Etrian Odyssey Untold – The Millenium Girl

0 44
Si vous pensez que les dungeon-RPG se font trop rares sur 3DS, alors ce test est pour vous ! Depuis le 2 mai, Atlus vous propose de vous plonger dans l’univers de Etrian Odyssey, avec un reboot du premier volet, mais cette fois en 3D.

Back to 2007

!cid__1_0E1EDB200E1ED8B4003A6A5AC1257C15Souvenez-vous. Nous étions en 2007. Débarquait alors un dungeon-RPG sur Nintendo DS, Sekaiju no Meikyuu, que nous connaîtrons sous nos latitudes sous le nom Etrian Odyssey. Gage de qualité, le jeu d’Atlus était créé par Kazuya Niinou (à qui l’on devait, aussi sur DS, Trauma Center : Under the Knife).

Ce jeu nous présentait un monde médiéval bouleversé par l’apparition d’une faille dans le sol, laissant apparaître un mystérieux labyrinthe (le labyrinthe d’Yggdrasil) constitué de centaines d’étages et de couloirs. Se formèrent alors des guildes, afin de l’explorer. Vous incarniez le héros, alors qu’il constituait sa propre guilde pour explorer les couloirs souterrains.

C’est ce pitch que reprend ce récent Etrian Odyssey Untold : The Millenium Girl.

Cartes à jouer

website-01C’est donc à Etria que l’aventure se centralise. C’est ici que vous aurez accès aux magasins, à l’auberge, et à tout un tas de lieux qui vous aideront à progresser dans cette grande aventure. Allez, l’heure est venue de démarrer véritablement le jeu. C’est parti pour l’exploration du labyrinthe !

Quelques fenêtres de dialogues plus tard, vous évoluer dans cette forêt souterraine, avec une vue à la première personne. A l’écran, une sorte de « radar » va vous être d’un précieux secours : il vire au jaune, orange… Vous vous rapprochez d’un monstre… Rouge ! Ca y est ! Combat !

La suite, vous la connaissez, elle est plutôt classique dans les RPG… Tour à tour, vous passez d’un perso à l’autre avec le choix d’attaquer, d’utiliser de la magie, de fuir, etc… Sans grande difficulté, vous remportez le duel contre ce groupe de… papillons !

Mais au bout de quelques minutes d’exploration, la carte qui se révèle au fur et à mesure commence à devenir plus complexe. C’est donc là qu’intervient une option très intéressante et optimisée par l’écran tactile de la 3DS : le fait de pouvoir dessiner, modifier votre carte, en y matérialisant les emplacements des items, monstres, trésors, etc… Cela va devenir très utile par la suite…

On appréciera l’apparition des « grimoire stones » qui vous permettent de stocker vos capacités pour les refiler à vos petits camarades d’aventure. Et les fans de la série seront ravis d’apprendre que les F.O.E. (monstres plus forts sur la carte, que vous pouvez chasser plus tard dans l’aventure) sont présents dans ce titre.

Un jeu timide

foeblog-1Sur le papier, le titre est excellent, et propose d’explorer un genre sous-représenté sur 3DS : le dungeon-RPG. Pourtant, très vite, le jeu d’Atlus montre ses limites, pas forcément très handicapantes, mais qui freinent quelque peu l’enthousiasme du joueur non-habitué aux explorations de dongeons.

En fait, le jeu est très bon, mais semble ne pas oser aller plus loin dans l’innovation. Dommage, car le titre aurait sans doute gagné à faire preuve de plus d’audace !

Au niveau du son, si elle n’est pas non plus l’oeuvre symphonique du moment, la bande-son de Yuzo Koshiro est de bonne facture, vous fera passer de bons moments. Option rigolote, vous pourrez choisir entre les musiques réorchestrées, ou des plages plus « 8bits », plus rétro quoi… En revanche, au niveau des voix, de l’Anglais, mais pas de Français ou de Japonais…

Graphiquement, le jeu est plutôt joli, et tire parti de la 3D de la console. Ecrans fixes avec un design mignon et sympa pour les fenêtres de dialogues, ambiance sylvestre lors des phases d’exploration, monstres assez sympatiquement modélisés… A ceux qui trouveront le jeu en deça des productions actuelles, je répondrai que nous ne sommes pas sur une Vita mais sur une 3DS… Graphiquement de bonne facture sur cette console, donc !

Sans être non plus extraordinaire, la durée de vie du jeu avoisine la trentaine d’heure. Là aussi plus que correct pour un titre du genre…

Au final

website-08Au bout du compte, ce titre est donc un très bon jeu sur 3DS, dans un genre hélas sous-représenté, à savoir le dungeon-RPG. Un très bon jeu qui pêche toutefois par un manque d’audace, d’innovations. Assez classique dans l’ensemble.

Mais par son univers, sa bonne durée de vie, l’envie d’aller plus loin qu’il suscite, ce Etrian Odyssey est toutefois un titre à recommander à tous les explorateurs en mal d’aventure sur 3DS. Un voyage épique, qui vous initiera à l’univers d’Etrian Odyssey. Si vous aimez le genre, foncez ! Sinon, tentez quand même le coup : le jeu d’Atlus pourrait se révéler être une bonne surprise pour vous…


Verdict

EOUBlue

Pour Level 1, c’est le coup de coeur 3DS du mois…

Les + :

  • Jolis graphismes
  • 3D bien utilisée
  • Pouvoir tracer ses cartes
  • Un jeu assez tactique
  • Vous pouvez récupérer vos données si vous aviez téléchargé la démo
  • Une trentaine d’heures de jeu
  • Un mode « classic », mais aussi un intéressant mode « story »

Les – :

  • Textes et voix seulement en Anglais
  • Parfois des dialogues un peu nombreux
  • Jeu trop timide, n’ose pas aller plus loin dans la technique
  • Très proche des opus précédents

Etrian Odyssey Untold : The Millenium Girl, par Atlus, depuis le 2 mai. Tout public.

Remerciements : à Koch Media.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.