Kirby et le pinceau arc-en-ciel (Wii-U)

0 122

C’est le printemps ! On a envie de soleil, de couleurs… Voici une mission pour Kirby, la petite boule rose fétiche de Nintendo, qui revient ce mois-ci pour un épisode Wii-U qui va vous faire retomber en enfance. Vous aimez la pâte à modeler ? Alors, vous allez adorer ce « Pinceau Arc-en-Ciel » !

[TEST] Kirby et le pinceau arc-en-ciel (Wii-U)

Voleur de couleurs !

Que se passerait-il si des forces obscures décidaient de s’emparer de toutes les couleurs du monde, laissant les vertes prairies et les eaux limpides en noir et blanc ? Si vous vous posez la question, vous allez vite avoir la réponse puisque c’est là le postulat de départ du nouvel épisode de Kirby.

Fort heureusement, notre héros est tiré de sa léthargie monochrome grâce à un pinceau magique vivant, qui joue les filles de l’air en tentant d’échapper à ce mystérieux ennemi « voleur de couleurs » (oui oui, comme dans les vieilles pubs Kodak de Jean-Paul Goude), si ce n’est que cet ennemi a davantage des airs de paire de gants Mapa (à ne pas confondre avec les gants « Mappy » qui servent à indiquer votre chemin lorsque vous faites la vaisselle).

Et devinez un peu à qui notre gentil pinceau magique demande de l’aide ? Qui va devoir sauver le monde du chaos et bouter les ennemis hors de Dreamland ? Bein oui, vous vous doutez de la réponse. Sinon, nous ne serions pas là !

Autrement dit, un monde en danger, un méchant, un héros… le scénario reste assez classique, mais efficace : pas de grosse prise de risques au niveau de la narration, mais donc aucune chance de se planter.

[TEST] Kirby et le pinceau arc-en-ciel (Wii-U)

Des pâtes, oui, mais des pâtes… à modeler !

Décidément, en ce moment, Nintendo est très « matières » ! Et avant de découvrir, prochainement, un nouveau Yoshi tout en laine, voici Kirby en version « pâte à modeler ». Un choix assez original, et une direction artistique comme on les aime !

Et force est de constater que le pari est plutôt gagnant. Si le jeu est, déjà à la base, reconnu pour son aspect mignon et coloré, il l’est ici dix fois plus. Le rendu et les textures sont de toute beauté, et l’on pourrait presque croire que les personnages qui s’animent à l’écran sont de vraies créations en pâte à modeler, animés image par image, un peu comme les films d’animation de Nick Park (Wallace et Gromit).

Si les niveaux sont jolis, comme dans tous les jeux Kirby, les boss sont tout simplement énormes, de « fort beau gabarit » comme diraient de célèbres humoristes.

Gros point positif, donc, pour la direction artistique, qui campe ici un jeu mignon, coloré, attachant, et plante une ambiance comme on les aime sur les consoles Nintendo.

[TEST] Kirby et le pinceau arc-en-ciel (Wii-U)

Amiibo !

Que l’on apprécie le concept ou non, toujours est-il que le jeu est compatible avec les Amiibo, ces figurines à collectionner qui débloquent du contenu lorsqu’on les pose sur le capteur NFC du gamepad.

Et ici, vous pourrez obtenir de nouveaux pouvoirs (et nouvelles tenues) en utilisant les figurines Kirby, Roi Dadidou ou Meta-Knight. En effet, le jeu réutilise les Amiibo de la série « Super Smash Brothers » ; pas de nouvelles figurines dédiées en vue !

Des lacunes dans la jouabilité

Je dois reconnaître que mon avis est assez partagé, concernant la jouabilité, exclusivement au Gamepad (pour le mode solo). Une fois que vous en avez compris toutes les subtilités, elle se révèle instinctive et votre personnage réagit sans latence, au quart de tour.

Mais pour en arriver là, il va vous falloir « apprendre » à maîtriser ce héros qui ne saute pas, qui ne donne pas de coups (hormis les « charges » lorsque vous cliquez sur la boule rose), et qui se déplace uniquement le long des lignes irisées que vous tracez sur la tablette. Sur ce point non plus le jeu n’est pas très conventionnel.

A plus forte raison lorsque Kirby a décidé de ne pas vous obéir : frustrant de le voir partir à gauche lorsque vous venez de tracer une ligne vers la droite : il vous faut alors attendre qu’il rebondisse sur un rebord pour reprendre la bonne direction (on peut aussi le bloquer en traçant un trait pour le renvoyer dans le bon sens), à condition de ne pas oublier de retracer la ligne, qui aura disparu entre temps… Une habitude à prendre, mais qui peut faire pester !

Gros point positif : le jeu propose aussi un mode multi en local : manette ou wiimote en main, vos amis pourront rejoindre la partie en incarnant un Waddle Dee chacun (jusqu’à trois joueurs peuvent vous épauler). Ici, pas de difficulté particulière, ces « amis » se dirigent de manière assez classique, peuvent sauter et frapper… Et ne craignent pas le « game over » tant que Kirby est toujours dans la course.

[TEST] Kirby et le pinceau arc-en-ciel (Wii-U)

Fan-service ?

C’est un terme très à la mode dans les tests de jeux vidéo 🙂 Ce Kirby assure t-il un bon « fan-service » ? Encore une fois, les avis sont partagés.

Très vite, vous allez débloquer, dans le menu, un onglet vous permettant d’admirer vos « collections ». Comprenez par là les figurines en pâte à modeler que vous allez débloquer au fil de votre aventure. Elles sont enfermées dans cinq coffres par niveau, qu’il va vous falloir trouver.

Mais dans ces coffres se trouvent aussi des musiques (la bande-originale du jeu est dans le ton, mignonne, pêchue… excellente), elles aussi à collectionner et écoutables via le menu approprié. Un « sound-test », si vous préférez.

Aucun problème donc du coté de la « collectionnite aigüe », le titre se charge de vous tendre la carotte qui vous fera aller chercher les 100% dans chaque niveau.

Les fans de la série seront cependant un peu déçus, in game, par l’absence de « transformations » de Kirby, qui sont pourtant la marque de fabrique de la licence. Ceci dit, le jeu propose tellement de choses à faire qu’on en oublie vite cet aspect.

Je regarde où ?

Voici le point qui m’a le plus déçu sur ce Kirby : très clairement, et je l’ai déjà écrit, le jeu est superbe, ses graphismes tout mignons vous happent littéralement. Pourtant, aussi magnifiques qu’ils soient, vous n’allez pas en profiter pleinement.

La faute au gameplay qui vous oblige à garder les yeux rivés en permanence sur l’écran du gamepad, vous ne pouvez pas faire autrement si vous envisagez de passer les niveaux.

Certes, le jeu reste aussi beau sur le gamepad, mais c’est un peu comme si vous regardiez un film en HD sur votre mobile, tandis que le même film passait sur un écran 117cm juste à coté.

[TEST] Kirby et le pinceau arc-en-ciel (Wii-U)

Au final

J’avoue avoir un avis assez partagé sur ce nouvel épisode de Kirby, qui reprend en réalité le concept de « Kirby et le pinceau du pouvoir » sur Nintendo DS. Au premier abord, le jeu a tout pour plaire : il est magnifique, très coloré, propose une aventure dépaysante aux cotés d’un héros emblématique de la marque… Bref, en allumant la console, on a des étoiles dans les yeux, on veut aimer ce Kirby coûte que coûte !

Et puis, les niveaux s’enchaînent, avec une jouabilité qui n’est pas toujours des plus simples, sur un écran de Gamepad que l’on ne peut pas quitter des yeux (se privant ainsi des sublimes images sur la TV)…

Le jeu reste néanmoins très bon, et prouve une fois encore que Nintendo sait nous surprendre avec des initiatives originales. Mais il arrive hélas à une période de l’année où il va devoir partager les têtes de gondoles avec d’autres grosses machines sur la Wii-U, Splatoon et Yoshi’s Wooly World en tête !

Verdict

On en attendait « un poil » plus de ce titre qui a néanmoins suffisamment d’atouts pour séduire un large public, fans ou non ! 

Les + :

  • Graphismes sublimes
  • Un véritable univers
  • Une jouabilité originale
  • Les Amiibo une fois encore vous seront utiles
  • De la collectionnite (musiques, figurines)
  • Possibilité de jouer à plusieurs en local
  • Les musiques excellentes

Les – :

  • Devoir jouer en regardant le gamepad, sans profiter de l’écran de la TV
  • Durée de vie un peu courte (28 niveaux)
  • Jouabilité qui demande un temps d’adaptation

Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel, développé par Hal Laboratory pour Nintendo, sur Wii-U. Pegi : 3.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.