Pokemon Saphir Alpha (3DS)

6 197

Ils sont de retour ! Les Pokemon reviennent sur 3DS, dans deux remakes en 3D de Saphir et Alpha (sortis sur GameBoy Advance en 2003). Graphismes plus fins, plus colorés, le relief en plus… A première vue, on peut se demander si nous avons affaire à un simple portage ou à un nouveau jeu, à part entière, avec ces versions Alpha et Omega… La réponse dans ce test !

Welcome to Hoenn

oct_p20_02_frPour les deux personnes qui ont passé les 50 dernières années sur une île déserte, sans eau et sans électricité, nous allons vous rappeler ici le principe de Pokemon (abréviation de « Pocket Monsters »), un principe assez classique qui sert de squelette à tous les jeux de la licence.

Dans un jeu fortement apparenté au genre RPG, vous incarnez un « dresseur » de Pokemon, comprenez par là un personnage dont l’existence est conditionnée depuis toujours pour capturer des animaux sauvages assez fantasmagoriques dans des boules (des pokeballs). Il va les dresser afin de combattre d’autres dresseurs en duel.

L’âge de l’adolescence est arrivé pour notre héros, qui doit quitter maman pour défier les huit champions des arènes Pokemon afin d’obtenir des badges, attestant de ses qualités. En bon dresseur qu’il est, il se met à sécher les cours et à parcourir le monde à la recherche des bébêtes, planquées dans des bosquets.

Sur les routes d’Hoenn, un monde où toute la populace n’a que le mot « Pokemon » à la bouche, notre héros doit capturer un max de créatures (chacune étant associée à un élément comme l’eau, le feu, l’électricité, etc) afin de compléter son « pokedex » (une encyclopédie électronique des Pokemon) et de faire gagner des niveaux à ses animaux de compagnie.

En route, il croisera des gangs, des baigneurs, infirmières, montagnards, motards qui vous tomberont dessus sauvagement dès qu’ils vous appercevront, pour vous provoquer en duel… et notre héros croisera également des Pokemon légendaires, à capturer bien évidemment !

Ici, notre héros (ou héroïne, à vous de choisir), est un ado de Bourg-en-Vol, un village de la région de Hoenn. Il va devoir affronter deux gangs : la team Magma ou la team Aqua, selon que vous ayez jeté votre dévolu sur Saphir ou Rubis…

Premiers pas

07_mega_audino_nanm__ou__e_ohrdoch_frLe jeu débute de manière assez classique, comme tout Pokemon, par le choix du sexe de votre personnage. Ceci étant fait, les premiers monologues de maman étant passés, vous faites très vite la connaissance d’un ado de votre âge, mais du sexe opposé, qui va constituer votre rival tout au long du jeu.

Les mains dans les poches, vous faites également la connaissance du professeur qui va vous offrir votre tout premier Pokemon. Vous avez le choix entre trois créatures, choix qui se portera selon les affinités que vous avez avec l’une des trois, ou sur l’élément qui lui est associé, c’est à vous de voir : Arcko (plante), Poussifeu (feu) et Gobou (eau).

Ceci étant fait, c’est parti pour la grande aventure à travers cette région très vaste, afin de devenir le patron des huit arènes, pour ensuite partir sur la Route de la Victoire et battre la Ligue Pokemon.

Mais ceci ne constitue pas, on s’en doute, le gros de l’aventure, puisque la Team Aqua (Saphir A) ou la Team Magma (Rubis O) projettent de réveiller des Pokemon légendaires aux pouvoirs dévastateurs… Et devinez un peu qui va devoir arranger tout ça ?

Aux petits oignons

oct_p11_02_ppaForce est de constater que ce remix 3D de Pokemon Rubis et Pokemon Saphir est des plus réussis ! Pour répondre à la question posée dans l’intro de ce texte : non, nous n’avons pas ici un simple portage, nous avons beaucoup plus !

Les nouveautés de cet opus sont finalement assez nombreuses (bien que certaines aient déjà été testées dans X et Y). A commencer par les graphismes, tout simplement superbes ! Les dessins sont lisses, colorés, y compris pendant les phases de combat. On se souvient pourtant que, il n’y a pas si longtemps, les gros pixels étaient les rois de la fête chez les Pokemon. Ce n’est plus le cas, et depuis l’arrivée de Pokemon en 3D il y a un an (avec X et Y), l’éditeur maîtrise son sujet.

On appréciera également l’ajout de nombreuses cinématiques, qui viennent donner du rythme et du corps au jeu. Et ce dès le début, pendant le déménagement de notre héros, sans être avare en scènes de transition tout au long de l’aventure. Plus immersif, plus joli, et plus de peps pour un titre qui le mérite.

Bien qu’il faille attendre un bon moment pour cela, on appréciera également de pouvoir voler avec son Pokemon, au dessus de ce qui pourrait s’apparenter à un open world. Il n’y a pas à dire, ça change de la simple animation de transition de la capacité « vol ».

Et si l’envie vous prend de vous reposer ou de vous lancer dans la déco, une capacité permettra à vos Pokemon de trouver, sur la carte, des bases secrètes que vous organiserez à volonté, avec des meubles, tableaux… Certes, on connaît déjà les bases secrètes, mais la nouveauté, ce sont les fonctions « online » de la console vous permettant même d’accueillir d’autres joueurs dans votre garçonnière, et pourquoi pas de les défier.

Enfin, pour les ceusses qui ne se sont pas encore essayé au jeu sur 3DS, la grosse nouveauté est la « méga-évolution » dont pourront bénéficier certains Pokemon, grâce à une pierre qu’il suffira de leur confier… Une option offerte aux trois Pokemon de départ et à quelques uns de ceux que vous capturerez sur la map… mais hélas, tous les Pokemon ne bénéficieront pas de ce surcroît de force et de ce nouveau look (à noter que, chez les légendaires, il y a une nuance : vous parlerez de « primo-résurgence », et non de « méga-évolution »).

Jeu sans défauts ?

Copie de oct_p05_04_frJe sens que c’est le point que beaucoup attendaient, comme le spectateur regarde le trapéziste en attendant le moment de la chute ! Pokemon ROSA est-il dénué de défauts ? En cherchant bien…

A commencer par les dialogues, toujours parfois un peu bizarres ! En effet, il arrive souvent de sourire lorsqu’un adversaire vous provoque en lâchant un « J’aime faire des pique-niques au bord de l’eau avec mon Pokemon »… Mouais, OK, ça ne va pas t’empêcher de prendre cher !

Le second petit reproche que l’on pourrait trouver à ce Pokemon est le niveau de difficulté, qui semble avoir été considérablement revu à la baisse. Ici, vous allez « farmer » beaucoup moins que dans d’autres épisodes de la série : si vous répondez aux nombreuses provocations sur la route, il est fort probable que vous vous présentiez devant les champions d’arènes avec quelques niveaux de plus qu’eux. Le combat ne sera alors qu’une formalité.

La faute sans doute aux items qui s’obtiennent sans grande difficulté : discutez avec tout le monde et vous obtiendrez les CS facilement… Et le multi-Exp (qui partage vos points d’expérience entre tous vos Pokemon) s’obtient quasiment au début du jeu… D’où un leveling en vitesse accélérée !

 Au final

oct_p40_01_dioQue dire de ce nouvel épisode de Pokemon ? Le premier point est que nous avons là du très grand Pokemon, sans doute même le meilleur épisode de la série. En tout cas le plus complet, le plus addictif, le plus passionnant. Le jeu atteint la quasi-perfection, et ravira à la fois les fans de la première heure, et les novices.

Pourtant, on ne peut cacher une certaine frustration face à des bonnes trouvailles (parfois empruntées à Pokemon X et Y) qui, finalement, se révèlent assez timides : mega-pokemon, grand envol… Sur le papier, ces trouvailles sont alléchantes, mais finalement moins présentes que l’on ne l’aurait souhaité, au fil du jeu.

Toujours est-il que ce Pokemon est une valeur sûre, un must-have sur 3DS, que l’on ait 7 ou 77 ans. D’autant que la version boite peut être obtenue avec un steelbook collector de toute beauté ! Le cadeau idéal pour Noël !

 


 

Verdict

 

CdC sem 01

Le meilleur épisode Pokemon, toutes consoles confondues. Un must-have !

Les + :

  • Graphismes superbes, remake plus que réussi
  • Contenu gigantesque
  • Durée de vie colossale
  • Les concours Pokemon pour se divertir
  • Poké-multi-navi très complet (il signale notamment où se situent les pokemon rares sur la carte)
  • Interface tactile très agréable
  • Les cinématiques
  • Les « bases secrètes » et leurs combats en ligne
  • Versions « boite » vendues avec un steelbook collector de toute beauté
  • Quasi tous les « Légendaires » sont chopables

Les – :

  • Facilité du titre (on n’a pas à chercher les capacités, l’EXp est distribuée comme des bonbons un soir d’Halloween)
  • « Mega-évolutions » et « grand envol » encore utilisés timidement

Pokemon Rubis Omega et Saphir Alpha, par Game Freak sur 3DS. Pegi : 7 ans.

vous pourriez aussi aimer More from author

% s Commentaires

  1. Gaduche dit

    le jeu justifie a lui seul l’achat de la console

  2. Pokemon : un Darkrai offert chez Micromania – Level 1

    […] Toujours est-il que, jusqu’au 31 mai, vous pouvez obtenir cette créature en vous rendant chez Micromania. Un code de déverrouillage vous sera alors remis, pour un Darkrai de niveau 100, à utiliser dans Pokemon X ou Y, ou dans Pokemon Rubis Omega ou Saphir Alpha ! (lire aussi notre test). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.