Battlefield 4 (testé sur PS3)

1 71

 

Le célèbre FPS, franchisé chez Electronic Arts et développé par Dice, Battlefield, revient avec un quatrième opus décliné sur toutes les consoles de salon de Sony et Microsoft, et sur PC. Faute de pouvoir tester ce jeu sur next-gen, c’est une version PS3 que nous allons décortiquer aujourd’hui. Sortez les famas, astiquez les lance-roquettes, c’est parti pour Battlefield 4 !

Après une intro fort jolie, mais qui joue la carte de la sobriété, apparaît le menu d’accueil de ce Battlefield 4. Sur une musique très zen mais néanmoins un tantinet angoissante, le choix s’offre à vous de batailler en multi, de partir suivre la campagne solo, d’aller régler quelques options, ou encore de passer à la caisse pour acheter un pass ou des objets via le PSN… Allez, « like a warrior », je lance le mode solo, convaincu que le monde a besoin de moi…

L’enfer du devoir

battlefield-4-playstation-3-ps3Le mode solo vous « plonge » tout de suite dans l’action, et c’est sans vouloir faire de jeu de mot que j’utilise cette formule. Impliqué dans une crise militaire entre Russes et Chinois, vous incarnez un soldat américain, Rycker, membre de l’escouade Tombstone. Avec vos trois amis, votre première mission consiste, après avoir transmis des informations confidentielles à votre QG, à fuir cette zone infestée de soldats pas forcément très amicaux. A vous de rejoindre la « zone d’extraction » où vous attend l’hélico, en vous frayant un chemin avec les moyens du bord, bien aidé il faut le dire par une « vision thermique » plutôt pratique pour « localiser » vos ennemis.

Le reste de la campagne solo vous emmènera en Russie ou à Shangaï, superbement modélisée, dans des environnements éclatants de beauté. Les détails, la lumière, les conditions météo évolutives, les destructions massives d’éléments du décor… Tout est là pour vous immerger dans l’aventure, sur un champs de bataille redoutablement immersif, et qui ne vous laisse que peu de temps pour souffler… Et ce malgré quelques bugs qui viennent cependant faire un peu d’ombre sur cette version PS3.

Débauche technique

battlefield-4-playstation-3-ps3-1383069246-061Cette ambiance est due sans conteste à l’utilisation de toute une armada de programmes et de moteurs censés embellir, optimiser le rendu graphique du jeu. A commencer par le Frostbite 3, que l’éditeur expérimente ici en vue de le réutiliser dans bon nombre de jeux futurs.

Dice complète ce pannel avec le procédé Destruction 4.0, qui a en charge quant à lui le rendu graphique de tout ce qui est destructible à l’écran. Plutôt efficace là aussi. Enfin, sans rentrer dans les détails, on évoquera également l’utilisation du Levolution qui, lui, optimise l’interaction avec votre environnement : il permet par exemple d’inonder toute une map en faisant exploser une digue. Vous interagissez désormais sur le décor !

Vous l’aurez compris, cette « débauche » de procédés fait de ce Battlefield 4 une véritable démonstration de ce que seront les jeux du futur. Le rendu graphique est superbe, et le mode multi-joueurs, qui use et abuse de ces procédés, vous donnera sans doute l’impression que la campagne solo sous-exploite totalement les capacités graphiques de ce jeu.

Modes de jeu

battlefield_4_-_fishing_in_baku_screen_4Mais, et pour terminer sur le mode solo, il faut tout de même reconnaître que, si ce dernier est très beau, très interactif, il s’avère néanmoins très vite limité en terme d’intérêt.

D’une durée de vie plutôt limitée (comptez une dizaine d’heures grand maximum, pour peu que vous ayez décidé de flâner en route), ce mode « scénario » s’avère vite répétitif, voire ennuyeux.

Reste le mode multi, véritable « cheval de bataille » de Battlefield qui, lui, risque de vous scotcher, pour peu que vous fassiez l’impasse sur les joueurs qui s’amusent à « camper » dans les recoins ou les tuyaux, en attendant de vous aligner gentillement dès que vous passez à leur portée 😉

Un mode multi assez riche, avec de très nombreux modes de jeux : conquête, close quarter, ruée, team ou squad deathmatch, et des nouveaux modes tels que Anéantissement, désamorçage ou Obliteration… Si vous aimez le multi, en équipe ou en solo, vous avez là de quoi faire !

A noter cependant que sur X360 et PS3, le mode multijoueurs peut apparaître comme « réduit » au regard des versions next-gen. Ainsi, vous serez limité à 24 joueurs maxi par campagne, sur des maps elles aussi réduites en surface. Des maps assez nombreuses et variées, bien que les 10 nouvelles de ce BF4 reprennent pour la grande majorité celles du mode solo.

Pas très futés

battlefield-4-playstation-3-Intéressons nous maintenant au gameplay du soft qui, il faut le reconnaître, est plutôt sympa : si vous visitez régulièrement Level1, vous savez maintenant que le FPS est loin d’être ma tasse de thé. Pourtant, j’avoue avoir relativement bien accroché à ce titre, sans doute bien aidé par une prise en main quasi-instantanée et vraiment plaisante.

L’une des nouveautés du mode solo est ce que l’éditeur appelle le « lean & peek », autrement dit l’optimisation du canardage lorsque vous êtes à couvert, en ciblant votre ennemi plus facilement, en vous penchant sur les bords de votre abri ou en bondissant de votre refuge… Bref, une nouveauté que les amateurs du multijoueurs connaissent déjà, mais qui rend le mode scénario un peu plus agréable.

Passons maintenant à un point qui m’a un peu plus dérangé dans ce BF4 : l’IA, relativement douteuse. Qu’il s’agisse de vos adversaires ou de vos équipiers, les personnages du jeu ont davantage le QI d’un candidat de téléréalité que celui d’un ingénieur en astrophysique. Des adversaires qui tirent n’importe comment ou qui traversent toute la map pour aller se planquer loin, en s’exposant à vos tirs affutés… Des équipiers qui ne sont parfois pas fichus de dégommer une cible à cinq mètres… Vous risquez de vous sentir un peu seul… Et je trouverais étonnant que l’éditeur ne corrige pas le tir (mwah ah ah) avec une prochaine mise à jour.

Band of Brothers

Battlefield_4_-_Siege_on_Shanghai_Multiplayer_Screens_3_WMQue dire pour conclure ? Promis par l’éditeur comme étant une pure merveille, ce Battlefield 4 calme néanmoins les ardeurs des fans du genre. Certes, il se pose comme une nouvelle référence du FPS, certes il est graphiquement magnifique, certes il est très immersif, certes le Levolution vous colle une grosse baffe, mais…

Mais le mode solo vient quelque peu refroidir cet enthousiasme : plutôt limité (en durée de vie, IA, graphismes…), ce mode « histoire » est en quelque sorte un gros tutoriel à un mode multijoueurs franchement génial. Et finalement, tout l’intérêt de BF4 est là. Le solo devient anecdotique, un simple Battlefield 3 en mieux, mais le multi est une grosse claque qui justifie à lui seul l’achat du titre (si vous aimez les rixes entre potes)… Une claque à tous les niveaux, qui démontre que la « current gen » en a encore sous la pédale. Et qu’est-ce que c’est bon !

Je résumerai donc BF4 ainsi : un mode solo plutôt classique… Et un mode multi parmi ce qui se fait actuellement de mieux dans la catégorie FPS.


Verdict

battlefield-4-cover-ps3

Très bon jeu !

Les + :

  • Graphismes superbes et ultra détaillés
  • Le Levolution fait des merveilles et renforce l’interactivité avec le décor
  • Le mode solo est bien pêchu
  • Le retour des « classes » et du mode « commandant »
  • Le mode multi est particulièrement réussi, sans doute l’un des meilleurs du moment
  • Le multi, toujours, avec un tas de modes et de choses à faire

Les –

  • Quelques bugs d’affichage sur PS3, des textures pas terrible
  • Le mode solo est court, et assez répétitif
  • La conduite de certains véhicules est parfois un peu ch…
  • Mode multi limité à 24 joueurs
  • IA du mode solo un peu limite
  • Le Levolution n’est finalement pas tant utilisé que ça

vous pourriez aussi aimer More from author

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.