleurs, puisque nous parlons ici des défis… Pourquoi le jeu nous prend-il autant par la main ? Le plaisir d’un Tony Hawk’s est de chercher les anneaux à traverser, ou les objets à collecter… Il faut parfois refaire le niveau, apprendre la position de ces items… Mais ce challenge contribue à l’excellente durée de vie du jeu… Et bien pas ici, puisqu’une énoooooorme flèche bleue vous indique où aller, où sont ces items.

A ce stade, je m’étonne que les développeurs n’aient pas prévu un « truc » qui termine les défis à votre place, ou d’énormes néons qui balisent votre parcours… Tout simplement agaçant, et la durée de vie en pâtis. Car si elle reste bonne avec tant de défis et de niveaux à débloquer, cette aide indésirable facilite grandement le jeu, lors de ces missions que vous passerez du premier coup pour la plupart !

Des bugs

THPS5_Warehouse_Tony_OllieNorthDe manière générale, ce jeu laisse la cruelle impression que les développeurs de Robomodo ont lâché une version bêta dans la nature, afin de sortir le jeu le plus vite possible (avant la fin du partenariat entre Tony Hawk’s et Activision). Les bonnes idées sont là, mais elles sont annihilées par les trop nombreux bugs et manques de finitions.

Et quand je parle de bugs, il y en a pour tous les goûts : du léger, mais aussi du sévère ! Cela va du simple clipping, des éléments qui s’affichent seulement lorsque vous arrivez dessus, jusqu’aux problèmes de collisions qui font valdinguer votre skater sans raison apparente.

Je pourrais aussi vous parler de ma toute première partie, durant laquelle je suis resté bloqué dix bonnes minutes entre un mur et une rampe : en plein trick, je suis tout simplement passé au travers du décor, avec l’impossibilité de ressortir de cette « prison virtuelle » (vous vous doutez qu’en dix minutes, j’ai tout essayé, y compris de me vautrer volontairement pour réapparaître… au même endroit). Seule alternative : rebooter le jeu !

Quand même du bon

THPS5_SkatePark_Riley_360FlipVous l’aurez compris en lisant ces quelques lignes, ce nouvel épisode de Tony et de ses amis skaters déçoit. Le jeu n’est clairement pas à la hauteur de ce que nous pouvions en attendre. Cependant, je n’irai pas jusqu’à tirer à vue sur ce titre qui n’est pas complètement mauvais, mais juste incomplet et mal fini. Et heureusement, il est repéché par plusieurs points.

A commencer par le fait qu’il est actuellement le seul jeu de skate sur ces supports. Et faute de merles, on mange des grives !… C’est bête à dire, mais ça peut être un argument de vente 😉

Etrangement, si l’équipe de développement ne maîtrise pas l’aspect « délire punk »  de son prédécesseur, la bande-son est quant à elle parfaitement dans le ton ! C’est un très bon point pour ce titre, et l’un des rares à combler mes attentes : sa BO est tout simplement excellente !

Certes, le jeu n’est pas bon ! Mais de là à le lapider sur la place publique, comme on a pu le voir dans certains médias… Il souffre de bugs, mais n’est pas non plus complètement injouable ! Le gameplay est même plutôt sympa, et l’on enchaîne les tricks sans grande difficulté (replongez vous sur THPS1, sur PS1 pour voir ! Pour avoir tenté l’expérience dernièrement, je puis vous dire que, malgré mes innombrables parties, j’avais oublié à quel point sa jouabilité était horrible, notamment dès que vous touchiez un mur !).

Au final

THPS5_School_Reynolds_BoardslideEn conclusion, le roi Tony a pris un p’tit coup de vieux ! Ce THPS5 s’avère être une déception. Robomodo ne possède vraisemblablement pas la maîtrise et l’expérience du génialissime Neversoft, ce punk-frapadingue qui nous a servi des épisodes cultissime, qui avait la culture allant avec son jeu. Le jeune studio en a repris les grandes lignes, mais sans connaître les ingrédients secrets qui faisaient le jeu que nous avons tant adulé.

A la décharge du studio, de la part des fans, l’attente était énorme ! Il partait donc avec un handicap : pour que le jeu fonctionne auprès de son public, il fallait frapper fort et signer un hit d’entrée. Hélas, le calendrier des partenariats n’aidant pas, le jeu est finalement terminé dans l’urgence, à l’arrache, voire pas terminé du tout. Très risqué, face aux excellentes licences de sport sorties ces dernières semaines !

Les fans de la série, avides d’interminables parties et de challenge relevé, passeront vite leur chemin, malgré les bons attraits du titre, qui sont quand même présents. Tony Hawk’s Pro Skater 5 peut néanmoins séduire les fans de skate, une discipline quelque peu oubliée sur consoles de 8e génération. Pour ceux qui n’ont encore jamais touché à la franchise, moins exigeants que les premiers, le contrat est rempli d’une certaine manière, avec le minimum syndical, mais la promesse de suffisamment de fun pour s’éclater.

Un jeu très sympa à jouer sur de courtes sessions, mais pas le titre qui vous poussera à faire des nuits blanches devant la télé… Pas vraiment le successeur que l’on attendait, mais le seul jeu de skate actuellement sur PS4 et Xbox One.


Verdict

81uWSzZQutL._SX385_

Le roi est mort, vive le roi… L’envie d’aimer ce jeu ne suffit hélas pas ! Ce titre aurait pu être un méga-hit il y a quinze ans… Mais nous sommes en 2015, sur PS4/Xbox One

8/20

Les + :

  • Les habitués retrouvent leurs repères
  • L’éditeur de niveaux complet et facile à prendre en main
  • Le « slam »
  • Le multi-online jusqu’à 20 joueurs
  • L’échange de niveaux en ligne
  • Hors mission, on peut faire du free-run sans limite de temps
  • Une bande-originale dans le ton et très sympa
  • Une durée de vie correcte
  • Quelques défis rigolos…

Les – :

  • … d’autres défis pas vraiment passionnants
  • Des bugs en tout genre, de l’insignifiant au franchement pénalisant
  • Problèmes de collisions (des chutes inexpliquées)
  • Temps de chargement
  • Gameplay à la traine
  • Réalisation dépassée
  • Lors des défis, le jeu vous prend trop par la main…
  • Des niveaux mal fichus
  • Le semi-cell shading est raté
  • Les maps manquent d’espace

Tony Hawk’s Pro Skater 5, par Robomodo et Disruptive Games pour Activision. Disponible sur PS4 et Xbox One, PS3 et X360. Pegi : 12.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.