Le Joueur du Grenier T.2 : pas de vacances pour les jeux vidéo

0 93

SORTIE LE 19 SEPTEMBRE. – Si vous êtes un féru de jeux vidéo, et que vous ne connaissez pas le Joueur du Grenier, alors peut-être vivez vous dans une autre dimension, ou à une autre époque… Véritable phénomène de la toile, le Joueur du Grenier décortique, au fil de ses émissions, ces jeux d’autrefois qui nous ont tant fait souffrir, et nous fait prendre conscience que « être nostalgique des jeux d’antan, c’est bien, mais il y avait aussi pas mal de m… quand même ! » Il ne mache pas ses mots, et nous, on adore son humour, et ses colères sur ces titres inscrits à la postérité… des daubes vidéoludiques !

Mais nous ne sommes pas là aujourd’hui pour parler de l’émission, mais de la BD, dont le second tome sort ce jeudi 19 septembre chez Hugo BD (un éditeur dont on vous a déjà parlé et que l’on apprécie particulièrement). Un second tome où l’on retrouve Frédéric Molas (Le Joueur du Grenier) au scénario, et Piratesourcil aux dessins. Et c’est parti pour 48 pages en couleur, et pleines d’humour !

Déjà, on apprécie, en cette période de rentrée, de retourner en vacances, en bord de mer, en compagnie du JdG enfant (mais il porte déjà sa chemise hawaïenne jaune et ses lunettes), et de ses potes Seb, Usul, Realmyop, Coeur de Vandale… Cette bande de passionnés de jeux vidéo doit partir en classe de mer. Intéressant ! Si ce n’est que pour cette expédition scolaire, les consoles ne sont pas invitées ! Beaucoup moins drôle pour nos héros, du coup !

Autant le dire tout de suite, si je connais l’émission, je ne connaissais pas la BD « Joueur du Grenier » avant de plonger dans cet album. Et je craignais de me retrouver face à un « Titeuf » ou un « Petit Spirou » bis, autrement dit une énième BD qui met en scène des enfants qui font des conneries. Mais c’était sans compter sur l’humour caustique du JdG. Un humour servi par le dessin de Piratesourcil, qui colle à merveille à cette ambiance ! 

Ici, on apprécie cet humour « un peu vache », ou encore des références à « notre » culture 80’s/90’s à tour de bras : quand la série « Kid Paddle » abordait déjà la question de la culture « jeux vidéo, mais en « déguisant » ses références, le JdG, lui, ne lésine pas, et nos personnages favoris en prennent ouvertement pour leur grade. Lorsque ce ne sont pas de pauvres petits chats innocents, ou Charlie (celui là même qui passe son temps à se paumer dans la foule, dans les albums « Où est Charlie ? ») qui dérouillent ou deviennent prétextes à des gags « greniesques », pour le plus grand plaisir du lecteur ! Et si un gag vous semble un peu foireux (ça arrive), regardez plus attentivement : dans la BD JdG, rien n’est innocent, et il y a forcément une référence derrière !

Cet album est donc la bonne surprise BD de la rentrée, même si 48 pages, ça passe vite ! Si les « Djeunz » d’aujourd’hui y verront un bon moment à passer, les trentenaires et les quadras se régaleront de toutes ces références de leur jeunesse, véritable « marque de fabrique » du Joueur du Grenier, un personnage désormais intergénérationnel : vous connaissiez le JdG et Papy Grenier ? Retombez maintenant en enfance… Et profitez-en, car ce n’est pas donné à tout le monde !

Joueur du Grenier 2

  • « Le Joueur du Grenier T.2 : Pas de Vacances pour les jeux vidéo », par Frédéric Molas (scénar) et Piratesourcil (dessins), chez Hugo BD. Sortie le 19 septembre au prix de 10,45€.

PS : Un grand merci à Marie, de Hugo BD 😉

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.