Tatsumi Kimishima élu PDG de Nintendo pour un an

0 76

Suite au décès de Satoru Iwata, le 11 juillet dernier, la place de PDG de Nintendo avait été confiée, en intérim, à Shigeru Miyamoto et Genyo Takeda. Ce lundi, le conseil d’administration de la marque a élu un nouveau « patron », en la personne de Tatsumi Kimishima.

Agé de 65 ans, l’homme vient du milieu bancaire, où il a officié pendant 27 ans. Il est entré chez Nintendo en 2000 en qualité de responsable financier pour The Pokemon Company. En 2006, il devient président de la branche Nord-Américaine de Nintendo, avant de rentrer au Japon en 2013 pour prendre en charge les affaires générales de la société. En 2014, la firme de Kyoto lui confie les ressources humaines.

Aujourd’hui, Nintendo se trouve un nouveau président, élu pour une « période probatoire » d’un an, se dotant au passage d’un « administratif, un comptable », mais pas vraiment un créatif. Satoru Iwata se définissait ainsi :

«Sur ma carte de visite, je suis PDG. Dans ma tête, je suis développeur de jeux. Mais dans mon cœur, je suis un joueur.»

Tatsumi Kimishima collera t-il à cette image ? Le verra t-on se mettre en scène dans des vidéos lors des salons, ou dans un « Kimishima demande » ? L’avenir nous le dira.

Pour l’heure, Tatsumi Kimishima a confié qu’il continuera les chantiers initiés par Satoru Iwata : développement de la NX, des Amiibo, ouverture vers le jeu mobile, notamment via le partenariat avec DeNa… L’homme promet donc d’assurer la continuité des projets initiés par son prédécesseur…

En revanche, il a déjà assuré que l’organigramme de Nintendo connaîtra prochainement quelques changements. Et cela commence maintenant avec la fusion de plusieurs filières en deux grands pôles : un pôle créatif, dont Shigeru Miyamoto (créateur de Mario, Zelda…) a été nommé responsable, et un pôle technologique, confié à Genyo Takeda. Un troisième pôle « Business Development » va être créé, afin d’étudier les recettes du groupe, la rentabilité des produits mis en vente, trouver de nouveaux marchés…

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.