Lego Jurassic World (testé sur PS4)

1 347

Après Star Wars, Harry Potter, Pirates des Caraibes ou dernièrement DC Comics et Le Hobbit, c’est au tour de Jurassic Park d’être décliné en version « briques » par TT Games et Warner Bros. Actualité oblige, cette revisite de la trilogie par la marque Lego est complétée par un quatrième épisode consacré à Jurassic World, film actuellement en salles. Prêts pour la grande aventure ? Welcome to Lego Jurassic World !

Juste de grosses dindes !

LEGO Jurassic World_Screenshot_3Il y a tout juste 22 ans, le réalisateur Steven Spielberg défrayait la chronique avec un film révolutionnaire intitulé Jurassic Park. Nous étions en 1993, et outre le fait que le film proposait des effets spéciaux jamais vus jusqu’alors, il bouleversait toutes les idées reçues sur nos amis les dinosaures. Dans ce blockbuster, on retrouvait l’oppression et la peur des Dents de la Mer, mais aussi le thème hypra-moral des liens familiaux, que vous retrouverez dans toutes les productions Spielberg (y compris dans le « digne héritier » Jurassic World) !

Quelques années plus tard, le film connaissait une suite, The Lost World (lui aussi adapté d’un roman de Mickaël Crichton), et plus tard encore un troisième volet dont on se passera volontiers. Enfin, en ce moment même, les salles de cinéma projettent Jurassic World, que l’on a longtemps cru être une préquelle, mais qui n’en est pas vraiment une ! N’ayons pas peur de parler de « suite », et contrairement aux avis que j’avais pu lire, plutôt réussie à mon sens.

Une grosse licence de cinéma ? Voilà qui ne pouvait qu’intéresser TT Games et Warner Bros ! Après Star Wars, Indiana Jones, Batman, Harry Potter, Pirates des Caraibes, Le Seigneur des Anneaux, DC Comics, Marvels, Le Hobbit… Ces deux là sont passés maîtres dans le fait de s’allier à The Lego Group, afin de parodier les plus grands films à la sauce Lego. Particularité ? Une ambiance accrocheuse et de l’humour à foison sur les scènes cultes desdits films…

Leur nouvelle cible est donc la quadrilogie « Jurassic », avec pour nouveauté le fait de pouvoir incarner les dinos emblématiques de la série. Jeu qui sort en même temps que Jurassic World au cinéma… Bien joué !

A noter que les éditeurs ne réitèrent pas ici la petite erreur du Hobbit, à savoir occulter le dernier épisode pour éviter le spoiler, puis oublier ensuite de sortir la mise à jour contenant le troisième épisode (ou alors elle a été tellement discrète, pour The Hobbit, que je ne l’ai pas remarquée).

D’ailleurs, si je puis vous donner un petit conseil : une fois que vous aurez terminé le premier niveau de Lego Jurassic World, vous pourrez choisir entre continuer l’aventure Jurassic Park, ou démarrer Jurassic World… Si vous envisagez d’aller voir le film, ne choisissez surtout pas la seconde option, c’est un conseil d’ami 😉

Combler les séquences ADN du film

Le premier aspect du jeu auquel vous allez être confrontés est l’open-world, un gigantesque hub faisant office de menu du jeu, dans lequel vous pourrez choisir votre épisode, les niveaux à faire ou à refaire en « mode libre », acheter vos bonus, customiser vos personnages, jouer au généticien en mixant vos dinos, etc.

Et je crois que l’on peut dire que, depuis le début des jeux Lego, cet aspect est toujours réussi, avec toutefois un bond en avant depuis Lego Harry Potter. Les jeux Lego puisent dans l’ADN des longs métrages, et comblent les séquences manquantes à leur sauce, comme pourrait l’expliquer John Hammond…

Avec cette fois-ci une nouveauté, et non des moindres : si auparavant, les différents chapitres s’enchaînaient non-stop, vous repassez ici par l’open-world entre chaque niveau, histoire de faire quelques missions secondaires ou acheter des persos entre deux épisodes. Plutôt efficace au final, ce choix brise totalement l’aspect linéaire de ses aînés…

Pour ce Lego Jurassic World, encore une fois cet aspect « open-world » est vraiment réussi. Il vous procure à la fois une grande impression de liberté, et vous plonge totalement dans les ambiances d’Isla Sorna ou d’Isla Nublar… Vous êtes dans le jeu !

Une immersion renforcée par l’omniprésence des thèmes originaux du génialissime John Williams… Un régal pour les oreilles…

Graphismes trop top ?

LEGO Jurassic World_5Graphiquement, c’est une perle ! Le jeu est très beau, fourmille de détails… Sur PS4, on se régale des reflets dans les flaques, ou des textures des sols, particulièrement réussies. Pour revenir sur l’open-world, il est beaucoup plus vivant que celui du Seigneur des Anneaux, qui semblait parfois un peu vide ou simpliste. Ici, tout est dans le détail, avec une bonne profondeur de champ et de la « vie » sur plusieurs plans (ce n’est pas parce que vous voyez de petits animaux au second plan qu’il y aura forcément une interaction ; ils sont parfois là juste pour animer le tableau).

Un bémol toutefois sur les graphismes : si je voulais chipoter, je ferais remarquer un certain écart graphique entre les éléments qui constituent le décor de fond, et ceux que vous pouvez briser, en briques Lego (exemple : les plantes dans la forêt). Les premiers sont très réalistes, et les seconds n’en ressortent que mieux.

Cela a toujours été le cas dans les jeux Lego, mais graphismes « new gen » obligent, cette différence est ici plus perceptible.

Cela ne choque pas vraiment, n’enlève en rien la qualité des graphismes et ne nuit pas au plaisir de jouer… Mais disons que vous n’aller pas chercher très longtemps les éléments destructibles, et débusquer les mécanismes cachés n’en devient que plus aisé.

Du film au jeu

Si vous avez acheté ce jeu, c’est que vous êtes fan des titres Lego, et peut être plus encore des films Jurassic Park. Alors, vous vous demandez sans doute si le titre de TT Games suit la trame des longs métrages…

Sur ce point, on ne peut que faire confiance à TT Games et Warner, dont le savoir faire en termes de fan-service n’est plus à démontrer : les chronologies sont respectées, tous les persos et tous les dinos sont là… Et si le jeu résume les films en allant à l’essentiel, les scènes cultes sont toutes de la partie.

Jeu Lego oblige, le titre prend clairement la direction de l’humour et de la parodie. Sans être potache ou vulgaire, « Lego Jurassic » mise sur un humour frais. Comme dans les films Pixar, on appréciera les différents niveaux de lecture : un peu gros et franchement décalé pour les enfants, plus de subtilité pour les adultes (j’ai franchement adoré les clins d’oeil aux autres films de Spielberg, mais je n’en dirai pas plus).

On regrettera cependant quelques petites lourdeurs dans les doublages. Si vous connaissez les films par coeur, certaines répliques qui semblent lues par un doubleur stagiaire mal réveillé piquent un peu les oreilles.

Manette en main

LEGO Jurassic World_Screenshot_4Il est temps de s’intéresser maintenant au jeu en lui même ! Manette en main, place à l’action, à la chasse au dino…

Au niveau du gameplay, pas de grosse révolution, et si vous avez joué aux volets précédents, la prise en main est quasi instinctive, et immédiate. Pour les personnages en tout cas, car pour les véhicules, c’est parfois un peu plus fastidieux.

On retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de la série : des personnages interchangeables à l’aide de la touche triangle, chacun ayant ses propres aptitudes, des énigmes à résoudre pour progresser dans les niveaux, des pièces et des briques d’or à collecter, des personnages secondaires à délivrer (ici des ingénieurs d’InGen), des morceaux d’ambre et des minikits à trouver dans chaque niveau…

Tous les collectibles ne seront pas accessibles lors de la première partie. Car, comme dans tout jeu Lego, certains ne sont abordables qu’à l’aide de personnages spécifiques, et à leurs aptitudes exclusives. Vous ne pourrez donc les trouver qu’en refaisant les niveaux en mode « libre ». Une rejouabilité conséquente, ça a toujours été un point fort des jeux Lego.

Au fil des jeux, TT Games enrichit sa jouabilité sans forcément la complexifier. Je m’explique : dans cet épisode, les QTE sont beaucoup plus présents (notamment pendant les attaques de raptors) mais plus simples à réaliser. Même constat pour les mécanismes, qui demandaient autrefois, dans certains jeux Lego, un timing précis ; ici, les « jauges » sont plus souples.

On retrouve également un mode coop’ en local, à deux, en écran splitté. Simple et efficace, même si le « splitt », qui n’est pas fixe, donne un peu le tournis si votre ami a la bougeotte.

Très axé « jeune public », le jeu s’adresse aussi aux adultes, c’est certain ! Mais si le challenge pourra parfois sembler retors pour un enfant (pour les énigmes notamment), un adulte passera sans problème les niveaux, bien souvent en résolvant les énigmes du premier coup.

Quelques micro-bugs

LEGO Jurassic World_Screenshot_2Lego Jurassic World reprend le meilleur des autres jeux de TTGames, mais il en reprend aussi, à moindre mesure, quelques défauts. Je parle évidemment des petits bugs, même si l’éditeur a fait de très gros progrès en la matière…

La bonne nouvelle, c’est qu’en ayant joué tout ce week-end (et donc en ayant plutôt pas mal avancé dans le jeu), je n’ai pas eu à souffrir des terribles « freeze » qui m’avaient fait pester dans les adaptations des films de Peter Jackson.

Pas de freeze (je touche du bois et de la peau de raptor), mais cependant quelques mini-bugs : trophée qui ne se débloque pas, quelques micro-lags en me baladant dans les plaines, objet juste là mais que je ne peux pas saisir, un peu de clipping, écran noir clignotant lorsque je veux changer de perso sur un niveau… Pas bien méchant, mais ils sont là.

Au final

LEGO Jurassic World_1Les jeux Lego se suivent, et deviennent de mieux en mieux. Cela fait déjà un moment que je l’ai constaté et ce Lego Jurassic World ne fait pas exception à la règle. La recette de TTGames et de Warner est simple : on prend le meilleur des épisodes précédents, que l’on mélange avec des nouveautés sympas, et le tour est joué.

Plus beau graphiquement, plus long (comptez entre 30 minutes et une heure par niveau si vous fouillez partout) et avec une énorme rejouabilité, avec un humour toujours aussi bon, ce nouveau jeu fait à la fois honneur à la série Lego et aux films dont il s’inspire.

Tandis que les chaînes de la TNT repassent en boucle la trilogie Jurassic Park et que la sortie ciné de Jurassic World va vous déglutir des goodies jusqu’à l’indigestion, ce Lego Jurassic World est tout simplement le meilleur produit dérivé dont pouvaient rêver les fans.

On pourra lui reprocher un manque de réelles nouveautés, ou une trop grande facilité (quand vous débutez un niveau, vous êtes sûr de le terminer car il est impossible de mourir dans les jeux Lego), mais toujours est-il que le jeu remplit son contrat.

En attendant les jeux « triple A » de l’été (Batman Arkham Knight en tête), Lego Jurassic World est un grand moment de récré à faire absolument, que l’on soit fan de T-Rex ou non. Ce serait même une grave erreur de passer à coté, tant il va vous détendre et vous « mettre la banane » plutôt que la pression…


Verdict

Lego-jurassic-world-video-game-cover-600x754

Relativement facile mais extrêmement rejouable, le nouveau Lego vous offre une récré taille XXL à ne pas manquer. Si en plus vous êtes fan des films…

Les + :

  • Graphiquement superbe
  • Quatre films dans un seul jeu
  • Les thèmes musicaux de John Williams
  • Bien qu’allant à l’essentiel, le jeu compile les moments clés des films
  • Enorme casting !
  • Durée de vie conséquente si vous visez les 100%
  • Enorme rejouabilité
  • L’humour Lego toujours aussi efficace
  • Pouvoir incarner le T-Rex ou l’Indominus
  • Et un trophée de platine, un !

Les – :

  • Doublages assez moyens dans l’ensemble
  • Quelques bugs
  • Trop peu de nouveautés
  • Jeu relativement facile si vous le faites en ligne droite
  • On ne meurt jamais dans un jeu Lego
  • « Jurassic World » accessible quasiment d’entrée ; gare au spoiler !

Lego Jurassic World, par Traveller’s Tales Games, Lego Group et Warner Bros Interactive Entertainment, sur Wii-U, 3DS, PS3, PS4, Xone, X360 et PC.

vous pourriez aussi aimer More from author

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.