Yoshi’s Woolly World (Wii-U)

1 144

 Nintendo continue à décliner ses grosses licences phares sur la Wii-U. Et ce mois-ci, c’est le très attendu Yoshi’s Woolly World qui débarque. Avec une direction artistique complètement originale, ces nouvelles aventures du petit dinosaure sonnent comme une pépite à découvrir de toute urgence. Pourquoi ? On vous dit tout dans ce test.

Jurassic « Woolly » World

[TEST] Yoshi's Woolly World (Wii-U)En écrivant cet intertitre, je réalise que je suis en train de relancer un débat vieux comme la NES : Yoshi est-il un dinosaure ou un dragon ? En fait, on s’en moque un peu, l’essentiel étant le plaisir que procure cette licence depuis le premier Yoshi’s Island, sur Super-Nintendo. Et si l’on excepte Super Smash Brothers ou Mario Kart 8, la dernière fois que l’on avait vu notre ami, c’était sur 3DS, dans Yoshi’s New Island (test ici).

« T. Yoshisaur Munchakoopas », de son nom de code, réalise un vieux rêve de Shigeru Miyamoto, qui souhaitait offrir une monture à Mario depuis la NES. Mais pour une simple question technique, il faudra attendre Super Mario World (Super Nintendo) pour voir apparaître le sympathique dino (et oui, on parle alors de « Dinosaur Island »).

Le personnage devient vite populaire, au point que Super Mario World 2 deviendra « Yoshi’s Island ». La bébête sera le héros de l’aventure. Sa notoriété va lui ouvrir les portes de tous les jeux Nintendo qui « cross-overisent » les licences de la marque (Mario Tennis, Mario Kart, Mario Party, etc).

Au fil des épisodes, une chose ne change pas : Yoshi est vert par défaut (parfois aussi d’autres couleurs), porte des chaussures, et avale ses ennemis pour les transformer en oeufs, qu’il peut ensuite lancer. Ici, c’est nouveau, on ne parlera plus d’oeufs mais de pelotes de laine ; autre nouveauté, Yoshi ne doit plus porter ce fardeau de Baby Mario sur le dos.

50 nuances de laine

[TEST] Yoshi's Woolly World (Wii-U)Si Yoshi s’est toujours fait remarquer par une direction artistique qui tranche avec les « Mario » habituels, les développeurs poussent ici leur imagination très loin. Et le résultat est des plus « mimi »… Après Kirby et son monde en pâte à modeler dernièrement, voici Yoshi et son univers tout en laine.

Les « Yoshi » mènent une vie bien tranquille sur Tricot’île, un monde merveilleux où tout est fait de mailles (aucun rapport avec la moutarde). Mais c’était sans compter sur l’infâme sorcier Kamek qui aime visiblement torturer les adorables dinos. Pour passer le temps, il décide de transformer les Yoshis en bobines de laine. Il est mis en fuite par deux survivants, qui partent à sa poursuite à travers les niveaux du jeu, afin de libérer leurs camarades…

Une direction artistique qui rappelle un autre épisode de Kirby, justement : Kirby au Fil de l’aventure, sorti sur Wii en 2007 (lui aussi développé par Good Feel, ceci expliquant cela). Là aussi, on parlait de personnages en fils de laine, dans des mondes très « textiles ».

Bref… Revenons à nos pelotes ! Grâce aux graphismes en HD de la Wii-U, le résultat est tout simplement superbe. Le jeu est un régal pour les yeux. Pire encore, on a, à chaque instant, envie de toucher l’écran et les personnages qui s’y affichent. C’est un pari gagnant pour Nintendo.

Le choix de la matière « laine » offre aussi de nouvelles perspectives aux développeurs. Vous pouvez désormais débusquer des passages secrets en tirant sur ces fils qui dépassent, défroquer le boss « Gros Bélixo » en décousant son pantalon (coquin, va !) ou étourdir vos ennemis en les ligotant : ce sont les amateurs de « bondage » qui vont être contents !

Un « Yoshi comme les autres » ?

[TEST] Yoshi's Woolly World (Wii-U)Passée la surprise de cette nouvelle direction artistique et la claque des graphismes HD, le naturel de Yoshi revient vite au galop. Très vite, on retrouve l’ADN de la licence, une souche commune à tous les épisodes de la série.

Cinq fleurs à récolter, 30 étoiles à collecter au fil des mondes thématiques fractionnés chacun en huit niveaux… Mais aussi des transformations de votre dinosaure, une roulette à la fin de chaque niveau, des nuages-bonus cachés dans les recoins des niveaux… L’équipe de développement reprend ici des éléments qui parleront aux fans de la première heure, les similitudes allant jusqu’à la jouabilité, elle aussi très proche des autres volets.

Les fans apprécieront le grand retour du « bestiaire », un lexique des ennemis que vous avez rencontrés au fil du jeu, qui avait disparu de la version 3DS. Pas franchement indispensable, mais agréable à regarder, ne serait-ce que pour voir ces ennemis désormais bien connus des joueurs, dans leur version laineuse.

Ce n’est pas pour autant que Nintendo nous ressert ici un Yoshi réchauffé, et on peut compter sur l’imagination débordante des développeurs pour nous proposer quelques nouveautés.

Du nouveau ?

[TEST] Yoshi's Woolly World (Wii-U)Justement, voici l’occasion d’en parler, de ces nouveautés ! Elles ne sont pas suffisamment nombreuses pour révolutionner la série, mais elles sont là.

Tout d’abord, vous pourrez maintenant jouer à deux, en coop’ si vous disposez d’un second pad (wiimote, pad classique, Wii-U pro pad… le jeu tolère toutes les configurations). Un mode sympa dans lequel la coop’ vous ouvre de nouvelles façons d’atteindre votre but.

Si autrefois, quand vous perdiez beaucoup de vies, le jeu vous offrait un petit coup de pouce avec une paire d’ailes vous permettant de traverser le niveau plus facilement, cette aide est désormais disponible d’entrée. Pour cela, il vous suffit de choisir non pas le mode « classique », mais le mode « relax »… (vous pouvez changer de mode à chaque instant).

Ici, plus de pièces rouges à collecter dans les niveaux, mais cinq pelotes de laines. Et quand vous les trouvez toutes, elles reforment un nouveau Yoshi, dans une couleur en lien avec le niveau que vous venez d’achever (un par niveau, donc).

C’est désormais devenu une norme dans les jeux Nintendo : le titre est compatible Amiibo. Si trois figurines en laine ont été éditées pour l’occasion, vos anciens Amiibo permettent également de débloquer des couleurs alternatives, reproduisant les couleurs de Sonic, Mario, Samus, Link, etc.

Autre classique des jeux Wii-U, dans chaque niveau, vous devrez débusquer 20 tampons, qui vous permettront d’agrémenter vos messages Miiverse de jolis dessins, en lien avec Woolly World.

Au final

[TEST] Yoshi's Woolly World (Wii-U)Ce nouvel épisode de Yoshi a parfaitement réussi sa campagne de communication : à grand renfort de screens et de vidéos sur internet, il nous a fait baver, nous a donné envie, démontrant encore une fois que la Wii-U, malgré ce que diront ses détracteurs, est une console qui en a sous le capot !

Mais une fois cette grosse claque visuelle digérée, le joueur lambda aura l’impression de retomber dans un schéma assez classique. Le jeu pêche par un manque évident de challenge, la carotte qui fera avancer le fan étant l’envie de finir chaque niveau à 100%. Un manque qui est toutefois compensé par des nouveautés et des particularités qui donnent à cet épisode une identité et une consistance propres.

Si vous recherchez un jeu qui vous en fasse baver, avec une action soutenue et des ennemis sanguinaires par centaines, ce titre n’est pas pour vous.

Mais si vous êtes fan de Yoshi, que vous ne voulez pas vous prendre la tête, que vous cherchez une balade dépaysante dans un univers à la fois mignon et que l’on aurait presque envie de croquer, alors ce Yoshi’s Woolly World est le compagnon idéal. Les persos y sont attachants, l’univers accrocheur et purement dans l’esprit qui a hissé le petit dinosaure au statut d’icône.


Verdict

 

PS_WiiU_YoshisWoollyWorld_UKV

Chaque épisode de Yoshi nous a fait aimer la console qui lui a servi de support. Malgré son apparente facilité, ce « Woolly World » ne fait pas exception à la règle.

Les + :

  • Graphismes HD superbes, une claque visuelle
  • Le game-design est une réussite, on a envie de toucher !
  • Chacun des 48 niveaux a un univers propre
  • Des musiques qui collent à l’univers de Yoshi
  • Une physique excellente
  • Jouabilité simple à prendre en main, proche des épisodes précédents
  • Toujours des transformations
  • La possibilité de jouer en coop sur l’intégralité des niveaux
  • Le mode « relax » pour ne pas se prendre la tête
  • Un peu de challenge pour atteindre les 100%
  • L’utilisation des Amiibo

Les – :

  • Aventure un peu courte
  • A part quelques petites nouveautés, l’armature du jeu est très proche des volets précédents
  • Les boss ne représentent pas un gros challenge
  • Un fan de la série ne bloquera pas longtemps sur les énigmes
  • La bonne idée de la version 3DS, les giga-oeufs, ne sont plus là

Yoshi’s Woolly World, développé par Good Feel pour Nintendo, sur Wii-U. Pegi : 3.

vous pourriez aussi aimer More from author

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.