Destiny

6 54

Si vous visitez régulièrement nos pages, vous aurez compris que le genre FPS, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé… Pas plus emballé que ça, je m’apprêtais à tester Destiny. Après avoir joué au nouveau bébé de Bungie (Halo), je peux maintenant le dire : nous avons là un pu… de jeu ! Magnifique, pêchu, immersif, jouissif… Sans doute le meilleur titre du moment, un pied monumental !

Fils de pub !

destiny-xbox-one-1410539054-219Destiny, c’est un peu le joli cadeau bien chromé que l’on vous fait miroiter ! Des vidéos, lors des salons, qui vous en mettaient plein la vue, qui campaient un univers très « waaaooww », musiques de toute beauté et ton dramatique à l’appui… Il y a encore quelques semaines, l’évocation du nouveau jeu de Bungie me rappelait les magnifiques plans que j’avais pu voir un peu partout, sur la toile.

Et puis, il y a eu ce spot TV, sur fond de « Immigrant Song » (Led Zeppelin) où l’on voyait trois héros un peu rebels (tiens, ils n’étaient pas que deux les Daft Punk ?), casse-cou et plutôt rock’n roll, s’insurgeant contre des aliens plus belliqueux les uns que les autres… Images superbes, ambiance à mi-chemin entre Star Wars et tous les classiques de la SF… Il me fallait ce Destiny !

Le ton était donné ! Car si Bungie a dû abandonner la licence Halo à grands regrets, le studio se voit désormais à la tête d’un nouveau projet, développé avec le soutien d’Activision (Call of Duty). Non sans quelques points communs : nous sommes toujours dans un contexte très « SciFi », avec de jolis héros casqués qui tirent sur tout ce qui bouge… Ambiance !

Sur Mars, et ça repart !

destiny-xbox-one-1410539054-269Destiny emmène le joueur dans le futur, alors que l’Humanité connait une période de prospérité, liée à l’arrivée du « Voyageur » (une énorme sphère)… Celui-ci apporte des pluies et de l’air pur sur les planètes de notre système solaire. Les astres tels que Mars, la Lune ou Venus deviennent alors habitables. Pour les humains commence alors une ère de conquête, de richesses, de colonisation de ces nouveaux mondes… Les peuples de la Terre connaissent ce qu’ils qualifient d’Age d’Or !

Mais le Voyageur n’était pas seul, et son ennemi de toujours, les Ténèbres, le retrouvèrent sur Terre. Après la prospérité, les humains découvrirent l’extermination. Quelques uns réussirent à survivre, visiblement sauvés par le Voyageur. Les survivants, Humains, Exos et Eveillés, retrouvèrent le Voyageur là où il avait livré son dernier combat. C’est là qu’ils construisirent la Cité, dernière citadelle sur Terre. C’est là que furent créés les Gardiens.

Pour les Humains commence l’âge de la reconquête et de la libération. Vous incarnez un Gardien, habitant la cité et capable de lutter en utilisant les pouvoirs du Voyageur. La mission de votre personnage sera donc de combattre les forces extra-terrestres, et d’explorer les ruines des planètes du système solaire, pour découvrir comment libérer le monde… et devenir une légende, pour reprendre le slogan du jeu !

Premiers pas

destiny-xbox-one-1410539054-373Avant de débuter l’aventure, la première chose que vous allez devoir faire est, tout simplement, de créer votre avatar. A commencer par sa classe : allez vous préférer un Titan (soldat blindé et plutôt costaud), un Arcaniste (pouvant manipuler les pouvoirs du Voyageur) ou un Chasseur (instinctifs et polyvalents, assez forts au corps à corps, notamment grâce à leur faculté de manier les armes blanches aussi bien que les armes à feu) ?

De nombreux autres choix vous sont proposés, allant des traits physiques de votre avatar jusqu’à son sexe…

Une fois votre perso créé, vous vous réveillez sur Terre, dans ce qui fut autrefois la Russie. Vous êtes tiré d’un long sommeil par un « Spectre », une sorte de robot de compagnie qui va vous accompagner et vous servir de tuteur dans ce premier niveau destiné à vous apprendre les bases du jeu.

Cachez vous dans une citadelle abandonnée, trouver au plus vite votre première arme, car vos premiers ennemis (des Déchus) ne vont pas tarder à vous tomber dessus. Dès lors, votre mission sera de traverser le niveau, et de trouver un vaisseau pour regagner le centre névralgique des opérations terriennes : la Cité, surmontée de la Tour, base des Gardiens !

Une Tour qui, d’ailleurs, apporte au titre une autre dimension puisque c’est au pied de celle-ci que vous allez vous immerger dans un environnement plus « MMORPG », avec les autres joueurs qui vous croisent, avec lesquels vous pourrez parfois échanger pour constituer des escouades. La vue change d’ailleurs à cet endroit, pour passer à la 3e personne, comme dans un FFXIV-A Realm Reborn, par exemple !

Plein la vue !

HellmouthDes cinématiques aux maps, avec les premières minutes de jeu viennent des exclamations à peine dissimulables, tant le jeu va vous en mettre plein la vue ! Force est de reconnaître que, visuellement, Destiny est une claque monumentale ! Sublime jusque dans les moindres détails, dans les moindres animations des environnements, avec ses panoramas époustouflants…

Tout a été soigneusement pensé, pour permettre au joueur de s’immerger dans une action d’un réalisme époustouflant. Au delà de ces graphismes, Destiny dégage véritablement une ambiance, également servie par une bande-son à tomber !

La jouabilité est, elle aussi, assez réussie. Néophyte que je suis en matière de FPS, les commandes et le gameplay me semblent instinctifs très rapidement. Pas vraiment de galère pour se sortir de situations délicates, la visée et l’ajustement des tirs se fait à merveille. Le jeu à la manette est un pur plaisir !

Autre aspect appréciable : le jeu gère de manière réaliste les dégats infligés aux ennemis, selon l’endroit où vous tirez : un ennemi touché à la tête va mourir plus rapidement que si vous videz votre chargeur dans ses genoux…

Premières déceptions

fallenLe jeu parfait ? Ce serait trop beau. Et après quelques missions et quelques heures de jeu, le joueur voit apparaître ses premières petites déceptions.

A commencer par un scénario qui s’avère finalement assez léger. Si le pitch de départ pouvait laisser rêveur, très vite, la trame scénaristique de Destiny tourne en rond, rappelle des choses vues dans de nombreux films du genre. Un constat qui va vous suivre un moment, et il faudra attendre les derniers niveaux pour voir cet aspect relancé.

Seconde déception avec cette impression de routine qui s’installe très vite. Qu’il s’agisse du leveling de votre persos ou des missions, on a vite l’impression de refaire les mêmes choses, les mêmes missions, bien que celles-ci se déroulent dans des environnements différents… Les missions s’enchaînent, le joueur fait du farming… Un aspect qui disparaît dès lors que l’on joue en multi, ou que l’on termine le jeu (en atteignant le niveau 20, l’apparition des événements hébdomadaires relance complètement l’intérêt du soft)…

De petits points noirs qui empêchent Destiny d’atteindre le statut de FPS ultime, même s’il n’en demeure pas moins l’un des meilleurs titres du genre !

 

Au final

dark patrolDestiny devait marquer le renouveau de Bungie, un « après Halo » en quelque sorte. Et avec la collaboration d’Activision, le cahier des charges est plutôt bien honoré. Destiny n’est pas LE FPS révolutionnaire promis (la faute à une routine qui s’installe vite, à des mécaniques vite répétitives), mais n’en demeure pas moins l’un des meilleurs jeux du moment. Bungie n’a rien perdu de son savoir-faire, et sa patte est omniprésente…

Pensé pour offrir des sensations fortes et un mode multi archi-complet, ce titre s’impose comme une valeur sûre, un modèle de jouabilité, qui s’impose dès le début avec des images à couper le souffle. Pas facile car, chez le même éditeur, Destiny va devoir supporter la concurrence d’un certain Call of Duty : Advanced Warfare, lui aussi attendu comme une véritable petite bombe.

Mais quoi qu’il en soit, Destiny reste une valeur sure, une machine à sensations fortes, servies par des cinématiques qui n’ont d’égal que la sublime bande-son de Marty O’Donnell. Je ne suis pas accro aux FPS, mais je suis devenu fan de Destiny !

 


Verdict

 

CdC sem43

La petite bombe qui m’a réconcilié avec les FPS

Les + :

  • Réalisation au top qu’il s’agisse des cinématiques ou des maps, une merveille !
  • Musiques magnifiques
  • Une vrai ambiance
  • Bonne jouabilité, bonne ergonomie à la manette
  • Mode multi très plaisant
  • Intérêt relancé par les événements hebdomadaires et la foultitude de quêtes à boucler
  • La petite touche MMORPG
  • Le savoir-faire de Bungie est là
  • Un niveau de difficulté plus que correct
  • Pas de soucis avec les serveurs

Les – :

  • Scénario parfois léger malgré un excellent pitch de départ
  • Impression de redondance dans les missions
  • Les temps de chargement

Destiny, par Bungie pour Activision. Disponible sur PS4 et PS3, X360 et Xone, PC. Pegi : 16

vous pourriez aussi aimer More from author

% s Commentaires

  1. Call of Duty : Black Ops III | Level 1

    […] et d’une capacité secondaire (mais dévastatrice) dédiées. Voilà qui fait penser à Destiny. A noter que le mode « Pick 10 » est toujours de la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.