Saint-Seiya : the next dimension, tome 6

0 53

SORTIE LE 16 OCTOBRE. – Hadès a du soucis à se faire : les chevaliers de bronze reviennent ce mois-ci pour lui botter les fesses, dans le 6e tome de Saint-Seiya : The Next Dimension. Ca se passe chez Panini, et c’est parti pour une visite du Sanctuaire !

Tout d’abord, afin de vous aider à vous y retrouver dans l’univers de Saint-Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque en Europe), souvenez-vous que la bataille contre Hadès, qui s’est déroulée plus de 200 ans avant les épisodes de la série d’origine (cette guerre sainte à laquelle n’ont survécu que Sion du Bélier et Dohko de la Balance), est l’objet de deux séries : The Lost Canvas chez Kurokawa, sublimement dessinée par Shiori Teshirogi et co-scénarisée par Masami Kurumada, et The Next Dimension, en France chez Panini, entièrement pilotée par Masami Kurumada, créateur de la série.

Si dans The Lost Canvas, hormis Sion et Dohko, tous les Saints sont des personnages originaux, dans The Next Dimension, ce sont les chevaliers de bronze que nous connaissons bien (Shun, Shiryu, Hyoga et Ikki… Seiya étant dans un fauteuil suite à son combat final contre Hadès) qui remontent le temps pour participer à cette lutte sans merci. Une autre vision, certes !

Et quitte à pousser la comparaison encore plus loin, c’est assez drôle de constater que les deux auteurs opposent radicalement leur versions des Chevaliers d’Or : Teshirogi les représente, dans The Lost Canvas, avec des physiques semblables aux Gold Saints de la série originelle, mais avec des caractères radicalement différents ; Kurumada, lui, fait l’effort de créer de nouveaux Golds, physiquement bien différents… Mais chez le créateur de la série, c’est hélas le scénario qui semble avoir été cloné.

Car c’est le gros reproche que l’on peut faire à ce Next Dimension : trop de similitudes qui rendent le récit trop prévisible ! Les chevaliers doivent traverser les douze maisons en moins de douze heures, et affronter leurs gardiens… Des tronches certes différentes, mais un Taureau animé par le sens du devoir, un Gemeaux déchiré par un dédoublement de la personnalité, un Cancer pas très sympa et plutôt arriviste, un Poisson traitre… Comme un air de déjà vu !

Dans cet épisode, pendant que Ikki du Phénix est en pleine lutte contre Abel (ou Caïn) des Gemeaux, Shun et Tenma (le Pégase de l’époque) arrivent devant la maison du Lion, gardée par le chevalier Kaiser et son lion de compagnie, Goldy… Un rude combat s’engage…

Ce manga a une particularité bien sympa, qui rend sa lecture plus facile et très agréable : il est imprimé en couleur de la première à la dernière page. Imprimé sur un papier glacé de très bonne facture, certes les 8€ peuvent freiner de prime abord, mais au final, le manga est plutôt classe, et très plaisant à lire. Même s’il se dévore en à peine plus d’une demi heure.

Six tomes ! Il aura fallu six tomes pour que Next Dimension devienne un tantinet intéressant. Les lourdeurs du début commencent petit à petit à s’effacer, et le lecteur est happé dans un scénar qui réserve quelques surprises. Où l’auteur essaye t-il de nous entraîner ? Même si de nombreux points seront prévisibles pour les fans, et même si graphiquement ce Saint-Seiya est assez moche, l’aura de la série est bien présente et rapellera aux fans de la première heure combien cette série est jouissive !

91p4p60vrHL

 

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.