Persona Q – Shadow of the Labyrinth (3DS)

0 130

Un RPG/Dungeon façon Etrian Odyssey dans l’univers de la série Persona (notamment les 3e et 4e épisodes), voilà ce que nous propose Atlus. Les lycéens amateurs d’occulte reviennent dans un genre assez inattendu, avec un challenge assez relevé. Démonstration !

Quand Persona rencontre Etrian Odyssey

Test : Persona Q - Shadow of the Labyrinth (3DS)Petit à petit, l’univers de Persona gagne en notoriété en Europe. Et avec la sortie d’un RPG sur 3DS, la série opère aujourd’hui un véritable retour aux sources, puisque Persona est un spin-off de Megami-Tensei, jeu de rôle (et digital novel) développé par Atlus depuis 1987.

Le titre aura voyagé de consoles en consoles, jusqu’à arriver chez Sony, sur PS1, PS2 ou encore sur la PSP, avec la série des Persona. Sur PS3, les joueurs européens auront notamment distribué des patates dans Persona 4 Arena, ou dernièrement P4A Ultimax, pendant que les possesseurs de Vita s’éclatent sur Persona 4 : Golden.

Pour la sortie d’un jeu dérivé sur 3DS, les développeurs optent pour un tout autre genre, en proposant ici un dungeon-RPG, comprenez un RPG dans lequel vous allez explorer des labyrinthes.

Et sur le même support, on ne pourra s’empêcher de faire le rapprochement avec un autre jeu distribué par Nis America sur 3DS, il y a quelques mois maintenant : Etrian Odyssey Untold : the Millenium Girl (lire notre test).

Comme dans Etrian, l’écran tactile de la 3DS vous offre la possibilité de dessiner votre carte, d’y placer des repères pour mémoriser les endroits ou objets clés…

Fais plutôt tes devoirs !

Test : Persona Q - Shadow of the Labyrinth (3DS)Si vous connaissez un tantinet la série, alors vous savez que Persona vous permet d’incarner une bande de lycéens, qui baignent plutôt dans l’occulte. Nos héros sont aidés par des « Persona », des sortes de divinités aux allures neo-punk qui viennent vous soutenir pendant les combats.

La série est généralement très colorée, bourrée d’humour, dans une ambiance très « culture japonaise ». Loin des univers héroic-fantasy habituels, Persona serait plutôt une apologie des tubes néon de Shibuya.

Cette version portable met en scène des personnages au look SD très mignon, clin d’oeil volontaire ou pas à Megami Tensei… Allez savoir

Dans ce premier épisode sur 3DS, le jeu nous propose de retrouver le casting de Persona 3 et Persona 4. Au commencement, vous aurez le choix entre deux personnages, ce qui vous incitera par la suite à refaire, sans ennui, l’aventure, une fois le premier scénario bouclé.

Prise en main

Test : Persona Q - Shadow of the Labyrinth (3DS)Le premier constat que l’on pourra faire est que la prise en main de Persona Q est aisée. Le calcage de gameplay sur Etrian Odyssey est plutôt réussi. Le pavé tactile s’avère très ergonomique pour vos manipulations de cartographie des donjons, et lors des combats, les commandes sont faciles d’accès.

Les écrans alternent entre des tableaux fixes avec fenêtres illustrées pour les phases de dialogue ou de transition, et des déplacements en 3D subjective plutôt fluides pour les phases d’action et d’exploration.

Ne vous fiez pas à l’aspect mignon et pop-jazzy du jeu : il s’adresse aux fans du genre, et l’éditeur nous propose ici un challenge assez relevé. Même si le niveau de difficulté peut être changé à tout moment, afin de profiter davantage de l’aspect scénarisé.

Toujours est-il que, dès le mode normal, vous allez commencer à en baver : ennemis plus retors, points de magie qui fondent à toute vitesse, soins à l’infirmerie qui vous coûtent un bras…

Au final

BOOSTPersona Q : Shadow of the Labyrinth se destine avant tout aux fans du genre ou à ceux de la série. Bien que sa réalisation soit réussie, il se ferme des portes par un challenge parfois un peu trop relevé (notamment pour les plus jeunes), et par des textes et doublages uniquement en Anglais.

Le titre d’Atlus n’en demeure pas moins un très bon jeu, agréable pour son ambiance, pour son histoire qui tarde à décoller mais devient vite intéressante, pour son « mariage réussi » avec le gameplay d’Etrian…

Vous êtes fan de culture japonaise mais vous pensez que les jeux 3DS sont des jeux faciles ? Testez ce Persona Q et on en reparle ! Un titre réussi mais exigeant !


 Verdict

 

PQ_PEGI

Une arrivée réussie de la série sur 3DS !

Les + :

  • Cross-over réussi
  • Jouabilité très accessible
  • Ambiance propre aux univers « Persona », à la fois angoissant et coloré
  • Donjons plutôt réussis
  • Bande-son qui colle à l’ambiance
  • La possibilité de cartographier les donjons
  • Du rythme
  • Fusions de Personas
  • Le fan-service n’est pas oublié
  • Bonne durée de vie (quelques dizaines d’heures de jeu et la possibilité de refaire le jeu avec un autre personnage)
  • Challenge relevé mais pas non plus inaccessible
  • L’utilisation des Personas

Les – :

  • Seulement traduit en Anglais
  • Le jeu devient plus difficile dès le mode « normal »
  • Des dialogues plus que de raison, et qui ne parleront pas beaucoup à ceux qui ne connaissent pas la série
  • Il est parfois nécessaire de faire du « farming » pour upgrader ses persos, une lourde et fastidieuse mission lorsque l’un d’entre eux est en retard de quelques niveaux

Persona Q : Shadow of the Labyrith, par Atlus, distribué par Nis America, sur 3DS. Pegi : 12.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.