Let’s Sing 2017 : on connaît la chanson…

TEST. – Sortez vos micros, chauffez votre voix… Ravenscourt et Voxler reviennent avec une nouvelle édition de Let’s Sing, le compagnon idéal de vos soirées karaoké. Cette année, les hits français côtoient les tubes internationaux, dans une nouvelle playlist. Est-ce suffisant pour réveiller la bête de scène qui sommeille en vous ? 

Soirée karaoké !

amine_senorita_1

Cela ne vous aura pas échappé : l’été est désormais loin, et certains d’entre vous auront sans doute déjà ressorti la parka et les moon-boots. Pour échapper à d’éventuelles fautes de goût vestimentaires, il y a bien une solution : ne pas sortir de chez soi ! Encore faut-il trouver le moyen de s’occuper, et d’occuper la trentaine d’amis qui vont venir descendre votre stock de mojito et de gâteaux apéro tous les samedi soirs.

Et pour réussir vos soirées « pizza-canapé », vous allez faire appel à vos deux amis, Voxler et Ravenscourt. Deux noms qui ne sont pas inconnus des fans de jeux de karaoké, puisqu’ils nous proposent chaque année Let’s Sing, et l’an passé, leurs noms s’étaient déjà affiché au lancement de Let’s Sing 2016 (lire notre test).

On reprend (presque) les mêmes, on branche le micro dans le port USB de la console. Pas le temps de s’exercer avec deux ou trois vocalises, la page d’accueil s’affiche déjà, et n’attends plus que vous ! Etes-vous plutôt hits français ou variété internationale ? Une bonne question, puisque les deux sont, cette année, réunis sur une seule et même galette : 30 hits français, et une quinzaine de hits internationaux. Il y a du choix !

Le principe du jeu n’a pas vraiment changé depuis la dernière édition : micro en main, le clip de votre choix défile devant vos yeux. Comme au karaoké, vous allez devoir chanter… Le plus juste possible ! Pour cela, vous devrez ajuster votre voix afin de la faire coïncider avec la barre qui s’affiche au milieu de l’écran : plus vous restez sur la ligne, plus vous engrangez les points !

Y’a du nouveau dans Let’s Sing !

louane_jour-1_1

Voici le point qui a particulièrement piqué notre curiosité : si dans l’ensemble, le titre du Français Voxler se contente de reprendre une formule qui gagne, il propose suffisamment de nouveautés pour se démarquer de l’édition précédente.

A commencer par une playlist totalement revue, avec de nouveaux titres ! La playlist est très variée, et vous offrira tantôt les hits récents qui tournent en boucle sur les radios commerciales ou sur les chaînes musicales, tantôt des tubes d’une autre époque. Vous pouvez ainsi enchaîner « Jour 1 » de Louane avec « Allumer le feu » de Johnny. Chacun trouvera « sa » chanson !

Pour les plus curieux, voici d’ailleurs la playlist du jeu (cliquez) :

Hits français

Hits internationaux

Et voici un premier point que l’on apprécie : si, comme écrit plus haut, la liste est suffisamment hétéroclite pour séduire le plus grand nombre, les amateurs seront, de plus, enchantés d’évoluer sur les clips officiels de ces artistes.

Notez qu’au bout d’un moment, lorsque vous aurez l’impression d’avoir fait le tour du jeu, voire de tourner en rond sur des chansons que vous connaissez par coeur, contrairement aux précédentes éditions, les développeurs se sont enfin décidés à implanter une boutique en ligne, pour rajouter des titres à votre playlist (sur PS4 et Xbox One ; les titres, encore absents, devraient arriver prochainement). Certes, je sens déjà les anti-DLC prêts à monter au créneau, mais dans le contexte d’un jeu musical, un passage sur le store pour ajouter du contenu me semble cohérent, pour ne pas dire indispensable !

On s’enchante…

kids-united_on-ecrit-sur-les-murs_1

Très clairement, le jeu aura beaucoup de mal à vous séduire si vous n’êtes pas un amateur de chant, et vous allez vite vous ennuyer. Mais si vous êtes fan de soirées karaoké, vous allez vous régaler : plus ou moins longtemps en solo, un bon moment si vous jouez avec des amis.

L’un des attraits majeurs du jeu est tout simplement son prix ! Le jeu de base ne vous coûtera que 29,99€, contre 44,99€ avec deux micros. Même à ce prix, avec tout ce qu’il faut pour bien démarrer, on reste encore très en dessous du prix moyen pour un jeu PS4/Xbox One. Let’s Sing marque un point !

Avec cette édition, on sent la réelle volonté des développeurs de tirer la licence vers le haut, en apportant de la nouveauté. Certes, ce n’est pas non plus « complètement fou-fou », mais par petites touches, Voxler améliore le titre, tantôt en fusionnant les hits français et internationaux, tantôt en améliorant l’interface : toujours aussi sobre et épurée, mais une bonne lisibilité et une grande facilité à naviguer dans les menus. L’affichage est plus flashy qu’avant, et fait honneur aux performances musclées de votre nouvelle télé HD !

Cette année, Let’s Sing est complété par une toute nouvelle application pour mobiles, qui transforme votre smartphone en micro. Pratique si vous ne possédez pas le nombre suffisant de microphones.

Si le jeu en solo peut vite devenir répétitif, le fait de jouer en multijoueur est tout simplement excellent et vous promet de grosses bosses de rire ! Le titre vous propose de jouer jusqu’à 4 joueurs en simultané (ou 8 en se passant le micro) dans quasiment tous les modes, à l’exception du mode duo, ce que l’on peut comprendre.

En plus d’être un jeu fun, que vous soyez une divinité du chant ou que vous chantiez comme une casserole, Let’s Sing est aussi un titre pour les ceusses qui aiment scorer dans les jeux vidéo. De plus, le soft vous offre un système de progression plutôt intéressant (Vox Points).

Les « défis » ne sont plus, mais sont remplacés par des « missions ». On les repère au petit « M » qui s’affiche sur le coin supérieur de la pochette du disque, lorsque mission il y a. Vous devrez alors, par exemple, atteindre un certain score pour accomplir ladite mission… Une bonne idée qui apporte du sang neuf à la licence.

Pour les plus flemmards, le mode « Jukebox » est toujours là : autrement dit, une fois une chanson débloquée, elle apparaît dans le jukebox, et vous pouvez vous contenter de simplement regarder le clip, sans devoir vous casser la voix !

… Mais on déchante

mika_elle-me-dit_1

Reste maintenant à aborder la question des points qui nous ont déplu. Hélas, pour ce paragraphe, une partie de ces aspects seront simplement des « copiés-collés » de l’édition 2016.

A commencer par les phases de jeu, où il est toujours aussi facile de gruger la machine. On l’avait déjà signalé l’an passé, bien conscient qu’il aurait été très compliqué pour les développeurs de concevoir une interface de reconnaissance vocale très précise, mais là… Comme dans l’édition 2016, vous pouvez chanter en disant n’importe quoi, voire en vous contentant de simples « mmmm mmm mmm mmmm »… Tant que la note est juste, ça passe et vous engrangez les points ! Il est possible de finir avec un excellent score simplement en sortant des sons de sa bouche, sans avoir prononcé un seul mot ! Mais je sais que vous n’êtes pas comme cela !

Puisque l’on parle des phases in-game, voilà l’occasion de parler des écrans. S’ils ont été légèrement revus et demeurent toujours aussi agréables, je regrette cependant que la « barre de chant » (ce bandeau sur lequel vous devez « coller » votre voix) s’affiche toujours au centre de l’image. Car sa lisibilité devient beaucoup moins précise sur certains clips, très colorés ou affichant de nombreux petits détails. Si la barre cohabite plutôt bien sur l’ensemble des chansons, vous risquez d’avoir quelques soucis sur quelques pistes.

Et comme l’an passé, malgré la bonne volonté des développeurs pour nous proposer une version très complète, avec beaucoup de possibilités, on ne pourra que regretter de voir une version Wii (compatible Wii-U) en retrait, privée des fonctions online et affichant moins de menus : un mode « classement » existe, mais ici seulement en local pour vos 3 meilleurs potes. Hélas, si la Wii-U est une console que l’on adore, nous ne pouvons que vous conseiller d’investir dans la version PS4 ou Xbox One si vous voulez profiter pleinement du jeu.

Ceci dit, sur PS4 et Xbox One, on regrettera également que les fonctions « online » ne se limitent qu’à la boutique et aux classements (3 meilleurs chanteurs du monde). Certes, me direz-vous, les affrontements en ligne sont plus qu’accessoires sur Let’s Sing, qui n’ambitionne certainement pas de se lancer dans les compétitions eSport… Mais ne serait-ce que pour affronter un ami qui habite à l’autre bout du pays…

Au niveau des menus, on s’étonne d’en voir si peu : classique, duo, « passe le micro » ou « par coeur » sur PS4/Xbox One… Solo, battle, co-op, duo ou par coeur & à capella sur Wii-U… Vous ne rêvez pas : certains menus de LS2016 ont tout simplement disparu : mode 20.000, relais, survie ou difficulté « expert »… Plus de chansons mais moins de challenge !

Pour ce qui est de l’application mobile, on ne peut pas dire que le résultat soit concluant. Ca ne suit pas, ça patauge lorsqu’il s’agit de se connecter à la console, et vous fera vite oublier tout espoir de scorer avec votre mobile préféré. Rien ne remplacera ce bon vieux micro ! Mais l’intention est bonne, et quelques prochaines mises à jour de l’appli devraient permettre de corriger le tir.

Enfin, un dernier détail, qui concerne cette fois les récompenses attribuées par votre console (trophées ou achievements) : ils sont peu nombreux (un peu plus d’une dizaine si ma mémoire est bonne), et vous ne trouverez pas ici de trophée de platine. Mauvaise nouvelle pour les « trophy-hunters » !

Au final

vianney_on-est-bien-comme-ca_3

L’impression finale qui se dégage de Let’s Sing 2017 est assez mitigée : Let’s Sing, c’est un peu le copain, à l’école, qui n’était pas très fort en sport ou en maths, mais que l’on aimait bien car il était super-sympa ! Le jeu propose des nouveautés qui font plaisir, qui donnent envie de brancher les micros. Mais souvent, il ne pousse pas certaines de ces idées, aussi bonnes soient elles,  à fond, voire en supprime d’autres, qui étaient excellentes dans la version précédente !

Il est évident que, pour un joueur qui aime le karaoké, ou qui recherche un titre bien fun pour faire du score avec ses amis, Let’s Sing 2017 est un bon investissement, et sur le long terme (à plus forte raison maintenant que l’on peut rajouter des titres via la boutique). Et à un prix aussi abordable, vous ne prenez pas de risques !

Mais le fan de la série ne manquera pas de remarquer le peu d’évolution par rapport à l’édition précédente, certains défaut du 2016 persistant et revenant en deuxième saison. Il sera néanmoins fortement tenté d’acheter cette nouvelle mouture, sauvée par une playlist totalement neuve, et très hétéroclite.

Au final, en solo, Let’s Sing 2017 ne révolutionne pas suffisamment la série pour se hisser au rang de hit, mais fait son job, simplement mais efficacement. En multi, bien échauffé et une fois la soirée bien lancée, on se contrefout de tout cela : tout ce qui compte est de marquer le plus de points, et de chanter mieux que le voisin. Et là, c’est autre chose, et l’on ouvre grand les portes du fun…


Verdict

ls17_ps4_2d_packshot-fr

En jouant (peut-être un peu trop) la carte de la sobriété, Let’s Sing 2017 est un titre vraiment sympa à jouer. On pourra lui reprocher de ne pas assez « oser », mais il fait son job et offre beaucoup de fun en multijoueur.

14/20

Les + :

  • Une playlist assez éclectique
  • Une boutique pour enrichir sa collection
  • Assez fun à plusieurs (jusqu’à 4 joueurs)
  • L’ajout d’une application pour remplacer le micro
  • Interface sobre, mais très lisible : pas de fioritures, on va à l’essentiel !
  • Très bonne rejouabilité si vous aimez le genre
  • Les clips officiels
  • Son prix

Les – :

  • Peu d’intérêt en solo
  • L’appli pas du tout au point
  • Des modes de jeu ont disparu
  • Le clip en arrière plan peut parfois gêner la lisibilité de la barre de chant
  • On peut toujours gruger le jeu aussi facilement
  • Du Justin Bieber et du Maître Gims :-p
  • Pas de mode replay ?
  • La version Wii (compatible Wii-U) qui reste en retrait

Let’s Sing 2017 : Hits français et internationaux, par Voxler, pour Ravenscourt et Koch Media. Sur PS4, Wbox One et Wii (compatible Wii-U). Pegi 12. Prix : 29,99€ sans les micros.

Jeu testé sur une version fournie par l’éditeur.

Site officiel

vous pourriez aussi aimer More from author

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.