Garfield Kart (3DS)

1 75

 Distribué par Kid »s Mania, Garfield Kart est un « Mario Kart like » destiné à un jeune public sur 3DS. Au menu, des courses de bolides dans l’univers du célèbre chat orange, mangeur de lasagnes, créé en 1978 par Jim Lewis.

Dinosaure du jeu vidéo

[TEST] Garfield KartEn BD ou en dessin animé, entre autres, impossible que vous soyez passé à coté du phénomène Garfield, le célèbre chat de Jim Lewis qui, depuis les années 70, nous fait rire avec ses gags sous forme de strips. Le matou orange aux yeux globuleux a même, il y a quelques années, mangé ses lasagnes sur grand écran.

En jeux vidéo, Garfield est aussi très présent, et ce depuis l’Atari 2600. Il aura été décliné en une bonne vingtaine de jeux ou programmes ludo-éducatifs, le dernier en date étant Garfield Pet Force sur DS et Wii, en 2010.

Ce mois de juin, Garfield revient dans Garfield Kart, un jeu de courses mettant en scène les personnages de la série, et qui s’inspire beaucoup du canon du genre, un certain Mario Kart.

Tout pareil…

[TEST] Garfield KartEt la comparaison avec le jeu de kart de Nintendo n’est pas innocente, car la première chose qui va vous sauter aux yeux, c’est le nombre de similitudes entre les deux titres.

Des courses de karts dans lesquelles les persos emblématiques s’affrontent à grand coups de bonus (ou malus) parsemés sur la route, en chevauchant des véhicules customisables à loisirs, dans des championnats thématiques répartis en catégories 50, 100 et 150cc… Tout y est !

Chaque championnat propose quatre courses, avec des univers qui vous emmènent à la neige, dans le désert, sur la plage… avec un système de classement aux points… Le principe est simple, et s’inspire lui aussi du géant de la 3DS.

Outre le précieux trophée que vous décrocherez en terminant un championnat, vous débloquerez aussi le championnat suivant, ainsi que des personnages ou de nouveaux véhicules et éléments de customisation.

Mais si vous ne voulez pas vous lancer dans une coupe, vous pouvez aussi choisir la course simple, le contre la montre.

Relative facilité

[TEST] Garfield KartC’est désormais un standard, qui semble logique à bien y réfléchir : quand vous roulez dans l’herbe, votre bolide ralentit. Pas dans Garfield Kart ! Ici, sortir de la piste ne vous pénalise nullement. Un état de fait qui va même vous pousser à revoir votre stratégie : autant en profiter pour couper allègrement la piste et gratter quelques adversaires au passage.

Au même titre, dans les niveaux qui vous emmènent au bord de ravins, si dans d’autres jeux du genre, mordre dans le vide vous emmène au fond du précipice, il est très facile dans Garfield Kart de se raccrocher au bord de la piste et de reprendre sa course comme si de rien n’était…

Lorsque je lance une partie, un message s’affiche : « dommage, vous n’avez pas activé de Coups de pouce »… Késako ? Des cheats à déverrouiller ? Des aides à acheter sur le store ? Un « reste » de la version « mobiles » (le jeu est sorti depuis longtemps sur PC, Android et AppStore). J’ai bien vérifié, la page précédente ne me propose que de la customisation de kart, des chapeaux ou des aides à activer mais qui ne sont ici vraissemblablement pas prises en compte. J’aurais aimé en savoir plus…

De toute façon, terminer les championnats 50cc ne représente pas un challenge (vous finissez généralement, en pilotant bien, avec quasiment un tour d’avance sur le dernier), et débloquer les coupes n’en sera donc qu’une formalité, qui va au total vous demander environ 1h30 de votre temps. Heureusement, des modes 100 et 150cc sont là pour des finish « sur le fil ».

Habillage minimaliste

[TEST] Garfield KartSi le jeu s’avère assez fluide et si l’effet de 3D est plutôt réussi dans l’ensemble, les environnements ne sont pas ceux qui vont vous décrocher la machoire. Jolis et colorés, ils demeurent cependant assez vides et minimalistes. Certes, ils collent à la charte graphique de la BD, mais n’exploitent pas les capacités de la console.

Ceci dit, il faut reconnaître que les environnements sont assez variés, que les pistes sont d’une longueur qui reste dans la norme pour ce type de jeu, et que les bonus sont distribués généreusement. Il y en a des « pas franchement utiles », et d’autres qui vont vous pourrir la vie (ou pourrir celle de vos adversaires). Vous pouvez en outre cumuler deux items simultanément.

Au casting, huit personnages (deux au départ, les autres à débloquer)… Vous retrouverez donc Garfield, Jon, Odie… Et tous leurs potes !

La bande-son est assez moyenne, et le coté vite répétitif des musiques va vous pousser à baisser le volume.

Chose assez incompréhensible pour ce type de jeux, je cherche encore le mode multijoueurs… Et je crois au final qu’il n’y en a tout simplement pas. Vraiment dommage et étrange lorsque l’on sait que le multi est l’option qui ralonge considérablement la durée de vie d’un jeu de courses. Votre enfant ne pourra donc pas jouer contre ses copains !

Option incohérente

[TEST] Garfield KartDernière critique à formuler, et qui s’applique aux récents jeux de Kid’s Mania : dans le menu qui vous permet de choisir votre fichier (trois sauvegardes possibles), une grosse croix sur fond rouge apparaît à coté dudit fichier.

Vous l’avez deviné : cet onglet est celui qui permet d’effacer votre sauvegarde. Si un adulte prendra garde à ne pas rebooter bêtement le fruit de son travail, il est très facile pour un enfant de faire une mauvaise manipulation, et de faire disparaître sa partie à 90% de progression.

Un choix incohérent de la part de l’éditeur, quand on sait que ce jeu se destine aux plus jeunes : la maladresse leur est ici accessible avec la plus grande facilité, et protéger davantage les sauvegardes aurait été une bonne idée…

Au final

ob_aedf36_garfield-facing-kartGarfield Kart n’est pas le jeu de l’année. Ce n’est pas non plus un mauvais jeu. Disons qu’il se situe dans la moyenne : il assume pleinement son aspect « clone de Mario Kart », nous donne ce que l’on attend d’un tel type de jeu, sans forcément en donner plus.

Mais ne perdons pas de vue que ce titre se destine à un (très) jeune public, ce qui explique sa facilité. S’il est plié par un adulte en un peu plus de deux heures, dans tous ses modes, les choses sont bien différentes pour un jeune enfant, qui y trouvera plus de challenge.

Quand un Mario Kart se révèle finalement assez technique dans son approche, Garfield Kart prend le jeune joueur en main, lui offre les leviers permettant de finir les courses sans passer par la case « découragement des échecs successifs ».

Un adulte le trouvera tout juste sympa, et se tournera vers d’autres productions. Mais Garfield Kart est un jeu qui plaira aux tout jeunes enfants, d’autant plus s’ils sont fans du matou orange, qui risquent d’accrocher beaucoup plus longtemps. Même si le jeu souffre d’une absence remarquée de mode multijoueurs.


Verdict

2D_FRA_GARFIELD_3DS

 

On a vu mieux, mais on a aussi vu pire. Un jeu dans la moyenne.

Les + :

  • Jeu fluide
  • Bon effet de 3D
  • Trois modes de difficulté (50, 100 et 150cc)
  • 16 circuits
  • L’univers de Garfield
  • Jeu très accessible aux plus jeunes

Les – :

  • Couper la piste ne vous freine pas
  • Musiques un peu répétitives
  • C’est quoi « coup de pouce » ?
  • Durée de vie un peu faible si vous avez plus de 10 ans
  • Pas de mode multijoueurs
  • Un enfant pourra effacer sa sauvegarde trop facilement par maladresse

Garfield Kart, par Kid’s Mania et Anuman Interactive, sur 3DS (compatible 2DS et New 3DS). Pegi : 3.

Ci-dessous, on ne vous a trouvé qu’un trailer officiel de la version PC/Android…

vous pourriez aussi aimer More from author

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.