Sonic Boom: le Feu et la Glace : ni trop chaud ni trop froid, juste tiède

TEST. – Le hérisson bleu le plus célèbre est de retour sur 3DS ! Deux ans après Le Cristal Brisé, Sonic et ses amis reviennent avec de nouveaux pouvoir dans Sonic Boom : le Feu et la Glace. Ca va chauffer… ou geler… à moins que ce ne soit le contraire !

La fin du passage à vide ?

La simple évocation de « Sonic the Hedgehog » me rend à la fois nostalgique et triste. Comment Sonic a t-il pu en arriver là ? Lui, la mascotte, le « héros » de Sega qui, dans les années 90, conduisait à cent à l’heure la bataille des « Segamaniaques » contre les « Nintendophiles », portait le flambeau de la Megadrive dans sa lutte contre la Super-Nintendo… Sonic ou le culte de la modernité, de la jeunesse qui, cheveux au vent, trouvait « cool » de ramasser des anneaux et de botter les fesses de Robotnik en passant le mur du son !

Et puis, il y eut le « passage à vide »… Les premiers jeux Sonic en 3D étaient déjà un avertissement ! Mais quand Sega a disparu, quand la Dreamcast a rendu son dernier souffle, Sonic a sombré dans la déprime. Je n’irai pas jusqu’à dire que tous les jeux Sonic qui ont suivi ont été mauvais, mais beaucoup se seront contentés du minimum syndical, offrant non pas des hommages à « la Légende », mais de simples jeux sympatoches, sans plus !

Avec un électrocardiogramme en dent de scie, Sonic était-il voué à une fin inévitable ? Aussi étrange que cela puisse paraître, le hérisson se relèvera grâce à une main tendue, celle de son « ennemi » d’hier mais ami d’aujourd’hui : Nintendo ! Avec des licences exclusives aux consoles de la marque, et des apparitions dans Super Smash Bros ou Mario & Sonic aux JO, la mascotte de Sega connaissait une nouvelle existence.

Il y a deux ans, si Sonic Boom : le Cristal Brisé ne nous avait pas franchement convaincus (tout comme la série TV dont il s’inspirait, d’ailleurs), c’est pourtant de cette franchise dont il sera question aujourd’hui, puisque ce nouvel épisode en reprend à la fois l’univers et le moteur graphique. Sonic the Hedgehog est-il enfin de retour ? Sans doute pas au mieux de sa forme, mais ce nouveau chapitre a tout du premier pas vers une nouvelle ère Sonic, en attendant Sonic 2017 (titre provisoire).

A toute vitesse !

Et c’est donc parti pour une nouvelle aventure, qui va vous permettre de prendre le contrôle de Sonic, Tails, Amy, Knuckles et Sticks. Avec pour objectif de remettre en place ce brave Dr. Eggman (aka Robotnik en VF), qui projette encore une fois d’en faire voir de toutes les couleurs à nos amis. Mais cette fois, il n’est pas seul, et sera aidé par un nouveau méchant répondant au nom de D. Fektus (non, s’il vous plaît ! Pas de jeu de mot foireux !)

Eggman a trouvé un nouveau matériau, le Ragnium, permettant de créer des robots ultra-rapides, sans doute même plus que Sonic. Comme on peut s’en douter, il se sert de cette nouvelle armée de fer blanc pour aller punir son pire ennemi, et mettre un peu de désordre sur l’île Roc Ragna. Il se trouve un nouvel allié en la personne de D.Fektus, l’un de ses robots, qui pète un câble et devient totalement incontrôlable !

Dès lors, vous voilà dans la peau du hérisson bleu, lancé à toute vitesse dans des niveaux labyrinthiques, constitués de vrilles, de tremplins, de bumpers… Et comme dans Kirby : Planet Robobot, votre personnage peut parfois progresser en changeant de plan, passer du premier au second et inversement.

Mais la vraie nouveauté de cet opus se situe sur les gachettes L et R, affectées aux deux nouveaux pouvoirs conférés à Sonic : le feu et la glace, comme le titre du jeu l’indique ! Et ces deux pouvoirs vont vous être très utiles pour vous frayer un chemin dans les niveaux : un bloc de glace vous gène ? Une aura de feu le fera fondre ! Un plan d’eau infranchissable ? Gelez-le avec le pouvoir de glace ! Un mur de flammes ? Votre amie la glace va encore être utile !

On pige vite, on apprend rapidement à switcher entre ces deux aptitudes, et la progression du joueur se fait sans grosse embûche ! Vous allez vite apprendre à cerner LA grosse nouveauté de ce nouvel opus ! L’idée est géniale, néanmoins on regrette assez vite qu’elle se limite à ce que j’ai expliqué plus haut, que les développeurs n’aient pas mieux utilisé ces nouvelles capacités, qu’elles se cantonnent au plus sommaire.

Les niveaux s’enchaînent à toute vitesse, avec un certain sens du tempo et avec le chrono comme meilleur ami. Toutefois, des chemins alternatifs constituent la « micro » part d’exploration du soft, vous conduisant à refaire les niveaux si vous aimez avoir TOUT découvert dans un jeu.

Une technique efficace

Sonic Boom : Le Feu & La Glace n’est clairement pas le jeu qui va révolutionner les graphismes de la 3DS. Pourtant, il suffit de parcourir quelques niveaux pour réaliser que l’on a affaire à un jeu plutôt sympa graphiquement, avec pas mal de détails assez fins, de jolies couleurs, et des tableaux qui s’enchaînent avec fluidité (malgré quelques ralentissements parfois, peu nombreux mais bien présents).

La direction artistique, très « dessin animé », s’inspire elle aussi très nettement de la série TV Sonic Boom. Ce qui semble confirmer ce que j’avais cru deviner en regardant les premiers teasers du jeu : il se destine avant tout à un jeune public, déjà accro à la série. Il n’empêche que le jeu est assez joli, et si l’aventure n’offrira pas une grande résistance à un joueur aguerri, elle constitue néanmoins un bon passe temps.

Si l’on pousse le bouton permettant d’afficher la 3D, on remarque également que celle-ci est convaincante ! Contrairement à d’autres jeux, elle ne vous donnera pas de migraine, et s’avère plutôt réussie, à plus forte raison lorsque votre personnage se déplace sur plusieurs plans.

On constate la même modération dans la bande-son : les musiques sont assez mignonnes et entraînantes, dans l’esprit « Sonic », mais deviennent hélas répétitives au bout de quelques heures de jeu.

Ce n’est pas non plus au niveau du gameplay que le jeu fera dans la démesure : vous retrouverez ici tous les ingrédients qui ont fait la renommée de sonic, des courses folles aux attaques dashées, qui deviennent des automatismes au bout de dix minutes de jeu. Un bon point pour la prise en main, donc !

Fort heureusement, l’alternance de différentes phases de jeu apporte de la diversité (niveaux classiques à défilement horizontal, phases de shoot ou courses en 3D). Du moins au début, car très vite, vous allez avoir l’impression d’avoir fait le tour de toutes les propositions du titre.

Au final

Avant de conclure ce test, je pense qu’il est nécessaire de désamorcer tout malentendu : non, ce Sonic ne marque clairement pas le renouveau de la série tant attendu, il n’est pas là pour ça ! Orienté « jeune public », le titre de Sega et Sanzaru ne se destine pas aux nostalgiques de la Megadrive et des rushes en mode « Super Sonic », mais aux plus jeunes, fans de la série TV Sonic Boom ! Partant de là, tout devient plus clair !

Et sur ce point, ce nouveau Sonic Boom fait son job ! Sans révolutionner la série, il se contente d’être au dessus de la moyenne, et c’est plutôt pas mal ! De la part des développeurs, on sent une réelle intention de « bien faire » ! A l’époque de la Megadrive, ce Sonic Boom aurait été un méga-hit… Mais nous sommes en 2016.

Au final, nous avons ici un jeu fort sympathique qui ne manque pas de qualités, juste d’originalité ! Les fans de la première heure le trouveront trop enfantin voire pas assez retors. Mais les enfants fans de la série TV Sonic Boom seront aux anges, et pourront rajouter quelques points à notre note finale…


Verdict

cex_f-lwiaapl-1

Un bon jeu, fort sympathique, qui ne manque pas de qualités, juste d’originalité !

13/20

Les + :

  • Du très bon fan-service pour les plus jeunes, accros à la série TV
  • L’utilisation de la 3D
  • Graphismes colorés et assez mimis
  • Un jeu rythmé
  • Level-design sympa et détaillé
  • Prise en main rapide
  • Le mini-game « Course de robots »
  • De la variété dans les phases de jeu
  • Cinq personnages en alternance

Les – :

  • Pas de grosse folie
  • Pas de grosse originalité dans les niveaux
  • Le gameplay devient vite répétitif
  • Impression d’avoir déjà tout découvert avant la moitié du jeu
  • Durée de vie courte à partir de 12 ans

Sonic Boom : le Feu & la Glace, par Sanzaru Games pour Sega. Sur Nintendo 3DS. Pegi : 3. Prix : 39,99€.

Jeu testé sur une version commerciale fournie par l’éditeur.

Site officiel

vous pourriez aussi aimer More from author

% s Commentaires

  1. Cathy Zanella dit

    Hello,
    Ha ben j’ai lu l’article en entier. Et j’ai vérifié auprès de mon petit monstre de 10 ans, effectivement il existe une série qu’il regarde. Franchement je n’étais pas au courant lol. Je viens de lui demander ce qu’il en pense et si il aimerait un jeu, sa réponse ne s’est pas fait attendre… Bof Mouai, moi Sonic, très bof. Je préfère Pokemon… Bon… Je pense que les choses sont assez clair.
    Par contre du coup je me demandais si ce n’était pas pour les nostalgiques mais tu as répondu à ma question, c’est enfantin…
    Du coup, je pense que je passerais à côté de ce jeu qui n’avait pourtant l’air pas vilain.
    ^^

  2. Isatis dit

    Hello Cathy,

    quitte à dépenser ton argent dans un jeu 3DS (si tu n’as pas encore craqué pour le fabuleux Dragon Quest 7), attends la publication (prochaine) de notre test de Mario Party Star Rush 😉 Bien que je ne sois pas très « party games » sur portables, celui-ci vaut le détour 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.