Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016 : les « Dieux » du stade ?

1 779

TEST. – Avec une si riche actualité sportive, pas le temps de se reposer ! Et tandis que s’achève l’Euro 2016, ce sont les Jeux Olympiques de Rio qui approchent. Et sur consoles, ce sont Mario et Sonic qui s’y collent, pour un nouveau party-game sur Wii-U, quelques semaines après la sortie de l’opus 3DS.

Frères ennemis réconciliés sur le stade

WiiU_MSRio2016_Direct_SCRN_01

Mario & Sonic, c’est typiquement le jeu qui permet de faire la différence entre les joueurs de longue date et les gamers plus récents. Les plus jeunes d’entre vous ne sont pas choqués de voir le plombier et le hérisson bleu s’affronter dans un même titre (ma remarque fonctionne aussi pour Super Smash Bros). C’est même plutôt naturel, à vrai dire !

Mais pour les joueurs plus anciens dont je fais partie, c’est avec amusement que je regarde les deux mascottes se tirer la bourre, moi qui ai connu cet âge d’or des consoles 8 et 16 bits… A cette époque, soit tu aimais Mario et tu jouais à la Super-Nintendo, soit tu ne jurais que par Sonic et tu possédais donc une Megadrive. Encore pire que de faire le choix d’un parti politique !

Ah, cette douce époque, pendant laquelle les « rouges » affrontaient les « bleus » dans la cour de récré ! Cette époque où les magazines Player One ou Consoles + les classait dans les cases « Nintendophiles » et « Segamaniaques » ! (perso, j’étais un peu les deux) Vous ne connaissiez pas ces termes ? Voilà, c’est chose faîte 😉

Et puis, lorsque Sega a cessé de développer des consoles, Sonic est arrivé sur les autres machines en tant que licence tiers. Et très vite en tant qu’exclusivité sur consoles Nintendo. Les ennemis jurés d’hier se redécouvraient, et devenaient finalement amis, en témoignent les nombreux titres qui associaient les deux mascottes les plus emblématiques du jeu vidéo.

L’un de ces titres est celui qui nous amène aujourd’hui : nouvel épisode d’une série qui a écumé la planète, en hiver comme en été, de Sotchi à Londres ou aujourd’hui Rio… Mario & Sonic ressortent leurs vieilles baskets usées, et motivent leurs troupes respectives pour entrer dans le stade ! Ils sont de retour pour participer aux prestigieux Jeux Olympiques !

Du pain et des jeux

WiiU_MSRio2016_Direct_SCRN_02

On ne va pas épiloguer vingt ans sur le principe du jeu : pour faire court, Mario & Sonic est ce que l’on appelle un party-game, qui va vous proposer de courtes parties sur la thématique des Jeux Olympiques. Sur fond de samba, quatorze disciplines olympiques vous sont proposées, plus trois épreuves « duels ».

On retrouvera donc :

  • Le rugby à 7
  • le football
  • le 100m
  • le BMX
  • le relais 4 x 100m
  • le 100m nage libre
  • le triple-saut
  • la boxe
  • le voleyball de plage
  • les sports équestres
  • le tennis de table
  • le tir à l’arc
  • le javelot
  • la gym rythmique

Et comme je le disais donc plus haut, le rugby à 7, le foot et le volley de plage sont aussi proposés en épreuves « duels », faisant donc fi des règles olympiques, et corsant le challenge grâce à l’apparition d’objets issus de l’univers Mario (carapaces, etc).

Pour faire ces épreuves, vous pourrez soit incarner un (ou des) héros des deux camps (team Mario ou team Sonic), soit choisir votre Mii, sur lequel je vais revenir plus bas.

Le casting de base se limite à vingt personnages. La team Mario se compose de Mario, Luigi, Peach, Yoshi, Daisy, Wario, Waluigi, Bowser, Bowser jr et Donkey Kong… En face, on retrouve Sonic, Tails, Amy, Knuckles, Blaz, Shadow, Silver, Dr Eggman (Robotnik), Metal Sonic et Vector.

Mais d’autres personnages se joignent aux teams, en guest sur des épreuves spécifiques : Diddy Kong pour le rugby, Jet pour le foot, Carottin pour le 100m, Rouge pour le volley, Wendy pour le 100m nage libre, Wave pour le BMX, Larry pour l’équitation, Espio pour le triple-saut, Harmony pour la gym, Zavok pour la boxe, Toad pour le 4x100m, Sticks pour le tir à l’arc, Squelette Bowser pour le javelot et Zazz pour le tennis de table… Soit un total de 34 personnages jouables !

Si le jeu est jouable en solo, tout son intérêt réside évidemment dans son mode multijoueur : vous pourrez jouer jusqu’à 4 joueurs, le premier contrôlant son équipe au gamepad, les autres à l’aide de Wiimotes (les manettes de la Wii, vous les avez gardés j’espère ?)

Bienvenue à Copacabana !

copacabana

Ah, la plage de Copacabana ! Joliment réinventée pour l’occasion, elle fleure bon les vacances, les pieds dans l’eau, les bikinis et les vendeurs de beignets… Et accessoirement, elle fait office de hub dans le jeu !

C’est donc ici que vous allez pouvoir croiser les personnages du jeu (qui vous donneront de précieux conseils), et que vous pourrez lancer les parties des différents modes. En début de partie, vous n’aurez accès qu’aux épreuves libres, en solo ou en multi. Vous pouvez aussi rendre visite à Big qui vous permet de changer de tenue, ou admirer vos récompenses et objets gagnés. Pas grand chose de plus, mais ça ne va pas durer…

Car très vite, au fur et à mesure de vos parties, de vos succès, d’autres modes vont se débloquer. Et lorsque vous aurez exploré, en mode libre, toutes les épreuves qui vous sont proposées, les Jeux Olympiques débutent. La plage accueille une nouvelle construction vous permettant de vous qualifier pour trois épreuves aléatoires. Une fois que vous avez brillé dans ces phases de qualifs (il faut être dans les quatre premiers pour continuer l’aventure), place à la demi-finale puis à la finale.

Autre mode très intéressant : le « Choc des Héros » est une réussite. Vous y choisissez un camp, Mario ou Sonic. Les personnages s’affrontent dans des épreuves éliminatoires : le perdant est éliminé, et l’équipe qui perd tous ses joueurs perd la partie. Un défi absolument génial que nous vous conseillons d’essayer avec vos amis.

Plus vous progressez et plus les menus se débloquent, et plus la plage s’anime : Maskass vous permet d’affronter les fantômes d’autres joueurs, et vous aurez également accès au tableau MiiVerse, à la boutique d’objets tenue par Chaos, ou au Carnaval… Vous remarquerez également que, depuis que vous avez débloqué les JO, la plage se peuple de vos adversaires (parlez-leur pour débloquer leurs drapeaux, ou des cartes contenant des astuces).

Technique maîtrisée

WiiU_MSRio2016_Direct_SCRN_04

Vous l’aurez compris si vous nous suivez régulièrement, j’adore la Wii-U, capable de nous sortir des jeux magnifiques en 1080p, et qui n’ont franchement pas à rougir face aux marques concurrentes. La Wii-U est une excellente console, son principal défaut étant lié à la politique de Nintendo qui persiste à ne sortir quasiment que des jeux « maison » (à deux ou trois exceptions près). Autrement dit, son principal défaut est que son constructeur n’en utilise pas tout le potentiel, mais c’est un avis perso !

Tout cela pour dire que comme beaucoup de jeux, Mario & Sonic aux JO de Rio est graphiquement magnifique ! Rien de foufou, mais c’est beau, coloré, détaillé… Tout en respectant les codes graphiques de la marque (graphismes très dessin-animés), ce nouvel opus est techniquement très chouette, et vous flatte la rétine ! Les couleurs sont lumineuses, et les tableaux sont à la fois éclatants et bourrés de petits détails.

Avec ses rythmes brésiliens, et sa musique bien présente mais sans l’être de trop, la bande-son du jeu est une franche réussite, qui contribue à sa manière à vous pousser à lancer la partie ! Au niveau du son, notez que le jeu est intégralement doublé en Français !

Mais la technique, c’est aussi le gameplay, et sur ce point, je suis beaucoup plus réservé ! Si le jeu est un régal au gamepad, Nintendo s’entête à ne proposer aucune alternative pour le second joueur (et les autres) que cette p… de Wiimote ! Oui, je sais, je me répète, mais je ne suis vraiment pas fan de la Wiimote (la manette de la Wii, pour ceux qui ne suivent pas). Et le Wii-U gamepad Pro ? La manette est pourtant excellente, et devrait depuis longtemps être devenue un standard sur les jeux Wii-U… Pourtant, elle ne vous servira pas ici, et c’est bien dommage !

Maintenant, il faut aussi relativiser : la Wiimote fait parfaitement l’affaire, les différentes disciplines n’utilisant que les touches A et B (ou 1 et 2 sur la manette Wii). Le jeu est conçu pour s’éclater dès le début, et en conséquence, sa jouabilité est parfaite, la prise en main instantanée. Il reste toutefois possible de consulter l’affectation des touches, qu’il peut nous arriver d’oublier, juste avant de lancer les épreuves. A déconseiller cependant aux bourrins car, comme dans la plupart des jeux d’athlétisme (clin d’oeil à ce bon vieux Track’n Field), vous aller marteler les touches jusqu’à la crampe de poignet dans pas mal d’épreuves.

En jeu, c’est techniquement du bon boulot, fait proprement ! Pas de bug à l’horizon, le jeu est fluide et parfaitement adapté aux disciplines concourues. On déplorera peut-être juste quelques soucis de caméras sur certaines épreuves, comme les épreuves équestres, mais rien de catastrophique, on vous rassure. Un petit bémol toutefois pour les parties à quatre en local : sur un quart d’écran, l’action n’est pas toujours très lisible.

Mii et Amiibo

custom

Si vous ne souhaitez pas jouer avec un personnage de l’une des teams, alors vous choisirez votre Mii, ici transformé en véritable homme-orchestre du sport. Au départ vêtu d’une simple tenue de sport, vous pourrez customiser sa tenue grâce à de très nombreux éléments à débloquer (en les gagnants lors des épreuves ou en les achetant dans la boutique de Chaos) : notez que le changement ne sera pas uniquement cosmétique, et que chaque tenue vient modifier les compétences de votre personnage.

Les figurines Amiibo auront également un rôle à jouer dans le jeu, une fois que vous aurez débloqué l’option qui leur est dédiée. A commencer par ceux de Mario et Sonic, qui vous donneront accès à deux tournois spéciaux, « ligue Mario » et « ligue Sonic », qui vous proposent chacun trois épreuves éliminatoires.

Votre victoire sur les événements spéciaux vous permettra de décrocher de nouvelles tenues « or » pour votre Mii. Attention, la collectionnite vous guette !

Mais si vous utilisez un Amiibo autre que ces deux là, chaque figurine compatible vous donnera des pièces ou des rings à aller dépenser dans la machine à lots (une fois par jour).

Au final

eeee

Mario & Sonic aux JO de Rio est loin d’être un mauvais jeu, il est même plutôt chouette ! Oui, c’est clairement un bon jeu ! Hélas, il pêche très rapidement par un contenu qui n’est pas vraiment à la hauteur de nos attentes : peu de disciplines, dont pas mal reprises des versions précédentes… Les réelles nouveautés sont hélas trop peu présentes, et s’essoufflent vite, malgré de bonnes idées.

Autant vous le dire, ce n’est pas le coté « collectionnite » (drapeaux, stickers, tenues) qui sauvera un mode solo qui devient vite lassant (voire ennuyeux) une fois passée la surprise.  Si vous jouez seul, réfléchissez-y à deux fois, car il ne faudra pas non plus compter sur un mode online pour sauver votre investissement.

Fort heureusement, et comme dans tout les party-games Nintendo, le soft se rattrape grâce à un mode multijoueurs absolument génial, dont le charme opère instantanément ! Totalement fun, très maniable et offrant une prise en main quasi instantanée, voici le parfait camarade de jeu de vos soirées pizzas devant la téloche !

Au final, le jeu semble avoir été essentiellement pensé pour le multi-local ! Si vous avez des amis qui rêvent d’en découdre sur fond de Samba, vous pouvez foncer les yeux fermés !


Verdict

WiiU_M&SRio2016_PS_FRA

Un avis au final assez mitigé : on est attiré par un jeu graphiquement plein de charme, mais on est vite déçu par le peu d’épreuves et un mode solo peu passionnant… En multi, en revanche, le titre est excellent !

Si vous n’avez pas d’amis :

12/20

Si vous avez des potes :

15/20

Les + :

  • Graphiquement très beau
  • Du concentré de fun
  • Idéal pour s’éclater entre potes sur des parties rapides
  • L’épreuve de rugby
  • Le hub « plage de Copacabana » qui sent les vacances à plein nez
  • L’ambiance sonore
  • Doublé en Français
  • Comme d’hab’, les Amiibo et le MiiVerse sont au taquet
  • Tip-top pour les fans de collections
  • Plus le temps passe dans le jeu et plus c’est la fête à Copacabana
  • Le seul jeu sous licence « Rio 2016 »
  • Le mode « Choc des héros »
  • Un jeu vraiment top en multi…

Les – :

  • … mais qui perd vite de l’intérêt en solo
  • 14 épreuves seulement, on a déjà vu mieux
  • Le 2e joueur (et les autres) se coltine la Wiimote, et non le pad
  • Pas de mode en ligne ; il faudra vous contenter d’affronter des « ghosts »

Mario et Sonic aux Jeux Olympiques de Rio 2016, par Nintendo, sur Wii-U. Pegi : 7.

Jeu testé sur une version fournie par l’éditeur.

Site officiel

 

vous pourriez aussi aimer More from author

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.