Nobles Paysans, tome 1

0 101

SORTIE LE 14 NOVEMBRE. – Reçu aujourd’hui, Nobles Paysans, un nouveau manga en provenance de l’éditeur Kurokawa. Un « tome 1 » en couverture laisse présager qu’il s’agit d’une nouvelle série (et non d’un one shot).

Ce nouveau titre chez l’éditeur, au format un peu plus grand que d’habitude (148×210), repose sur un concept des plus originaux : il ne s’agit, ni plus ni moins, que de l’autobiographie de Hiromu Arakawa, auteur de Hero Tales, Fullmetal Alchemist ou encore Silver Spoon.

D’ailleurs, comme le résume l’éditeur : « Fullmetal Alchemist, Hero tales, Silver Spoon, autant de mangas cultes issus de l’imagination fertile de Hiromu Arakawa. Mais saviez-vous qu’avant de devenir la talentueuse mangaka que nous connaissons tous, elle avait passé sept ans à travailler au sein de la ferme familiale ? Avec Nobles Paysans embarquez pour le nord du Japon, sur l’île de Hokkaïdo, à la découverte de la ferme Arakawa et de ses habitants hauts en couleurs.« 

Graphisme très épuré, très simpliste, voire enfantin… Nous ne sommes pas ici dans du grand récit d’aventure, mais dans un manga ouvertement caricatural. Et la première caricature est bien entendu celle de Hiromu Arakawa, qui se représente sous les traits d’une vache (voire couverture ci-dessus). Un peu exagéré lorsque l’on sait que la dessinatrice ressemble, dans la vraie vie, à ça :

 arakawa_hiromu_28

Bref… Hiromu Arakawa nous raconte, avec cette série, ses origines. Car si vous vous intéressez à cette dessinatrice, c’est l’occasion de rappeler qu’elle est née en 1973 dans la région d’Hokkaïdo, de parents agriculteurs. On comprend mieux maintenant pourquoi le manga Silver Spoon (5 millions de ventes au Japon) est aussi réaliste.

Jeune mangaka pleine de talent, elle envoie un jour une petite histoire courte à Square-Enix. Un scénario qui va devenir populaire, se développer et va devenir mondialement connu, puisque ce fameux script, c’est Fullmetal Alchemist.

Revenons à nos moutons, ou plutôt à nos vaches ! Dans ce premier tome de Nobles Paysans, donc, vous allez pouvoir vous délecter de 13 chapitres, complètement barrés. Et c’est ça qui est bon. Hiromu nous plonge en pleine déconne, dans son univers complètement déjanté, s’appuyant néanmoins sur une solide culture agricole.

Au fil des pages, sans retenue, l’auteure semble être capable de rire de tout, sans tabou. Toutefois, la plupart des gags vous feront rire à condition de posséder un minimum de notions sur la culture japonaise. Si ce n’est pas le cas, sans doute passerez vous à coté de subtilités bien nippones.

Mais attention, car ce manga est un peu comme une « boule magique« . Vous savez, ce bonbon des années 90 qui révélait plusieurs goûts au fur et à mesure qu’il rapetissait, dans votre bouche… Et ici, derrière l’humour et le coté « rigolo », Nobles Paysans offre un deuxième niveau de lecture, avec lequel l’auteure rend un bien bel hommage au milieu agricole, avec tendresse et poésie.

Pour ma part, j’avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans cet « OVNI » manga. Impression vite estompée. Car une fois que l’on tourne les premières pages, on est happé dans ce pur concentré de délire. Complètement « débilos », mais très attachant et encore une fois très drôle.

Un manga à ne pas rater si vous êtes fan de l’auteur. En revanche, si vous êtes un adepte d’action, de batailles intersidérales et de pouvoirs démesurés… Tentez quand même le coup, on ne sait jamais…

Nobles Paysans 1

  • Nobles Paysans, par Hiromu Arakawa, le 14 novembre chez Kurokawa. Prix conseillé par l’éditeur : 9,10€.

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.