Pacific Rim

0 267

 Décidément, les fans de films fantastiques ne peuvent que se réjouir en ce moment, tant les superproductions de qualité s’enchaînent en cette fin d’année. Après Man of Steel ou encore Star Trek Into Darkness, voici une nouvelle petite perle que nous vous recommandons vivement, j’ai nommé Pacific Rim, un très bon film d’action/fantastique signé par le génialissime réalisateur mexicain Guillermo del Toro. Déjà, rien que pour ça…

Gundam vs Gozilla

pacificrim_trailer_hd_screencaps_21.jpgLe pitch du film est « on ne peut plus simple » : reprenant la trame des films japonais mettant en scène de grosses bébêtes géantes (Godzilla par exemple, que vous prononcerez « Godjira » si vous voulez impressionner dans les soirées), Pacific Rim nous explique comment une poignée d’humains lutte contre une invasion provenant d’une faille, sous la mer.

Depuis quelques décénies, le monde est ravagé par des « Kaïjus », des monstres gigantesques qui aiment particulièrement détruire les villes. Tout d’abord résignés à leur propre sort, les humains ont décidé de résister en « créant leurs propres monstres » pour reprendre une réplique du film : les « Jaggers » (mot allemand signifiant « chasseurs », prononcez « yégueur »), des robots titanesques contrôlés par l’esprit de deux humains chacun (un seul humain connecté au Jagger, ça fait très mal à la tête). Leur objectif désormais : sauver l’humanité, rien que ça !

Plaisir coupable ?

Bien sûr, avec un tel synopsis, on pourrait s’attendre à un gros nanard, un navet… Certes, le film ne restera pas gravé dans le marbre comme étant le récit philosophique le plus probant de ces 50 dernières années, mais n’oublions pas que, à la réalisation, nous avons un certain Guillermo del Toro, un bonhomme plein de talent à qui l’on doit notamment Hellboy 1 et 2, ou encore Le Labyrinthe de Pan.

Dès lors, on ne peut que s’attendre qu’à de bonnes surprises. Et c’est le cas. Lorsque d’autres réalisateurs auraient pu sombrer dans la facilité, à partir de ce scénario qui tient en trois lignes, l’ami Guillermo nous sert un film très agréable à regarder, à la fois abordable et passionnant. Il réussit à nous éloigner du sentiment de « déjà vu » et nous propose non pas un « plaisir coupable », mais un pur moment de détente, servi par une action de chaque instant, avec en arrière plan des personnages à la psychologie plus complexe que dans les autres films du genre.

Autrement dit, vous craigniez de tomber sur un « Transformers« , il n’en est rien ! Guillermo ne joue pas dans la même cour que Michaël Bay, et chez le Mexicain, l’action et les effets spéciaux ne sont pas gratuits ! Ils servent avant tout une réalisation de grande qualité, nous rappellent que le cinéma est avant tout un spectacle, une fenêtre ouverte sur le rêve.

Autre élément qui rassure : le réalisateur aurait pu bétonner son affiche avec une brochette de stars, mais il choisit ici un casting moins connu, mais cependant efficace : Charlie Hunnam (Les Fils de l’Homme, Hooligans) et Rinko Kikuchi (Babel, Shanghai) dans les rôles principaux, mais aussi Idris Elba (Prometheus, Thor 2 ou encore la série Luther), Rob Kazinsky (True Blood ou prochainement Warcraft), Charlie Day (Comment tuer son boss ?), ou encore son acteur fétiche, Ron Perlman (Hellboy, Le Nom de la Rose…).

Claque visuelle

pacific-rim-jaeger-controlsLorsque j’avais vu ce film en salle (et en 3D), cela avait été une énorme claque visuelle, qui plongeait le spectateur directement dans le feu de l’action. Comme le laissait présager le trailer, Del Toro nous en mettait plein la vue, avec des scènes d’action d’anthologie, à couper le souffle. Aussi, j’attendais avec impatience de pouvoir avoir sous la main la version Bluray du film.

Et force est de constater que le master HD ne déçoit en rien. L’image 1080p (16-9, 1.85:1) HD est tout simplement somptueuse, avec un grain à vous décoller la rétine. Warner nous a habitués à des compressions de qualité, et cette fois encore, nous avons là un film qui va faire rugir votre lecteur.

Un point sur lequel je voudrais insister, c’est le son ! Habituellement, et c’est une critique devenue récurrente sur ce blog, Warner nous propose des VO qui font exploser vos enceintes, et une VF acceptable mais sans plus… Et bien chers amis, sachez que cette époque est révolue ! 

Halleluia ! Warner nous propose ici, enfin, une version sonore en DTS-HD Master, qu’il s’agisse de la version anglaise ou de la version française… Oui, vous avez bien lu ! Et sur ce point, je lève le pousse bien haut, et lance sans retenue un grand « merci » à l’éditeur !

D’ailleurs, puisque nous parlons du son, sachez que la BO et le thème (très « allons sauver le monde ») du film sont signés par un certain Ramin Djawadi, un compositeur que beaucoup d’entre vous connaissent pour être également celui de l’excellente série Game of Thrones.

Du bonus ?

3166992-pacific-rim-charlie-hunnam-rinko-kikuchi2Et du coté du menu des bonus, que se passe t-il ? Si la douzaine d’options ne ralonge pas vraiment l’expérience, les bonus en nombre vont vous permettre d’aborder de nombreux aspects plus « techniques » du film (effets spéciaux, costumes, bruitages, mythologies abordées et coulisses du film)… 


 

pacific-rim-blu-ray-cover-66

Ne vous fiez surtout pas aux apparences ou aux à-prioris… Derrière son aspect « plaisir coupable », ce Pacific Rim est bien plus intéressant qu’il n’y paraît. Certes, le scénario n’est pas des plus inoubliables, mais pour son coté « grand spectacle », pour sa qualité de réalisation, pour un son enfin quasi-égal entre les VF et VO, et pour ses personnages plus intéressants que l’on pourrait le penser… le nouveau film de Guillermo Del Toro tient ses promesses, honore son contrat. Un Bluray à posséder si vous êtes fan du genre, à voir absolument si vous voulez vous détendre devant votre écran !

  • Pacific Rim, par Guillermo del Toro, chez Warner. Genre : science-fiction/fantastique. Durée : 2h11.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.