Farming Simulator 2013 (testé sur X360)

0 111

 

 Il est arrivé, Farming Simulator 2013, le nouveau jeu de gestion édité par Focus Home Interactive, développé par Giants Software, que vous pouvez trouver, à partir de ce mercredi 4 septembre, sur PS3 et X360. Un jeu où vous allez incarner un agriculteur, avec tout ce que cela implique, où vous allez devoir développer votre exploitation, cultiver vos champs et élever votre bétail (poules, moutons, vaches, etc), gérer vos stocks pour mieux aller les vendre en ville… Un jeu de gestion très spécialisé, donc, et comme je suis un garçon assez curieux de nature, je ne peux m’empêcher d’insérer le jeu dans la console…

Simulation ultime ?

farming-simulator-2013-playstation-3-ps3-1346940799-019Tout d’abord, pour celles et ceux qui, comme moi, découvrent cette licence, il faut savoir qu’elle n’en est plus à ses galons d’essai, et que dans son genre, Farming Simulator est considéré comme une référence, comme un must si vous êtes fan de simulations agricoles.

Une simple recherche sur Internet me permet de découvrir des forums où des fans sont en extase, devant l’édition 2012 par exemple ! Les sites marchands, eux, l’annoncent déjà comme un « futur top des ventes »… Donc vraissemblablement, sans jeu de mot, on a affaire à du lourd !

Pour cet opus 2013, l’éditeur nous promet une remarquable modélisation des engins, avec plus de 20 constructeurs qui se prêtent au jeu et nous livrent plus de 100 monstres agricoles…

Un « Gran Turismo » des champs de maïs ? (pour la modélisation, je veux dire) Je n’en ai que plus hâte de presser sur la touche « start ».

Prise en main

farming-simulator-playstation-3-ps3-1376395873-038Ca y est ! Ma partie est lancée, en mode « easy » (trois niveaux de difficulté possibles) ! Je découvre mon exploitation (américaine), de taille plus qu’honorable.

Je parcours mes terres à pied (vue à la première personne), en espérant trouver rapidement un véhicule afin de me déplacer plus rapidement. Une voiture sous un porche… Inutilisable !

Bon, je vois une moissonneuse au loin, prête à être utilisée dans mes champs de blé qui n’attend qu’une petite coupe estivale…

Je sens comme une force qui prend le controle de mon esprit… Qui me pousse à monter dans l’engin et à en démarrer le moteur ! C’est pas cette grosse machine qui va me faire peur !

Bon alors… comment dire ? 20m ! C’est la distance que je parcours avant de perdre la faucheuse de ma machine. Demi-tour (une bonne grosse manoeuvre à effectuer au pad), je me mets en face de l’élément décroché, et grâce à une pression sur A, je récupère mon cher matos.

Passe la deuxième !

farming-simulator-2013-playstation-3-ps3-1348220406-022C’est reparti mon kiki ! Ah non, ma machine s’arrête. Réservoir (à grains) plein ! Il me faut descendre, aller chercher un tracteur et une remorque, charger le blé dans ladite remorque et décharger le tout dans un silo… Avant de pouvoir poursuivre mon fauchage !

Je suis loin d’avoir fini : les champs sont immenses, je viens de boucler deux longueurs en un quart d’heure !

On ne va pas tourner autour du pot, de prime abord, cette version consoles laisse une petite impression d’inachevé : engins un peu poussifs, inégalité dans les graphismes (engins superbement modélisés, mais environnement parfois perfectible), musiques quasi-inexistantes (et quelques plages qui font un peu « musique d’ascenseur).

Je pourrais aussi relever une physique du jeu que je trouve vraiment douteuse : si votre moissonneuse percute malencontreusement un pauvre petit tracteur, les deux engins vont « valdinguer » dans tous les sens, et votre « moiss’bat’ se retourner comme un vulgaire véhicule en carton ; votre tracteur peut rouler sur des gens sans les écraser…

Au delà des défauts… le plaisir !

farming-simulator-playstation-3-ps3-1376395873-040Mais si vous vous accrochez un tant soit peu, si vous passez outre ces petits défauts, au bout de quelques heures, le jeu commence à dévoiler un intérêt certain, devient très addictif.

Car oui, ce jeu a de petits défauts, mais encore une fois, nous sommes dans un jeu de gestion : ici le plaisir n’est pas le même que dans un jeu de course ou d’action, et concernant les graphismes, par exemple, quiconque me dirait que « Les Sim’s 3 est graphiquement superbe » me semblerait de mauvaise foi !

On ne peut s’empêcher de se prendre au jeu, d’essayer de gagner de l’argent pour investir dans du matériel plus perfectionné, afin de ne plus mettre des plombes à labourer le gigantesque champs qui jouxte votre propriété.

Et afin de vous aider, il vous est possible de recruter du personnel, bien que le niveau de l’IA soit en dessous de vos espérances ; je cherche encore l’option « mais quel boulet ! Tu es viré ! » 😉

L’aspect gestion se révèle vite très intéressant, et vous apprendrez à vos dépens qu’investir dans de nouveaux engins, ou dans du personnel, aura des conséquences plus ou moins lourdes sur votre budget.

Envie de gagner plus ? « Alors travaillez plus » comme disait l’autre, et pour cela, il faut reconnaître que le titre de Giants Software propose beaucoup de missions et de défis, de quoi vous occuper pendant un bon moment.

Rapidement, c’est en effet l’aspect simu qui reprend le dessus sur les petits défauts qui ont pu vous interpeller en début de partie.

Comme dans tout jeu de gestion, au fur et à mesure que vous avancez dans le jeu, votre vie se simplifie grâce à vos investissements, certes coûteux, mais bien utiles.

Genre sous-représenté sur consoles

screenshot35_enLe titre bénéficie également d’un gros manque de jeux de gestion sur consoles, et pour les amateurs du genre qui ont plié les Sim’s 3 dans tous les sens, Farming Simulator arrive à point nommé, et s’impose comme la simulation « consoles » la plus réaliste à ce jour.

L’idée de porter l’une des meilleures simulations PC sur consoles était plutôt bonne, et dans ce domaine, le titre de Giants tient ses engagements : l’aspect simulation est efficace, devient de plus en plus intéressant au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu.

Que les choses soient claires : Farming Simulator 2013 est un excellent jeu de simulation, sans doute l’un des meilleurs d’un genre sous-représenté sur consoles, et qui va combler les fans. Mais…

FS13 souffre vraissemblablement de quelques petits problèmes de finition et de bugs, d’une physique improbable et en incohérence avec le coté simu, donne l’impression d’avoir été bouclé « en speed » pour respecter des engagements du calendrier.

Si la modélisation des engins est excellente, le jeu dans son ensemble est loin d’exploiter la PS3 et la X360 à leur maximum.


Verdict

Farming_Sim_360_pack3D

Bon jeu… et excellente simulation !

Les + :

  • Modélisation des engins excellente et un effort sur les textures des champs
  • beaucoup de missions
  • gestion du cycle « jour-nuit »
  • coté simulation très poussé
  • le genre « simu » est sous-représenté sur consoles
  • terrains de jeux immenses
  • environnements européens et américains
  • plus de 100 véhicules de marques renommées
  • peut rendre addict…

Les – :

  • Bande-son
  • les décors semblent vides et terminés un peu « à l’arrache »
  • la physique du jeu parfois surréaliste
  • des bugs
  • certaines missions un peu répétitives
  • IA plutôt limitée…


vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.