Rise of the Tomb Raider : le retour « générique » de Lara Croft

TEST. – Et c’est reparti pour de nouvelles aventures avec Lara Croft. Rise of the Tomb Raider, développé par Crystal Dynamics et édité par Square Enix, est la suite de Tomb Raider « 2013 ». Après une sortie discrète en exclusivité temporaire sur Xbox One, c’est avec beaucoup plus de bruit qu’il sort sur PC et c’est sur cette même plateforme que j’ai effectué mon test.

Retour en 2013

ROTTR-Finisher

La licence Tomb Raider a fait un bon bout de chemin depuis l’époque où le jeu était développé par Core Design et édité par Eidos Interactive.

Crystal Dynamics, qui a repris le flambeau en 2006, a mis un coup de pied dans la fourmilière avec le Tomb Raider 2013 (lire aussi notre test). Un opus qui a divisé, entre une inspiration importante d’Uncharted et un personnage retravaillé. Mais aussi un gameplay et un « game design », sans être mauvais, qui changent par rapport aux habitudes de la licence, mais aussi, plus dérangeant, qui entrent en contradiction avec le personnage même de Lara Croft.

Tomb Raider a alors fait un retour qui a marqué les esprits, en bien ou en moins bien. C’était donc avec l’espoir que Crystal Dynamics corrige ses erreurs et nous propose un Tomb Raider qui restera dans les mémoires du jeu vidéo que je lance le jeu.

Et c’est (re)parti(e) !

rottr-tomb-png

Il neige, le jeu rame ! J’optimise un peu les paramètres graphiques, je relance la cinématique d’introduction… et là, une claque graphique !

Mais dès les premières minutes de gameplay, difficile de ne pas penser à Tomb Raider 2013. Un début mouvementé et glacial à petit coup de séquence de plateforme et déjà le retour des QTE ou actions contextuelles.

Changement radical d’ambiance, passant des montagnes enneigées aux déserts arides, pour parcourir le premier tombeau du jeu. Très bonne surprise dès le début du soft, Rise of the Tomb Raider serait-il enfin basé sur l’exploration de tombeaux ?

Un mélange de genre

syria_01_4k_tif_jpgcopy

Rise of the Tomb Raider est un « pot-pourri » entre de l’exploration, de la plateforme, du boss fight/vagues d’ennemis, le tout alternant entre couloirs et zones ouvertes.

Toutes ces facettes sont bien maîtrisées, mis à part les zones ouvertes qui auraient pu être mieux pensées. Il y a un réel savoir-faire de la part des développeurs de Crystal Dynamics.

Mais malheureusement, le jeu a un défaut énorme, et exactement le même que Tomb Raider 2013 : l’héroïne, Lara Croft, est une exploratrice qui, certes prend des risques, mais ne va pas aller exterminer des vagues d’ennemis.

Oui, les boss fights sont plutôt bien faits, mais qu’est-ce que Lara Croft fait avec des flèches au napalm ? D’autant que les phases d’exploration ou de tombeaux, qui flirtent parfois avec l’infiltration, sont vraiment bien faites.

Je pense qu’il serait bien plus intéressant que le jeu se concentre plus sur ces phases de gameplay que sur le boss fight et l’extermination d’ennemis, souvent totalement gratuite.

Pour revenir aux tombeaux, c’est pour moi le point fort du jeu. Les énigmes sont intéressantes, ni trop faciles, ni trop difficiles. Certains font partie de la trame principale, mais la plupart sont facultatifs. Ils vous permettront de débloquer des capacités spéciales sur l’arbre de compétences. Et aucun en DLC contrairement à Tomb Raider 2013. Peut-être seront-ils enfin le cœur du jeu dans le prochain ? Si prochain il y a…

Comme dans le précédent, vous avez une jolie palette d’armes, de tenues et d’accessoires à débloquer et à améliorer. Comme dans le précédent, vous utilisez les 3/4 du temps l’arc… Silencieux et bougrement efficace. Ce n’est pas dérangeant en soit et le gameplay à l’arc est vraiment sympa, un bon feeling et polyvalent, mais je me demande simplement pourquoi ils se sont embêtés à faire d’autres armes.

Des cheveux toujours aussi beaux !

ROTTR_Review_3

Le jeu est beau, vraiment, et assez bien optimisé sur PC ! Tomb Raider 2013 nous avait déjà agréablement surpris sur ce point, mais Crystal Dynamics a encore une fois démontré son savoir-faire. Les graphismes c’est une chose, mais les animations sont aussi extrêmement bien faites.

À tel point, que je m’amusais parfois à sortir de l’eau pour voir l’animation où Lara Croft se sèche les cheveux. Ça flatte la rétine, mais là encore, je regrette le manque de phases de tombeaux, où l’on profite le plus de la qualité de l’animation. Escalade, sauts, courses, tout est fluide.

Le scénario ? Quel scénario ? Encore une fois, générique ! Il n’est pas particulièrement mauvais. Mais je n’ai pas réussi à m’y attacher. Je n’ai pas continué à y jouer pour connaitre la suite de l’histoire, mais pour débloquer de nouvelles zones, découvrir de nouveaux tombeaux…

Au final

siberia_01_4k_tif_jpgcopy

J’ai mis beaucoup de temps à sortir ce test. Et je pense que c’est assez représentatif du jeu. Au début c’était parce que je n’avais pas le temps. Ensuite c’est parce que je l’avais oublié. Oui, oublié !

Rise of the Tomb Raider est un jeu générique. Certes un bon jeu générique, mais il n’a pas su choisir une direction fixe, il teste différents gameplays sans les approfondir plus que ça.

Je le conseille en solde, pour pouvoir au moins profiter de la qualité technique du jeu. Mais ce n’est pas un indispensable, loin de là.


Verdict

rottr-pc-box

Rise of the Tomb Raider vous fera passer 20 agréables heures.

14/20

Les + :

  • Techniquement sans reproche
  • Un Gameplay et un Game Design maîtrisés
  • Les tombeaux bien conçus

Les – :

  • Un jeu générique
  • Pas de réel changement par rapport au précédent opus
  • Un scénario et des personnages plats

Rise of the Tomb Raider, par Crystal Dynamics pour Square-Enix, disponible sur Xbox One, PC et bientôt sur PS4.

Test réalisé sur une version dématérialisée fournie par l’éditeur

Site officiel

 

vous pourriez aussi aimer More from author

% s Commentaires

  1. Brossard dit

    Votre conte-rendu reflète tout ce que je pense du jeu, je l’ai sur Xbox 1 et moi même, j’aurais préférer qu’il y est plus d’explorations et de tombeaux avec tous les mécanismes a ce creuser les méninges.
    J’espère que si il y a un prochain opus, c’est la dessus qu’il feront le plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.