Catherine de Médicis à la tête des Français dans Civilization VI

0 119

VIDEO. – 2K et Firaxis Games annoncent que Catherine de Médicis sera à la tête de la France dans Sid Meier’s Civilization VI, disponible le 21 octobre sur PC.

Née dans la noblesse italienne, Catherine de Médicis épousa le roi français Henri II et régna sur le pays de 1547 jusqu’à la mort de son mari en 1559. Mais son influence se prolongea bien au-delà de cette courte période, puisque ses trois fils furent tous couronnés rois de son vivant.

Sa descendance régna successivement sur la France tout au long d’une série de guerres civiles et religieuses, mais malgré ces menaces permanentes, Catherine parvint à assurer la place de la monarchie française, en promouvant d’abord un certain compromis avec les protestants rebelles, puis en prenant une position plus ferme à leur encontre.

Ce fut l’une des femmes les plus puissantes de toute l’Europe, doublée d’une souveraine impitoyable, et ses efforts ont indubitablement permis à la monarchie française de se maintenir au pouvoir au cours de l’une des périodes les plus tumultueuses de son histoire.

Unité exclusive : Garde impériale

Ce groupe de soldats vétérans d’élite fut formé par Napoléon en 1799. La Garde impériale était souvent mieux dotée que les autres troupes, aussi bien en termes de soldes que d’équipement, de casernes et de rations, au grand dam des autres soldats en service.

Elle se divisait en trois catégories : la Vieille garde, la Moyenne et la Jeune, et servit Napoléon dans toutes ses guerres, jusqu’à la bataille de Waterloo ; pour la première et la dernière fois, ces combats furent en effet le théâtre d’une retraite de la Moyenne garde, sous les cris de « La Garde recule ! ».

De fait, la Vieille et la Jeune gardes se trouvèrent donc dans l’obligation de protéger la fuite de Napoléon, sous les coups de canon impitoyables des armées britanniques et prussiennes qui en firent de la charpie.

Aménagement exclusif : Castel

Historiquement, le terme de « castel » désigne d’immenses demeures de campagne aux vastes terres. Au XVIIe siècle, de riches seigneurs français ponctuèrent le paysage de ces élégants et luxueux domaines, bien que nombre d’entre eux furent réduits en cendres au cours des multiples révoltes paysannes qui secouèrent le pays.

Malgré tout, les castels restants sont aujourd’hui grande source de tourisme, et on notera parmi ceux-ci le château de Chenonceau, le favori de Catherine de Médicis, qui y fit organiser de nombreuses festivités, parmi lesquelles le tout premier tir de feux d’artifices de France.

Blog officiel

vous pourriez aussi aimer More from author

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.