Etes vous prêts pour la PlayStation-VRmania ?

1 469

C’est le 13 octobre que sort le PlayStation VR, le casque de réalité virtuelle de la PS4 ! Avantages, inconvénients, line-up de sortie… Vous vous posez encore de nombreuses questions ? Alors, nous allons tenter ici d’y répondre au mieux. « Ce qu’il faut savoir du PS-VR », c’est notre dossier du jour…

PlayStation VR… PlayStation VR… Si tu te réveilles d’un long sommeil de plusieurs mois, voire plusieurs années, nous faisons ici référence à ce que tu as peut-être connu autrefois sous le nom de « Project Morpheus », nom de code du casque de réalité virtuelle de la PlayStation 4, que Sony avait dévoilé pour la première fois au printemps 2014.

Lors du Tokyo Game Show 2015, Sony dévoilait le nom définitif de « Morpheus » : on ne parlait plus de projet, et son casque de « réalité virtuelle » devenait très sobrement « PlayStation VR » (comme Virtual Reality). Une fois de plus, la marque PlayStation se faisait ambassadrice d’une nouvelle technologie à la portée de tous.

PlayStation VR : kézako ?

psvr_3d_mock_1458056731-1024x581

En voilà une bonne question ! Comme son nom l’indique, le PlayStation VR est un casque de réalité virtuelle. Autrement dit, une fois le casque posé sur votre tête, vous allez véritablement entrer dans un monde que vous pourrez observer sous tous les angles. Vous pourrez tourner la tête pour voir ce qu’il se passe sur le coté, en bas, en haut, avec l’impression de pouvoir évoluer comme dans un monde réel.

Autrement dit, vous allez véritablement pouvoir évoluer dans un monde en 3D (remarque à la fois valable pour l’image et le son). « Ce n’est pas nouveau » me direz-vous ? Voilà l’occasion de relancer le débat sur le terme de « 3D », utilisé à outrance et de manière inappropriée au cinéma, par exemple, où l’on désigne par « 3D » des films qui ne sont en réalité que du relief !

Fait assez étrange : si la réalité virtuelle n’est pas nouvelle, puisque les casques VR sur PC sont déjà opérationnels depuis des mois (sans parler des substituts sur téléphones mobiles, sympas mais de moindre qualité), Sony a réussi l’exploit de nous vendre son PlayStation VR comme une véritable révolution.

Non seulement dans le jeu vidéo, mais aussi dans le monde des nouvelles technologies : le 13 octobre apparaît comme un événement planétaire, les médias généralistes risquent de vous gaver à outrance de sujets sur la RV,… Et il y a fort à parier que, dans dix ans, lorsque l’on reviendra sur les origines de la réalité virtuelle, le premier nom de « pionnier » qui viendra à l’esprit sera « PlayStation VR ».

Parlons technique

a-psvr

Et là, je devine le technicien qui, rassasié d’images, se dit que « c’est bien beau ! Mais qu’est ce qu’il a dans le ventre, ce PlayStation VR ? » Et bien, c’est ce que nous allons voir maintenant !

Le PlayStation VR (« CUH-ZVR1series » pour les intimes) mesure approximativement 187×185×277 mm (dimensions sans prendre en compte le fait que l’arceau serre-tête est réglable), pour 610g sans les câbles. Le bloc contenant le processeur mesure quant à lui 143×36×143 mm approximativement, pour un poids de 365g.

L’affichage OLED se fait sur un écran de 5,7 pouces, avec une résolution de 1920 × 1080 (960 x 1080 par oeil). La fréquence de rafraîchissement est de 120Hz ou 90Hz selon les jeux, avec un champ de vision d’environ 100 degrés. La détection des mouvements se fait sur six axes (gyroscope à trois axes, trois axes accéléromètre).

Concernant les raccordements, le casque présente des fiches HDMI, AUX, Prise pour casque stéréo. L’unité « Processeur » embarque quant à elle des prises TV HDMI, PS4 HDMI, USB, HDMI, AUX. Le son est géré en 3D, et le PlayStation VR propose un écran social (mode miroir, mode séparé), ainsi qu’un mode « Cinematic » (pour regarder vos bluray dans le casque, sur un écran géant virtuel, ou jouer à vos jeux PS4 « classiques »).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans la boite, vous trouverez :

  • Le casque VR
  • sa notice
  • un CD avec huit démos
  • l’unité « processeur »
  • le câble de connexion du casque VR
  • un câble HDMI
  • un câble USB
  • un casque stéréo
  • le cordon d’alimentation
  • l’adaptateur secteur

33 expériences dès le 13 octobre !

maxresdefault

Sortir un nouveau hardware, c’est bien ! Mais sans jeux, cela ne sert à rien ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le PlayStation VR a soigné son  entrée ! Lorsqu’il sortira, le 13 octobre, outre le CD de démos qui sera offert avec le casque, vous n’aurez que l’embarras du choix : pas moins de 33 titres vous attendront dans vos boutiques préférées ! De quoi prolonger le plaisir…

  • 100ft Robot Golf, par No Goblin
  • Ace Banana, par Oasis Games
  • Battlezone, par Rebellion.
  • Batman Arkham VR, par Warner Bros Interactive Entertainment
  • Bound, par Plastic et Santa Monica Studio
  • DriveClub VR, par Evolution Studio
  • EVE Valkyrie, par CCP Games
  • Harmonix Music VR, par Harmonix Music Systems
  • Hatsune Miku : Project Diva X, par Sega
  • Headmaster, par Frame Interactive
  • Here They Live, par Tangentlemen
  • Hustle Kings VR, par Epos Game Studios
  • Job Simulator, par Owlchemy Labs
  • Keep Talking and Nobody Explodes, par Steel Crate Games
  • Loading Human, par Maximum Games
  • Sports Bar VR, par Cherry Pop Games
  • Super Stardust VR, par D3T
  • PlayStation VR Worlds, par London Studio
  • Rez Infinite, par Enhance Games
  • RIGS Mechanized Combat League, par Guerrilla Cambridge
  • Rise Of The Tomb Raider, par Crystal Dynamics et Square-Enix
  • Superhypercube, par Kokoromi
  • The Assembly, par nDreams
  • The Playroom VR, par Japan Studio
  • Thumper, par Drool
  • Tumble VR, par Supermassive Games
  • Until Dawn: Rush of Blood, par Supermassive Games
  • Volume: Coda, par Bithell Games
  • Wayward Sky, par Uber Entertainment
  • World War Toons, par Reload Studios
  • Waddle Home, par Archiact Interactive
  • Resident Evil 7 Kitchen demo, par Capcom
  • EVE: Gunjack, par CCP Games

On vous a mis quelques trailers, ci-dessous (cliquez pour ouvrir)  :

Batman Arkham VR
Bound
EVE : Valkyrie VR
Here they lie
Hustle Kings
Job Simulator
PlayStation VR Worlds
RIGS Mechanized Combat League
Super Stardust VR
Tumble VR
Until Dawn : Rush of Blood

Des hits à surveiller

Bien évidemment, si le line-up de sortie du PS-VR est déjà impressionnant, il ne va pas resté ainsi figé, et les semaines suivant sa sortie, il faudra suivre le calendrier car de nombreux hits vont venir grossir les rangs (soit 24 jeux de plus d’ici fin 2016). Voici une liste non-exaustive des jeux VR, ou utilisant la réalité virtuelle (pour des niveaux exclusifs par exemple), qui pourraient justifier l’achat de « la bête » :

  • Carnival Games, par 2K Games, le 28 octobre
  • Eagle Flight, par Ubisoft, le 8 novembre en démat, le 15 novembre en boite
  • Fated: The Silent Oath, par Frima Studio, fin 2016
  • Final Fantasy XV, par Square-Enix (niveaux bonus en VR), le 29 novembre
  • Golem, par Highwire Games, premier trimestre 2017
  • GNOG, par KO_OP, premier trimestre 2017
  • HoloBall, par TreeFortress Games, fin 2016
  • How We Soar, par Penny Black Studios, fin 2016
  • Korix, par StellarVR, premier trimestre 2017
  • Megaton Rainfall, par Pentadimensional, premier trimestre 2017
  • Moto Racer 4, par Microids/Anuman, le 3 novembre
  • Pixel Gear, par Oasis Games, fin 2016
  • Pixel Ripped 1989, par Pixel Ripped Inc, fin 2016
  • Proton Pulse, par ZeroTransform Inc., fin 2016
  • Psychonauts in the Rhombus of Ruin, par Double Fine Productions, fin 2016
  • Radial G, par Tammeka Ltd, fin 2016
  • Resident Evil 7, par Capcom, le 24 janvier
  • Robinson: The Journey, par Crytek, fin 2016
  • Space Rift, par bitComposer, fin 2016
  • Star Trek : Bridge Crew, par Ubisoft, le 29 novembre (démat) et le 6 décembre (physique)
  • Star Wars Battlefront Rogue One: X-wing VR Mission, par Electronic Arts, fin 2016
  • Statik, par Tarsier Studios, premier trimestre 2017
  • Tethered, par Secret Sorcery Ltd, fin 2016
  • The Brookhaven Experiment, par Phosphor Games, fin 2016
  • Time Machine VR, par Minority Media, fin 2016
  • Trackmania VR, par Ubisoft, fin 2016
  • Viva Ex Vivo, par Truant Pixel, fin 2016
  • Werewolves Within, par Ubisoft, le 6 décembre
  • Weeping Doll, par Oasis Games, fin 2016
  • Windlands, par Psytec Games, fin 2016
  • XING: The Land Beyond, par White Lotus Interactive, premier trimestre 2017

Idem que pour le paragraphe précédent. Des trailers suivent ci-dessous :

Eagle Flight
Golem
Korix
Moto Racer 4
Resident Evil 7
Robinson The Journey
Star Trek Bridge Crew

Passage en caisse : prévoyez large

2201-me3050660091_2

Argument plus que séduisant, et en faveur du PlayStation VR : il est actuellement le casque de réalité virtuelle le moins cher du marché ! A 399,99€, il est bien plus abordable que la concurrence, qui s’affiche parfois au double (je ne parle pas ici des adaptateurs VR pour smartphones, mais bien des casques de réalité virtuelle).

Oui mais attention ! Si l’aventure PlayStation VR vous tente, prévoyez un budget plus important. C’est une évidence, mais si vous ne possédez pas de PlayStation 4, vous devrez doubler le prix, histoire d’acquérir la console, sans laquelle votre casque ne servira à rien ^^

Partons maintenant du principe que vous possédez déjà une PS4. Il y aura tout de même un surcoût. Si l’objet n’est pas obligatoire dans tous les jeux, vous devrez vous équiper d’une caméra PlayStation 4 : la note gonfle de 59€ ! (prix maximum conseillé par PlayStation pour sa caméra officielle).

Pour un meilleur confort de jeu et une plus grande immersion, l’idéal est de coupler le PS-VR avec un bon casque audio. Si n’importe quel casque peut faire l’affaire, il est recommandé de posséder un vrai casque gaming. Nous ne listerons pas ici tous les modèles de tous les constructeurs (de 50 à plus de 200€), mais sachez que le casque « Platinum Headset » présenté par Sony lors de la conférence PlayStation de septembre, pour une sortie le 10 novembre, a été annoncé à 179€. C’est un coût, mais l’objet offre un son 7.1 surround virtuel, propulsé par la technologie audio 3D exclusive de SIE. Idéal, donc, pour les jeux en VR !

Si beaucoup de jeux utilisent la manette Dualshock4, certains vous obligeront à posséder un PlayStation move. Peut-être en possédez vous déjà, rangé avec vos accessoires PS3. Mais si ce n’est pas le cas, comptez un supplément autour de la trentaine d’euros selon les vendeurs, par PS-Move.

Et puis, c’est autant une évidence que de posséder la console : pour jouer au PlayStation VR, il vous faudra… des jeux ! Si l’accessoire est vendu avec un CD de démos qui vous permettra d’épater la galerie, vous aurez naturellement très vite l’envie d’investir dans un soft complet. Et un jeu complet, tout comme un jeu standard, oscille entre 20 et 70€ selon le titre (59€ en moyenne).

J’ai déjà une PS4, mais je veux m’équiper d’un PS-VR en possédant tout le matériel officiel adéquat, avec un jeu : je vais donc signer un chèque de… près de 710€ ! (Je rentre chez moi avec un PS-VR, un PS-Move, une PS-caméra, un Platinum Headset et un jeu à 40€).

Le bal des « oui mais… »

Si la plupart d’entre vous commencent à être maintenant convaincus, arrive « monsieur Oui Mais », avec ses doutes et ses idées reçues. Et visiblement, il a plusieurs remarques sur le PlayStation VR !

  • Oui mais… Le PlayStation VR, ce n’est pas pratique si l’on porte des lunettes ?

A en croire Sony, le port du PlayStation VR ne posera pas plus de problème à une personne qui porte des lunettes qu’à un joueur qui a eu un 10-10 lors de sa dernière visite chez l’ophtalmo. Le casque est ajustable, tout comme son écran, et il est donc possible de le superposer à une paire de double-foyers.

  • Oui mais… Le PlayStation VR risque de rendre malade !

Sony ne le nie pas, et recommande même d’essayer avant de signer ! Ce que l’on appelle le Motion Sickness (nausées ou malaise) peut être ressenti par des personnes relativement sensibles au vertige, par exemple. Et l’explication du phénomène est la même : votre cerveau reçoit deux infos contradictoires ! Vos yeux vous disent que vous bougez dans l’espace, tandis que votre oreille interne indique que vous êtes dans une situation immobile (dans votre canapé). Une sensation que vous avez pu ressentir en haut d’un immeuble (vertige) ou lorsque vous lisez en voiture. Donc il est effectivement recommandé de tester avant d’acheter, et de ne pas jouer trop longtemps 😉

Pour les enfants, Sony ne préconise l’utilisation du PS-VR qu’à partir de 12 ans. Et pour les plus grands, le constructeur recommande des pauses d’un quart d’heure toutes les heures.

  • Oui mais, pour jouer, il faut de la place !

S’il est fortement recommandé de disposer d’une surface de 3m x 2m pour certains jeux, qui vous demanderont de bouger, le PlayStation VR peut aussi, sur certains jeux, être utilisé sans bouger du canapé (sur DriveClub VR par exemple). Vous devrez donc vous renseigner à chaque fois, chaque configuration pouvant varier selon le jeu…

  • Oui, mais, le PS-VR isole le joueur, tue le multi !

Pas tout à fait exact, puisque l’affichage se faisant à la fois dans le casque et sur la TV (on parle justement « d’écran social »), de nombreux jeux proposeront des parties en multijoueur. De même, d’autres titres continueront à proposer des parties compétitives online. Maintenant, il est évident que, dans vos parties multi, un seul joueur pourra porter le casque !

  • Oui mais, j’ai encore plein de questions !

Alors, nous te recommandons d’aller voir la FAQ très complète de PlayStation France 😉


Nos attentes : les avis de la rédaction

Bien évidemment, à la rédaction de Level 1, c’est avec une certaine excitation que nous attendons de pouvoir poser les mains sur la « bête ». Qu’en pensent nos rédacteurs ? Voici nos avis à chaud !

Tifa :

Je suis « pour » le PlayStation VR, mais pour moi, l’essentiel est et sera d’avoir des jeux de qualité, de façon pérenne, à tourner sur ce nouveau support, avec une gamme diversifiée, à destination des enfants jusqu’aux pro-gamers.

Tester une nouvelle façon de jouer, ne plus être spectateur mais acteur du jeu, voilà qui me séduit !

Le prix peut sembler élevé, mais la qualité semble y être. Mais j’attendrai avant d’investir, de voir s’il ne s’agit que d’un phénomène de mode, ou si la révolution tant attendue est bien là.

Rob :

Le PSVR pourrait réellement lancer la réalité virtuelle par son prix par rapport aux concurrents (la PS4 + PSVR atteint à peine le prix du HTCVive sans le PC à 1000€ à côté).

Après, j’ai des doutes sur les capacités du PSVR (je ne l’ai pas vu à l’oeuvre qui plus est). La PS4 reste une console loin d’un PC à 1000€ et quand on sait que les HTCVive ou les Occulus affichent de très hautes résolutions à plus de 90 images secondes et que c’est considéré comme encore insuffisant pour avoir une image nette… Et autant, sur du gaming classique, que le jeu soit à 30 ou 60 FPS, je m’en fiche, autant sur de la VR, c’est extrêmement important pour éviter le « motionsickness ».

Chez Sony, pour 1200€, tu as tout ! Si tu prends les HTCVive et un PC tout monté pour la VR, et qui supportera un peu plus que la « simulation Ikea », c’est 2500€/3000€ ! En gros, si Sony a réussi à optimiser la VR pour sa console et qu’elle affiche des perfs honnêtes (pour de la VR), alors je vais réfléchir à m’acheter une PS4 ^^

Isatis :

Pour l’heure, et bien que je sois un fidèle de la marque PlayStation depuis les débuts de la PS1, le PlayStation VR me tente, mais pas dans l’immédiat ! Si son catalogue de lancement est très impressionnant, bizarrement, je ne retiendrai que trois ou quatre jeux qui m’attirent : DriveClub VR, Robinson The Journey ou Moto Racer 4 ! Le reste me semble être davantage, pour la plupart, de l’ordre de la démo technique que du jeu sur lequel on scotche pendant des heures…

Et puis il y a le coût : Level 1 n’est pas encore un gros site qui fait des millions de vues par jour, et c’est par conséquent de notre poche que nous investirons pour jouer au PlayStation VR. Quoi que l’on en dise, 400€, c’est un coût et il va de soi que le PS-VR passera après mes factures et le bien-être de ma famille 😉

Aussi, bien qu’ayant hâte de jouer en réalité virtuelle, je me donne quelques mois pour voir comment va évoluer le PS-VR : va t-il consolider son intérêt ou va t-il glisser vers le coté « gadget » que l’on pouvait autrefois attribuer à la Wii, parfois surnommée « console machine à raclette » (que l’on sort uniquement quand des amis viennent à la maison). Avant d’investir ce prix, je tiens à en être sûr… D’autant que, puisque je parlais de Nintendo ci-dessus, il est évident que Big N attend que le phénomène PS-VR soit passé pour nous faire des révélations sur sa « NX », dont on ne sait encore rien !

 

vous pourriez aussi aimer More from author

1 commentaire

  1. Cathy Zanella dit

    Hello,
    Ben moi je suis assez de l’avis de Isatis. Je préfère attendre un petit peu… Franchement c’est clair que pour la Wii il y a eu de l’engouement au départ mais ensuite c’est vite devenu… chiant.
    ( Et j’ai acheté une Wii U…. )
    Enfin bref voilà, je trouve que ça reste tout de même assez cher. Alors oui, si on relativise non, mais bon faut sortir les sousous à la base tout de même.
    Après je ne suis pas certaine que les jeux vont me plaire. Je crois que je m’attends à quelque chose qui est loin du résultat final. Et puis ce côté de déplacement, ça à vite tendance à me gonfler. J’adore project zero par exemple, mais sur la ds quand faut bouger, c’est chiant, ça déconne etc etc…. ( Oui ça n’a peut être rien à voir, mais voilà ).
    C’est vrai que un bon resident Evil avec ce casque ça doit être pas mal…
    N’empêche que j’ai rigolé car je n’avais pas pensé à tous les coûts à côté, genre la caméra et le casque audio… Petite naïve que je suis…
    Bref, voilà mon petit avis.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.