Lego Star Wars – le réveil de la force : le retour des briques Jedi

TEST. – Six mois après la sortie du film en salles, voilà enfin la revisite de Star Wars : Le Réveil de la Force façon « Lego ». Le titre de TT Games a t-il suffisamment d’atouts pour révolutionner la série ? Casse t-il des briques ? (blague facile) La réponse avec notre test ! 

La boucle est bouclée

5-reasons-to-get-excited-about-lego-star-wars-the-force-awakens-821063

Cet intertitre est le premier qui me soit venu à l’esprit ! La raison ? Tout simplement parce que, comme beaucoup de joueurs, Lego Star Wars est le premier jeu Lego auquel j’ai joué. Star Wars a, en effet (si ma mémoire est bonne) été la première licence cinématographique adaptée par Lego. Et après la première trilogie, l’excellent « The Complete Saga » (2007) faisait le bonheur des fans du Monde entier.

La porte était grande ouverte, et The Lego Group et TT Games auront ensuite adapté de nombreux films, à raison d’un, puis de deux titres par an : Indiana Jones, Batman, Harry Potter, Pirates des Caraïbes, Le Seigneur des Anneaux, Le Hobbit, Marvels, DC Comics, Jurassic World… Tous auront été briquifiés pour notre plus grand bonheur.

La boucle est donc bouclée, en revenant à Star Wars, série qui nous a fait découvrir cet univers décalé mais fidèle aux matrices d’origine. Encore que, si je parle de boucle, je suis bien conscient que cela implique la notion de « fin de série », ce que nous ne souhaitons pas, bien évidemment (reste à savoir quelles seront les licences à venir).

Vous pouvez d’ailleurs retrouver ci-dessous la vidéo que nous avions réalisé lors de notre découverte de la démo :

Vidéo

On aurait également pu espérer retrouver les personnages de Lego Star Wars l’an passé dans Lego Dimensions, à un détail près : le studio de George Lucas ayant été racheté par Disney, Warner Bros Interactive Entertainment pouvait toujours s’asseoir sur le nom Star Wars, déjà la star du jouet vidéo concurrent Disney Infinity (en l’occurrence le 3.0). Mais dernièrement, Disney a annoncé la fin de Disney Infinity (et son retrait de l’industrie du jeu vidéo en tant que développeur). La porte alors fermée à double tours s’entrouvre. Alors, après Lego Star Wars, verra t-on Rey, Finn et Kylo-Ren dans les prochaines moutures de Lego Dimensions ?

Le retour du Jedi

lego star wars

Le nouveau jeu Lego est donc disponible, et comme vous l’avez deviné, il va s’intéresser au dernier long métrage sorti en salle (réalisé par JJ Abrams et sorti cet hiver). Comme dans le film, nous allons donc retrouver Rey, Finn, Han Solo, Leia, Chewie… face à l’infame Kylo-Ren, sous-Dark Vador ayant une certaine répulsion pour les Jedi.

Histoire de vous replonger dans la série, la Bataille d’Endor (Le Retour du Jedi) fait ici office de prologue, exercice parfait pour une piqûre de rappel, tant sur la jouabilité que pour le contexte. Une fois ce niveau terminé, place au septième volet.

Evidemment, comme nous vous l’avions précisé dans notre vidéo de découverte du jeu, attention si vous n’avez pas encore pu voir le film : bien que Lego offre une approche très décalée du film, le jeu suit tout de même fidèlement la trame principale du film, ce qui sous-entend qu’il va énormément vous spoiler… Alors, à l’occasion, regardez le film avant de commencer à jouer 😉

La licence Lego, c’est un peu comme votre pote potache qui vous glisse un coussin péteur sous le fessier, qui ne peut s’empêcher de finir une phrase sans y glisser une grosse vanne bien foireuse. Un joyeux drille, quoi ! Autrement dit, on retrouvera ici l’humour propre à la série, qui sait nous faire sourire, mais qui sait aussi tourner en ridicule la scène la plus tragique qui soit… Vous ne retrouverez donc pas, dans ce titre, la dimension dramatique du film, ici compensée par une grosse dose d’humour, et des blagues que seul Lego pouvait nous sortir.

Un épisode consacré à un seul volet Star Wars ? Vous pensez que c’est court ? C’est pas faux ! Heureusement, les développeurs complètent le jeu avec du bonus très intéressant. Comme je l’ai dit plus haut, le jeu débute par un chapitre qui clôt Le Retour du Jedi, mais il y a encore mieux ! Plusieurs niveaux bonus viennent compléter la dizaine de chapitres de l’histoire principale : en effet, au fil de votre progression, vous allez débloquer des scénarios alternatifs se déroulant entre les épisodes VI et VII, et vous révélant des mystères qui n’ont pas été traités dans le film de J.J. Abrams (pourquoi C3-PO a t-il un bras rouge ? Pourquoi Poe Dameron est-il considéré comme la superstar de la Résistance ? etc).

On prend les mêmes…

80 (7)

On ne va pas vous le cacher, ce Lego Star Wars reprend 90% des mécaniques ayant bien fonctionné dans les épisodes précédent. Vous devrez donc à nouveau débusquer 10 minikits par niveau, récolter un max de pièces Lego, trouver les briques rouges, débloquer des personnages et véhicules, et collecter les briques Lego pour viser le 100% d’accomplissement.

Comme dans les précédents épisodes, vous allez retrouver un impressionnant casting, chaque personnage ayant ses propres aptitudes : tir de blaster, lasso (ou grappin), force, puissance pour arracher des gros blocs, petite taille pour passer dans les conduits étroits… Nul doute que vous ne pourrez fouiller à 100% chaque niveau en mode « Histoire » du premier coup : il vous faudra refaire les niveaux en « mode libre », avec une équipe plus complète, pour finir totalement le jeu. En comptant les déclinaisons pour certains, je pense que nous sommes largement autour des 200 persos jouables (je n’ai pas compté, j’avoue).

Evidemment, c’est la marque de fabrique de la série, ce Lego reprend les scènes cultes du film, en les adaptant à sa sauce, c’est à dire avec un ton très décalé, avec beaucoup d’humour. Les cinématiques sont agréables à voir, bien réalisées, et reprennent dans la très grande majorité des cas des scènes du film, au dialogue et au cadrage près.

Le fan de Star Wars appréciera de retrouver ici les musiques originales de John Williams, ainsi que des dialogues (en VF) par les doubleurs officiels du film. Du moins pour ce qui est des personnages principaux du film.

… Mais on innove quand même un peu

80 (9)

Bien évidemment, comme chaque jeu Lego, ce nouveau titre arrive avec son lot de nouveautés, qui viennent enrichir le gameplay d’une série bien rôdée, depuis le temps.

A commencer par les batailles au blaster, des phases de shoot très sympas à jouer. Autrement dit, votre personnage se planque derrière un élément du décor, et vous devez viser (et locker) vos adversaires pour mieux les dégommer.

Je resterai beaucoup plus réservé sur les phases de « pilotage », dans l’espace ou sur Jakku par exemple. Si elles sont aussi très sympa et apportent une variété certaine au titre, je dois avouer que diriger les vaisseaux (Faucon Millenium, X-Wings, etc) est beaucoup plus délicate et demande un certain temps d’adaptation.

Une toute nouvelle mécanique de construction d’objets apparaît dans cet opus : si les jeux Lego vous ont toujours obligé à construire des éléments pour progresser, vous pouvez désormais choisir entre plusieurs formes d’objets : les tas de briques peuvent maintenant être assemblés en deux ou trois éléments différents, chacun vous offrant des possibilités très variées: une première forme vous permet d’aller chercher un minikit, la suivante d’aller vers des pièces, et une troisième de débloquer la suite du niveau, par exemple. Donc, systématiquement, quand plusieurs options s’offrent à vous, essayez les toutes !

Une petite réserve toutefois : dans la plupart des cas, ce n’est pas vraiment un choix qui s’offre à vous puisque de toute manière, vous serez obligé de réaliser les trois constructions pour continuer.

Notez que l’IA a été aussi relevée, et certains ennemis pourront eux aussi construire des « aides » en utilisant les briques Lego.

Lors de phases « d’escalades », vous pouvez maintenant vous « louper ». Aussi, pour éviter la chute, martelez la touche qui s’affiche.

Enfin, dernière nouveauté quelque peu oubliée des campagnes de communication du jeu : vous devrez parfois vous y mettre à plusieurs pour construire des objets ou enclencher des mécanismes. Pas à deux, ça s’est déjà vu ! Mais tout simplement trouver un groupe de trois résistants, par exemple, pour s’y mettre à quatre pour actionner le mécanisme. Votre personnage doit alors trouver un groupe de personnes (matérialisé par un cercle autour du groupe) et leur demander de l’aide : une mécanique qui nous rappelle certaines attaques groupées dans la série Assassin’s Creed ^^

Lego Megamix

80 (6)

Au niveau de la réalisation technique, c’est plutôt joli, pas trop buggué (même si j’ai eu, pendant le test, un joli freeze en fin de niveau, qui m’a rappelé la douce époque de Lego Le Seigneur des Anneaux), et l’on regrettera juste quelques soucis de caméra qui viennent parfois vous pourrir la vie.

Au niveau du level design, Lego Star Wars vous propose, entre les niveaux, de vous balader dans un monde semi-ouvert qui s’inspire fortement de celui de Lego Marvel’s Avengers (bien qu’il soit encore plus complexe) : j’entends par là qu’il est divisé en plusieurs mondes, et vous devrez voyager, grâce à la carte, entre les différentes planètes. On peut donc considérer que vous ne trouverez pas un, mais plusieurs semi-open worlds, à explorer de fond en combles bien évidemment, chacun regorgeant de missions annexes et briques dorées à débusquer.

Bien que simplifiés, ces mondes sont vraiment jolis, agréables à visiter, et bizarrement, vous donnent fortement l’impression de pouvoir flâner librement dans la (vraie) galaxie Star Wars.

Puisque je parle de la technique, je pourrais aussi reprocher quelques soucis de caméra qui ne vous facilitent pas vraiment la tâche. En mode « écran splitté » (mode multi en local), la barre de séparation s’affole parfois, vous coupant dans votre élan ou vous faisant rater certaines actions… Un problème récurrent dans les jeux Lego…

Comme dans tous les titres Lego, l’aventure ne vous offre pas un challenge très compliqué : finir les niveaux n’est qu’une formalité, et si toutefois vous mourrez, vous recommencez instantanément à l’endroit même où vous êtes mort, tant qu’il vous reste des pièces (donc tout le temps). Concernant la durée de vie, comptez environ une heure par niveau (en fouillant bien), soit une dizaine d’heure pour finir le jeu en ligne droite. Mais la force (hé hé) d’un jeu Lego, c’est sa rejouabilité, et pour obtenir le 100%, il faudra revenir, farfouiller, explorer encore… Donc, au plus large, on va dire qu’il faudra alors rajouter une bonne vingtaine d’heure en comptant les pauses « pipi ».

Au final

lego-star-wars-the-force-awakens_011

Encore une mission accomplie par Lego, TT Games et Warner Bros ! A la fois fidèle à l’esprit des jeux Lego et à la licence dont il s’inspire, ce Lego Star Wars est une franche réussite, dont les quelques petits défauts sont largement compensés par une avalanche de bonnes trouvailles ou de références à un univers culte !

Certains joueurs lui reprocheront, comme toujours, sa grande facilité : certes, l’aventure se plie en une dizaine d’heures,  mais la rejouabilité du titre est telle qu’il faudra rajouter au minimum une vingtaine d’heures si vous comptez afficher un score d’accomplissement de 100%.  Comme pour la plupart des jeux Lego, le titre va vous obséder tant que vous n’aurez pas terminé toutes les missions proposées.

Ce nouveau jeu Lego reprend en grande partie les mécaniques des volets précédents, tout en y ajoutant de nouvelles. Idées de génie pour certaines, simples anecdotes pour d’autres : bien que nous les aurions aimé plus nombreuses, les nouveautés sont là et offrent aux connaisseurs de la série suffisamment de surprises pour ne pas avoir l’impression de jouer à un « copier-coller » des éditions précédentes. Certes, le jeu ne révolutionne ni la série, ni le gameplay, mais doit-on changer des mécaniques si bien rodées ?  (même si l’on aimerait voir disparaître quelques petits défauts récurrents… coucou la caméra).

Au final, le jeu est fun, très agréable à jouer, et tout en vous offrant du bon gros fan service, si vous êtes fan de Star Wars, vous décrochera quelques sourires. Si la marque Lego vous laisse penser que le jeu se destine aux enfants, détrompez-vous : il est évident que les petites têtes blondes vont accrocher, mais avec ses références, ses blagues, son coté « easy to play »… Lego Star Wars : Le Réveil de la Force va vous faire scotcher un bon moment devant l’écran, quel que soit votre âge.

Autrement dit, en solo (ha ha) ou à deux en multi local, voilà LE jeu à faire en famille pendant les vacances !


Verdict

lswtfa_boxart3

Comme le bon vin, les jeux Lego se bonifient avec le temps. Grâce à de nouvelles bonnes idées, la marque monte encore d’un cran, en vous faisant voyager dans un univers cinématographique culte !

15/20

Les + :

  • Graphismes
  • Ambiance et humour Lego
  • Les phases de shoot
  • Les nouvelles mécaniques de construction
  • Voix officielles pour les personnages principaux
  • Les musiques du film
  • Scénarios alternatifs en bonus
  • Très bonne durée de vie et beaucoup de rejouabilité
  • Le(s) semi-monde(s) ouvert(s) gigantesques
  • Très gros fan-service
  • Kylo-Ren en « total fan-boy » de Dark-Vador, so delicious !

Les – :

  • Le pilotage des vaisseaux parfois fastidieux
  • La licence Lego commence à ne plus trop nous surprendre
  • Quelques soucis de caméra
  • Le mode online très anecdotique
  • Si l’humour est bon, certains fans crieront « ô sacrilège » sur certaines scènes pesantes du film

Lego Star Wars : le Réveil de la Force, par The Lego Group et TT-Games, avec Disney et Lucasfilms, pour Warner Bros Interactive Entertainment, sur PS3, PS4, PS Vita, Xbox One, Xbox 360, Wii-U, 3DS et PC. Pegi : 7.

Test réalisé sur une version fournie par l’éditeur.

Site officiel

 

vous pourriez aussi aimer More from author

% s Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.