Crimsom Wolf, tome 1

0 76

SORTIE LE 10 AVRIL. – C’est une nouvelle série que nous propose aujourd’hui l’éditeur Kurokawa : le 10 avril arrive le premier tome de Crimsom Wolf, par Seishi Kishimoto. Un manga qui revisite à sa façon le mythe du Petit Chaperon Rouge, avec des traits qui ne seront pas sans vous rappeler le célèbre Naruto !

Pourquoi cette dernière remarque ? Tout simplement parce que l’auteur a reçu de nombreux courriers de lecteurs l’accusant de « copier » le style graphique de Naruto… Mais comme vous vous en doutez, il y a une explication à cela : Seishi Kishimoto, ce nom ne vous dit rien ?

Seishi n’est autre que le jumeau de Masashi Kishimoto, créateur de Naruto, et effectivement entre les deux frères, on retrouve un trait assez proche. Mais les fans de manga auront reconnu ici le créateur des célèbres séries à succès « Satan 666 » et « Blazer Drive ».

Le pitch

« Dans un monde ou réalité et cauchemars sont mêlés, Ayame, une jeune fille msytérieuse armée d’un poing américain en argent massif se lie à Yôichi, un lycéen doux comme un agneau… Elle, est un chaperon rouge, lui, sa source de pouvoir. Ensemble, ils luttent contre les démons des hommes, tentant de protéger l’humanité de leur mieux. Mais face à ce destin qu’il n’a pas choisi, Yôichi parviendra-t-il à préserver son innocence ? Et qui est réellement Ayame, un loup ou un agneau ? »

Notre avis

Pour une nouvelle série, Crimsom Wolf démarre fort ! Ce premier tome introduit les personnages, le pitch de la série, de manière très réussie. Les dessins sont de toute beauté, les visages des persos font passer des émotions…

On y découvre donc Yôichi Dochinji, le poltron de service qui fera office de héros. Elevé par des moines, qui sont persuadés qu’il est la réincarnation de Bouddha (il a un grain de beauté au milieu du front), Yôichi est le souffre-douleur des gros bras du lycée.

Sa vie va changer le jour où il va rencontrer Ayame Akatsuki, une gamine aux cheveux blancs, très étrange, limite malsaine (derrière cette allure enfantine, on devine la psychopathe assumée). Le manga semble bien barré, mais pour l’heure, on cherche encore le lien avec la fable du Petit Chaperon rouge…

Au bout d’une trentaine de pages, l’auteur nous dévoile ce qui va être le fil conducteur de la série : le duo Ayame-Yôichi aura désormais pour mission de chasser et vaincre les « loups », autrement dit des monstres générés chez les humains, les soirs de pleine lune, par des sentiments négatifs tels que la haine, la colère, etc.

Et face à ces « loups », le gentil (et un peu lâche) Yôichi est l’agneau, Ayame un monstrueux et sanglant Chaperon rouge. Comme elle le dit d’ailleurs dans le manga, « ce soir, c’est le chaperon qui bouffe le loup ! »

Crimsom Wolf est décidément un manga très étrange. Il démarre de manière classique, avec son lot d’humour, de quiproquos… Et si le lecteur est un peu perdu de prime abord, très vite l’auteur nous campe un récit passionnant, avec son lot de rebondissements, son scénar’ qui se dévoile… Dès ce premier tome, il nous sert tous les ingrédients nécessaires à une bonne série : des persos intéressants, une histoire assez complexe, des rivaux qui entrent en scène…

Bonne pioche pour Kurokawa qui nous propose ce mois-ci une nouvelle série qui s’impose comme le coup de coeur du moment… Passionnant !

Crimson Wolf 1

  • Crimsom Wolf tome 1, par Seishi Kishimoto, chez Kurokawa. Traduit en Français par Nesrine Mezouane. Sortie le 10 avril. Prix éditeur : 6,80€. 

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.