Arrietty, le petit monde des chapardeurs (Karigurashi no Arietti)

0 257

Le studio Ghibli revient aujourd’hui dans notre rubrique consacrée aux blurays. Mais nous allons parler aujourd’hui d’une oeuvre qui n’est pas signée Hayao Miyazaki, et dont la bande-son n’est pas composée par Joe Hisaishi. Aujourd’hui, nous allons décortiquer « Arrietty et le petit Monde des Chapardeurs« , sorti en 2010, réalisé par Hiromasa Yonebayashi (cependant, Miyazaki scénarise).

Tout-petits

4d21e3673100cIci, le scénario s’inspire très librement du livre jeunesse The Borrowers, de Mary Norton. Pour les « presque quadra » dont je suis, il rappellera également, dans une autre mesure, le dessin animé Les Minipouss qui alimentait nos conversations dans la cour de l’école primaire 😉

Shô est un jeune garçon malade, qui vient en convalescence dans une vieille maison de famille. Il rencontre par accident Arrietty, l’une des dernières représentantes des Chapardeurs, des petits êtres de 15cm de haut vivant sous le plancher de la maison. De leur rencontre naît une amitié, mais Shô et Arrietty savent que cela ne durera qu’un temps : les deux espèces ne peuvent cohabiter et afin de se préserver de tout risque, la famille d’Arrietty doit déménager, maintenant qu’elle a été découverte…

Dame Nature

Ce qui frappe au premier abord, c’est l’omniprésence de la nature dans ce film ! Ghibli nous a habitués aux messages écolos, mais là, on est franchement dans le dépaysement total. Les végétaux sont dessinés avec une précision remarquable, et ce film d’animation résonne comme une grosse réminiscence des « vacances d’été chez mémé ». Chaque plan est une oeuvre d’art, et si on a du mal à identifier les quelque 250 variétés de plantes qui s’affichent dans les scènes extérieures, nos souvenirs d’enfance remontent sur les « intérieurs », où la finesse des dessins nous ferait presque ressentir l’odeur ou la rugosité des meubles de bois massif.

Tout cela est servi par un traitement en 1.85 (1920x1080p) qui sert au mieux l’image durant toute la durée du film (approximativement 1h34). C’est lumineux, extrêmement coloré, détaillé, et les plans plus sombres ne souffrent pas de ces images baveuses qui viennent souvent gâcher les scènes dans l’obscurité, par exemple. Ici, c’est nickel du début au générique de fin.

Musique de Cécile Corbel

arrietty-petit-chapardeurs-mere-arrietty-bigComme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas Joe Hisaishi qui signe ici la BO du film, mais une bretonne (et oui !) : Cécile Corbel. La nouvelle avait pu surprendre au premier abord, mais la jeune musicienne réalise ici une remarquable OST, aux accents celtiques du plus bel effet. Aujourd’hui, sans chauvinisme aucun, on peut se plaire à dire que le film n’aurait sans doute pas été ce qu’il est sans les morceaux de harpe (notamment) de Cécile Corbel. La bande originale est en totale adéquation avec toute l’émotion et l’ambiance qui se dégagent du film ! Cécile Corbel démontre ici qu’elle est une grande musicienne, et nous, on en redemande !

Et pour servir au mieux cette bande originale, ainsi que les dialogues en Français ou en Japonais, rien de tel que du DTS-HD. Contrairement à d’autres éditeurs (je ne citerai pas Warner par exemple), Disney ne fait pas de traitement de faveur à l’un plus qu’à l’autre, et VF comme VO bénéficient du même traitement, à savoir un master audio 5.1 plus qu’honorable !

Les bonus

arriettyLe film étant récent, les bonus qui l’accompagnent sont en nombre. Certes, pas de quoi émoustiller les fans, mais plus qu’à l’habitude : bandes annonces à gogo, entretien avec Hayao Miyazaki, chanson d’Arrietty par Cécile Corbel, comparaison du story-board au film…

A l’heure où le studio Ghibli se cherche, ou plutôt cherche une relève après l’annonce de Miyazaki de ne plus faire de longs métrages, cette petite perle nous rassure ! Le studio n’est pas prêt d’arrêter de nous faire rêver ! Arrietty se révèle être un petit bijou, à découvrir de toute urgence. Comme à chaque fois chez Ghibli, voici un bluray qui vous fera nullement regretter votre investissement.


Au final

4e3fef0962584Si vous êtes fan des films Ghibli, arrêtez de ne jurer que par le duo Miyazaki-Hisaishi ! Ici, nous avons un film d’une très grande beauté, on pourrait même parler d’enchantement tant ce Arrietty vous emmène dans un monde que vous ne connaissez que trop bien : celui de votre enfance.

Ce bluray est une véritable réussite, tant sur le plan visuel que sur le plan audio. Disney fait honneur, avec cette compression, à un travail remarquable. Et pour le spectateur, cette galette qui devrait être remboursée par la sécu a un effet bienfaisant : en une heure et demi de film, elle vous fera l’effet d’une semaine de vacances à la campagne !

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.