Saint-Seiya The Lost Canvas Chronicles, tome 4 (Manigoldo du Cancer)

0 42

SORTIE LE 9 JANVIER. – Pour bien commencer l’année, l’éditeur Kurokawa publie, ce mois-ci, le quatrième tome des Saint-Seiya : Lost Canvas Chronicles, consacré cette fois-ci au chevalier d’or du Cancer, Manigoldo.

Ce quatrième tome se déroule en Italie, terre natale de Manigoldo, du signe du Cancer. Le chef suprême du Sanctuaire, le Grand Pope, l’y a envoyé, accompagné d’Albafica des Poissons (héros du premier tome), pour enquêter sur une mystérieuse organisation appelée Nero. Mais très vite, Manigoldo détecte que les membres de Nero disposent des mêmes pouvoirs que les Chevaliers, d’armures puissantes, et que le chef de l’organisation utilise les mêmes techniques que lui…

La série gagne encore plus en puissance, avec un tome très intéressant. Comme elle l’avait fait avec son Lost Canvas, la dessinatrice Shiori Teshirogi réhabilite ici complètement le chevalier du Cancer : lorsque le créateur de Saint-Seiya, Masami Kurumada, crée (dans la série originale) un « Deathmask » du Cancer à la fois cruel et insipide, qui joue avec la mort, Shiori Teshirogi imagine un Manigoldo facétieux, blagueur, aussi habile avec ses techniques qu’avec les bons mots… L’un des chevaliers d’or les plus attachants.

Le trait de Teshirogi est toujours aussi fin, détaillé, clair… La jeune dessinatrice est passionnée par la série Saint-Seiya, et au regard de ses superbes dessins, on comprend que Kurumada lui ait fait confiance pour réaliser cette préquelle. Les fans, eux, se réjouiront de trouver, dans ce volume en particulier, de nombreuses références à l’oeuvre originale, qui nous captivait à la fin des années 80.

Saint Seiya Chronicles 4

Autour du Manga

Voici quelques anecdotes à savoir sur ce manga :
  • Dans cet épisode, la dessinatrice nous présente une nouvelle technique du chevalier du Cancer : Acubens (qui consiste à attraper un adversaire entre ses jambes pour le couper en deux, renvoyant à l’image de la pince du crabe). Acubens est le nom de l’une des étoiles de la constellation du Cancer.
  • Dans le manga de Teshirogi, Manigoldo est l’élève du grand Pope, Sage, qui était lui-même autrefois chevalier du Cancer.
  • Manigoldo est né en Italie. Enfant, il était un petit voyou des rues, avant d’être recueilli par Sage. En Italien, Manigoldo peut être traduit par “canaille”.
  • Dans cet épisode, Manigoldo fait équipe avec Albafica des Poissons, qui se révèle être un véritable ami pour le chevalier du Cancer. Dans la série originale de Kurumada, les chevaliers des Poissons et du Cancer sont les deux “gold saints” les plus désavantagés par l’auteur. Shiori Teshirogi les réhabilite superbement ici, comme dans le reste de son manga.
  • Le prochain tome de The Lost Canvas Chronicles sera consacré à El Cid, gold saint du Capricorne

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.