Nozokiana, tome 7

0 48

SORTIE LE 9 JANVIER. – Vous trouvez que l’hiver est froid ? Envie d’un peu de chaleur ? Ca tombe bien : voici le septième volet de Nozokiana, le seinen de Wakoh Honna qui vous donne « chaud sous les vêtements »…

L’éditeur résume cet épisode avec ces mots : « Décidé à ne plus subir les exigences voyeuristes d’Emiru, Tatsuhiko emmène Madoka volontairement chez lui. Mais après avoir épié les deux amants, Emiru adopte un comportement étrange. Quels sentiments éprouve-t-elle réellement pour son voisin ? La jeune femme va à nouveau le surprendre en passant aux aveux… »

Bon, alors soyons clairs ! Si j’ai passé l’âge d’être émoustillé par deux ou trois crobards de tétons et par quelques actes bien explicites mais en version « manga »… J’avoue que ce nouveau volet de « Nozo » m’a vraiment interpellé ! Les scènes « déconseillées aux moins de 18 ans sont toujours en nombre, mais… l’intérêt de cet opus est ailleurs !

Car ce septième volet est vraiment « charnière » dans la série. Si nos deux héros continuent leur petit jeu de voyeurisme, on ressent ici un gros changement dans leurs rapports (si j’ose dire). Ce que l’on devinait autrefois est en train de se concrétiser : des sentiments très forts sont en train de se développer entre eux.

Et de ce fait, l’action, leurs liens, l’histoire… Tout est en train d’évoluer dans ce sens. Ce qui était précédemment un « manga très branché cul » est en train d’évoluer vers la romance, vers la sensualité… Et je pense que « plus rien ne sera désormais comme avant » comme le dit la formule…

Alors que la série commençait un peu à s’essouffler (on voyait venir les plans « sexe » à des kilomètres, et ça en devenait presque barbant), l’auteur relance complètement l’intérêt de sa saga en lui apportant un gros « plus »… Un intérêt qui va vous faire rager de devoir attendre avril pour la suite…

Nozokiana 7

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.